AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782021240023
320 pages
Éditeur : Seuil (16/08/2018)
3.19/5   13 notes
Résumé :
Monsieur Henri, soixante-quinze ans au début de ce roman, sort d'une longue période d'immobilité à la suite d'une chute de toit. C'est pour lui l'occasion de redécouvrir le monde, en toute innocence et avec des yeux neufs, comme une première fois pour chaque chose, chaque paysage, chaque réalité. D'abord la maison, puis le jardin, puis les alentours, et bientôt aidé par son médecin traitant et un nouveau voisin qui ne l'est pas tant, Monsieur Henri exprime des appét... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
horline
  12 juillet 2020
Voilà un roman qui ressuscite la meilleure part de l'enfance. A l'âge où beaucoup règlent leur boussole sur l'essentiel, monsieur Henry soixante-quinze ans a quant à lui la tête pleine de rêves d'explorations. de celles qui mêlent aventure et excursion scientifique, nous projetant à une époque où notre planète avait encore ses mystères, ses territoires inconnus, ses limites incertaines.
Idée bien saugrenue dans un monde rétréci, mesuré, cartographié, répertorié. Est-ce l'empreinte silencieuse de sa chute de toit ? la conscience aiguë d'approcher le crépuscule de sa vie ? la volonté de fuir la déliquescence ambiante ?
Patrice Pluyette ne donne guère d'explication, ce roman est un territoire de non-dits enchantés avec un vieil homme mobilisé pour un périple fait d'improbables promesses. Accompagné de personnages mystérieusement investis, Monsieur Henry aborde son voyage comme un enfant les galeries fabuleuses de son imagination. Avec émerveillement.
Et on a envie de s'émerveiller avec lui.
Malgré l'écriture sèche qui énonce l'histoire comme un problème d'arithmétique, l'auteur parvient à créer de la poésie. Non par les mots, fermement plaqués sur le papier mais en suscitant la pulsation de tendresse et de bienveillance autour d'un homme fragile engagé dans un voyage quelque peu loufoque.
Même si quelque chose m'a manqué dans la première partie de la lecture, comme des vibrations pour m'imprégner du récit, j'ai aimé cette histoire empreinte de douceur. Les actions décrites limitent les personnages à de simples relations fonctionnelles, comme si cette escapade n'était au fond qu'un voyage déployé le temps d'un rêve. Fantasme ou réalité, il y a en tout cas entre les lignes une sorte de connivence cachée entre les personnages pour convoquer les sensations de l'enfance et les figures lointaines de la littérature d'aventure.
Récit sur le temps qui nous traverse, La vallée des Dix Mille Fumées est une jolie histoire sur les ruses que l'homme invente pour le domestiquer. Qu'elles soient dérisoires ou héroïques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          523
CharlesEdouard
  12 octobre 2018
Perle littéraire, cela ne m'étonnerait pas que l'auteur reçoive un prix pour son oeuvre.
Simple à lire, néanmoins, si vous êtes curieux munissez-vous vous d'un dictionnaire et ayez un moteur de recherche avec images, car vous voyagerez à travers divers mots (infundibuliforme, acheiropoïète, oryctognostique) noms d'arbres, d'animaux et autres curiosités.
Ode aux voyages où se mêlent poésie et culture générale.
Un homme mature se lève et découvre peu à peu le monde, à travers les livres, puis dans son jardin, il y en a des choses à voir rien que dans ce lieu ! Puis il désire partir de plus en plus loin, et surtout y découvrir la "vallée des Dix Milles Fumées" aux Etats-Unis située dans le Sud-ouest de l'Alaska.
Son docteur n'est pas favorable, mais finalement accepte, s'ensuit une aventure qui parfois sera burlesque.
L'homme fait des fiches, des listes, veut tout apprendre : géologie, volcanologie, étymologie, etc. Mais remet à plus tard, pressé de vouloir tout découvrir.
Commenter  J’apprécie          20
Binaiade
  26 janvier 2020
L'histoire :
Monsieur Henri est un septuagénaire sans histoire qui vit dans sa maison de campagne. Son passe-temps ? Observer la nature et étudier. Son rêve ? Partir explorer la vallée des Dix Mille Fumées et ses volcans en Alaska. Rêve malheureusement impossible au vu de son état de santé. Alors pour lui faire plaisir et assouvir sa soif de découverte, son médecin et son voisin décident de l'emmener pour un périple à travers la France.
Mon avis :
"La vallée des Dix Mille Fumées" est un livre ennuyeux.
Eh oui c'est vraiment l'adjectif qui me vient à l'esprit après cette lecture. L'histoire en soi est mignonne : un papy rêvant de découvrir le monde, embarqué par son voisin et son médecin pour une virée à travers le pays. Mais la sauce n'a pas pris, et ce, à mon avis, à cause du style d'écriture...
Tout d'abord pas un seul dialogue de tout le roman, ce qui créée un manque d'action à mon sens. Mais surtout ce qui m'a le plus lassé, ce sont les innombrables listes prenant parfois plusieurs lignes. Un exemple ? Page 34 (oui, ça commence tôt) "grébifoulque d'Afrique, grand indicateur, chevalier combattant, syrrhapte paradoxal, nestor kéa..." et ça continue encore mais je vous épargne les détails. de plus comme vous pouvez le remarquer, il utilise un vocabulaire très riche, et c'est tout à son honneur, mais l'abus de mots trop complexes m'a fait décrocher et même survoler des phrases.
Allez un point positif quand même c'est le personnage de Monsieur Henri avec son côté papy gâteau, qui émeut de par sa curiosité et ses rêves. Personnage dont on ne saura rien de sa vie passée d'ailleurs.
Voilà. J'ai quand même voulu aller au bout de ma lecture par acquis de conscience mais avec cette désagréable impression de perte de temps avec tous les livres qui me restent à découvrir. Pour faire bref c'est une histoire simple avec des mots compliqués mais surtout un livre qui m'aura donné du fil à retordre pour le terminer. Je ne vous le conseille pas donc...
Lien : https://www.facebook.com/178..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gielair
  07 février 2019
« Tout porte à y croire : en pleine retraite monsieur Henri se remet à naître. » [P.P.]
C'est cette renaissance de Monsieur Henri que Pluyette décrit. Il la dépeint avec une certaine distance, avec un point de vue d'observateur neutre, un peu comme le regard que porte monsieur Henri lui-même sur l'univers qu'il redécouvre, qu'il expérimente, qu'il catégorise, qu'il classifie, qu'il répertorie selon une taxonomie spécifique. Monsieur Henri s'ouvre au monde et le contemple comme une première fois. Ce sera le plafond de sa chambre jusqu'aux différentes pièces de sa demeure, son jardin et la variété des plantes qui s'y trouve, et puis l'aventure du chemin qui se dresse devant lui. Monsieur Henri est un explorateur qui, soutenu par son médecin et son nouveau voisin, veut défricher jusqu'aux plus hauts volcans. Voilà un roman hors norme plein d'ironie qui présente l'histoire d'une aventure, la narration d'un périple, le conte d'une investigation du monde et de soi. J'ai aimé me laisser mener ainsi selon les goûts et les découvertes de ce personnage particulier qu'on pourrait rapprocher de Bouvard et Pécuchet dans certains de leurs aspects.
Lien : https://rivesderives.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
luocine
  04 septembre 2019
Ce livre n'est pas pour moi, et je dois faire un aveu qui me coûte encore plus : je le mets sur Luocine alors que je ne l'ai pas terminé et que je ne le terminerai jamais. Je me demande si les habituelles amoureuses de la nature iront jusqu'au bout de ce livre très étrange. Monsieur Henri dont on ne sait rien se réveille un jour ; se réveille de quoi ? de sa nuit ? d'une maladie ? avec l'envie de découvrir le monde. Il est aidé par une gouvernante, un médecin et un nouveau voisin, qui ont comme rôle de l'aider dans ses entreprises de découvertes. le roman n'a rien de réaliste, il évoque tout ce que l'on peut faire si on ouvre les yeux et que l'on sait s'émerveiller d'être en vie. Monsieur Henri ira de plus en plus loin mais sans moi car au bout des deux tiers du livre, j'étais agacée puis je me suis ennuyée à ces évocations sorties de tout contexte. Aucun paysage n'apparaît vraiment tout passe par les sensations de ce Monsieur et les plus beaux paysages vus par le plus petit des détails ne m'ont à aucun moment transportée mais peut-être comme je l'ai dit en commençant ce livre n'est pas pour moi tout simplement.
Lien : http://luocine.fr/?p=10498
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LeMonde   21 septembre 2018
La Vallée des Dix Mille Fumées, de Patrice Pluyette, est un livre qui n’a pas froid aux yeux, ou plutôt qui cherche à décrire et le froid et l’effet qu’il fait aux yeux.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
CancieCancie   16 septembre 2018
Le thermomètre indique quatre degrés au-dessous de zéro à l’abri du vent mais il semble hors fonction. On se réchauffe alors dans le regard d'autrui qui, tant qu'il est encore vivant, émet au moins une petite flamme.
Commenter  J’apprécie          50
nathanbabelionathanbabelio   05 juillet 2018
De retour sur la butte le surlendemain, monsieur Henri essaye de vivre pour lui-même sans se soucier de ce qu'il transposerait sur la page, il y parvient une ou deux minutes et finit malgré tout par chercher à analyser certaines choses, (...), et alors il se dit qu'il faudra peut-être continuer à noter l'essentiel mais pas tout, à désapprendre la majeure partie de ce que les livres lui ont enseigné pour laisser de la place, faire entrer de l'oxygène, s'épanouir et prendre position dans le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
luocineluocine   04 septembre 2019
Monsieur Henri s’engage sans difficultés : il reconnaît un adjectif, trouve une famille d’articles qui lui manquait, évite un inconnu, tombe dans un trou, se perd, fait machine arrière, débroussaille un tunnel, découvre une pépite (adverbe infundibuliformément long, achéiropoïètement imprononçable, oryctognosriquement rare) coûte que coûte cherche à poursuivre.
Commenter  J’apprécie          10
gielairgielair   07 février 2019
Nous pouvons dire qu'il déploie une énergie débordante à se reposer, à ne rien faire, ne se levant qu'à des fins fonctionnelles jusqu'à la cuisine, la salle d'eau en face, allant du lit à la fenêtre et de la fenêtre au lit pour s'occuper des volets, s'aventurant dans l'escalier seulement le week-end histoire de couper avec la semaine.
Commenter  J’apprécie          10
nathanbabelionathanbabelio   05 juillet 2018
Est-ce cela, Dieu ? Le bonheur ? Un état d'harmonie intérieure qui dure. Alors pourquoi n'est-ce pas toujours le cas ? Pourquoi existe-t-il des peuples à tel point chahutés par le destin que des êtres humains en viennent à se faire tuer ou à mourir de chagrin ?
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Patrice Pluyette (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrice Pluyette
Patrice Pluyette - La vallée des dix mille fumées
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
509 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre