AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782702162927
416 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (11/09/2019)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Lourdes, début juillet. La saison des pèlerinages bat son plein. Venus du monde entier, les pèlerins affluent devant la grotte des Apparitions.
Les autorités sont en alerte. La vague des attentats djihadistes de 2015 a permis de renforcer la sécurité mais certains policiers s’inquiètent. Alertés par une série de "signaux faibles", ils devinent que le pire reste possible. La suite des évènements va leur donner raison. Trop tard. Rien ne pourra arrêter le cycle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
SylvieBelgrandReims
  17 octobre 2019
Ce roman colle tant à l'actualité que c'en est presque dérangeant. La préparation et le déroulement des attentats rappellent ceux du Bataclan, et c'est douloureux bien que ce soit un roman. Je ne sais pas si je serai prête un jour à évoquer ce genre d'événement avec du recul, en maîtrisant mes émotions.
D'autant que le côté classique de la construction du roman renforce l'impression de suivre une actualité en direct.
C'est un bon livre, mais qui fait mal.
#LesPèlerinsDuDiable #FredericPons #CalmannLevy #NetGalleyFrance #Netgalley #lecture #livres #chroniques
Le quatrième de couverture :
Lourdes, début juillet. La saison des pèlerinages bat son plein. Venus du monde entier, les pèlerins affluent devant la grotte des Apparitions.
Les autorités sont en alerte. La vague des attentats djihadistes de 2015 a permis de renforcer la sécurité mais certains policiers s'inquiètent. Alertés par une série de "signaux faibles", ils devinent que le pire reste possible. La suite des évènements va leur donner raison. Trop tard. Rien ne pourra arrêter le cycle infernal qui mettra face à leur destin Fanny, l'ambitieuse lieutenant de police, le placide abbé Maurice, le commandant Cabana ou la jeune hospitalière Manon.
Dans l'ombre, un djihadiste revenu de Syrie a réactivé un réseau de jeunesse. Croyants exaltés ou petits délinquants, ces fanatiques veulent venger la défaite du califat islamiste. Leur projet effrayant n'a qu'un but : ouvrir l'enfer sous les pas des « mécréants ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Sharon
  12 septembre 2019
Ce ne fut pas une lecture facile. C'est mon premier constat, l'impression dominante après avoir terminé cette lecture, après avoir été éprouvée par certains passages. C'est un livre comme j'aimerai qu'ils ne soient plus nécessaires/loisibles/possibles d'écrire, des livres dont l'intrigue fait partie du champ des possibles, et ce serait tellement mieux si ce n'était pas le cas.
Il est question de personnes ordinaires, que nous pourrions cotoyer tous les jours. Il est question de Manon, qui depuis des années est bénévole à Lourdes, pendant les vacances, ce qui rassure ses parents – Lourdes est une ville nettement plus sûre que Beyrouth. Disons plutôt « nettement plus sécurisée » parce que l'expérience a appris que tout pouvait arriver. le commandant Cabana est un personnage qui n'entre pas dans les normes des personnages de policiers que j'ai croisés jusqu'ici. Certes, il est célibataire, ne vit que pour son métier, mais il est avant tout croyant, véritablement. Il est aussi prêt à aller jusqu'au bout quand il entreprend quelque chose, surtout s'il a l'impression d'avoir failli, notamment avec la formation de Fanny, jeune lieutenant, devenue policière parce que son père l'était aussi, qu'elle les admirait beaucoup, lui et son travail. Aussi, elle qui a déjà planifié sa carrière tient-elle à finaliser ses enquêtes, même celles qui semblent les plus tristement banales, dans une société où toutes les violences ne sont pas forcément prises en compte. Fanny a vraiment envie d'aller loin.
Mais… nous sommes dans un instantané, un moment de vie. Nous découvrons ceux qui mènent leur vie ordinaire, à Lourdes ou prêts de Lourdes, et de l'autre côté, nous découvrons ceux qui préparent l'attentat. Je dis « instantané » parce qu'il est déjà trop tard pour certains, non pas trop tard parce que la fatalité est là, et qu'ils mourront dans l'attentat, trop tard parce que leur endoctrinement est tellement profondément ancré en eux que rien ne semble pouvoir leur faire changer d'avis. Ni sur leur acte, ni sur les personnes qu'ils visent. Ou comment ne plus voir l'autre, quel qu'il soit, comme un être humain, mais comme un ennemi, même pas un adversaire potentiel, non, un ennemi qu'il faut éradiquer. Là, je ne peux pas dire « j'ai aimé », parce que l'on ne peut pas aimer voir des hommes, des femmes, apprécier de regarder des videos d'exécution, admirer ceux qui ont combattu et tué, ceux qui ont semé la violence par leurs actes, et par leurs paroles. J'aimerai, par contre, que l'on montre le travail que représente de désendoctriner ceux qui l'ont été. Là est le travail pour notre société.
J'aurai pu conclure sur ses mots. Mais je voulais vous parler de l'abbé Maurice, parce que ce qui lui arrive, à lui et à ses paroissiens m'a rappelé un attentat survenu près de chez moi, un attentat qui m'a touché pour des raisons personnelles (et mes proches savent lesquelles). Il nous rappelle à quel point un acte terroriste n'est pas isolé, qu'il s'inscrit dans une histoire de la violence et de ses victimes. Et là, vous me direz que je n'ai toujours pas précisé si ce livre est un bon roman policier ou pas. Je vous répondrai qu'il est avant tout un miroir de notre société actuelle et de la place que l'on donne à chacun.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
christi45
  19 octobre 2019
Les Pèlerins du Diable de Frédéric Pons
Editions Calmann Lévy
Lourdes, début juillet. La saison des pèlerinages bat son plein. Malgré le renforcement de la sécurité suite aux attentats de 2015, la police s'inquiète. Les autorités sont en alerte et ils ont raison. Dans l'ombre, un djihadiste revenu de Syrie met en place un réseau de jeunes croyants fanatiques.
Difficile de parler de cette lecture sans être émue, effrayée et en colère. Et pour cause, les faits sont graves, toujours d'actualité et encore dans toutes les mémoires.
La construction de ce livre donne la sensation de vivre ces moments dramatiques en direct. La psychologie des personnages est bien décrite, les faits dépeints sans concession. le suspense bel et bien présent augmente au fil des pages.
Frédéric Pons a réussi le tour de force de me plonger dans la réalité d'un attentat, de sa préparation au douloureux dénouement, en passant par les destins croisés de ses personnages, hommes et femmes ordinaires.
Commenter  J’apprécie          20
Taylor
  20 septembre 2019
Cette lecture fait tellement froid dans le dos car malheureusement la fiction pourrait basculer dans la réalité tellement les faits nous sont familiers. On voit donc une cellule terrotiste se construire, comment les kamikazes sont recrutés, la préparation des attentats mais aussi tout le travail fait dans l'ombre par la police. Comment faire pour que tous les "fichés S" soient surveillés et ainsi éviter le pire, on voit bien le manque de moyens mais surtout de solution, car pour une cellule arrêté à temps, combien vont éclater ?
Les chapitres sont courts et on alterne le point de vue des différents personnages, le suspense monte à chaque page.
Même si le sujet est douloureux, on a envie de voir la lumière (divine ?) au bout du tunnel et le clap de fin que l'auteur nous offre permet de l'entre-apercevoir.
L'ambiance de Lourdes est vraiment bien retransmise et on a vraiment l'impression d'y être.
Une lecture très prenante mais vaut mieux éviter de regarder les infos par la suite....

Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SharonSharon   13 septembre 2019
Une phrase de son entraîneur lui revient. C'était une ligne de conduite quand tout paraissait perdu, quand le match semblait plié et que le retour au vestiaire s'annonçait très douloureux : "Qui ose gagne, les mecs..." Traduction : croire à ce que les autres n'imaginent même pas.
Commenter  J’apprécie          20
SharonSharon   13 septembre 2019
Une messe de brousse à l'abri d'un palmier auquel était attaché un pauvre âne gris, devant quatre femmes en boubou et trois enfants distraits avait, à ses yeux, la même valeur que les grands-messes internationales concélébrées devant vingt-cinq mille personnes dans l'immense basilique souterraine Saint-Pie-X.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Frédéric Pons (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Pons
Témoignage de Frédéric Pons sur le général Bigeard.
autres livres classés : terrorismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox