AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2874894982
Éditeur : Weyrich Edition (01/10/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Viktor et Masha, des jumeaux de vingt ans, reçoivent une mystérieuse lettre pour leur anniversaire. Qui est leur père? Et qui était vraiment leur mère, depuis son enfance atomisée à Tchernobyl jusqu’à sa disparition en montagne, traquée par toutes les polices? De l’Ukraine aux quartiers cosmopolites de Bruxelles, la quête des jumeaux traverse le temps et bouscule les souvenirs et les intérêts de certains puissants, aujourd’hui épanouis dans le monde des affaires. Et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
saigneurdeguerre
  21 février 2019
« Bruxelles, le 25 juillet 2041.
Mon frère jumeau Viktor, et moi, Masha Pravik, avons décidé de raconter les événements qui se sont déroulés depuis 1986 et auxquels nos grands-parents et notre mère, Alina Maria Pravik ont pris part, souvent malgré eux.
Tout commence le 26 avril 1986 à Prypiat en Ukraine, faisant alors partie de l'URSS. Prypiat ! Ce nom ne vous dit peut-être rien ? Et si à la place, je vous disais Tchernobyl ? Ah, je vois à votre air stupéfait que ce nom évoque quelque chose pour vous cinquante-cinq ans plus tard…
Notre mère, Alina Pravik dut s'embarquer avec sa maman, Yulia, dans un bus pour fuir la ville maudite soumise aux radiations mortelles, pendant que notre grand-père, avec des milliers d'autres allait se sacrifier pour tenter de limiter les dégâts causés par le premier accident classé au niveau 7 sur l'échelle internationale des événements nucléaires. le pire à ce jour.
Notre grand-mère, désespérant de voir sa fille grandir sans avenir, la poussa à quitter l'Ukraine vers un Occident, symbole de richesse et de possibilités d'épanouissement personnel. Elle ne pouvait imaginer toutes les difficultés que sa fille allait trouver sur sa route.
A sa plus grande surprise, en Belgique, Alina, notre maman, alors jeune et sans famille, allait décrocher un travail auquel elle n'aurait jamais pensé pouvoir accéder, elle, petite Ukrainienne fauchée et sans études… Quand elle se présenta chez ProjexLight, société à la pointe de la technologie de projection, elle était loin de se douter qu'on lui confierait rapidement un poste important et que très vite, elle fonderait sa propre entreprise… Avant de sombrer…
La recherche de notre père, un illustre inconnu, allait nous entraîner, mon frère et moi, dans une ronde mortelle et nous faire découvrir une mère que nous croyions connaître… »

Critique :
Quelle plume extraordinaire que celle de Jean-Sébastien Poncelet ! Quelle imagination ! Quel raffinement dans la manière de décrire les décors et les personnages : « Ses briques jaunes donnent la réplique à des encadrements de fenêtre d'un brun douteux. » ; « La langue jaune, l'oeil aussi frais qu'un maquereau mort, les cheveux en délire, une barbe estampillée « rasoir en grève », le tableau était désastreux. Putain, on dirait que j'ai passé la nuit dans un vide-ordures… » ; « - C'est quoi cette caverne d'Ali Baba ? s'exclama Masha. Un centre de distribution pour matos tombé du camion ? »
Le lecteur risque d'être un peu perdu par le système narratif mis en place par l'auteur qui passe d'une époque, de personnages et de pays à d'autres. Il place les pièces d'un gigantesque puzzle qui, une fois achevé, donne une image nette et précise du récit. Cette manière de procéder risque de perdre certains lecteurs en cours de route. Quant à ceux qui vivront l'aventure jusqu'au bout, ils ne pourront que s'en réjouir.

Très bien documenté, Jean-Sébastien Poncelet donne vie à une histoire parfaitement crédible. En particulier pour le Bruxellois que je suis car je connais la plupart des lieux décrits dans l'histoire se déroulant dans la capitale, ce qui me permet de visualiser très clairement les scènes. Mais même si vous ne connaissez pas la région de Bruxelles-Capitale, ce livre a de quoi vous séduire. Laissez-vous emporter par « L'Envol de l'amazone ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
Euthib
  17 février 2019
Courant sur vingt-cinq années, le roman de Jean-Sébastien Poncelet présente un déroulé de narration étonnante. Procédant par touches d'informations successives, il assemble les pièces d'une intrigue mouvementée sur la ligne du temps en nous livrant dans le désordre des épisodes datés. le lecteur progresse doucement dans l'intrigue et assemble les pièces du puzzle pensant arriver rapidement à une conclusion. Presque déçu d'y parvenir aussi vite. Mais la réalité des faits est plus subtile qui bouleverse les apparences et maintient le lecteur en haleine jusqu'aux dernières pages.
Grâce à ce roman bien ficelé, le lecteur pénètre dans le monde de la finance et découvre les engrenages de ce monde fermé et les machinations infernales, broyant au passage des êtres et laissent des blessures avec lesquelles ceux qui restent doivent vivre désormais. Chez ceux qu'ils ont touchés, ils génèrent une terrible soif de savoir et de comprendre, le désir fort de rentrer dans une vie nouvelle libérée des griffes du passé.
De par son organisation temporelle et sa distillation progressive des informations, « L'envol de l'amazone » entraîne le lecteur dans les méandres d'une enquête aux rebondissements inattendus, l'invitant à dépasser les évidences, à prendre en considération les forces contradictoires qui guident les êtres par-delà ce qu'ils en donnent à voir à leurs proches les plus intimes. le personnage d'Alina est bouleversant. Ses motivations restent mystérieuses, bien camouflées par la narration atypique choisi par l'auteur. le déroulé du récit peut dérouter au début mais, une fois l'objectif de l'auteur compris (apporter les éléments progressivement tout en égarant le lecteur), ce roman, rédigé dans une écriture fluide, se lit avec un plaisir évident.
Merci Masse Critique pour la découverte de ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Katnip12
  08 février 2019
J'ai beaucoup apprécié l'histoire de ce roman reçu dans le cadre de la dernière Masse critique. Je remercie les editions Weyrich de leur envoi.
Étant plutôt amatrice de YA ou fantasy pour le moment, je me suis plongée facilement dans ce livre, et dans son histoire.
Nous suivons des jumeaux, Viktor et Masha en pleine quête familiale sur les traces d'Alina. Les chapitres se découpent en trois grosses époques (années 90/2000/2010) et les personnages et intrigues qui s'y croisent forment une bonne trame où peu à peu les morceaux s'ajoutent, s'emmèlent, et se répondent. J'ai beaucoup aimé l'histoire des lieux derrière un premier niveau de lecture, où l'on voyage depuis l'Ukraine, Prypiat, jusqu'en Belgique, ou en Indonésie.
L'écriture est rythmée, et le sens de ce titre mystérieux se dévoile au fil des pages ... :)
Commenter  J’apprécie          30
claudeschuler
  20 janvier 2019
J'ai beaucoup aimé l'encrage belge et les intrigues parallèles et différées dans le temps. Un style rythmé et captivant, un vocabulaire recherché et juste sans tomber dans le grandiloquent. L'intrigue est recherchée et imprévisible.
Je recommande sans réserve !
Commenter  J’apprécie          10
Msieur
  16 juillet 2019
Bon roman bien rythmé. le découpage y est sans doute pour une bonne part avec le risque parfois de perdre le lecteur en passant d'une période à l'autre. L'intrigue est bien menée. Un petit bémol pour l'épisode de l'hélicoptère peu vraissemblable sans connaissance approfondie de ce genre d'engin.
Belle découverte qui vaut la peine !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
saigneurdeguerresaigneurdeguerre   17 février 2019
La langue jaune, l’œil aussi frais qu’un maquereau mort, les cheveux en délire, une barbe estampillée « rasoir en grève », le tableau était désastreux. Putain, on dirait que j’ai passé la nuit dans un vide-ordures…
Commenter  J’apprécie          50
saigneurdeguerresaigneurdeguerre   20 février 2019
- Les seules barrières que tu rencontreras dans la vie ne seront pas devant toi mais en toi. Si tu décides que tu peux voler, tu voleras.
Commenter  J’apprécie          80
saigneurdeguerresaigneurdeguerre   21 février 2019
On a toujours le choix. Ceux qui affirmaient le contraire le faisaient pour dissimuler un manque de courage ou de conviction.
Commenter  J’apprécie          80
poncelejponcelej   19 octobre 2018
Dès le loquet poussé, il se laissa glisser jusqu’au sol, le dos contre la cloison, les genoux ramassés contre le torse. Enfin, il était en sécurité. Comme s’il avait trouvé asile sur un sol sacré où rien ne pourrait l’atteindre. Le sol sacré des chiottes! ironisa-t-il. Il se sentait humilié, brisé, piétiné… Mort, pensa-t-il. Oui, il se sentait mort. Au moins aurait-il voulu l’être, ce qui revenait au même. Pourtant, il savait qu’il n’aurait pas ce courage. Qu’il était condamné à vivre. Il serra les poings. Si tel était son chemin, il allait prouver qu’il pouvait, lui aussi, être une machine à tuer. Un manipulateur. Un salaud. Comme l’autre. Comme son père. Les yeux fermés, il se mit à se balancer d’avant en arrière tout en psalmodiant des paroles inaudibles. Il inspira profondément, porta la main droite à son front, saisit un cheveu entre le pouce et l’index, et l’arracha d’un coup sec. La douleur lui fit monter les larmes aux yeux. Il expira et laissa le cheveu choir à ses pieds. Déjà, il en avait saisi un autre et gonflait ses poumons, dans l’attente d’une nouvelle souffrance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
saigneurdeguerresaigneurdeguerre   18 février 2019
Si l'URSS était en ruine, l'Ouest n'était pas ce monde idyllique auquel rêvaient ceux qui ne le connaissaient pas.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : tchernobylVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Complètez ces titres de livres (2) !

Le seigneur des ....

.... agneaux
.... hameaux
.... chameaux
.... carreaux
.... anneaux

8 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture , culture générale , littératureCréer un quiz sur ce livre