AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de PoisonLady


PoisonLady
18 décembre 2016
Après en avoir entendu tant de bien, peut-être espérais-je un peu trop de ces six textes courts d'Edgar Allan Poe. Seuls les deux premiers s'avèrent plaisants, les suivants oscillant dangereusement entre l'inintéressant et le carrément mauvais, pour atteindre les tréfonds de la nullité dans "L'ange du bizarre"...

La meilleure nouvelle est aussi la plus sombre: il s'agit de la première, celle qui donne son titre à l'ouvrage, un petit bijou de glauque et de cruauté mettant merveilleusement en avant toute la possible noirceur de l'âme humaine. C'est morbide, pas joyeux et bien rythmé: bref, on ne s'ennuie pas un instant.
Dans la seconde, "Hop Frog", le style commence à montrer ses faiblesses: c'est long à démarrer, l'ambiance presque trop légère pour le propos tenu, reste une histoire de vengeance bien troussée... mais inspirée de faits réels (le bal des ardents).

Et ensuite, patatras.
"L'ange du bizarre", donc, une histoire également très lente à démarrer, un personnage parlant avec un accent imbuvable demandant une petite gymnastique mentale pour que le lecteur réussisse à comprendre ce qu'il vient de lire, et des évènements sans queue ni tête pas foncièrement déplaisants mais arrivant bien trop tard pour sauver les meubles.
"La barrique d'Amontillado", là encore une histoire de vengeance, à la fois d'une lenteur interminable et au propos très creux. Un homme attire celui dont il veut se venger au fond d'une cave, sans oublier de la vider au passage, et suivre la discussion, pas bien passionnante, de deux personnes à moitié bourrées jusqu'à la conclusion donne un fort sentiment de "tout ça pour si peu".
"Petite discussion avec une momie" raconte l'entretien d'un club d'archéologues du dimanche avec la momie qu'ils s'apprêtaient à disséquer. Ici, tout est encore plus lent que dans les textes précédents, et sans véritable but: il n'est question que de dialogue entre l'égyptien et les passionnés, visant à prouver la supériorité scientifique de la civilisation des deux camps. Pas mal pensé en soi, mais simplement chiant à lire.
Et enfin "L'homme des foules", peut-être une des pires, non seulement lente à démarrer avec une description du paysage aussi interminable qu'inutile, mais également sans finalité ni aucun rebondissement. Il ne s'y passe absolument rien, du début à la fin, pour une conclusion abrupte et des propos du narrateur qui laissent dubitatif quant aux raisons de ses affirmations...

Si l'on ne niera pas un certain intérêt littéraire, notamment pour les quatre premières nouvelles qui, chacune à leur manière, montrent différents aspects de la vengeance, la forme, elle, n'a vraiment rien d'exceptionnel. En l'état, difficile de se passionner pour ces textes tentant maladroitement d'instaurer une ambiance malsaine, mais n'y parvenant qu'une seule fois.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle