AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782752911483
432 pages
Éditeur : Phébus (17/10/2019)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Le troisième et dernier tome de cette Intégrale regroupe les nouvelles écrites par Edgar Allan Poe de 1844 à sa mort en 1849. Pendant cette période crépusculaire d’errance, de drames et de maladie, sa productivité ne faiblit pas. Il compose plusieurs chefs-d’œuvre, dont « Un récit aux monts Crénelés », « La lettre dérobée », « Les faits concernant le cas Valdemar » ou encore « Saute-Grenouille ».Présenté de manière chronologique, fruit du travail érudit et passionné... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
alberthenri
  20 février 2020
Ce troisième et dernier tome de l'intégrale des nouvelles d'Edgar Allan Poe, conclut admirablement le travail de Christian Garcin et Thierry Gillyboeuf, qui nous offrent une traduction neuve et érudite, y compris de textes très connus tels que "La méthode du docteur Goudron et du professeur Plume", ou "Le fût d'amontillado".
Comme on le sait, c'est Charles Baudelaire, qui très admiratif de la plume de Poe, entreprit de traduire cet auteur en français.
Mais malgré tout le mérite que l'on doit reconnaitre à l'auteur des "Fleurs du mal", force est de constater que ses traductions ne rendaient pas toujours justice à Poe, et tenaient parfois plus de l'adaptation que de la traduction fidèle.
Les deux traducteurs mentionnés plus haut, livrent donc une intégrale chronologique des nouvelles écrites par Poe, ici entre 1844 et 1849, année de sa mort. Textes agrémentés d'illustrations signées Sophie potié, et largement documentés par des notes en fin de volume.
Le livre lui-même en tant qu'objet est une réussite, relié avec un dos toilé, il constitue un bel ouvrage qui trouvera sa place dans la bibliothèque d'un lectorat exigeant quant à l'aspect d'un livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
aliasdam
  24 juin 2020
Se plonger dans les écrits d'Edgar Allan Poe, déchiffrer ses longues phrases alambiquées, se rapporter aux notes, détaillant avec précision les raisons du pourquoi… Voilà un plaisir aussi savoureux que compliqué. Cette édition est superbe, avec de belles illustrations. Un objet gothique travaillé avec soin. Toutes les nouvelles sont inégales, mais peu importe. On en lit une, on en abandonne une autre, on y revient plus tard. Voilà le plaisir de ces nouvelles écrites à la moitié du 19è siècle. Mention spéciale pour L'enterrement prématuré et La caisse ovale. On ne peut s'empêcher de frissonner en lisant la dernière le phare, retranscrit tel quel, sans fin, puisque l'auteur est mort avant de l'achever. Un délicieux objet pour lecteur averti qui n'a pas peur de prendre son temps à tout décortiquer.
Commenter  J’apprécie          10


Lire un extrait
Videos de Edgar Allan Poe (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edgar Allan Poe
Edgar Allan Poe : La Vérité sur le cas de M. Valdemar (France Culture / Samedi noir). Diffusion sur France Culture le 17 juin 2017. Illustration par Harry Clarke (1889-1931). Publié en 1919. • Crédits : Harry Clarke. Le récit d’une (fausse) expérience scientifique, pratiquée sur un sujet à l’agonie qui, non sans ironie, nous emmène loin dans l’épouvante : comment exprimer un état — la mort — qu’avant, on ignore, et qu’après, on est dans l’incapacité de nommer ? Adaptation : Hélène Frappat, d’après la traduction de Charles Baudelaire. Une réalisation de Michel Sidoroff. Conseillère littéraire : Caroline Ouazana. « “La Vérité sur le cas de M. Valdemar”, publié en 1845 par Edgar Allan Poe, fait partie d’un triptyque traitant des effets du magnétisme, autrement dit de l’hypnose, avec “Morella” et “Révélation magnétique”. Charles Baudelaire l’a traduite en français, comme l’ensemble des “Histoires extraordinaires”. Il s’agit de la nouvelle la plus fascinante du recueil, car elle en livre l’art poétique. À travers ce récit d’une (fausse) expérience scientifique, pratiquée sur un sujet à l’agonie, Poe radicalise, d’une manière unique dans l’histoire de la littérature, les potentialités, et simultanément les limites du langage humain. Comment faire parler un mort ? Comment dire ce qui n’est pas ? Avec quels mots donner vie au néant ? Comment exprimer un état — la mort — qu’avant, on ignore, et qu’après, on est dans l’incapacité de nommer ? “La Vérité sur le cas de M. Valdemar” n’exprime donc d’autre vérité que celle de la condition humaine : définie par le langage, et butant contre lui ; se débattant de toutes ses forces contre l’innommable qui ronge toute expérience, et toute nomination : la mort. Pour un être humain, et un écrivain, cette expérience « entre la vie et la mort », selon le titre de Nathalie Sarraute, nous emmène loin dans l’épouvante, mais aussi dans l’ironie, de la prison où l’homme se débat, et dont, seule, la littérature peut faire reculer les murs. » Hélène Frappat
Avec :
Olivier Cruveiller (Oscar Preston) Igor de Savitch (Ernest Valdemar) Jean-Luc Debattice (Samuel Fisher) Laurent Lederer (Daniel de Moine) Caroline Breton (Theodora Langdon)
Bruitages : Bertrand Amiel Prise de son, montage et mixage : Jehan-Richard Dufour et Lidwine Caron Assistante à la réalisation : Léa Racine
Poème d’Edgar Allan Poe traduit par Stéphane Mallarmé, lu par Olivier Cruveiller
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvelles fantastiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Edgar Allan Poe

De quelle nationalité est-il ?

Anglaise
Française
Irlandaise
Américaine

10 questions
189 lecteurs ont répondu
Thème : Edgar Allan PoeCréer un quiz sur ce livre