AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020996761
240 pages
Seuil (01/08/2011)
3.08/5   19 notes
Résumé :
Angélique est une jeune adolescente blonde qui rêve du grand amour. Elle le rencontre en la personne d’Hercule, un jeune homme de ferme un peu naïf. Mais Patricia, une actrice de porno, entre en scène et trouble la tranquillité des amoureux. Ils partent en voyage de noces sur un paquebot. Un roman qui révèle que la pureté du désir meurt avec l’industrie du sexe.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
brusc
  04 novembre 2011
Aie, aie, aie. Beaucoup d'imagination, de l'humour à revendre, une prise de distance peu banale de l'auteur avec ce qu'il écrit, tout cela pour un roman au total complètement foutraque. Chapitre I : une histoire d'amour avec de nouveaux Adam et Ève locataires encore pour quelque temps d'un paradis non encore perdu ! Sauf que nos deux personnages (Hercule et Angélique) ont l'air de s'être tout juste échappés d'une rubrique-à-brac de notre bien-aimé Gotlib. Chapitre II. Une croisière sur le Magnifique, paquebot-ville haut et grand comme un pâté de maison, de ceux que l'on voit l'été dans les ports de la Méditerranée. Un nouveau paradis donc, celui du tourisme de masse où l'on croise dans le désordre, Charles Aznavour, des oranges de Tunisie, des entrepreneurs en chasses d'eau, des référents par langues, des salles de gym, des randonneurs à bâtons télescopiques, des piscines à bulles, des olympiades avec tournois de ping-pong... N'y manquent que les animaux ! Chapitre III : Retour au chapitre I et flash-back. Comment nos héros ont été chassés du paradis (celui du chapitre I). de longues pages revisitant le genre pornographique... Tout cela finit très mal car notre société va très mal. Rideau.
Conclusion : on s'amuse souvent, on rit un peu, on s'ennuie parfois et au final on se demande si l'auteur ne se fiche pas un peu de nous. Se moquerait-il aussi un peu de lui ? L'avantage, c'est qu'au moins on avait jamais rien lu de semblable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Saintlaurentdupont
  12 janvier 2020
Alors que je relisais plate-forme de Michel Houellebecq (et ses scènes émoustillantes de relations tarifées ou non), recherchant d'autres oeuvres littéraires du même genre, je tape sur le moteur de recherche de l'ordinateur de ma bibliothèque municipale, le mot "porno", espérant découvrir des auteurs aussi doués pour les descriptions...
Je tombe sur Un été sur le Magnifique.
Quelle déception ! Là où chez Houellebecq, l'excitation apparaît dès les premières pages, chez Patrice Pluyette, il me faudra attendre la troisième partie du roman.
Néanmoins, tout n'est pas à jeter dans ce roman. L'auteur a le sens de la formule (lire les quelques citations que j'ai mises sur babelio). de plus, grâce aux critiques faites sur ce livre, j'ai découvert l'existence du prix Virilo (dont la devise est "un poil dans la main, un livre dans l'autre").
Et dire que ma devise à moi, a longtemps été :"un livre dans une main, une bouteille dans l'autre, son contenu dans mon estomac !".
J'aurai bien plus vite oublié ce roman que mes différentes addictions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JohnAss
  18 juin 2012
Je ne comprends pas... L'histoire est insignifiante, le style risible, on s'ennuie, mais on s'ennuie. Comment justifier son séjour à la Villa Médicis?...
Commenter  J’apprécie          20
leprixvirilo
  21 septembre 2011
Une rentrée littéraire, c'est comme une rentrée des classes : il y a une foule de nouveaux, on est un peu intimidé au début et puis on se rend compte que comme chaque année, des profils se distinguent assez rapidement.
Il y a les paresseux, les médiocres, ou encore ceux qui font du mieux qu'ils peuvent et qui pourtant n'arrivent à satisfaire que leurs parents.
Comme toujours, Pluyette figure dans la catégorie des premiers de la classe. Mais alors des premiers de la classe emmerdants. Pour savoir pourquoi : le lien ci dessous
Lien : http://prixvirilo.com/2011/0..
Commenter  J’apprécie          30
AlineGrm
  09 septembre 2011
Une écriture pleine de subtilité qui arrache un sourire toutes les deux pages...
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
LeMonde   16 septembre 2011
Le romancier met en scène notre désir, que des juges, sous peu - comme il le prédit -, vont ordonner. Sa pièce, politique, est une tragédie. Car il y pointe l'absence de notre liberté dans une société où le plaisir n'est qu'un commerce et l'amour une industrie.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Actualitte   05 septembre 2011
Nul doute que l'auteur alarmé par notre petit article se demandera avec anxiété, ce que finalement on en a pensé de son ouvrage. Que lui aussi se rassure : que du bien. Le lièvre de Mars et le Chapelier fou n'auraient pas désavoué ce livre, s'ils l'avaient écrit à deux mains et quatre pattes.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SaintlaurentdupontSaintlaurentdupont   12 janvier 2020
Eux qui mettaient une attention particulière, les premiers soirs, à se dissimuler d'un regard étranger, moins par pudeur que pour se sentir en sécurité dans un nid douillet (cabane recouverte de branchages, arbuste panoptique, grotte, trou, excavation de rocher prévue pour les ours), ils ne prennent plus autant de précautions. Ce qui importe: être nu le plus vite possible. Hercule sauterait volontiers les préliminaires pour aller droit au but mais angélique ralentit le mouvement, garde son soutient-gorge le plus longtemps possible, n'enlève sa culotte qu'en toute fin.
Comme on pouvait s'y attendre, hercule montre un grand appétit pour ces contorsions gymniques et déploie sur angélique (sur, sous, derrière, en latéral) une aptitude à l'amplitude ébouriffante, presque assommante mais bon, il est tellement content.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AlineGrmAlineGrm   09 septembre 2011
Aujourd'hui, on ne prend plus le temps. C'est le temps qui nous prend. On passe son temps à chercher du temps. On passe le temps à fuir le temps.
Commenter  J’apprécie          40
SaintlaurentdupontSaintlaurentdupont   12 janvier 2020
Un jour Hercule l'encule à sec. Angèlique, qui ne s'y attendait pas, est complètement retournée. Un psychanalyse révélera l'étendue des dégâts. Sur le coup, elle a aimé. Ils font l'amour sur un âne. Remettent ça sur un rondin de bois. La découverte du corps d'angélique amène hercule à vouloir découvrir le corps des autres filles. Y a-t-il d'autres filles sur terre ou sommes-nous les seuls à être nus sous le soleil ? L'arrivée de Patricia tombe à point.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SaintlaurentdupontSaintlaurentdupont   12 janvier 2020
Une bite au soleil ça peut prendre feu, à plus forte raison si on l'astique d'ongents inflammables.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Patrice Pluyette (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrice Pluyette
Patrice Pluyette - La vallée des dix mille fumées
autres livres classés : érotismeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
320 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre