AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Horacio Lalia (Illustrateur)Jean-Michel Boschet (Traducteur)
EAN : 9782226109972
90 pages
Albin Michel (14/10/1999)
3.74/5   194 notes
Résumé :
150ème anniversaire. Le 7 octobre 1949 disparaissait Edgar Allan Poe. Cette édition, constituée de ses huit meilleures nouvelles, mises en images par Horacio Lalia, est un hommage à ce maître du fantastique.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 194 notes
5
11 avis
4
14 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

lyoko
  12 août 2018
Le narrateur , homme aimant sa femme et son chat noir plus que tout, fini par tomber dans l'alcoolisme. de là il s'ensuit des déboires; comme il peut en subvenir dans ces cas là
La petite touche de fantastique de Poe instille goutte à goutte dans sa nouvelle est la dose idéale. Poe arrive par son écriture a nous plonger dans une histoire angoissante qui monte doucement , mais sûrement en intensité.
Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de Poe, mais le plaisir est toujours intact.
Commenter  J’apprécie          933
CasusBelli
  01 novembre 2021
Une courte nouvelle d'une grande efficacité à classer dans la catégorie histoire macabre.
J'apprécie de plus en plus Edgar Allan Poe, quand je pense que ses écrits remontent à bientôt deux siècles...
Pour l'amoureux des chats que je suis cette nouvelle s'est révélée prenante du début à la fin, un récit à la première personne, la déchéance d'un homme, la fuite dans l'alcool et la violence.
L'auteur ici mêle habilement le fantastique et la réalité qui parfois peuvent se confondre, oui c'est vraiment bon.
Commenter  J’apprécie          799
manu_deh
  25 janvier 2015

Le Chat noir est un petit bijou de littérature fantastique.
C'est le récit d'un homme, le narrateur, qui cède à sa pulsion pour la perversion et l'exerce sur son animal de compagnie favori: Pluton, son chat noir.
C'est le récit d'un homme qui perd le contrôle sur sa vie, et est entraîné dans une spirale infernale le menant à son auto-destruction.
Cet homme est-il un psychopathe halluciné ou est-il simplement la marionnette manipulée par des forces au-delà de notre faculté de compréhension, indicibles, vengeresses, cruelles? En tout cas impitoyables.
A découvrir de toute urgence pour les amateurs d'histoires noires fantastiques, de celles qui donnent la chair de poule.
Commenter  J’apprécie          350
Zazaboum
  03 septembre 2021
Le narrateur est un homme bien sous tous rapports depuis sa naissance, c'est lui qui le dit !
Il adore les animaux puis les animaux et sa femme et son chat Pluton, mais sous la domination du Démon de Intempérance, c'est lui qui le dit, il martyrise ses animaux, frappe sa femme et finit par mutiler son animal fétiche !
L'engrenage est enclenché et Poe nous entraine dans un duel entre le Diable et la Démence où le narrateur, quoi qu'il en dise, finira par être déclaré coupable ! Un petit bijou ou comment écrire l'horreur avec délicatesse !
Challenge MAUVAIS GENRE 2021
Challenge RIQUIQUI 2021
Challenge XIXè SIECLE 2021
Commenter  J’apprécie          280
cicou45
  27 juillet 2012
Il faut que vous sachiez que j'aime beaucoup Edgar Allan Poe et de voir ses nouvelles ici mises en image par Horacio Lalia fut un vrai coup de coeur. Cet ouvrage réunit huit nouvelles de l'auteur dont la plus célèbre est bien entendu "Le chat noir", titre éponyme de cette bande-dessinée mais on y retrouve aussi "Manuscrit trouvé dans une bouteille", "La barrique d'Amontillado", "L'enterrement prématuré", "Le portrait ovale", "La vérité sur le cas de Monsieur Valdemar", "Hop Frog" et enfin "Le coeur révélateur".
Pour ceux qui connaissent Edgar Allan Poe, ils ne sont pas sans savoir que la grande majorité de ses nouvelles relèvent du morbide ou du fantastique. Aussi, le fait que cet ouvrage est ait réalisé en noir et blanc ne fait qu'accroître cet état de tension que le lecteur ressent lors de sa lecture.
Je crois que ma nouvelle préférée ici est celle du "portrait ovale" car, bien que très courte, elle révèle l'imagination débordante de l'auteur et nous plonge au plus profond du fantastique.
Je ne vais pas m'aventurer à vous faire un résumé de chacune de ces nouvelles, que vous connaissez peut-être déjà mais simplement vous dire que j'ai été agréablement surprise par le fait de mettre des images sur l'oeuvre d'Edgar Allan Poe même si je mets un petit bémol (ce qui explique le fait que je n'aie pas attribué la note maximale à cet ouvrage) aux illustrations de la nouvelle "La vérité sur le cas de Monsieur Valdemar" car le personnage dont il est question m'a plus fait penser à un zombie qu'à un homme au bord de la mort.
Rien à redire en ce qui concerne les illustrations des autres nouvelles. A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
ChrichrilectureChrichrilecture   14 août 2016
La tristesse de mon humeur habituelle s’accrut jusqu’à la haine de toutes choses et de toutes humanité ; cependant ma femme, qui ne se plaignait jamais, hélas ! était mon souffre-douleur ordinaire, la plus patiente victime des soudaines, fréquentes et indomptables éruptions d’une furie à laquelle je m’abandonnai dès lors aveuglement.
Commenter  J’apprécie          80
PiertyMPiertyM   05 octobre 2013
Et alors apparut, comme pour ma chute finale et irrévocable, l’esprit de PERVERSITÉ. De cet esprit la philosophie ne tient aucun compte. Cependant, aussi sûr que mon âme existe, je crois que la perversité est une des primitives impulsions du coeur humain, – une des indivisibles premières facultés ou sentiments qui donnent la direction au caractère de l’homme.
Commenter  J’apprécie          30
PiertyMPiertyM   05 octobre 2013
Quand la raison me revint avec le matin, – quand j’eus cuvé les vapeurs de ma débauche nocturne, – j’éprouvai un sentiment moitié d’horreur, moitié de remords, pour le crime dont je m’étais rendu coupable ; mais c’était tout au plus un faible et équivoque sentiment, et l’âme n’en subit pas les atteintes. Je me replongeai dans les excès, et bientôt je noyai dans le vin tout le souvenir de mon action
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brigetounbrigetoun   01 juin 2011
Cependant, aussi sûr que mon âme existe, je crois que la perversité est une des primitives impulsions du cœur humain, — une des indivisibles premières facultés ou sentiments qui donnent la direction au caractère de l’homme. Qui ne s’est pas surpris cent fois commettant une action sotte ou vile, par la seule raison qu’il savait devoir ne pas la commettre  ?
Commenter  J’apprécie          20
cicou45cicou45   27 juillet 2012
"[...] parfois la vérité est plus forte que la mort."
Commenter  J’apprécie          150

Videos de Edgar Allan Poe (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edgar Allan Poe
Yann du Divan librairie aime et vous conseille Un grand crocodile dans la bouche duquel vous êtes - c'est ça, la mère. Jacques Lacan. Un magistral roman psychologique sur l'adolescence. Repousser les limites, explorer les corps, jouer à se faire peur pour se sentir vivant. Ojeda en digne héritière de Poe ou de Lovecraft délivre un roman hypnotisant ! À découvrir https://bit.ly/36ZcFQ8
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Edgar Allan Poe

De quelle nationalité est-il ?

Anglaise
Française
Irlandaise
Américaine

10 questions
206 lecteurs ont répondu
Thème : Edgar Allan PoeCréer un quiz sur ce livre