AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Un merci de trop (114)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Fufute
  08 juin 2018
J'ai adoré !! L'histoire est pourtant classique, on se dit qu'on va s'ennuyer mais certaines anecdotes, certaines expressions sont tellement hilarantes que ce livre au final est un vrai bonheur qui se lit d'une traite !! Bravo à l'auteur qui m'a fait découvrir là son premier roman, je vais m'empresser de lire les autres
Commenter  J’apprécie          20
orlane_dreau
  29 janvier 2018
Trop sage, trop discrète, toujours prête à faire plaisir… Juliette ne supporte pas déplaire et décevoir les autres. Si elle a tenu comme cela les 29 premières années de sa vie, à 30 ans elle décide que cela a assez duré !

Fini de se rendre à un boulot où elle ne s'épanouie pas, terminé de baisser la tête lorsqu'elle croise son voisin qui lui plait beaucoup. Désormais place à la vraie Juliette !
Cette nouvelle vie lui réserve toutefois quelques surprises…

Qu'est-ce que j'en ai pensé ⁉
Une lecture feel-good par excellence.
Assez court, j'ai trouvé ce livre idéal pour une transition entre deux lectures plus prenantes. Ici on ne se prend pas la tête on se détend. Et qu'est-ce que ça fait du bien par moment !

Je me suis parfois retrouvée dans le personnage de Juliette ce qui me l'a forcément rendue sympathique et attachante.

Une prochaine lecture de Carène Ponte m'attend dans ma liseuse : Tu as promis que vivrais pour moi.
Lien : https://orlaneandbooks.wordp..
Commenter  J’apprécie          20
Puce14
  23 novembre 2017
C'est un livre qui apporte légèreté et fraicheur. A lire à n'importe quel moment.
Commenter  J’apprécie          20
Ladoryquilit
  15 novembre 2017
À presque 30 ans, Juliette est toujours aussi sage et obéissante qu'à son enfance. Elle dit oui à tout, s'efface derrière les autres jusqu'à en devenir transparente, vit une vie monotone où les remous et l'imprévu n'ont pas vraiment leur place. Mais un jour Juliette dit ce fameux merci de trop, un merci après une énième humiliation professionnelle, un merci qui l'amène à brusquement démissionner. Parce qu'avec ce fameux merci, Juliette a enfin ouvert les yeux et s'apprête à enfin vivre comme elle le souhaite vraiment. Enfin, c'était sans savoir tous les désordres et imprévus qui l'attendaient finalement et ça ce n'était pas vraiment prévu...

Il y a quelques mois j'avais un énorme coup de coeur pour Tu as promis que tu vivrais pour moi le dernier roman de Carène Ponte. Depuis, je me disais qu'il fallait absolument que je lise également Un merci de trop et c'est maintenant chose faite.

Juliette est donc notre héroïne ! Cette jeune femme de 30 ans, autant le dire, s'est toujours laissée marcher sur les pieds pour être la petite fille modèle durant toute son enfance et devenir aujourd'hui une sage employée. Juliette se lance alors dans le projet de sa vie, celui qu'elle a toujours eu, écrire un livre, mais forcément tout ne va pas se passer comme prévu sinon se serait trop beau pour être vrai n'est ce pas ? Juliette se lance alors dans le projet de sa vie, celui qu'elle a toujours eu, écrire un livre, mais forcément tout ne va pas se passer comme prévu sinon se serait trop beau pour être vrai n'est ce pas ?

Quand j'ouvre ce genre de roman c'est dans l'optique de passer un bon moment, d'être quelques heures dans une bulle de fraîcheur, de bonne humeur et de bonheur et avec Un merci de trop le pari est réussi ! Avec les premières pages nous faisons donc connaissance avec cette chère Juliette, et au fil de la lecture, on s'attache à elle. Il faut dire que les péripéties et imprévus, plus ou moins gros, se succèdent pour notre plus grand plaisir.

Un merci de trop s'est l'histoire d'une jeune femme qui prend enfin sa vie en main, c'est une histoire d'amitié, une histoire d'amour et des rencontres qui bouleversent une vie. Ce roman, c'est un moment de délice, un moment qui nous fait rire et sourire beaucoup et nous touche même un peu. C'est aussi une histoire teintée d'humour et qui aborde avec légèreté et pourtant avec justesse bon nombre de thèmes comme l'avenir, la réalisation de ses rêves, mais aussi la maternité et une certaine forme d'émancipation.

J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture de Carène Ponte. Son écriture douce, juste, teintée d'humour, mais aussi de beaucoup de sensibilité. J'ai plongé dans ce livre en gardant perpétuellement un sourire aux lèvres et je ne l'ai reposé qu'une fois terminé. Avec Un merci de trop, on a envie comme Juliette de lâcher et abandonner tout ce qui fait que nous ne nous réalisons pas comme nous le souhaitons, tout ce qui freine nos ambitions et de se réaliser complètement. Alors oui, il y a des obstacles, des accidents de parcours, mais pour un avenir meilleur.

Je ne peux que vous conseiller de découvrir les romans de Carène Ponte. C'est une auteure qui sait me transporter dans ses écrits, qui me touche et me fait sourire et rire à chaque fois et c'est quelque chose que j'apprécie tout particulièrement. Lire un de ses romans, c'est s'offrir pour quelques heures une véritable bulle de fraîcheur, une lecture qui fait du bien et donne le sourire et dont tout le monde a besoin à un moment ou un autre...

Un merci de trop de Carène Ponte est disponible aux Éditions Pocket.

Lien : http://ladoryquilit.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Biancabiblio
  09 juillet 2017
Juliette est une citadine trentenaire à la vie plutôt terne. Elle travaille depuis plusieurs années pour Publicize, une petite agence de communication où elle gère un portefeuille clients dans l'anonymat le plus complet.

Gentille, corvéable à merci et transparente, elle se fait souffler la promotion qu'on lui tendait sur un plateau par sa stagiaire aux dents longues, Kathy. Juliette est fille unique et depuis son plus jeune âge, fait tout pour plaire à ses parents, elle s'écrase donc en permanence devant eux et devant tout le monde.

Un jour qu'elle est poussée une fois de plus à bout par Kathy, elle donne sa démission sur un coup de tête et le regrette aussitôt amèrement. Elle aurait bien voulu faire machine arrière mais la peur l'en empêche. Quelques jours plus tard, sa mère est victime d'un accident de la route et et elle ne veut pas l'alarmer.

Alors, elle va dans un premier temps cacher à ses parents qu'elle est au chômage et décide de faire enfin quelque chose pour elle : écrire un roman, un projet fou qu'elle porte en elle depuis longtemps.

Chaque jour, elle s'installe devant un paquet de feuilles blanches mais l'inspiration lui fait défaut. Quelque chose de totalement imprévu va venir pimenter son ordinaire lorsqu'elle découvre qu'elle est enceinte alors qu'elle n'a aucun homme dans sa vie… la faute à une cuite le soir de sa dém' et au charmant Marc qui passait par là…

Carène Ponte fait partie de cette nouvelle génération de romancières comme Virginie Grimaldi qui se sont d'abord fait connaître via leurs blogs. Lauréate du Prix e-crire aufeminin, Un merci de trop est son premier roman et je trouve qu'elle ne s'en sort pas si mal même si ce roman ne sort pas des sentiers battus de la romance, loin de là !

Alors oui l'histoire est pétillante, enlevée, sans temps mort, la lecture est fraîche et agréable, et elle se dévore le temps d'une soirée. Dès que j'ai commencé ce roman, les pages se sont tournées à toute vitesse et je n'ai pas vu le temps passé.

Juliette est plutôt attachante avec ses maladresses et son envie de bien faire tout le temps. le duo qu'elle forme avec sa meilleure amie Nina est sympathique et son craquage pour Sexy Boy alias Luc, qui n'est autre que son voisin, compréhensif.

Mais voilà, Carène Ponte abuse un peu trop des facilités et des ficelles propres à la romance et à la chick'lit et nous livre un récit qui manque cruellement de crédibilité, avec pas mal de clichés à la clé et un happy-end prévisible.

Je m'explique : Luc, le beau gosse pour lequel Juliette a le béguin, organise des parties de poker dont l'un des protagonistes est le fameux Marc qui ne veut pas entendre parler de sa future paternité. Nina l'invite à un pot au boulot de son mari : et hop, le collègue mis à l'honneur est Marc. Juliette écrit un roman et le propose à la maison d'édition près de chez elle : devinez qui est l'agent littéraire qui va le lire ? Luc je vous le donne en mille !

Et tout est à l'avenant, Carène Ponte a beau nous prendre à partie pour s'amuser de ces ficelles, ça semble un peu gros tout de même.

Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Aujardinsuspendu
  17 janvier 2017
Juliette décide d'être enfin elle-même et plus une version d'elle qui plait à tout le monde, surtout à ses parents. Un grand changement qui va s'opérer dans sa vie : elle quitte son travail pour lequel elle n'a pas de passion et décide d'écrire un roman. Son rêve. de grands changements donc mais ce n'est pas terminé... Peu de temps après avoir sympathisé avec son voisin Luc, elle découvre qu'elle est enceinte... d'un autre. Un peu trop ? Peut-être. Ce livre reste une comédie sentimentale drôle qui m'a fait penser un bon moment. Il y a un peu de Bridget Jones dans ce personnage de Juliette ce qui la rend de suite attachante. Moderne, agréable et qui fait sourire ce roman est parfait pour se changer les idées. Même si on frôle parfois le too much invraisemblable avec Juliette et tout ce qui lui tombe dessus ça reste plein de fraicheur.
Lien : http://aujardinsuspendu.blog..
Commenter  J’apprécie          20
Metehera
  10 octobre 2016
Le titre m'a intriguée "un merci de trop" et je me suis dit pourquoi pas, surtout quand je l'ai vu en promo sur l'Apple store...

Je n'ai pas accrochée à l'histoire que j'ai trouvée un peu fade, insipide et sans surprise !

Le personnage principale se qualifie lui même de personne fade, ajouter à cela des personnages secondaires stéréotypés sans nuances, des péripéties déjà vu et revu sans intérêts ... et vous obtenez "un merci de trop" !

Après la lecture a été agréable dans le sens où cette une lecture facile et que la plume de l'hauteur est plutôt fluide...

En résumé, je ne recommanderais pas ce livre aux personnes déprimées (vous risqueriez de faire quelque chose que vous regreteriez, si vous voyez ce que je veux dire...Je rigole mais on en est pas loin malheureusement !) mais plutôt à des personnes qui apprécient les comédies romantiques à la "Bridget Jones" (encore que la saga"Bridget Jones" est bien plus réussie que ce livre !)
Commenter  J’apprécie          20
Cassy
  23 août 2016
Juliette, à l'aube de ses 30 ans, est une jeune femme transparente. Elle a toujours fait ce qu'on lui demandait, laissant son avis de côté. Elle s'est toujours conformée à ce qu'on attendait d'elle et un beau jour, elle craque, laissant la vraie Juliette prendre le dessus, pour le meilleur et pour le pire !

L'idée de départ me plaisait et Un merci de trop était le type de roman que je souhaitais lire pendant l'été. Si le début était accrocheur, j'ai très rapidement déchanté… Tout d'abord, j'ai trouvé qu'on surfait beaucoup trop sur les clichés, si bien que le roman ne contient aucune surprise. Je n'ai pas ri du tout suite aux situations inextricables dans lesquelles se fourre Juliette, cela m'a plutôt accablée… La pauvre héroïne cumule les bourdes, ment et m'a fait de la peine plutôt que de me faire rire.

Le style m'a également déplu, il est trop « parlé », j'avais l'impression d'écouter une conversation plutôt que de lire un roman et si cela est plaisant au début, on s'en lasse très vite. Enfin, tout est beaucoup trop convenu, tout arrive trop facilement et au final, presque tous les personnages se connaissent, quel hasard !

Pour conclure, un roman qui n'a pas su me divertir…
Lien : http://romansurcanape.fr/un-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Thalyssa
  11 août 2016
Le synopsis m'a induite en erreur. Je m'attendais à un roman contemporain, léger mais avec une certaine réflexion sur la vie et les choix que l'on faits, alors que ce roman tire bien plus sur la chick-lit avec ses virées shopping et ses tournées générales de Nutella.

L'intrigue se résume en quelques mots : Juliette a toujours laissé son entourage lui dicter sa conduite. Elle n'a jamais pris le moindre risque et elle en souffre de plus en plus. Elle va connaître la goutte qui fait déborder le vase et démissionner, remettant ainsi en cause toute son existence puisque si le plan A ne lui convient plus, elle n'a pas pour autant de plan B.

Malheureusement, son changement de vie est finalement assez limité. Il consiste surtout à se caser au plus vite pour une raison que l'on comprend avant même qu'elle ne soit annoncée. Face à ses parents, elle peine toujours autant à se positionner et enchaîne des mensonges de plus en plus maladroits. Quant à ses nouveaux plans de carrière, ils sont complètement déconnectés de la réalité. Aimer écrire est honorable, venir à bout d'un roman l'est encore plus, mais croire que l'on peut vivre de sa plume dans un délai de six mois est carrément utopiste étant donné le climat actuel de l'édition française. La romance est omniprésente et ne m'a pas non plus totalement convaincue tant l'histoire est linéaire et prend de nombreux raccourcis. Trop de « comme par hasard » tue la spontanéité et la crédibilité d'une intrigue.

La plume de Carène Ponte est fluide et sans artifice. le style est oral, direct, idéal pour un lecteur qui chercherait un roman ne demandant pas trop d'efforts pour mieux se vider la tête. On regrettera néanmoins certaines répétitions puisque dans la plupart des chapitres, Juliette nous ressert encore et toujours le même monologue sur sa condition. L'auteure exploite également dans son récit plusieurs références de pop culture comme le célèbre Dirty Dancing. Ce genre de clins d'oeil restent amusants mais bizarrement, chaque fois que j'ai croisé ce phénomène dans ce type de lecture, on se retrouve avec des annotations en bas de page qui, je l'avoue, me gênent un peu parce qu'on a l'impression que l'auteure rit de ses propres blagues.

En conclusion, je dirais que « Un merci de trop » nous propose une histoire simple et gentillette, bien que vue et revue. L'ensemble manque de profondeur et la romance peine elle aussi à se démarquer des autres. Je pense malgré tout que ce livre plaira aux plus « fleur bleue » que moi, j'aurais simplement aimé être davantage surprise par le parcours et les réflexions de Juliette. Je ne peux pas dire que je me suis ennuyée pendant cette lecture – elle colle même assez bien au type de romans que l'on met en valise pour les déguster sur la plage – et la scène du dîner avec les parents de Juliette m'a bien fait rire. Pourtant, il m'a manqué quelque chose pour y prendre vraiment du plaisir. Gardant en tête qu'il s'agit du premier roman de l'auteure, je pense que Carène Ponte a un réel potentiel à exploiter par la suite et que ses histoires gagneront sûrement en maturité quand, à l'image de son héroïne, elle osera prendre plus de risques.
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EnjoyBooks
  26 juillet 2016
Un merci de trop de Carène Ponte.
(Genre : Contemporain).

Editions : Michel Lafon
Prix : 16,95€ (Partenariat)
Date de parution originale : 9 juin 2016

Résumé : S'il fallait décrire Juliette en un mot, « transparente » serait sans doute le bon. Depuis toujours, elle a fait ce que l'on attendait d'elle, mettant de côté ses rêves et celle qu'elle est vraiment. Résultat, à trente ans, elle mène une vie où choisir entre lasagnes et sushis est un événement. Pourtant, au fond d'elle-même, elle sait qu'elle n'est pas cette fille sans personnalité. Heureusement, il n'est jamais trop tard pour devenir soi. C'est ce que va découvrir Juliette au détour d'un merci, un merci de trop. Et elle est loin d'imaginer où cela va la mener.

Mon avis : Connaissant le parcours éditorial de ce roman, j'étais curieux de le découvrir. Au départ publié par Librinova en numérique, son succès a fait qu'il a pris le chemin du papier… pour être publié chez Michel Lafon. Une couverture accrocheuse et un titre qui peut parler à chacun. Il ne m'en a pas fallu plus pour me plonger dans cette histoire. Au final, je ressors agréablement surpris par cette lecture. Carène Ponte a un certain talent d'écriture.

On est directement plongé au coeur du récit avec Juliette. Notre protagoniste va faire une décision dans sa vie professionnelle… qui va l'amener à se chercher globalement dans sa vie. Job, amour, caractère et affirmation de soi : tout va changer dans le quotidien de Juliette. Un début percutant, on rigole presque dès les 1ères lignes. Et lire un récit frais et léger ne peut que faire du bien… même si toute une réflexion s'engage par la suite.

Cette Juliette… qu'est-ce que je me suis attaché à elle. C'est un sacré bout de femme qui ne va cesser d'évoluer dans le roman. On peut au départ penser que le personnage est un cliché des séries B américaines… mais en fait pas du tout. Il se cache derrière Juliette tout un mal être, une envie de se dépasser et de sortir des cases. Elle a le don de se mettre dans des situations cocasses et surprenantes : pour le plus grand plaisir du lecteur qui se bidonnera de rire. C'est un personnage profond, avec un passé travaillé et des perspectives d'avenir identifiées. Autour il y a ses parents, Nina sa meilleure amie et Luc, son voisin de palier. Ce groupe de personnes va permettre à Juliette d'avancer. Et une alchimie se forme dans le récit, bien joué Carène Ponte.

Le roman se lit à une vitesse folle. Les chapitres sont courts, il se passe tout le temps quelque chose dans l'histoire. Que ce soit au niveau sentimental, professionnel, caractère, situations improbables… Juliette est un vrai sketch à elle toute seule. Grâce à elle, le livre s'avale en 2 jours et on en redemande. Même si certaines situations sont prévisibles (peut-être un défaut dans le livre), en y réfléchissant on se dit que si l'auteure n'avait pas écrit cette scène, on aurait été déçu. Les dialogues aident aussi beaucoup dans la fluidité de l'histoire. Et ici il y en a pas mal : dynamisme assuré !

Si ce roman peut paraître léger, d'un genre parfois chick-lit et drôle… il n'en est pas moins profond. L'auteure développe des thèmes essentiels, dans lesquels on peut tous se retrouver. Juliette est la fille banale qui veut simplement prendre sa vie en main. Croire en ses rêves n'a jamais fait de mal à personne. Bien sûr, le tout est ici romancé, mais les valeurs et les idées sont là. L'amour, l'amitié, la famille, le travail… c'est un condensé d'une vie quotidienne un peu pourrie qui évolue au fil du récit. Tant de réalisme est à souligner.

L'écriture de l'auteure est simple. Accessible à tous et parfaitement fluide pour un premier roman. Je regrette peut-être de n'avoir pas ressenti plus d'émotions. J'ai ri certes, mais les scènes touchantes auraient mérité un peu plus de sentiments. Je suis sûr que l'auteure s'améliorera pour son prochain roman. La fin est idéale, un peu prévisible aussi peut-être (j'avoue avoir deviné quelques trucs avant d'avoir refermé le bouquin). Mais ça ne m'a pas dérangé, la fin m'a plu, m'a fait avoir le smile… et j'ai voulu le relire directement (ma is pas possible ^^). Un premier roman prometteur qui ravira le plus grand nombre de lecteurs. C'est solide et je suis sûr que cet été, à la plage sur le sable, ce roman jouera très bien son rôle. Je vous le recommande fortement !

Ma note : 8,5/10.
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15573 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre