AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2720215449
Éditeur : Fayard/Pauvert (27/01/2016)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
La femme n’est jamais tant célébrée par les poètes, de Pétrarque à Nerval, que lorsqu’elle est inaccessible, idéalisée, absente, ou même morte. En revanche, quand des femmes bien vivantes descendent dans la rue et prennent une part active à la Révolution française, les historiens n’en parlent guère. Les seins nus parmi les plus célèbres de l’histoire de la peinture ne sont pas ceux d’une femme mais ceux d’une allégorie, La Liberté guidant le peuple. Objet de désir, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
AngelonyxAngelonyx   04 mai 2016
Le rêve enfantin souhaite d'abord une virginité maternelle. L'amour adolescent rompt avec ce rêve : ce n'est surtout pas sa mère qu'il désire. Mais il souhaite lui aussi une exclusivité virginale de son premier amour. Ce voeu de pureté paraît peut-être identique dans cette conjonction fortuite entre deux astres : celui de la mère, celui de la femme. Mais il ne procède pas de la même causalité. La mère est la première, la femme est la dernière. La mère naît de la mère. La femme naît du père qui l'en sépare.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
AngelonyxAngelonyx   04 mai 2016
Le monothéisme - qui détruisit les idoles - éleva le parricide à la puissance deux : l'image de Dieu devint taboue, de même que son nom. Ce tabou jeta aussitôt son ombre sur l'objet de son désir - d'abord la femme. Il a même contaminé ensuite l'ensemble du vivant en islam. La chrétienté se garda de cette extrémité, mais les corps furent dissimulés, dans l'art comme dans la vie. Cette prohibition dura plus de mille ans, jusqu'à la Renaissance, qui fut d'abord celle du corps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AngelonyxAngelonyx   04 mai 2016
Colette se taisait (car que dire ?) lorsque l'amour se reniait, quand il fallait changer, rompre, partir ou revenir. Elle écrivit dans ses ''Apprentissages'' que, dans ses histoires d'amour, elle était réticente dès qu'il fallait se justifier. Elle ne répondait pas aux questions, détournait le regard, partait brusquement. Elle eut la même attitude à l'égard des événements politiques, ou des drames de l'actualité. Sur les malheurs immenses de son temps, elle ne se prononça jamais, même à propos de catastrophes aussi grandes que la Première Guerre mondiale, qu'elle traversa sans trembler, sans changer ses façons de voir ni d'écrire. Comme l'écrivit Guignard, pour elle, ''le pire était normal''.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AngelonyxAngelonyx   04 mai 2016
Le mysticisme fut la réponse historique toujours folle de la surréalité du féminin, et il donna leur puissance spéciale aux femmes. Son aura brilla pour toute la féminité, du Xè au XXIè siècle, jusqu'aux mannequins des défilés de mode aussi anorexiques que sainte Thérèse, top models comme elles dédiées à la séduction d'un père abstrait Noli me tangere.
Commenter  J’apprécie          80
AngelonyxAngelonyx   04 mai 2016
La répression des femmes eut d'abord un motif sexuel : l'angoisse des hommes devant le féminin. Mais ce motif fut si honteux qu'il fut dissimulé derrière des prétextes de toutes sortes. Sous le couvert d'une différence dite ''naturelle'', la honte du motif sexuel fut occultée. Ce refoulement se transforma en répression - bien faite pour éponger l'angoisse en continu. Cette répression insidieuse, constante, n'écarta jamais la violence. Hier, la lapidation des femmes adultères, le bûcher pour les homosexuels, les dizaines de milliers de ''sorcières'' brûlées par l'Inquisition ; et aujourd'hui les coups à la maison ou n'importe quand dans la rue, sans compter la prostitution marchandisée à grande échelle. Une mise en minorité et un opprobre global ont enrobé et justifié cette violence. Le motif sexuel honteux, refoulé, passa donc au second plan derrière une répression culturelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Gérard Pommier (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gérard Pommier
Gérard POMMIER: Le don et sa symbolisation d'un point de vue psychanalytique 2
autres livres classés : psychanalyseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
291 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre