AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Pierre Carasso (Autre)Edward Behr (Éditeur scientifique)
ISBN : 2221008030
Éditeur : Robert Laffont (01/04/1984)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Grand cinéaste ou play-boy international, victime ou viveur? Qui est Roman Polanski?...

La presse mondiale l’a traité de tout et de son contraire. Pour la première fois, le génial réalisateur du Bal des vampires s’est décidé, nous dit-il, "à mettre sur le papier ce que je crois être ma vérité" Il le fait sans détour, révélant, avec un luxe de détails, la mosaïque de son existence.

C’est tout le roman de sa vie que Polanski nous raconte ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Myriam3
  06 octobre 2014
Polanski a joué sur les mots - et qui sait, sur la véracité des faits? - en intitulant ce livre, qui se veut une autobiographie, "Roman".
Il faut dire que sa vie est digne d'un roman initiatique, et ici Polanski nous raconte son enfance à Cracovie, sa fuite lors de l'invasion de la Pologne par les troupes allemandes et son travail dans une ferme, sa fuite à nouveau, le Ghetto de Cracovie, ses combines pour survivre, les retrouvailles avec son père.
Puis, quelques années plus tard,ses premiers pas dans le cinéma dans un pays autoritaire, la France, les Etats-Unis, l'affaire Sharon Tate puis son inculpation pour détournement de mineure.
Il y a, bien sûr, tous ces aspects là dans cette autobiographie, mais il y a aussi et surtout beaucoup de témoignages sur ses débuts puis ses succès en tant que réalisateur et acteur, le tournage de Tess D'Uberville surtout, et tous les films qui ont suivis, avec des approches plus techniques.
On ne peut nier ni le fait que Roman Polanski n'est pas un écrivain ni son caractère frondeur et arrogant qui transparaît parfois dans ses propos notamment lorsqu'il parle de certaines actrices.
Ceci dit, on ne lit pas ce livre à la recherche d'une qualité littéraire; par contre, si vous avez aimé son adaptation de Tess, ça vaut le coup de lire les quelques pages où il parle du tournage, elles sont très intéressantes, sans doute, pour moi, les plus intéressantes de ce livre.
Après, si vous êtes à la recherche d'une vie épique, ce livre fait également l'affaire, tant la vie de Polanski a été traversée de drames et d'aventures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Junie
  01 mai 2016
Un livre qui est bien plus qu'un recueil de souvenirs. Polanski est un excellent narrateur, comme le prouvent ses films, et nous partageons avec lui les péripéties d'une vie pleine de rebondissements ainsi que la façon dont il peut ressentir les évènements avec le recul du temps. Des souvenirs qui remontent aux années 30, années noires de l'invasion de la Pologne, puis libération à travers les décennies qui ont suivi. Libération après la guerre, libération des moeurs en Europe de l'ouest, libération culturelle et intellectuelle, libération à l'est à la chute du communisme, puis un retour à une sorte de conformisme moral.
Mais avant tout, le petit Roman a survécu aux conditions extrêmes du ghetto, à la perte de ses proches, avec une force de vie et une créativité qui ont enrichi notre paysage culturel. Il trace son chemin avec ténacité, depuis le Couteau dans l'eau jusqu'au Pianiste, depuis Tess jusqu'à La Vénus à la Fourrure, le bal des Vampires, The ghost writer, terminé en détention.
Ce livre est un témoignage sur la vie d'un réalisateur prêt à tout donner pour travailler selon sa vision, parfois bouillant d'énergie, parfois désespéré, sans cesse en mouvement.
Un homme à la mémoire stupéfiante, qui parle de lui sans prétention, et fait revivre une période fertile du cinéma avec un grand talent de conteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          203
madameduberry
  29 octobre 2013
J'ai lu il y a déjà bien lontemps cet écrit autobiographique d'un cinéaste que j'avais toujours apprécié, sans réellement m'intéresser à ses frasques ni à sa personnalité. La variété de ses films, en même temps que la récurrence de certains thèmes obsessifs m'intriguaient, sans plus. Et voilà que ces mémoires, bien ficelées et pas mal écrites du tout, éclairaient de façon subjective divers aspects de ce petit bonhomme qui a la vie chevillée au corps. On est époustouflé par tout ce qu'il a traversé avec son air matois et flegmatique!Le personnage devient même souvent sympathique dans son obstination à survivre au nazisme, puis au communisme, puis à l'horreur climatisée américaine, à l'assassinat de sa femme et de leur bébé à naître, enfin au choix forcé d'un nouvel exil vers la vieille Europe, à la suite de faits impliquant une jeune fille mineure, affaire ayant ressurgi récemment .
Qui est au fond Roman Polanski?Le plus extraordinaire avec ce livre, c'est que, la dernière page lue, Polanski garde sa part de mystère Ce livre raconte beaucoup de choses, il est écrit à la première personne, mais il n'est jamais déplaisant car jamais exhibitionniste ni mélodramatique, ni revanchard. Il est peut-être un peu fabriqué, un peu enjolivé, un peu inventé, mais il reste d'une grande sobriété, il s'agit presque de distanciation.
Mis à part le point de vue biographique, l'intérêt de ce livre réside dans l'évocation du cinéma de part et d'autre du rideau de fer, l'effervescence des années 60-70 autour d'un certain cinéma d'auteur, la qualité d'écriture des scenarii (et là Polanski paraît fair play vis à vis des co-scénaristes, fait qui mérite d'être souligné) etc.
Fiction ou non, cet ouvrage est de qualité. Quel Roman, que certaines vies...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
myosotis93
  07 mai 2016
Une biographie à lire, un regard sur la Pologne pendant la seconde guerre mondiale et sous la domination soviétique, sur le monde du cinéma.
Commenter  J’apprécie          80
scaalaire68
  29 août 2013
Très intéressante cette biographie du cinéaste Roman Polanski qui se lit... comme un roman !
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
markko31markko31   31 octobre 2015
Je ne regrette pas les grosses sommes que j'ai dilapidées. L'idée d'être l'homme le plus riche du cimetière me répugne.
Commenter  J’apprécie          120
Video de Roman Polanski (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roman Polanski
1979 : Roman Polanski "Ma préférence pour les jeunes filles" | Archive INA (notez bien le changement de langage corporel quand on passe du sujet de ses déboires judiciaires à celui de celui de sa libido et de ses fantasmes : Polanski se pose en victime en inversant les rôles avant de se moquer de ses propres victimes)
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Roman Polanski (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5571 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre