AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791094786444
Éditeur : Editions Plume Blanche (03/09/2019)
4.39/5   14 notes
Résumé :
Suivez une jeune fille dans des aventures temporelles inédites !

Prune rêve de quitter notre monde pour explorer l’Outre-Temps. Mais voilà que cette merveilleuse idée de voyage se transforme en fuite, le Gel sur ses talons. Alors que la jeune fille pensait juste échapper à son quotidien, elle se retrouve au centre du drame qui s’apprête à déchirer les Temps et les plonger dans les ténèbres.

Plongez-vous dans cet univers complexe, menaça... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,39

sur 14 notes
5
7 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Chrisbookine
  24 septembre 2019
La petite histoire
L'on suit Prune à la veille de Noël. Elle vit avec sa mère Agnès, toujours triste depuis le départ de son mari Adrien et son beau-père Francis qu'elle déteste. Un froid glacial et anormal envahit sa maison. Pour la protéger sa mère l'expédie chez les voisins les Carnot pour soi-disant la soirée. Mais elle va alors se retrouver dans une chasse fantastique où elle est la proie. Cette course-poursuite va la faire traverser l'Outre-Temps et ses différentes strates. Elle va entraîner bien malgré elle la famille Carnot au complet dans ses fugues temporelles : les parents, Valentine et son frère Sandro. Mais cette mésaventure sera également l'occasion d'en apprendre plus sur son père et découvrir la magie d'un monde à la fois extraordinaire et inquiétant.
Ce que je retiens de cette lecture...

L'univers créé
Nous allons découvrir un monde très riche constitué de plusieurs temps dont le nôtre. Il y a le Temps des Okks, le Temps des Rêves où vit la tante de Prune : Léonie, le Temps de L'Oubli et il existe La Ténèbre : qui fait tout disparaître. le passage d'un monde ou d'un temps à l'autre est protégé mais certains êtres peuvent le franchir tout le temps ou pour la majorité au moment du changement des saisons.
Prune pour fuir son poursuivant va être amenée à passer d'un monde à l'autre pour échapper à une mort certaine.
Le Temps des Okks est empreint de la magie des élémentaires (eau, feu, air, terre) et il est le monde de la nature où dominent les animaux, les hybrides et les humains étant traités en parias, ces derniers vivent reclus dans l'ombre du Mur.
Le Temps du Rêve est fait d'illusions et est une alternance d'îlots de lumière et de grandes étendues de nuit : la Ténèbre. Les habitants, les Vemels, ont des pouvoirs magiques : ils tissent grâce à des aiguilles des illusions qui prennent corps. Ils vivent le jour et la nuit restent actifs dans leurs rêves. Ce monde semble figé dans un temps style steampunk.
Le Temps de l'Oubli est notamment celui des ogres et reste méconnu.
Le cycle des Saisons va être perturbé par un événement majeur qui va entraîner la création d'une faille qui perturbe les différents Temps. Les Seigneurs des saisons, sorte de Gardiens ne parviennent pas à endiguer l'inévitable.
Les personnages
Prune va évoluer tout au long du récit et déployer des aptitudes magiques dans les différents mondes.
Sandro, qui voit sa vie bouleversée par le déchirement de sa famille est contraint de subir les événements, une bonne partie du roman, mais il va faire preuve de courage et d'initiatives au fur et à mesure de ses connaissances de l'Outre-Temps.
Léonie, la tante de Prune : un bout de femme bienveillant et espiègle.
Diane Otone et Adrien Otone : les parents de Prune
L'hybride Nattog, sorte de faune ou satyre mi-homme mi-chamois : le protecteur de Prune à travers les Temps : fidèle buté et rebele.
Kavo : un écureuil passeur, un peu caractériel et froussard, mais valeureux quand même.
Ornella : grand-mère sorcière qui vit cachée dans l'ombre et un monde d'amnésie.
Frederick, insaisissable et à la capacité de disparaître de la vue des gens.
Siesir et sa famille de changeurs de forme et son mari humain Jean : attachante et fascinante
Makka : Okk, élémentaire de l'air et fusionnel avec Prune, cadeau du Seigneur du Vent le corbeau Karaburan, voyageur à travers les Temps.
Aquilon : aigle, Seigneur du vent, hostile aux humains et hybride, cruel et sournois
Silas de Cornenoire : ogre têtu et rusé, Kankum glaçant dans tous les sens du terme.
La famille Brac : je demande la mère et les deux fils, ils sont machiavéliques et coriaces aka Les Rougegriffe.
L'Orangeraie et la confrérie des Tisseurs Vemels qui aide Prune : atypiques et frondeurs
L'Académie et les aiguilles bleues : policée et implacable
L'Effaceuse Sabrine de Sienne : une jeune ogresse moderne et déterminée, enquêtrice hors pair
Le Veilleur de l'Arbre du Temps des Rêves : mystérieux et sage
Les Saisons sont des êtres aux grands pouvoirs, mais restent mystérieux
Une galerie de portraits extraordinaire, riche ,variée avec des personnages tous très attachants ou flippants donc qui ne laisse pas indifférents peuplent les différents temps et l'on ne peut les énumérer tous bien qu'ils jouent tous des rôles importants soit pour aider soit pour entraver l'héroïne et ils ont tous une profondeur indéniable.
L'écriture et le style
L'autrice a le don de nous immerger rapidement dans un monde de fantasy original, prolifique. Sa plume est fluide, la lecture en est donc facilitée. Je me suis délectée à chaque nouvelle rencontre où les sensations, les ressentis sont justes et jamais occultés pour mieux nous plonger dans l'histoire au plus près de Prune et des autres personnages. Elle crée un empathie pour les protagonistes qui nous les attache au coeur durablement. il me tarde de poursuivre la quête au côté de Prune et ses amis et ennemis de plus en plus nombreux .
Coup de coeur
J'ai adoré cet univers riche, foisonnant avec une héroïne intrépide, un brin colérique, Prune qui nous entraîne à la découverte des Temps et à la poursuite de son père pour une quête originale et pleine de péripéties.

Lien : http://chrisbookine.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LesReveriesdIsis
  28 décembre 2018
J'ai eu le grand plaisir d'être tirée au sort pour découvrir en avant-première le roman d'Élisa M. Poggio. de la low fantasy, un titre et une couverture énigmatiques : il n'en fallait pas plus pour éveiller mon intérêt.
Outre-Temps relate les aventures d'une jeune fille en apparence ordinaire : Prune. Elle vit avec sa mère et son beau-père, rêve de parcourir ce qu'elle appelle mystérieusement « l'Outre-Temps » aux côtés de Léonie, sa marraine… Mais si finalement, ce changement, qu'elle appelle de ses voeux, l'entraînait dans une quête éperdue, aux côtés d'alliés étonnants, et aux prises avec d'effroyables adversaires? le Gel approche…
Tout d'abord, je suis conquise par le personnage de Prune. Précipitée dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l'étendue, la jeune fille apprend peu à peu ce qu'est l'Outre-Temps. Elle est, de fait, extrêmement touchante. Écorchée vive, d'une loyauté à toute épreuve, son obstination, son entêtement et sa crédulité sont pour beaucoup dans ses aventures… et dans quelques-uns de ses déboires! Elle est un personnage entier, prêt à se sacrifier pour ses amis et pour ce qu'elle croit juste. J'ai adoré la voir grandir au fil des épreuves et s'affirmer.
La galerie de personnages de ce roman est très savoureuse : ce ne sont pas juste des êtres de papier, nous sentons un passé à l'oeuvre, des aspirations, des contradictions, bref, ils ne sont pas monolithiques, même les méchants! J'aime cet art de la nuance qui les rend tous si éminemment humains! J'ai une tendresse toute particulière pour Kavo, l'écureuil, pour Nattog, l'hybride ou encore pour la truculente Léonie et sa gouaille qui forcent le sourire. Chacun d'eux est haut en couleur, entier, et leurs différences de caractère enrichissent le récit. Enfin, en lisant, nous sentons qu'ils cachent encore bien des secrets et des mystères qui ne demandent qu'à être révélés et qui captent notre attention.
Pour notre plus grand bonheur, le rythme du récit est effréné : une véritable quête identitaire et initiatique se déploie dans une course éperdue. D'étonnants alliés se placent sur le chemin de Prune. Mais parfois, la frontière est floue et celui qui ressemble à un ennemi peut en réalité oeuvrer pour votre salut. Encore faudra-t-il que Prune s'en aperçoive à temps! Dans ce roman, les faux-semblants sont monnaie courante, les ennemis ne sont pas forcément ceux que l'on croit… et c'est un régal pour le lecteur, car il est à l'image de Prune, plus souvent défait qu'à son tour! de quoi piquer notre curiosité et nous maintenir en haleine!
L'univers délicat et patiemment tissé parachève l'ensemble. J'ai été fascinée par ces mondes déployés sous nos yeux : des Temps cruels, des Temps poétiques mais sauvages, des Temps rudes… Tout est là! Cela commence doucement avec l'étrange Léonie. Puis, peu à peu, notre lecture s'enrichit par strate, si bien que nous ne comprenons que progressivement la richesse et la complexité des lieux. Élisa M. Poggio a réussi le tour de force d'inventer tout un univers avec sa genèse, sa faune, sa flore et sa mythologie. Les Ogres tels qu'ils sont présentés ici revivifient ceux que nous trouvons dans les contes traditionnels, la magie des Tisseurs du Rêve est à la fois poétique, fascinante et effrayante, comme celle des Okks. Les éléments importants sont parsemés – lorsque nécessaire- de manière à dramatiser ou à expliquer un fait, un rebondissement; et cela fait l'effet du « petit fait vrai » qui donne à cet univers toute sa consistance.
Finalement, le Temps humain, le Temps du Rêve, le Temps des Okks sont autant de lieux qui nous deviennent peu à peu familiers, que nous arpentons avec les héros et que nous apprenons à aimer… le Temps des Okks m'a séduite par les personnages que Prune y rencontre et par la maîtrise avec laquelle il est mis en scène. le Temps du Rêve est à la fois fascinant et révoltant si nous réfléchissons bien à ce qui s'y déroule. le Temps des humains et le Temps de l'Oubli sont un peu moins présents dans l'oeuvre, mais tout aussi glaçants l'un que l'autre.
Enfin, point non négligeable, toutes ces aventures sont soutenues par une belle plume. Elle sait se faire enivrante et poétique pour broder subtilement la toile d'un monde dense et complexe, ou au contraire violente et épique pour nous entraîner, tête la première, dans des combats étonnants.
Ainsi, ce premier tome d'Outre-Temps est une merveille! Nous sommes happés dans un tourbillon d'aventures, nous traversons le voile des temps et en ressortons stupéfaits et fascinés par la complexité du monde et des personnages qui se déploie sous nos yeux. J'ai eu un vrai coup de coeur pour la richesse de cet univers et j'attends déjà impatiemment la suite des aventures de Prune et de ses amis!
Lien : https://lesreveriesdisis.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesFantasydAmanda
  03 septembre 2019
--- Encore un achat de Mon's Livre 2018 ---
Comme bon nombre des romans Plume Blanche, j'ai acquis ce livre en avant-première à Mon's Livre, l'an dernier. Et je ne regrette pas ! À mi-chemin entre le monde de Narnia et Harry Potter, Outre-Temps fut une superbe lecture.
--- Un univers incroyablement dense ---
La plus grande force de ce diptyque est sans conteste son univers. Comment vous le décrire ? Il est à la fois simple et complexe, ce qui est un véritable tour de force. Je l'ai également trouvé très visuel grâce aux descriptions de l'auteure, même si, parfois, elles étaient un peu trop détaillées.
En fait, découvrir l'Outre-Temps, c'est voyager d'un monde à l'autre. C'est rencontrer des créatures tantôt charmantes, tantôt dangereuses. C'est voir le passage des saisons sous un nouveau jour, comme si l'on avait le pouvoir de renverser le temps.
Et ce monde, nous le parcourons petit à petit en compagnie de Prune, une héroïne ordinaire…
--- …au destin extraordinaire ! ---
Certes, son évolution est un chouia rapide ; elle ne connaît rien de l'Outre-temps, pourtant elle prend rapidement ses marques afin d'endosser le rôle que l'on attend d'elle. Toutefois, on adopte la nouvelle Prune en un clin d'oeil, tant elle est attachante. C'est le genre d'héroïne que l'on ne peut s'empêcher d'apprécier pour sa force de caractère, son courage et même son impulsivité.
Ce qui m'impressionne le plus, c'est qu'Elisa M. Poggio n'a pas ressenti le besoin de la rendre toute puissante ou excessivement belle pour lui donner consistance. Il y a une telle justesse dans la création de ce personnage, dans l'approfondissement de sa personnalité !
Bien sûr, les protagonistes secondaires ne sont pas en reste ; ils sont nombreux, mais aucun n'est cliché ou inutile.
--- Que de péripéties ! ---
Entre apprentissages, rencontre de nouveaux personnages et mise au point de plans destinés à sauver l'Outre-Temps, il s'en passe des choses en 523 pages ! Or, les enjeux sont multiples, les motivations de chacun parfois contradictoires, et Prune se demande vraiment comment démêler cet imbroglio sans y laisser la vie ou celle de ses amis…
Ainsi, Elisa M. Poggio joue sur plusieurs tableaux afin d'étoffer son intrigue ; le côté « aventures » est prédominant, mais il s'accompagne aussi de combats, de moments de survie et, pour mon plus grand plaisir, d'un brin de politique !
--- Quelques longueurs, malgré tout ---
Honnêtement, c'est ce qui a fait baissé ma note. Même si j'ai encore du mal à comprendre pourquoi, j'ai légèrement décroché une fois l'élément déclencheur survenu. Avec le recul, je pense néanmoins avoir mis le doigt sur ce qui m'a perturbée ; à ce stade de l'histoire, l'auteure met en pause l'intrigue principale afin de développer un nouvel aspect du récit et ça m'a frustrée, tout simplement.
Autre bémol : la fin, qui traîne en longueur. Alors que j'étais impatiente de franchir le dernier Temps aux côtés de Prune, celle-ci se voit ralentie par quelques obstacles. Et ça m'a paru long, presque ennuyeux ! Cependant, les dernières pages m'ont redonné confiance pour la suite… que je me suis empressée de dévorer.
Et oui, à l'heure où vous lisez ces lignes, j'ai déjà lu et chroniqué le second tome, les éditions Plume Blanche m'ayant proposé une lecture en avant-première. Je vous en reparle dans quelques semaines, c'est promis !
Lien : https://lesfantasydamanda.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Clem_YCR
  04 août 2020
Je me suis plongée dans Outre-temps avec d'énormes attentes et une grosse pensée pour Armelle (Les rêveries d'Isis) qui me l'a si chaudement recommandé, et dont l'avis figure au dos du roman. Je pense qu'il n'est jamais bon de trop attendre d'un livre, et ma lecture a été a double tranchant. J'ai en effet été très frustrée de ne pas l'apprécier à sa juste valeur; peut-être pas le bon moment… car malgré l'univers sublime, il m'a manqué quelque chose que je ne saurais expliquer moi-même !
L'univers imaginé par Elisa M. Poggio est simplement fascinant ! Tellement complexe, réfléchi, surprenant. le début du roman est, de ce fait, légèrement lent car il y a beaucoup d'explications à donner, de personnages à mettre en place. J'ai tout de suite apprécié Prune et son envie d'évasion de cette vie si décevante : un père qui l'a abandonnée, une mère dont elle s'éloigne et une belle-famille exécrable. A côté de ça, Prune conserve son optimisme, car elle sait qu'à sa majorité elle pourra rejoindre sa marraine dans l'Outre-temps. Douce et généreuse, elle a pris l'habitude de récolter des trésors; objets trouvés en tout genre, au gré de ses balades. J'ai beaucoup aimé ce petit trait de caractère, cette jolie vision de la vie.
Vous l'aurez compris à la lecture du résumé, l'arrivée de Prune dans l'Outre-temps ne se déroule pas comme prévu et, c'est accompagnée de son voisin, Sandro, qu'elle traverse les différents temps. Il se passe énormément de choses dans ce roman, on n'a pas réellement le temps de reprendre notre souffle, les déconvenues s'enchainent à mesure que l'on prend connaissance de la menace qui pèse sur la jeune-fille.
Si Sandro et Prune sont parfois séparés, on suit en permanence les voies qu'ils empruntent. Au gré des rencontres qu'ils vont faire, des personnages de chaque temps (ou presque) vont se greffer à leur groupe. Prune grandit de ce qu'elle vit, elle apprend à communiquer avec ce qui l'entoure et en tire une grande force. Elle est prête à tout pour protéger ses amis, tout comme les plus faibles, et a une grande soif de justice.
J'ai beaucoup aimé voir les relations se créer, la confiance se gagner et les amitiés se consolider. Je suis totalement fan des expressions et des jurons de Léonie, la marraine de Prune. Celles-ci amènent un peu d'humour et du lumière.
Je pense qu'Outre temps peut plaire à tout âge, à condition d'aimer la magie (et les ogres) ! J'ai trouvé l'interprétation que fait Elisa des ogres très originale; modernes ou traditionnels, ils se nourrissent non pas de chair mais de l'essence de leur proie. Et une chose est sûre : il ne vaut mieux pas être traqué par un ogre !
Les personnages ont tous du relief, un vécu qui leur donne une consistance et affirme leur caractère. J'ai particulièrement apprécié découvrir celui d'Ophélie, jeune tisseuse qui se joint à Prune et Sandro, et la percevoir différemment au fil de ma lecture. Je suis également très intriguée par l'intendante, que j'espère bien retrouver dans le second tome.
Entre mondes merveilleux, disparitions, complots (mais que mijote donc ce Frédérick), luttes de pouvoirs et fin des temps, ce premier tome est extrêmement riche et nous laisse avec des questions plein la tête. Car la fin est, elle aussi, mystérieuse et nous donne envie de nous jeter sur le suivant, ne serait-ce que pour comprendre une phrase prononcée sur le tard. Pour ma part je vais attendre un peu avant d'enchainer, mais je suis très curieuse d'avoir des réponses à mes questions.
Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Virgie
  15 décembre 2020
C'est un roman que j'ai beaucoup aimé. Il plonge le lecteur dans l'imaginaire et on n'a pas envie d'en sortir. C'est un livre que je vous recommande, tellement il fait voyager.
L'histoire nous entraine dans les aventures de Prune. La jeune fille, forcée de fuir une force inconnue, se retrouve projetée dans l'Outre-temps, à la recherche de sa marraine. En compagnie de Sandro, un humain et de Nattog, un hybride, elle va vivre des aventures magiques et faire des rencontres qui changeront sa vie.
J'ai apprécié le personnage de Prune. La jeune fille est plongée dans l'Outre-temps sans vraiment y être préparée, mais elle réussit à merveille à s'adapter. Sensible et forte à la fois, elle montre, par moment, une part sombre d'elle-même qui est très intéressante. Mais quoi qu'elle fasse, ça sera toujours dans le but d'aider ou de sauver ses proches.
Les différents peuples qui habitent l'Outre-temps sont diversifiés et originaux, mêlant humains, hybrides et créatures imaginaires. J'ai une petite préférence pour les Okks, que j'aimerais beaucoup rencontrer, ainsi que les différents Seigneurs. Gentils ou méchants, ils auront tous un rôle à jouer dans les aventures de Prune.
Le décor des différents lieux est sublime. Chaque partie de l'univers à ses propres particularités, tout comme les différents peuples et à chaque page, on voyage. C'est un des aspects du roman que j'ai le plus préféré. Chaque mot nous plonge dans les mondes créés de l'auteure et c'est un pur délice.
La plume d'Élisa est très fluide et elle redouble d'adjectifs pour nous entrainer dans des descriptions toutes plus fascinantes les unes que les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
STARASTARA   24 septembre 2019
Prune ne résista pas.La mousse odorante, aussi douillette qu'un édredon de plume, l'accueillit en douceur. Malgré ses idées noires, elle sombra dans le sommeil presque aussitôt.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : ogreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Elisa M. Poggio (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1207 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

.. ..