AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Flammarion (01/01/1900)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Livre premier : Le savant et la science Texte complet et formaté, à relire
Chapitre I : Le choix des faits. Texte complet et formaté, à relire
Chapitre II : L’avenir des Mathématiques. Texte complet et formaté, à relire
Chapitre III : L’invention mathématique. Texte complet et formaté, à relire
Chapitre IV : Le hasard. Texte complet et formaté, à relire
Livre II : Le raisonnement mathématique
Chapitre I : La Relativité de l’... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Enroute
  02 juin 2019
Un mathématicien doué pour la littérature, c'est ainsi qu'on souhaite présenter Poincaré dont l'ironie, la pertinence, l'humour et, disons, la sémillance à présenter la science d'une manière surtout pas dogmatique mais au contaire surprenante et en mouvement...
Cet autre recueil d'articles portent cette fois sur la nécessité pour le savant de choisir les faits et les théories auxquels il doit s'intéresser s'il veut éviter de se perdre et au contraire produire en maximisant le "rendement" de la science, considéré comme le temps que fait gagner la mise au point d'une nouvelle théorie, d'une équation, d'un principe, etc. - notion intuitive puisque comme l'écrit Poincaré, le mathématicien est souvent plus intéressé à faire gagner une journée de travail à ses petits enfants qu'une heure à ses contemporains, ce qui est une manière de dire que la recherche fondamentale, si elle est nécessaire, ne fournit pas des résultats forcément immédiatement appréciables.
Il se trouve dans ces articles un témoignage de ce que Poincaré appelle l'intuition, et qui est, pour lui, essentielle à l'invention mathématique (au contraire de Couturat et de Russell auxquels il s'oppose avec une ironie perçante). le témoignage est intéressant et interroge car on comprend immédiatement de quoi il parle, mais on est bien en peine de trouver à améliorer son témoignage qui reste pourtant assez vague... L'intuition est bien difficile à cerner, mais on est heureux de cette présentation qu'on aurait davantage attendue d'un romancier ou d'un artiste en général. Comme quoi, tous les domaines engagent les mêmes types d'investissement cognitif.
L'autre intérêt de ces articles, m'a-t-il semblé, outre la présentation amusante du conventionnalisme des théories physiques et mathématiques, est la ruine de la logique de Russell, Couturat et Peano, presque aussi insicive que celle de Port Royal contre la scolastique. Tous les siècles, semble-t-il, on reprend la tâche de pointer avec précision à quel point les logiciens s'enlisent dans les contradictions.
Les derniers articles m'ont moins plu, plus ancrés dans leur époque (1908).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   26 novembre 2015
Comprendre la démonstration d'un théorème, est-ce examiner successivement chacun des syllogismes dont elle se compose et constater qu'il est correct, conforme aux règles du jeu?...Oui, pour quelques-uns; quand ils auront fait cette constatation, ils diront: j'ai compris.
Non, pour le plus grand nombre. Presque tous sont beaucoup plus exigeants, ils veulent savoir non seulement si tous les syllogismes d'une démonstration sont corrects, mais pourquoi ils s'enchaînent dans tel ordre plutôt que tel autre. Tant qu'ils leur semblent engendrés par le caprice et non par une intelligence constamment consciente des buts à atteindre, ils ne croient pas avoir compris.
Sans doute, ils ne se rendent pas bien compte eux-mêmes de ce qu'ils réclament et ils ne sauraient formuler leur désir, mais s'ils n'ont pas satisfaction, ils sentent vaguement que quelque chose leur manque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EnrouteEnroute   02 juin 2019
Le savant n'étudie pas la nature parce qu'elle est utile ; il l'étudie parce qu'il y prend plaisir et il y prend plaisir parce qu'elle est belle. Si la nature n'était pas belle, elle ne vaudrait pas la peine d'être connue, la vie ne vaudrait pas la peine d'être vécue. Je ne parle pas ici, bien entendu, de cette beauté qui frappe les sens, de la beauté des qualités et des apparences ; non que j'en fasse fi, loin de là, mais elle n'a rien à faire avec la science ; je veux parler de cette beauté plus intime qui vient de l'ordre harmonieux des parties, et qu'une intelligence pure peut saisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EnrouteEnroute   02 juin 2019
Supposons que, dans une nuit, toutes les dimensions de l'univers devenaient mille fois plus grandes [...] Quand je me réveillerai, le lendemain matin, quel sentiment éporouverai-je en présence d'une si étonnante transformation ? Eh bien, je ne m'apercevrai de rien du tout. [...] En réalité, il vaudrait mieux dire que l'espace étant relatf, il ne s'est rien passé du tout et que c'est pour ça que nous ne nous sommes aperçus de rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EnrouteEnroute   02 juin 2019
L'instinct, c'est la routine,et si la pensée ne le fécondait pas, il ne progresserait pas plus chez l'homme que chez l'abeille ou la fourmi.
Commenter  J’apprécie          20
EnrouteEnroute   02 juin 2019
Les pessimistes se trouvaient ainsi toujours débordés, toujours forcés de reculer, de sorte qu'à présent je crois bien qu'il n'y en a plus.
Mon intention n'est donc pas de les combattre puisqu'ils sont morts.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Henri Poincaré (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henri Poincaré
Sur la conjecture de Poincaré
autres livres classés : mathématiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre