AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 233000947X
Éditeur : Actes Sud (05/09/2012)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Des brumes du Lancashire au soleil ardent du Mexique, Leonora est un hymne à la liberté, à la passion et à la résistance, un voyage à travers la pensée vagabonde d’une femme incandescente, symbole de l’amour fou des surréalistes : Leonora Carrington, la “Fiancée du vent” de Max Ernst, artiste-peintre et écrivain.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
steka
03 janvier 2013
Présentation sous la forme du récit de la vie de Léonora Carrington, peintre et romancière surréaliste. Une personnalité indomptable et singulière que Max Ernst, non sans raison avait surnommé La fiancée du vent. Traversant les troubles de son époque sans jamais se départir de son désir de liberté, Léonora sut donner sens à sa vie d'une manière que beaucoup de femmes émancipées contemporaines pourraient lui envier. Une vie où l'imaginaire, la volonté, la créativité, le passionnel et un indéniable sens de l'humour formèrent cette sorte de quadrature du cercle qui donne substance au passage du temps. On trouvera une fort belle illustration de ce propos en lisant son merveilleux roman "Le cornet acoustique". Concernant ce livre-ci, on regrettera le coté fâcheusement linéaire de la forme choisie par Elena Poniatowska, peu adaptée à la profonde originalité de son personnage.
Commenter  J’apprécie          150
de
23 août 2013
La haine impuissante est une torture
Je ne suis guère friand des biographies romancées car le plus souvent elles unissent des éléments biographies anecdotiques et de la piètre littérature.
Mais il ne s'agit pas ici de cela. Elena Poniatowska nous offre un roman au rythme envoûtant : de Londres et une jeunesse aristocratique, à la rencontre avec Max Ernst et le séjour à Saint-Martin-d'Ardèche ; la montée du nazisme, l'Espagne et l'enfermement psychiatrique, le Mexique et Imre « Chiqui » Weitsz…
Un roman qui vous attrape par sa sensualité, sa violence. Des personnages, réel-le-s surréalistes, peintres, cinéastes, collectionneurs et collectionneuses. Des femmes et des hommes qui vivent l'amour, l'art comme exigence, comme provocation, comme nécessité. Des êtres à la fois actifs/actives dans leurs expressions et ballotté-e-s par les temps obscurs.
Une littérature de couleurs, de formes, d'expressions vives, une porte aux voyages, aux contemplations, aux révoltes, aux souffrance ou aux amours. de la petite amazone à la menace du rossignol, de la mariée du vent au Facteur Cheval, du grand cancrelat hindou à Nanny, des lapins blancs aux mémoires de l'enfer, du monde magique de la mort ou du poids de l'exil à « What is death like ? »
Un beau livre pour une artiste, une femme exceptionnelle qui n'abdiqua pas. « Il y a d'autres lignes de force sous la réalité »
Lien : http://entreleslignesentrele..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
pasiondelalectura
29 avril 2013
Livre très intéressant sur cette femme peintre surréaliste et qui a vécu sa vocation de peintre avec douleur, car sa créativité la poussait vers les limites de la folie. Elle a mené une vie trépidante dans le Paris entre deux guerres où elle a côtoyé tellement de gens intéressants et exubérants.
J'ai appris que Elena Poniatowska fut, en fait, une amie proche et qu'elle a écrit le livre du vivant de Leonora: très bel hommage rendu.
Intéressant de contempler l'oeuvre du peinter grâce aux archives inépuisables de youtube:
http://www.youtube.com/watch?v=NDDc650j-zM
Commenter  J’apprécie          00

Les critiques presse (1)
LeMonde02 octobre 2012
Leonora se lit d’une traite. L'auteure parvient à communiquer une empathie absolue avec son personnage.[…] La principale prouesse de la biographe est d’avoir réussi à s’imprégner littérairement du monde imaginaire de Leonora Carrington, absolument personnel et irréductible à nul autre.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
ghyslainegattetghyslainegattet12 janvier 2014
Les voix de Gaby et de Pablo, et l'angoisse qui la tenaille sans cesse, s'acharnent sur elle. Ses fils ont désormais leur vie personnelle, pourtant il lui est impossible de se détacher d'eux. Les voir et les entendre lui sont aussi indispensables que de manger.
Commenter  J’apprécie          20
dede23 août 2013
Il y a d’autres lignes de force sous la réalité
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Elena Poniatowska (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elena Poniatowska
Elena Poniatowska .Librairie El Salón del libro 21 rue des Fossés Saint-Jacques Paris 5e www.salondellibro.fr
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
401 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre