AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782918698173
33 pages
Éditeur : Editions Invenit (25/02/2011)
4.5/5   6 notes
Résumé :
"Ce sont les tableaux qui nous regardent" : ces seuls mots découverts au réveil d'un matin onirique, autrefois prononcés par Paul Klee, plongent l'écrivain Maurice Pons dans l'univers de L'Île engloutie (1923), une aquarelle conservée au LaM - Lille métropole, musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut, avec deux autres œuvres de l'artiste. On retrouve avec bonheur cet écrivain à l’œuvre parcimonieuse et son écriture vagabonde, d'où jaillissent des univer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
tilly
  22 avril 2011
Comme le regard est le thème fondateur, à la fois de la collection Ekphrasis des éditions Invenit, et du texte de Maurice Pons, je commence par regarder le livre que je viens de recevoir de la part des-agents-litteraires.fr (opération "Un éditeur se livre" de Libfly).
Je vois un livret d'une trentaine de pages à la couverture vert olive. Sous le cartouche pour le titre et le nom d'auteur, il y a une découpe ronde, comme un hublot de bathyscaphe ou de scaphandrier. Au travers, on voit un bout de l'île engloutie... Ce que je vois me plait, déjà.
Un petit livre de forme classique et élégante qu'une astuce de présentation rend ludique et pratique à la fois. le rabat de couverture où est imprimé la reproduction de l'oeuvre de Klee permet, une fois déplié, d'avoir le tableau sous les yeux tout en lisant le texte. Simple, malin et efficace. Pas grand-chose d'un livre d'art, et surtout pas le prix (9 euros) !
Bon, vous allez penser : la forme ça va, on a compris, elle aime, mais le fond ?
Le fond de quoi répondrait niguedouille : le fond de l'océan ?
Ah pardon, vous voulez dire le contenu ! Excusez-moi, je rêvassais.
Le texte de Maurice Pons c'est ça : une rêvasserie. Mais un rêve qui n'a rien de gnangnan bien au contraire. Un rêve à rebondissements !
Que j'avoue quand même n'avoir jamais rien lu de Pons... et pire, que je le confondais carrément avec Francis Ponge. L'éditeur place opportunément une courte biographie de Pons, et une autre de Klee, à la fin de l'ouvrage, avant la bibliographie complète - mais pas interminable - de l'auteur. On comprend pourquoi le couple Klee-Pons fonctionne. le peintre suisse qui voulait être poète ou musicien, et l'écrivain français, comédien amateur, capable de transformer le cauchemar de la guerre d'Algérie en oeuvre littéraire, ou d'inventer comme aussi Georges Perec les toiles d'un peintre qui n'a jamais existé, et d'en faire un roman.
Maurice Pons est certainement un charmant vieux monsieur qui rêve beaucoup, à moins qu'il ne s'amuse énormément à nous faire croire qu'il rêve, alors que tout est vrai, physique, scientifique, astrologique (comme il l'écrit) ! Vraie, la conjonction astrale de Beltégueuse avec l'Etoile du Kremlin et celle de l'île de Klee ! Vraie, la table de reproduction de documents de taille considérable qui équipe un atelier de reprographie tenu par deux vieilles filles méticuleuses, dans un petit bourg normand ! Et ainsi de suite jusqu'à ce que l'écrivain parvienne à ses fins : pénétrer le tableau, entrer, hanter, se promener dans un paradis célesto-aquatique à la rencontre du peintre qui l'a créé.
Comme le bâillement, le rêve c'est contagieux. Alors j'ai rêvé à la chanson de Trenet : En rentrant de l'école. Rêvé d'un sous-marin jaune qui plonge au fond des mers pour pêcher des oursins. Rêvé de la lune et des étoiles qui font du bateau à voile. Rêvé des images du Voyage de Chihiro de Miyasaki.
"L'Ile engloutie" est un livre à rêver. Dans mon rêve je rencontrais Maurice Pons devant les vitres bleutées de l'aquarium du Tocadero, je lui serrais la main et je lui disais :
- Merci Maurice, c'est magnifique tout ça. Je peux bien vous appeler Maurice maintenant, n'est-ce pas ?
Lien : http://tillybayardrichard.ty..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ATOS
  15 mai 2012
Merci à Libfly et aux Editions Invenit de m'avoir fait découvrir le regard de Paul Klee à travers les mots de Maurice Pons, grâce à leur partenariat.
La découpe de la première de couverture nous invite à entrer, à plonger avec l'auteur dans le monde de l'ïle Engloutie. "Ce sont les tableaux qui nous regardent" disait Klee. Maurice Pons nous l'explique. Mais il va également au delà. Les tableaux nous appellent. Qu'est ce qui détermine la rencontre entre une oeuvre, son créateur et son
public. Qui se reflète et dans qui ? Qui voit? Qui regarde? Qui est regardé? Voit on ce qui est ou ce que nous cherchons à voir ? Un jeu de miroir créé par les eaux de l'île engloutie.
Une rencontre, un texte "passage", un livre "reflet", dans l'immensité des bleus de Klee.
Une envie ? Aller à la rencontre du peintre et de l'auteur pour comprendre peut être mieux ce qui a provoqué cet appel l'un vers l'autre.
Une merveilleuse plongée!
Astrid SHRIQUI GARAIN
Commenter  J’apprécie          10


Video de Maurice Pons (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Pons
Les Mistons (1957) film réalisé par François Truffaut , bande-annonce
autres livres classés : paul kleeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
825 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre