AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de paroles


paroles
  17 mai 2017
Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir...

Plus d'espoir au fin fond des états de l'Ohio à la Virginie-Occidentale, partout où l'on se pose, partout où l'on se promène, le noir s'étale à perte de vue. le mal est partout. On croit pouvoir faire du stop et on se retrouve sous l'emprise d'un couple infernal, on croit trouver l'amour en la personne d'un prédicateur et c'est le diable qui apparaît. On croit si fort en sa passion pour Dieu qu'on se sent capable de ressusciter la personne que l'on vient de tuer... Et n'essayez même pas de demander le secours de la police !

Lugubre, glauque, infernal, insupportable... tel est le récit de Donald Day Pollock qui regarde ses personnages s'engluer dans leur monstruosité, sans jamais analyser leurs faits. Les destins de tous ces hallucinés, tarés et pauvres d'esprit vont se croiser sur une période de vingt ans, de 1945 à 1965, sans que jamais une lueur d'espoir ou de repentance pointe son nez. C'est au plus profond de leur inhumanité que creuse l'auteur.
Alors pourquoi lire un tel ramassis de cauchemars ? Pour l'écriture de l'auteur qui vous embarque, presque malgré vous, dans les vies insupportables de vide, de fanatisme religieux et de malfaisance de tous ces agresseurs en puissance. Une écriture forte, crue (mais jamais vulgaire), sèche et calme. Si calme que l'on suit presque sans réagir les atrocités commises par cette humanité déchue.

Un grand auteur à découvrir si ce n'est déjà fait !

Lien : http://mes-petites-boites.ov..
Commenter  J’apprécie          314



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (29)voir plus