AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226221573
Éditeur : Albin Michel (31/08/2011)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Chef-d'oeuvre de la première littérature mystique de langue française, Le Miroir des âmes simples et anéanties révèle une richesse spirituelle qui place son auteur Marguerite Porete dans la lignée de saint Jean de la Croix, Maître Eckhart ou Hadewijch d'Anvers. Du coeur de l'expérience religieuse la plus radicale - Dieu est Amour -, l'auteur pose les questions qui, de l'Evangile au rationalisme moderne, ont façonné l'âme occidentale : l'Amour vrai est-il soumis à au... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
PhilippeSAINTMARTIN
  05 novembre 2016
« LE MIROIR DES AMES SIMPLES ET ANEANTIES… …et qui seulement demeurent en vouloir et désir d'amour » de la béguine Marguerite PORETE, philosophe au mauvais moment : elle sera brûlée en 1310. Il faut dire qu'elle avait tout pour énerver l'Inquisition et le pouvoir masculin en place : femme, pieuse éclairée, érudite, écrivain, la sublime Marguerite prône l'intelligence et l'ingénuité de l'Amour.
Son rejet du mariage et son hymne à l'union charnelle l'ont finalement jetée dans les flammes allumées par ceux qui ne supportaient pas qu'une femme soit ailleurs que sur le trottoir ou devant une marmite.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
enkidu_enkidu_   23 décembre 2016
Amour : Cette âme porte la marque de Dieu, et sa véritable empreinte est maintenue par l’union d’amour ; et à la manière dont la cire prend la forme du sceau, cette âme prend la marque de ce modèle.

L’âme : En effet, pour beaucoup que Dieu nous aime, comme il l’a montré par ses œuvres divines et ses souffrances humaines, il ne nous aime pourtant pas malgré lui ; et s’il mourut pour nous, et pour nous prit chair humaine, ce fut de son plein gré, au témoignage de sa bonté ; et il me le devait, puisque sa divine volonté le voulait. Non, il ne nous aima pas malgré lui ! En effet, si tout ce que la Trinité avait créé en son savoir eût dû en être damné sans fin, Jésus-Christ, Fils de Dieu, n’aurait pourtant pas dérogé à la vérité pour tous nous sauver.

Malheur à moi ! d’où me vient ce que j’ai dit ? Chacun ne sait-il pas que cela ne peut pas être ?

Amour : Oui, très chère et bien-aimée, mes bien-aimés le savent, que cela ne peut pas être.

Dieu le Père : Mais vous, qui êtes ma bien-aimée très chère, vous le dites parce que telle doit être ma fille aînée, l’héritière de mon royaume, celle qui sait les secrets du Fils par l’amour du Saint-Esprit qui les a donnés à cette âme. (chapitre 50)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : BéguinesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
non
il était Zen
catholique

10 questions
877 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre