AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2913399223
Éditeur : L'Escarbille (07/03/2013)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Un texte sur la paternité, la légitimité
La pluie arrose le monde pour que l'enfant joue dans les flaques d'eau... Après la perte des siens, Yann erre, terrassé par ses incompréhensions. A la recherche d'un souffle de vie, il partira porté par le souvenir, à l'autre bout du monde. Au Cambodge, il croise Bao sur sa route, un petit vendeur de fruits à la sauvette. Un récit suspendu entre deux rives. Celle d'un père sans visage, prisonnier de sa détresse ; celle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
myriampele
  25 mars 2014
Je garde de ce roman une impression de voyage dans les mots, dans les phrases. je n'ai ressenti que cette émotion de très beau langage, et l'histoire de ce petit garçon rencontré est passée un peu loin, je l'avoue. Mais en revanche la douleur de Yann, resté seul après la mort de son épouse aimée et de son enfant inconnu est palpable.
Commenter  J’apprécie          140
franckponcin
  24 avril 2013
La paternité n'est pas une évidence. La femme qui a porté durant de longs mois cet enfant qui sort désormais de son corps, bascule dans la maternité. Et l'homme spectateur de la naissance ne bascule pas. Il flanche, titube parfois, sonné. La paternité n'est pas une évidence. L'homme doit partir à la rencontre de son enfant pour devenir père.
Dans ce roman, le père en errance croise un enfant à l'autre bout du monde. L'enfant rencontre des figures paternelles, plusieurs, beaucoup. Deux vies en parallèles qui se croisent à deux reprises pour changer les destins.
Un roman tout en métaphores, où chacun choisira son niveau de lecture.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
myriampelemyriampele   25 mars 2014
Comme l'ombre s'étire au soleil couchant, les heures s'étirent inévitablement, la nuit recouvre la vie. Grignotant la lumière, gommant les couleurs, abrasant les contours, elle l'enveloppe.Le matin, tel un occupant, glace les pieds, tord l'estomac, endolorit la nuque, colle les paupières.Sortir du sommeil, c'est revenir à la raison. Quitter l'abondance d'irrationnel qui fait baver.
Commenter  J’apprécie          70
autres livres classés : paternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1067 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre