AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2350007154
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (11/05/2011)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Près d'un pavillon coquet, des caravanes déglinguées sur un terrain vague où vivent des sans-papiers.
La vieille Mado n'attend plus rien de la vie lorsque Sako pointe sa jeune frimousse à travers la haie de son jardin.
Tout les sépare : l'âge, la couleur, la tradition.
Tout, sauf... la solitude.
Et les voilà qui, peu à peu, s'apprivoisent.
Pour le meilleur et pour le pire ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  14 janvier 2012
Une adorable fillette de dix ans, tout juste arrivée du Mali avec sa maman, dans l'espoir d'une vie plus douce. Elles vivent dans une caravane, sur un terrain de camping rudimentaire, en situation irrégulière… Une gentille petite mamie qui ne voit guère son fils et ses petits-enfants. Elle habite un pavillon jouxtant ce camping peuplé de démunis.
Une belle amitié naît entre ces deux-là, que tout semble séparer (âge, culture) mais qui partagent une même solitude. Une immense tendresse, de belles journées à manger des crêpes et des framboises du jardin, faire du découpage. Une grand-mère d'adoption pour Sako, une petite-fille pour la vieille femme qui n'en a jamais eue.

Une couverture séduisante, sobre mais éloquente, pour ce court roman qui traite d'un sujet fréquent en littérature jeunesse : l'amitié enfant-vieillard. Si on s'intéresse à l'oeuvre de Yaël Hassan ('Momo, petit Prince des Bleuets' et beaucoup d'autres), on peut penser avoir fait le tour de la question. Ce thème continue cependant de m'émouvoir lorsqu'il est joliment traité, et c'est le cas ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pixie-Flore
  19 avril 2019
Sako est une petite fille africaine sans papiers ; Mado une vieille femme solitaire. Elles vont s'apprivoiser et s'épanouir ensemble.
Ce roman jeunesse à la trame facile n'en est pas moins une petite pépite d'entraide et d'amour intergénérationnel. Très réaliste dans le contexte, il aborde avec simplicité un sujet des plus actuels.
Commenter  J’apprécie          70
AnneClaire29
  05 septembre 2017
Sako, petite fille noire sans papiers, vit avec sa mère dans une caravane sur le terrain juste à côté de la maison de Mado, le vieille dame.
L'auteur retranscrit une grande partie des préjugés que les personnes peuvent avoir et les fait tomber un à un.
Une belle histoire d'amitié entre Sako et Mado nait. Par contre, un peu déçu de cette fin qui nous laisse sur notre faim sur l'avenir de ces trois personnages.
Commenter  J’apprécie          50
Morelinde
  05 février 2012
Sako est partie avec sa mère de son Mali natal, laissant son grand-père derrière elle. Son arrivée en France n'est pas telle que sa mère lui annonçait. Sans-papier, sa mère ne cesse de répéter à sa fille qu'"elle doit mettre le Mali au fonds de son coeur et le recouvrir de mots français." Pas facile de ne pas s'ennuyer quand on a 10 ans et qu'on vit dans une caravane. Mais tout va changer lorsque Sako va rencontrer la voisine, cette vieille dame qui l'observe.
J'ai aimé cette rencontre entre cette grand-mère et Sako, cette fille déracinée, qui grâce à son innocence garde courage. Endurcie par la vie et pleine de préjugés, Mado, cette dame rongée par la solitude va se retrouver et revivre au contact de Sako. L'auteur décrit avec justesse la peur de Mado au début et ces jugements sur les sans-papiers vont être dépassés à travers le partage et la volonté de ces deux êtres d'échanger ensemble une histoire, un regard, un peu de chaleur.
Commenter  J’apprécie          10
ladythat
  05 avril 2015
Sako arrive du Mali avec sa mère, pleine d'un espoir enthousiaste d'un avenir heureux sur le sol français. Alors que cette dernière passe ses journées à travailler, Sako reste seule au camping abandonné où elles logent avec d'autres sans-papiers. Mado, une vieille femme solitaire habite dans un pavillon en face de ce camping. Sako va commencer à venir vers elle pour l'aider et peu à peu un lien plus fort va se créer, Mado retrouvant le goût de vivre, Sako comblant sa solitude. Mais quelle avenir pour leur belle amitié quand la justice poursuit les sans-papiers pour les renvoyer chez eux?
Sako est l'histoire d'une rencontre improbable entre une jeune immigrée malienne pleine d'espoir et une vieille femme seule qui attend sa fin dans la solitude la plus extrême. La confrontation des générations et des cultures se fait ressentir mais laisse rapidement place à une amitié: d'un côté une femme seule car sa famille est à l'autre bout du pays et ne lui rend jamais visite, de l'autre une enfant qui pense à son grand-père resté au pays tout en s'efforçant d'oublier ses origines pour s'intégrer en France. Plus que d'amitié et de solitude, Sako est un roman qui parle des origines, des terres d'accueil, de charité et de bonté. Martine Pouchain met le doigt sur l'espoir qui anime les migrants, confrontés à l'insécurité d'une situation précaire et l'incohérence de l'administration française. Un récit d'une grande justesse, empli de beaucoup d'émotions.
Lien : https://sirthisandladythat.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LetterBeeLetterBee   20 mai 2012
Les papiers, admettons que ce sera mieux qand on en aura. Mais il n'y a rien de plus compliqué à obtenir. Il faut avoir des antécédents, un pépé français par exemple. Non, on ne dit pas antécédents je crois, on dit... Zut, je ne me rappelle pas.
Commenter  J’apprécie          20
LetterBeeLetterBee   20 mai 2012
Tiens, un coquelicot. Je ne comprend pas pourquoi les gens appellent ça une mauvaise herbe. Une mauvaise herbe, c'est juste une herbe qui pousse là où elle ne devrait pas. Moi, ça ne me gêne pas. C'est délicat un coquelicot. [...] Et puis il a fait l'effort de pousser là tout seul, c'est presque comme une visite. Personne d'autre ne viendra me voir de toute façon.
Commenter  J’apprécie          00
LetterBeeLetterBee   20 mai 2012
Je me pavane à côté de cette enfant noire comme si c'était moi qui l'avait faite, comme si sa beauté me rendait moins vieille et moins moche. [...] Je me dis : savoure. Demain, peut être, tout sera fini, mais aujourd'hui, tu es dans l'absolue perfection.
Commenter  J’apprécie          00
ladythatladythat   31 mars 2015
C'est si violent la tendresse qu'on donne contre son gré. Sako elle, m'a embrassée de bon cœur. Je me suis sentie vivante.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Martine Pouchain (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martine Pouchain
Vidéo de Martine Pouchain
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Zelda la rouge

Comment la sœur de Zelda s'appelle-t-elle?

Julie
Kathy
Alix
Camille

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Zelda la rouge de Martine PouchainCréer un quiz sur ce livre