AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Gabriel Iaculli (Traducteur)
EAN : 9782020550789
374 pages
Éditeur : Seuil (21/05/2002)
3.14/5   54 notes
Résumé :
Le second livre de Carmen Posadas pourrait s'intituler Petites infamies 2. Non pas parce qu'il est la pâle copie du premier mais parce qu'encore et toujours, l'écrivain espagnol soulève le couvercle des noires consciences de ses personnages pour nous en donner le spectacle. Et, dès le départ, on comprend que rien ne nous sera épargné, ni les petits défauts, ni les grandes infamies des personnages qui coulent de sa plume. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
VALENTYNE
  18 mai 2021
Il ne se passe pas grand chose dans ce roman mais je l'ai trouvé très intéressant.
L'introduction se déroule dans un restaurant chic à Madrid. Un sexagénaire déjeune avec sa nièce ; sept ans qu'ils ne s'étaient pas vus. le narrateur nous explique pourquoi par petites touches.
Apres cette introduction où le narrateur se met à jour des derniers potins (il appartient à une classe d'expatriés uruguayens qui ont eu une jeunesse dorée mais qui sont ruinés), celui part quelques jours au Maroc. Là, dans un hôtel de curistes, il rencontre Carmen, une femme dont il a entendu parler (en mal) par sa nièce lors de ce déjeuner : la jeune femme, aurait assassiné son richissime mari (selon la rumeur).
Dans ce microcosme de gens riches (ou d'ex-riches) les coups bas sont nombreux sous des aspects policés.
J'ai aimé le ton de Carmen Posadas qui se moque d'une partie de la société madrilène et qui réussit à rendre ses personnages très vivants (des personnages sympathiques, d'autres franchement antipathiques et certains entre les deux)
Les narrateurs alternent et mon préféré reste Rafael Molinet, le premier par ordre d'apparition (et le plus présent) des personnages. Il m'a semblé à la fois très lucide et parfois totalement aveuglé : un très beau portrait.
On ne saura pas si finalement Carmen a « assassiné » son mari, là n'est pas le but de ce roman, l'essentiel est dans ce que chacun projette dans ce «présumé » meurtre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
HQL
  20 avril 2021
On m'avait conseillé Carmen Posadas sur un site de rencontre gay, c'est dire l'intellect de l'endroit. J'avais pourtant fait confiance, et acheté, d'un coup d'un seul, ses trois ouvrages disponibles, après que les résumés de l'éditeur aient achevés de me convaincre. J'ai déjà lu Petites infamies, et je lirais quand j'en aurais le temps son dernier roman, le bon serviteur.
Le style n'est pas déplaisant, dans l'ensemble, mais reste un peu lourd, pas assez vif, un peu mou et engluant. Posadas se perd souvent dans des détails d'une importance infime, dépeignant d'une façon très morose les banalités que les autres écrivains zappent.
L'histoire des Cinq mouches bleues ne m'a pas passionnée, j'ai peiné à achever l'ouvrage, avec, à la fin, la seule motivation de pouvoir en commencer un nouveau.
En gros, un livre qui n'est pas "mal écrit", mais qui est un peu lourd, un peu lent, un peu "pas assez". Je suis resté sur ma faim, comme après avoir couru dans une montée, pour réaliser que finalement, il y a une plus grand pente encore après...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bookinista
  07 octobre 2013
Genre : Hercule Poirot version vieux gentleman espagnol menant minutieuse enquête parmi jet-set madrilène dans spa marocain...
Un livre spécial... très bien écrit (je l'ai lu en espagnol) qui révèle le sens du détail particulièrement aigu de l'auteur, et de l'humour bien noir !
Le sujet est original : Rafael Molinet se fait vieux, il a perdu sa mère, il n'a plus de sous, il rumine les cauchemars de son enfance (la découverte par son père, horrifié, de l'homosexualité naissante de son fils, la mort insolite du père et le dévouement incroyable de sa mère). Et voilà qu'on lui refourgue un chiot en plus... Etc. etc.
Il rumine tant et si bien, que la seule issue qu'il se prépare, c'est d'aller vivre aux frais de la princesse une semaine de vacances de rêve dans un luxueux hôtel du désert marocain puis, au dernier jour venu, de s'y suicider.
Seulement avant son départ, sa nièce lui a vaguement parlé du meurtre d'un riche madrilène qui a fait couler beaucoup d'encre. Il n'écoutait que d'une oreille, certes... Mais voici que dans sa retraite dorée au coeur du désert... débarquent des membres de la jet set madrilène plus ou moins proches du monsieur bizarrement décédé...
Le livre nous balade de secrets d'alcôve en paroles volées, et notre Rafael s'investit détective discret, et mène son enquête accompagné de son chiot cocker qui lui ouvre facilement les portes !
C'est assez succulent, cette avalanche de détails, de fausses pistes, de potins ou de conversations volées. Notre Rafael décortique tout ! Et puis voici un premier mort dans cette résidence isolée. Et à la fin, un deuxième. Croustillant ! Un brin décadent... On s'attache finalement à ce vieux monsieur (et beaucoup à son merveilleux toutou), on découvre les secrets cachés de sa jeunesse, les plaies encore ouvertes qu'un certain acte à la fin de l'histoire va permettre de panser.
Seul bémol : c'est une longue lecture fourmillant de détails... parfois un peu longuet !
Mais quel film passionnant ce pourrait faire...
Lien : http://coquelicoquillages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
valreine
  18 octobre 2018
il devrait y avoir une rubrique "abandonné dans les choix proposés par babelio. je n'ai pas réussi à m'intéresser aux histoires intimes des mondains madrilènes. je suis allée voir la fin, j'ai lu de ci-de là pour tenter de me raccrocher à ce roman dont la quatrième de couverture -encore elle!!!- annonce un humour corrosif. Eh bien ça ne m'a pas du tout séduite ni captivée. le sentiment d'entrer dans un monde de poussière ne m'a pas quittée.
Commenter  J’apprécie          02
pasiondelalectura
  07 décembre 2020
Ce livre est une relecture pour moi et j'ai eu raison car j'ai bien ri avec les descriptions des personnages et des situations; un peu moins avec la trame de l'histoire qui paraît un peu loufoque. Mais quel talent de la part de Carmen Posadas pour décrire son monde. de plus, 25 années se sont écoulées et le texte n'a pas vieilli.
Rafael Molinet vit à Londres chichement. Il a pris soin de sa vieille mère jusqu'au bout et depuis le décès de celle-ci, il vivote.
Il s'organise pour partir deux semaines au Maroc dans un palace et juste la veille du départ il reçoit la visite surprise de sa nièce Fernanda qui travaille dans le catering à Madrid et qui connait de se fait, beaucoup-beaucoup de monde. Fernanda est une pipelette avide de potins et elle en connait des tonnes sur tout le monde.
Rafael dans son hôtel de luxe au Maroc va croiser des gens dont Fernanda avait raconté des histoires, alors, il va changer ses plans…
Par moments le récit m'a paru s'étirer un peu dans les digressions, mais à d'autres moments il m'a fait bien rire, un rire bien rare en ce moment.
Lien : https://pasiondelalectura.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ChezLoChezLo   27 novembre 2010
On lui avait donné une table dans un coin près de l'escalier en colimaçon, entourée d'une profusion de plantes. Une feuille de kentia lui chatouillait la nuque s'il se penchait du côté gauche, et par la spirale des marches montaient des odeurs mêmées de chili con carne, de gnocchis aux quatre fromages et de soufflé à la mandarine, mais, au moins, on ne l'avait pas condamné aux régions antarctiques, à la salle d'en bas soit, en d'autres termes, aux ténèbres où les maîtres d'hôtel relèguent les parias.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
missmolko1missmolko1   05 février 2016
Pour vous dire les choses franchement, je n'ai jamais roulé sur l'or, mais le peu que j'ai, je préfère le gaspiller avec élégance.
Commenter  J’apprécie          110
line70line70   25 mars 2011
C'est toujours la même chose : l'un raconte ce qu'il croit que l'autre désire savoir de la famille, et l'autre écoute en faisant les commentaires aimables qu'il suppose qu'on attend de lui, et voilà comment tout le monde se condamne à l'ennui.
Commenter  J’apprécie          30
Nodib29Nodib29   19 septembre 2020
On sait bien ce qu'est le sommeil, un grand fada qui s'enfuit quand on l'appelle et se précipite sur vous quand vous ne voulez vraiment pas de lui.
Commenter  J’apprécie          10
Nodib29Nodib29   19 septembre 2020
Dans les œuvres de fiction, rien n'est accessoire. Dans la vie, tout l'est ou presque. C'est pourquoi comprendre ce qui ce passe ou comprendre les autres n'est jamais aussi simple et nul ne peut être le Sherlock Holmes de sa propre vie.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Carmen Posadas (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carmen Posadas
Le témoin invisible de Carmen Posadas - Isabelle Gugnon aux éditions Points
Alors que la mort approche, Léonid Sednev décide de révéler le secret de sa vie. Embauché en 1912 comme ramoneur au palais impérial de Russie, il a été jusqu'en 1918 le «témoin invisible» de l'intimité des Romanov. Mais c'est en rejoignant la famille royale dans son exil que Léonid, secrètement amoureux de la grande-duchesse Tatiana, livrera à l'Histoire le plus déchirant des témoignages?
http://www.lagriffenoire.com/le-temoin-invisible.html
Prédatrice de Alissa Nutting aux éditions le Livre de Poche
Celeste Price, 26 ans, est professeur dans un lycée de la banlieue de Tampa, en Floride. Elle est mariée à Ford, un flic séduisant, dont les parents sont pleins aux as. Ils forment un couple parfait, du moins en apparence. Car Celeste a un secret : elle n?aime que les adolescents. Poussée par cette passion, elle décide de séduire un de ses élèves et entre ainsi dans un engrenage infernal aux conséquences terribles. Avec ce portrait à la première personne d'une femme qui entend rester libre de ses désirs, même les plus pervers, l'auteur prend le lecteur au piège entre l'empathie naturelle qu'il éprouve pour la narratrice et les actes irrépressibles de celle-ci. Alissa Nutting nous offre un roman dérangeant qui a déclenché une véritable polémique lors de sa sortie aux États-Unis.
http://www.lagriffenoire.com/predatrice-210858.html
Dernier désir de Olivier Bordaçarre aux éditions le Livre de Poche
Mina et Jonathan Martin ont fui la ville et sa fureur consumériste pour une vie plus simple sur les bords du canal du Berry. Un jour, leur nouveau voisin frappe à la porte. Élégant, riche, spirituel, il se prénomme Vladimir et porte le même patronyme qu?eux. Une coïncidence qui amuse le couple. Seulement, Vladimir Martin a un comportement étrange : il copie le mode de vie des Martin, couvre leur fils et Mina de cadeaux, adopte l?allure de Jonathan, s?achète la même voiture, décore sa maison à l?identique? Jonathan se méfie, sa femme n'y voit que du feu. le nouveau venu ne leur veut-il que du bien ? Avec un art maîtrisé du suspense, Dernier désir interroge nos aspirations secrètes dans une société de bonheurs factices.
http://www.lagriffenoire.com/dernier-desir.html
L'Héritière de Hanne-Vibeke Holst et Caroline Berg aux éditions Pocket
Ce n'est pas la nouvelle vie que Charlotte Damgaard s'imaginait. Elle s'apprêtait à partir pour l'Afrique, à suivre son mari avec leurs jumeaux. Jusqu'à l'appel du Premier ministre danois qui lui propose un ministère. Une opportunité qu'elle ne peut refuser, mais un choix lourd de conséquences. Au c?ur du gouvernement, Charlotte connaît une ascension fulgurante qui l'expose aux intrigues et aux scandales médiatiques. Jusqu'où est-elle prête à aller ? Tiraillée entre sa carrière et sa vie de famille, parviendra-t-elle à préserver son intégrité et sa vie privée ? " Roman passionnant par son intrigue et par les personnages qu'il met en scène, ce texte plonge au c?ur de la politique et des questions environnementales. Un livre qui nous ouvre les yeux ! " LiRE " Un thriller documenté, impossible à lâcher. " Madame Figaro
http://www.lagriffenoire.com/l-heritiere-269272.html
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Romans, contes, nouvelles (822)
autres livres classés : littérature uruguayenneVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura