AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Massimo Polello (Illustrateur)Joséphin Péladan (Traducteur)
ISBN : 2862275751
Éditeur : Editions Alternatives (14/11/2008)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ElGatoMalo
  23 mars 2013
On garde surtout le souvenir de quelques barbouillages grand format - 32 centimètres par 16 - tout en longueur donc. Plutôt un livre d'artiste où les textes du divin Léonard -en italien et en français - se perdent un peu dans les fantaisies graphiques de Massimo Polello. Je regrette que les arrière-plans colorés - on ne peut pas parler d'illustrations - ne soient pas plus proches des notions abordées ou même tout simplement ne soient pas des dessins du grand maître italien.
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ElGatoMaloElGatoMalo   24 janvier 2014
Nous connaissons clairement que de toutes les opérations naturelles, il n'y en a point de plus prompte que la vue ; elle découvre en un instant une infinité d'objets, mais elle ne les voit que confusément, et elle n'en peut discerner plus d'un à la fois. par exemple, si on regarde d`un coup-d'œil une feuille de papier écrite , on verra bien incontinent qu'elle est remplie de diverses lettres, mais on ne pourra connaitre dans ce moment là quelles sont ces lettres , ni savoir ce qu'elles veulent dire : de sorte que pour l'apprendre, il est absolument nécessaire de les considérer l'une après l'autre , et d'en former des mots et des phrases. De même encore, si l'on veut monter au haut de quelque bâtiment, il faut y aller de degré en degré, autrement il ne sera pas possible d'y arriver. Ainsi, quand la nature a donné à quelqu'un de l'inclination et des dispositions pour la Peinture , s'il vent apprendre à bien représenter les choses, il doit commencer par dessiner leurs parties en détail et les prendre par ordre, sans passer à la seconde avant que d'avoir bien entendu et pratiqué la première : car autrement on perd tout son temps , ou du moins on n'avance guère. De plus , il faut remarquer qu'on doit s'attacher à travailler avec patience et à finir ce que l'on fait, devant que de se faire une manière prompte et hardie de dessiner et de peindre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          75
ElGatoMaloElGatoMalo   23 mars 2013
Les sciences qui finissent en paroles sont aussitôt mortes nées, sauf la partie manuelle, c'est à dire l'écriture, qui en est une partie mécanique.
Commenter  J’apprécie          121
ElGatoMaloElGatoMalo   24 janvier 2014
Le bellezze con le bruttezze paiono piu potenti l'una per l'altra.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : leonard de vinciVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
564 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre