AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782824706610
26 pages
Éditeur : Bibebook (07/06/2013)
3.62/5   8 notes
Résumé :
dire qu?à l?époque dont je parle existait dans le centre de la Hongrie une croyance secrète, mais bien établie, aux doctrines de la métempsycose. De ces doctrines elles-mêmes, de leur fausseté ou de leur probabilité, ? je ne dirai rien. J?affirme, toutefois, qu?une bonne partie de notre crédulité vient, ? comme dit La Bruyère, qui attribue tout notre malheur à cette cause unique ? de ne pouvoir être seuls[1]. Mais il y avait quelques points dans la superstition hong... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
DidierLarepe
  12 mars 2016
L'histoire de 2 familles ennemis dont une légende dit que l'une d'entre-elles périra par un gigantesque cheval de feu.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   12 mai 2016
Pestis eram vivus, — moriens tua mors ero.
Martin Luther.

L’horreur et la fatalité se sont donné carrière dans tous les siècles. À quoi bon mettre une date à l’histoire que j’ai à raconter ? Qu’il me suffise de dire qu’à l’époque dont je parle existait dans le centre de la Hongrie une croyance secrète, mais bien établie, aux doctrines de la métempsycose. De ces doctrines elles-mêmes, de leur fausseté ou de leur probabilité, — je ne dirai rien. J’affirme, toutefois, qu’une bonne partie de notre crédulité vient, comme dit la Bruyère, qui attribue tout notre malheur à cette cause unique, de ne pouvoir être seuls[1].
Mais il y avait quelques points dans la superstition hongroise qui tendaient fortement à l’absurde. Les Hongrois différaient très-essentiellement de leurs autorités d’Orient. Par exemple, — l’âme, à ce qu’ils croyaient, — je cite les termes d’un subtil et intelligent Parisien, — ne demeure qu’une seule fois dans un corps sensible. Ainsi, un cheval, un chien, un homme même, ne sont que la ressemblance illusoire de ces êtres[2].
Les familles Berlifitzing et Metzengerstein avaient été en discorde pendant des siècles. Jamais on ne vit deux maisons aussi illustres réciproquement aigries par une inimitié aussi mortelle. Cette haine pouvait tirer son origine des paroles d’une ancienne prophétie : — Un grand nom tombera d’une chute terrible, quand, comme le cavalier sur son cheval, la mortalité de Metzengerstein triomphera de l’immortalité de Berlifitzing.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Edgar Allan Poe (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edgar Allan Poe
Edgar Allan Poe : L'Ange du bizarre par Pierre Michael (1982 / France Culture). Daguerréotype d'Edgar Allan Poe par W. S. Hartshorn, 1848. Diffusion sur France Culture le 7 octobre 1982. Émission "Bonnes nouvelles, grands comédiens". Par Patrice Galbeau. Lecture de Pierre Michael. « C’était une froide après-midi de novembre. Je venais justement d’expédier un dîner plus solide qu’à l’ordinaire, dont la truffe dyspeptique ne faisait pas l’article le moins important, et j’étais seul, assis dans la salle à manger, les pieds sur le garde-feu et mon coude sur une petite table que j’avais roulée devant le feu, avec quelques bouteilles de vins de diverses sortes et de liqueurs spiritueuses. » C'est ainsi que commence la nouvelle d'Edgar Allan Poe, "L'Ange du bizarre", parue en 1844. En 1982, l'émission "Bonnes nouvelles, grands comédiens" avait demandé à Pierre Michael de la lire dans la traduction de Charles Baudelaire.
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Edgar Allan Poe

De quelle nationalité est-il ?

Anglaise
Française
Irlandaise
Américaine

10 questions
200 lecteurs ont répondu
Thème : Edgar Allan PoeCréer un quiz sur ce livre