AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782752911162
400 pages
Éditeur : Phébus (18/10/2018)
4.12/5   12 notes
Résumé :
Ce premier tome de notre Intégrale regroupe les nouvelles qu'Edgar Allan Poe (1809-1849) écrivit avant ses trente ans. Luttant pour survivre et être publié, faisant ses débuts de critique et de journaliste, il commet plusieurs chefs-d'?uvre : le « Manuscrit trouvé dans une bouteille », « Bérénice », « Le diable dans le beffroi », « L'histoire à nulle autre pareilled'un certain Hans Pfaal », et bien sûr « William Wilson » ou la très célèbre « Chute de la Maison Usher... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
alberthenri
  29 octobre 2019
Les éditions Phébus ont la très bonne idée de publier l'intégrale des nouvelles d'Edgar Allan Poe dans leur ordre chronologique.
Ces textes étaient surtout connus dans la traduction de Baudelaire, réunis de manière un peu disparate, certains d'entre eux restants même inédits.
C'est donc toutes les nouvelles qui seront rassemblées en trois tomes (le dernier vient de paraitre en octobre 2019), y compris les inédites, et celles non traduites par Baudelaire.
Concernant la traduction, Phébus propose une version inédite des écrits de l'auteur du "Corbeau", et on nous explique dans la préface que :
"A plus d'un titre, une nouvelle traduction des récits d'Edgar Allan Poe s'imposait comme une nécessité. Longtemps considérée comme intouchable, celle qu'avait donnée Baudelaire, malgré ses indéniables qualités, n'en comportait pas moins quelques défauts qui relevaient d'erreurs, de lourdeurs ou bien d'un vieillissement de la langue et de la façon de traduire."
Excellente initiative, d'autant plus que cette intégrale est composée de volumes de qualité avec une impression sur du bon papier (contrairement à certaines éditions d'intégrales imprimées sur un support de "feuilles de papier à cigarette", très fin, fragile et jaunissant très vite), avec une bonne reliure à dos toilé, agrémentés d'illustrations, et de nombreuses notes didactiques en fin de volumes.
La nouvelle traduction de cette édition est de Christian Garcin & Thierry Gillyboeuf.
Une belle pièce pour les amateurs de littérature fantastique ou plus généralement d'auteurs américains classiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          322


critiques presse (1)
Telerama   12 juillet 2019
En retraduisant toutes ses nouvelles et en les republiant dans leur ordre d’écriture, les éditions Phébus permettent de jeter un œil neuf sur des histoires devenues, pour nombre d’entre elles, légendaires.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MurmuresNumeriquesMurmuresNumeriques   28 février 2021
C'était une de ces terribles nuits que l'on ne rencontre qu'une ou deux fois par siècle. il neigeait furieusement et la maison chancelait en son centre sous les assauts du vent qui, en s'engouffrant par les lézardes dans le mur et en se précipitant avec impétuosité par la cheminée, secouait effroyablement les rideau du lit du philosophe et désorganisait l'économie de ses récipients.
Commenter  J’apprécie          00
MurmuresNumeriquesMurmuresNumeriques   28 février 2021
De mon pays comme de ma famille je n'ai pas grand chose à dire. Quelques injustices et de longues années m'ont éloigné de l'un et rendu étranger à l'autre. L'aisance de ma condition me permit de bénéficier fichier d'une éducation hors du commun, et mon esprit rationnel me rendit capable de classifier avec méthode tout le savoir diligemment accumulé pendant mes études précoces.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Edgar Allan Poe (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edgar Allan Poe
10 août 2021, dans le cadre du banquet du livre d'été « toute lecture est un parcours » qui s'est déroulé du 6 au 13 août 2021, Paulin Ismard tenait la conférence "Cette mort où se tiennent les vivants".
Ordinairement, nous comparons l'esclavage à une mort, dit une vieille maxime du droit romain. En instituant la figure d'un être déjà mort, et qui pourtant n'a pas cessé de vivre, les sociétés esclavagistes ont ceci de monstrueux qu'elles abolissent les limites ordinaires entre la vie et la mort. Les récits anciens sur l'esclavage ne parlent d'ailleurs que de spectres, de fantômes – et parfois d'êtres immortels car déjà retranchés du monde des vivants. Dans un parcours qui va de Platon à Edgar Poe, en passant par Derrida, je suivrai les traces de quelques-uns de ces récits. Mais quelle est cette immortalité qui a pour figure l'esclave ?
+ Lire la suite
autres livres classés : bostonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Edgar Allan Poe

De quelle nationalité est-il ?

Anglaise
Française
Irlandaise
Américaine

10 questions
198 lecteurs ont répondu
Thème : Edgar Allan PoeCréer un quiz sur ce livre