AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 274993219X
Éditeur : Michel Lafon (01/06/2017)

Note moyenne : 4.51/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l'homme avec lequel elle vit ? Cer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
stokely
29 avril 2017
J'ai découvert l'auteur l'année dernière lors d'une promotion sur les e-book Michel Lafon et j'ai lu Un merci de trop lors de mes vacances estivales.
Ce livre m'avait plu malgré le côté un peu trop facile de la happy end.
J'ai donc gardé le nom de Carène Ponte dans un coin de ma tête et c'est avec plaisir que j'ai pu lire le petit nouveau Tu as promis que tu vivrais pour moi.
Le début du livre montre d'emblée la différence avec son prédécesseur car ici nous faisons la rencontre de Molly jeune femme qui vient de perdre sa meilleure amie Marie âgée de trente ans. Ces deux là sont inséparables depuis leur 6 ans et Molly va devoir continuer à vivre sans sa meilleure amie.
Avant de mourir Marie a fait promettre à Molly de vivre pour deux c'est à dire de réfléchir à sa vie et si elle était vraiment heureuse dans celle-ci à différents niveaux, son travail, sa vie amoureuse etc...
Tout bascule un peu plus lorsque Molly reçoit une lettre en recommandé sur laquelle apparait l'écriture de Marie, cette lettre contient 12 lettres représentant les 12 mois de l'année. Molly doit chaque mois ouvrir une de ses lettres et y faire ce qu'il est écrit. Les demandes sont plus ou moins difficiles suivant les mois.
J'ai aimé et attendu avec impatience l'ouverture de chaque lettre comme Molly et aussi le fait que Marie laisse à chaque fois une lettre également et puis il y a une sorte de "correspondance" qui s'installe suite à l'achat du petit carnet M et M que Molly achète ou elle note ses impressions à son amie Marie.
Les personnages secondaires sont également très attachants, les parents de Molly, Charlotte la mère de Marie, Sacha son frère et les autres également.
Un livre qui met de bonne humeur et qui se dévore très rapidement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
cristalya
31 mai 2017

On commence le roman avec l'héroïne qui se réveille pour la journée de l'enterrement de sa meilleure amie. On y sent sa détresse ainsi que la complicité qu'il y avait entre les deux personnages. Quelques pages plus loin commence le fil conducteur que nous allons suivre le long du roman aux côtés de Molly. Cette promesse qu'a fait Molly va la conduire à suivre la dernière demande de sa meilleure, peu importe ce qu'elle lui demande dans ces fameuses lettres. Une demande qui va l'emmener bien plus loin qu'elle le pensait.
L'histoire est vraiment prenante, on se prend à espérer que Molly réalise ses rêves, soit heureuse, et ce malgré la douleur du décès de sa meilleure amie. On sent bien que cela l'a affectée, de manière profonde, et l'autrice a su retranscrire l'une des formes de deuil que l'on vit après la mort d'un être cher. Ici, on voit que le personnage principal veut rendre hommage à son amie en réalisant ces dernières demandes faites par le biais de lettres que Molly reçoit quelques temps après l'enterrement.
Tout le long, on voit que la jeune femme cherche à être heureuse, tout en rendant son entourage heureux aussi. On s'attache à elle, on s'identifie à elle, car finalement, elle est une personne comme une autre et vit des événements que tout un chacun peut vivre. L'histoire m'a emportée, dans cette histoire de vivre sa vie pleinement, de lettres, qui ont donné une originalité certaine au roman. Lorsqu'on avance dans le roman, on se pose des questions sur ces écrits, notamment, comment le roman peut-il contenir les douze demandes un nombre de pages restreints ? Et finalement, on comprend, et on se dit que c'était comme ça que cela devait se passer.
J'ai beaucoup aimé le récit, avec le plusieurs milieux abordés, notamment celui de la pâtisserie, mais surtout celui de la danse, que j'ai vraiment apprécié suivre dans cette histoire. C'est un lien fort avec l'héroïne et qui prend une part importante dans le roman.
Les personnages sont aussi extrêmement attachants, et ce pour tous. Molly est d'une gentillesse et d'une simplicité qui me plaisaient particulièrement, tout comme le reste de sa personnalité, qui forme un tout dont l'on veut suivre les aventures de la meilleure manière possible. Il en est de même pour les autres personnages, que ce soit ceux que l'on voit moins, ou ceux que l'on croise plus régulièrement. Marie, Viviane, Nadège, Susan, John, Lou, Gabriel, et encore bien d'autres, ... Chacun a su se faire sa place dans le roman et dans la vie de Molly. Chacun m'a fait vivre des émotions, que cela soit le rire, la tristesse, l'empathie, la tendresse, ...
Dans le livre, les relations prennent une place importante, que cela soit l'amitié, ou l'amour sous toutes ses formes. de belles relations qui évoluent, parfois en mieux, parfois en pire, mais qui illustre parfaitement les relations humaines que nous entretenons dans notre vie, avec des hauts et des bas, des découvertes, des déceptions, des surprises.
J'ai beaucoup aimé suivre chacun de ses personnages dont on se sent proche dans leurs doutes, leurs forces, leurs faiblesses, leurs sentiments, et ce jusqu'à vouloir en savoir bien plus sur certains personnages et sur certaines relations, dont j'ai l'impression d'en connaître qu'une infime partie. J'ai parfois même eu l'impression de voir briller des étoiles dans les yeux des personnages, notamment dans ceux des enfants que nous découvrons lors de l'histoire.
Carène Ponte a su mené son récit avec une justesse incroyable, et a su parler de la vie et du deuil de manière à ce qu'on ne s'apitoie pas sur la mort, mais qu'on profite tout en pensant à ceux qu'on aime, à ceux qu'on a perdu. La gravité de certains moments, qui ponctuent la vie de façon plus ou moins importantes, sont en parfait équilibre avec les moments plus légers, emprunts d'humour bien choisi ou de bonheur. Un roman qui me laisse un bon souvenir, et dont je ne voudrais quitter les personnages.

En conclusion, ce roman est très belle découverte que je ne regrette absolument pas. J'ai rêvé, souri, vécu avec les personnages que j'aimerais mieux connaître et ne pas quitter. L'histoire de Molly est d'une justesse et d'un réalisme qui touche et nous rappelle nos propres vies, nos propres décisions.
Finalement, certaines décisions parfois importe peu si au bout, elles nous permettent de trouver le bonheur. Un livre plein de vie, malgré l'un des sujets abordés, qui nous donne envie de profiter, de faire ce que l'on rêve si cela ne nuit à personne.
Une belle leçon de vie qui m'a touchée et m'a fait voyager, et c'est avec un sourire aux lèvres que je repense aux pages que j'ai terminé il y a peu et que je ne regrette pas avoir tournées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AlouquaLecture
14 août 2017
Un sujet difficile, et pourtant nous y sommes malgré nous, tous confronté. le deuil est une étape de la vie face auquel tout le monde ne réagis pas de la même manière. Il y a certains deuils impossible à faire, il y a parfois des promesses que l'on fait à la personne mourrante, promesses que l'on se doit de tenir. le deuil est le sujet de base de ce livre, bien qu'il n'y soit pas dominateur, c'est bien la base de cette histoire que nous conte Carène Ponte. C'est d'ailleurs ce sujet qui m'a donné envie de découvrir le livre et l'auteure, car si un sujet aussi difficile est bien traité, cla peut donner une très belle histoire, et j'avais envie de voir ce que Carène pouvait en faire.
Malgré la perte d'une personne chère, la vie continue. Mais comment continuer ? Comment tenir une promesse alors que l'on vient de perdre notre meilleure amie ?
Cette promesse, c'est de continuer à vivre, de vivre entièrement, non seulement pour soi, mais également pour elle. C'est un peu une double promesse, certes pas facile à tenir au départ, mais avec un de la volonté, il paraît que l'on peut tout surmonter.
Ce qui ressort principalement, c'est l'amitié, l'humour, le côté positif, le fait de ne pas se laisser aller. Pour ce dernier point, Molly est aidée par des lettres qu'elle reçoit chaque mois, des lettres pour lesquelles son amie a fait le nécessaire afin qu'elles lui parviennent après son décès. On ressent la force de cette amitié qui les uni(ssait), une amitié comme nous n'en croisons que trop peu durant toute notre vie.
Un livre à lire sans hésiter, car au final il fait vraiment du bien et nous remonte le moral.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EnjoyBooks
04 juillet 2017
Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte.
(Genre : Contemporain).
Editions : Michel Lafon
Prix : 18,95€ (Partenariat)
Date de parution originale : 1er juin 2017.
Résumé : Quand on a trente ans, on n'est jamais préparer à perdre sa meilleure amie. C'est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte. Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil. Lorsque Molly reçoit quelques jours après l'enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que son engagement va l'entraîner bien plus loin que ce qu'elle imaginait…
Mon avis : Carène Ponte est une auteur que je suis de près depuis Un merci de trop, son 1er roman. Succès de l'autoédition numérique grâce à Librinova, elle se fait de plus en plus remarquer grâce à ses histoires. Il faut dire que Carène est une personne sympathique en plus d'être une auteur de talent. du coup, je ne pouvais pas passer à côté de son nouveau roman : Tu as promis que tu vivrais pour moi. La couverture est top canon, le résumé m'avait directement accroché. Je savais que j'allais passer un bon moment… et ça a été le cas, j'ai beaucoup apprécié ma lecture.
le début m'a déchiré le coeur. On fait la rencontre de Molly, notre protagoniste ayant perdu sa meilleure amie Marie. Il y a beaucoup d'émotions dès le 1er chapitre et ensuite lors de la scène de l'enterrement. Ces quelques feuillets de pages m'ont mis la boule au ventre et j'ai presque failli pleurer. L'histoire commence donc brutalement, mais c'est ce qui m'a donné envie de poursuivra ma lecture. Je voulais voir comment Molly allait s'en sortir… et j'étais impatient qu'elle reçoive les lettres de Marie.
On ne peut que s'attacher à Molly et à ce qu'elle vit. C'est une jeune trentenaire pleine de vie qui n'a pas pris conscience de sa routine quotidienne. C'est grâce à Marie et à ses lettres qu'elle va enfin prendre des risques pour commencer à être heureuse. Molly est une femme altruiste, à l'écoute des autres et toujours dans le don de soi. Il lui manquait juste un petit coup de pied dans le derrière pour la faire ouvrir les yeux : penser à soi n'est pas un acte égoïste, c'est souvent nécessaire. C'est un personnage qui va évoluer, déployer ses ailes et faire acte de résilience. Je l'ai juste adoré. D'autres personnages interviennent dans l'histoire : Viviane, Sacha, John, Nadège etc. Je pense qu'il n'est pas nécessaire de vous les présenter. Il faut les découvrir par soi-même. C'est leurs interactions qui font que l'histoire marche si bien.
le rythme est intéressant parce que les chapitres sont courts et il y a beaucoup de dialogues. du coup grâce à cette fluidité, on lit vite le livre. On est toujours curieux de voir quels sont les « défis » que Marie va demander de faire à Molly. Que ce soit de l'achat d'un sapin de Noël à vivre sa passion pour la danse… il va falloir que Molly fasse preuve de courage pour réaliser ces actes. Je trouve cependant dommage qu'il n'y ait pas douze lettres pour tous les mois de l'année. Je m'attendais franchement à ce que ce soit le cas. Et je ne pense pas que cela soit trop répétitif. L'exemple qui me vient en tête est le roman Love letters to the dead fait entièrement de lettres et qui est excellent !
J'ai bien aimé tous les messages derrière cette histoire. Qu'il faut parfois prendre des risques pour être un peu plus heureux dans notre vie. Que les choix que nous faisons sont importants. Que les sentiments qu'on éprouve ne doivent pas être enfouis à cause d'actes qu'on considère préjudiciables. C'est un roman feel-good comme on les aime. Il m'a juste manqué une palette d'émotions que j'aurais aimé ressentir. Alors oui j'ai ri et j'ai aimé être au contact de Molly. Mais avec ce que j'ai vécu au début du roman, je m'attendais à ce que ce soit comme ça tout du long. C'est pour moi le petit point faible du roman.
La plume de Carène Ponte est très intéressante : fluide, descriptive, simple et efficace. J'ai adoré son humour bête mais qui marche sur moi à tous les coups. J'ai apprécié suivre le côté danse qui contrebalance avec les autres côtés cupcakes et histoire de coeur. Cela prouve que l'on peut s'épanouir dans plein de domaines si on le veut vraiment. Que vous dire à part lisez-le ? Malgré quelques défauts, Carène vous offre une histoire parfaite pour cet été. A mettre dans votre PAL estivale !
Ma note : 7,5/10.
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ladoryquilit
17 avril 2017
Molly affronte ce qu'elle n'avait jamais imaginé vivre à trente ans : perdre sa meilleure amie Marie emportée en seulement quelques mois par la maladie. Avant de mourir Marie demande à Molly de lui faire une promesse importante qui lui tient vraiment à coeur : vivre pleinement pour elles deux, vivre ce qu'elle ne pourra jamais vivre et Molly bien entendu accepte. Mais que cela signifie-t-il vraiment ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain son gentil petit ami, mais quelque peu ennuyeux ? Molly se pose bon nombre de questions, mais quand quelques jours après l'enterrement, elle reçoit un paquet de douze lettres pour les douze mois à venir, elle comprend alors que Marie va l'entraîner plus loin que ce à quoi elle s'attendait.
Je ne connaissais Carène Ponte que de nom suite à son premier roman Un merci de trop, mais après avoir lu le résumé de Tu as promis que tu vivrais pour moi, il fallait à tout prix que je lise ce roman, il fallait que je découvre cette histoire qui en quelques mots me touchait déjà tellement.
Nous rencontrons Molly après ce terrible drame, après la perte de celle qui la connaissait le mieux sa meilleure amie. Alors forcément Molly nous bouleverse avec sa peine, cette tristesse qui la consume totalement et cette question de savoir comment continuer à vivre sans elle. Dès les premières pages, on lui tient la main à Molly et on l'accompagne dans son deuil. Ce deuil qui se prépare à être difficile, mais qui se voit bouleverser par l'arrivée de ces fameuses douze lettres qui vont finalement lui changer la vie à travers des souhaits, des rêves que Molly devra réaliser pour Marie.
Autant l'avouer de suite, je crois que je n'ai jamais été autant touché par le début d'un roman. Carène Ponte de suite met le lecteur face au drame qui est au coeur de son histoire : la perte d'une meilleure amie. Chacun a certainement une relation particulière avec l'amitié, et ceux qui ont un(e) meilleur(e) ami(e) savent ce que cela représente. L'amitié est au coeur de cette histoire, l'importance que cela peut avoir dans une vie notamment. L'auteure met aussi bien l'accent sur le deuil de cela, mais aussi et surtout sur la force que cela donne pour réussir à avancer. Parce que grâce à sa meilleure amie, Molly va continuer à avancer pour elles deux, et va littéralement reprendre sa vie en main.
Parce que oui Tu as promis que tu vivrais pour moi aborde des sujets sensibles et délicats comme la perte ou le deuil, mais aborde aussi l'avenir, la force d'aller de l'avant et d'oser réaliser ses rêves.
Carène Ponte avec son écriture juste, fluide, parfaitement maîtrisée et douce offre un roman empli d'humanité. L'auteure réussit aussi bien à toucher le lecteur et à le faire rire. On s'attache à chaque personnage, à Molly forcément, mais aussi à John, à Marie, à Germain, à tous ceux qui entourent notre douce héroïne. Les mésaventures de Molly et surtout certaines de ses réflexions amènent un vent de légèreté dans l'histoire, nous arrachant même parfois quelques éclats de rire (les notes du texte sont aussi des petits bijoux d'humour !) . Carène Ponte ne fait pas larmoyer le lecteur, n'offre pas de moments dignes d'un mélo-drame, c'est tout en douceur à travers ses mots qu'elle touche.
Tu as promis que tu vivrais pour moi est un livre qui fait du bien. Bizarre de dire ça tout de même d'une telle histoire non ? Ça fait du bien parce que ça nous touche, ça nous renvoie à certains moments de notre vie, ça nous fait prendre conscience qu'il ne faut pas laisser la peur gouverner notre vie, mais qu'au contraire, il ne faut pas laisser passer les chances qui se présentent à nous.
Tu as promis que tu vivrais pour moi est un magnifique coup de coeur ! C'est un livre qui m'a fait pleurer (beaucoup), m'a fait sourire (plus d'une fois) et m'a fait ressentir tellement d'émotions. Cette histoire d'amitié est triste oui, comment imaginer un seul instant réussir à se relever après la perte de sa meilleure amie ? Mais elle montre aussi que la force de l'amitié peut justement nous aider à remonter la pente. Amitié, amour, espoir, nouvelle vie, tout se mêle finalement dans une histoire qui touchera n'importe quel lecteur.
Merci Carène Ponte pour ce livre qui m'a vraiment profondément touché comme peut savent le faire. Pour ce livre qui m'a fait pleurer de tristesse, mais pleurer de joie aussi. Pour ce livre qui m'a donné envie de serrer ma meilleure amie dans mes bras, ce livre qui m'a fait sourire et qui offre une magnifique leçon de vie.
Notez la date ! Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte sera disponible le 1er juin prochain aux Éditions Michel Lafon !

Lien : http://ladoryquilit.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
LadoryquilitLadoryquilit13 avril 2017
Qui te dit que j'ai envie de faire mon deuil, hein ? Faire son deuil, c'est comme oublier. Et moi, je n'ai pas envie d'oublier. Je n'ai pas envie de ne plus penser à elle. Grâce à ces enveloppes, elle sera encore avec moi pour douze mois. Douze tout petits mois. C'est difficile à comprendre ?
Commenter  J’apprécie          50
stokelystokely29 avril 2017
Perdue comme une chaussette orpheline au milieu d'un panier de linge.
Commenter  J’apprécie          150
AubazaardeslivrAubazaardeslivr15 juin 2017
- Tu es magnifique, Viviane ! Tu devrais tenter d’aller plaider avec cette charlotte. Elle te va divinement bien.
– Moque-toi ! J’ai l’impression qu’à tout moment Charles Ingalls va surgir dans la cuisine et nous demander si le repas est prêt.
Commenter  J’apprécie          30
AubazaardeslivrAubazaardeslivr15 juin 2017
On croit toujours que le pire, c’est le premier rendez-vous. On a bien tort. Le pire, c’est le deuxième ! S’il y en a un deuxième, c’est qu’a priori chacun plaît à l’autre. Et ce qui devrait calmer le jeu et détendre l’atmosphère fait en réalité monter l’anxiété d’un cran. L’anxiété et le désir, cela va de soi.
Commenter  J’apprécie          20
LaBrunetteLaBrunette24 juin 2017
« - Tu es morte de trouille, avoue-le !
- Pas du tout ! Je suis juste concentrée. Tu n’as jamais vu quelqu'un en train de se concentrer ?
Soudain, le télésiège s’arrête.
-Oh mon dieu, qu’est-ce qu’il se passe ? ça y est, on va mourir ! »
Commenter  J’apprécie          10
Video de Carene Ponte (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carene Ponte
Cet été, Juliette vous tiendra compagnie à la plage ! Découvrez le roman drôle et émouvant de Carène Ponte !
autres livres classés : recherche du bonheurVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1457 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre
. .