AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330116910
123 pages
Éditeur : Actes Sud (03/10/2018)
3.69/5   8 notes
Résumé :
En 1973, le général Pinochet accède à la présidence du Chili, soutenu par un coup d'état meurtrier. Les années de plomb qui suivent cet événement vont provoquer l'exil de milliers d'opposants chiliens, dont Maria, alors âgée de huit ans, et sa famille. A Lyon, il leur faut tout recommencer : nouvelle langue, nouveau quartier, nouvelle école, nouveaux amis... et inquiétude pour ceux qui sont restés là-bas. Quarante-cinq ans plus tard, Maria se souvient : un récit de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
rosalinda89
  07 janvier 2019
Un témoignage bouleversant sur l'exil.
'Je suis une immigrée qui rentre. Et je ne sais pas comment m'y prendre. J'ignore où je vais précisément. Je fonce, c'est tout'...
Nous sommes en décembre 1980. A l'âge de 16 ans, Maria décide de rentrer dans son pays natal pour voir tout ce qu'elle a laissé derrière elle lorsque sa famille a été obligée de quitter Chili.
Et puis les souvenirs enfouis surgissent et elle raconte tout ; son enfance, la dictature vue par ses yeux d’enfant, l'exil et puis l'adaptation dans un pays étranger.
Un petit livre de 83 pages en numérique, qui se lit vite et qui touche.
J'ai beaucoup aimé.
Commenter  J’apprécie          360
Virgule-Magazine
  13 mai 2019
Décembre 1980. Maria, seize ans, rentre chez elle. Pour la première fois depuis six ans, elle quitte la France pour retourner au Chili, ce pays qu'elle a fui avec sa famille en 1974. Maria se souvient : quand, le 11 septembre 1973, le général Pinochet a pris le pouvoir au Chili et y a instauré une dictature, elle avait neuf ans, et sa vie a basculé ; ses parents, journalistes, ont été rapidement inquiétés et ont dû prendre le chemin de l'exil pour sauver leur vie et celles de leurs filles… Désormais, Maria cherche sa place : où est-elle ? En France ou au Chili ?
L'avis de Blanche, 13 ans : Ce livre fut un très agréable moment de lecture : entre amitié, bêtises et guerre, c'est avec une très belle plume que Maria Poblete revient sur les événements qui ont marqué son enfance. Mais ce pour quoi j'ai trouvé que ce livre se démarquait des autres, c'est qu'il n'abordait pas seulement le coup d'état de Pinochet et la guerre au Chili, mais aussi et surtout l'intégration en tant qu'enfant étranger dans un pays nouveau. 
L'avis de la rédaction : Même si les effets de style m'ont parfois semblé un peu lourds, j'ai bien aimé ce livre, récit autobiographique d'une enfance en exil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lagrandestef
  06 février 2019
Récit autobiographique, ce livre s'adresse avant tout à un public adolescent . L'auteure et journaliste Maria Poblete, née au Chili en 1964 a du s'exiler en France avec ses parents et ses soeurs suite au coup d'état de Pinochet le 11 septembre 1973. Dans ce livre , elle raconte sa vie et ses impressions les jours qui ont suivi cet événement , comment sa vie et celle de sa famille, opposant au nouveau régime, en furent changées, puis son exil en France et l'intégration dans ce nouveau pays où tout est à découvrir.
Je ressors de cette lecture avec un sentiment mitigé. Les aspects historiques et politiques du coup d'état au Chili sont traités très- trop - superficiellement. . La seconde partie dans laquelle l'auteure nous raconte son arrivée en France et les étapes du processus d'intégration de sa famille est plus aboutie ( avec entre autres un passage sur les colonies de vacances, qui s'adressaient encore à des classes populaires dans les années 70 et qui constituaient un vrai lieu d'intégration pour ces enfants ).
Ce livre se lit très vite car le style est dynamique, les phrases et chapitres courts. J'ai cependant été un peu gênée par la récurrence des figures de style d'accumulation .
Un bon roman pour ados mais qui aurait mérité d'être plus approfondi.

Lien : http://lagrandestef.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Taramacha
  24 mai 2020
Les bouleversements politiques, la dictature, l'exil, la peur vus par des yeux d'enfants, puis d'adolescents. S'intégrer, avoir une double culture, garder contacts avec ses racines, se confronter à ses souvenirs. L'auteur aborde tous ces sujets difficiles et complexes avec délicatesse, subtilité. J'ai particulièrement aimé que ce ne soit pas trop démonstratif ou donneur de leçon. C'est à la fois un roman instructif (qui donne envie de se plonger plus avant dans l'histoire et la culture chiliennes) et touchant.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
rosalinda89rosalinda89   07 janvier 2019
Mon père se plaint de la France. Il déteste son nouveau travail. Je le comprends. Guichetier dans un parking souterrain, il y a mieux pour réaliser ses rêves. Surtout quand on a été un brillant journaliste dans un grand quotidien national. Est- ce l'obscurité dans laquelle qu'il est plongé toute la journée qui le rend si gris? Est- ce l'exil qu'il déteste? Est- ce la nostalgie de son ancienne vie? Est- ce son pays qui lui manque ? Je ne le saurai pas. Il ne parle pas.
Mon paternel serait-il devenu muet avec l'arrivée de la dictature? Je me le demande parfois. J'ai confirmation de son mutisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
rosalinda89rosalinda89   31 décembre 2018
Les adultes ont décidé de ce qui était mieux pour nous, les filles ? Et ils n’ont pas imaginé une minute les adultes, qu’on n’aurait peut- être pas envie de laisser notre maison, nos parents, nos jouets ? Une semaine ou deux, ça signifie quoi au juste ? J’ai presque 9 ans, mais subitement je perds la notion du temps. Une semaine ou deux, ça fait combien de dodos sans maman ?
Commenter  J’apprécie          70
rosalinda89rosalinda89   31 décembre 2018
Personne ne bouge, personne ne respire. Entre mes mains d’enfant de presque 9 ans, la poupée ne s’anime pas. Elle ne parle pas. Ses petits bras de plastique restent le long de son corps. La petite fille ne coiffe plus ses cheveux blonds et soyeux. Le temps s’est arrêté là. C’est la guerre. C’est la dictature. La poupée immobile et ce visage en sont la preuve.
Commenter  J’apprécie          40
rosalinda89rosalinda89   31 décembre 2018
-Vous venez d’où ?
-Du Chili.
-Où ?
-Du Chili, c’est un pays qui se trouve en Amérique du Sud.
-Waouhh, vous venez d’Amérique ?! C’est trop bien !
Je ne veux pas les contredire. Elles pensent que nous débarquons des Etats-Unis d’Amérique, les gringos, les Yankees, les riches quoi. Alors que nous venons d’un pays sous- développé. D’un pays où en plus règne la dictature. La honte. J’ai honte parce que je ne suis pas comme elles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rosalinda89rosalinda89   31 décembre 2018
Le sol brille, les murs sont blancs. Des militaires patrouillent. Leurs visages sont maquillés de noir. Nous sommes en pleine dictature. C’est l’été de ce côté du monde, il fait très chaud. Et moi je commence à me sentir glacée.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : chiliVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1136 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre