AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Killofer (Autre)
EAN : 9782211312387
96 pages
L'Ecole des loisirs (06/10/2021)
3.87/5   24 notes
Résumé :
Une grande agitation règne à Jaipur, dans les jardins du mahârâja Sheyhavan. Son fils, le prince Vivek, a choisi pour épouse Shakti, la fille du jardinier ! Un conte de fée commence alors pour la jeune fille, dans les ors et le faste du Palais des Vents. Mais la princesse Shakti se sent vite prisonnière de cette nouvelle vie faite d'obligations et d'interdits. Lorsqu'elle décide de s'enfuir, le redoutable mahârâja envoie des mercenaires à sa poursuite... Et c'est pa... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,87

sur 24 notes
5
4 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

Les contes des mille et une nuits auront marqué mes lectures en cette fin d'année. Après Badroulboudour, voici Mille nuits, plus une de Victor Pouchet. Une réécriture du conte de Shéhérazade, inspirée par l'enfermement de Latifa, princesse de Dubaï. Et qui rappelle combien les contes ne sont qu'une façon de souligner les pires travers de l'âme humaine.

Shakti, fille de jardinier, n'aurait pas dû être princesse. Mais, contraint par son père de trouver une épouse, Vivek décide que ce sera elle. Et personne d'autre. Si le fait d'être princesse met des étoiles dans les yeux des petites filles, c'est en réalité, bien plus compliqué. Isolée, elle ne peut même plus écrire sur les réseaux sociaux. Elle va tenter de fuir, mais c'est sans compter le maharadjah, le vizir et ses sbires. Isolée pour de bon, elle va écrire, pour de bon.

C'est un court roman jeunesse merveilleusement illustré par Killoffer, à la drôlerie indéniable. Les résumés des grandes histoires de la littérature ou de la pop-culture sont parfaits et j'aurais aimé en lire d'autres encore (Harry Potter en deux pages est génial). le personnage de l'éditrice, les différents moyens de s'échapper, les bourreaux toujours plus grands et méchants sont de parfaites trouvailles. J'ai aimé que ce texte soit court, à l'image des contes ou des fables et qu'il laisse pourtant la place à une double lecture. Il y a des références cachées (ou non) à chaque page. Totalement adapté à un lectorat jeunesse il plaira aussi au lecteur adulte.

Commenter  J’apprécie          70

Personnellement, j'ai été déçue par cette pâle revisite des "Mille et une nuits". Je n'ai trouvé aucun intérêt à l'histoire et son écriture. le choix de la moderniser en la faisant se dérouler à notre époque n'apporte absolument rien, si ce n'est une impression extrêmement maladroite d'anachronismes. Alors que les toutes premières phrases installent un décor exotique séduisant, hors du temps, l'auteur inclut finalement des éléments disparates tels qu'un tracteur, un ordinateur ou encore un legging, des éléments qui paraissent complètement déplacés et rendent le récit banal. Au lieu d'ancrer l'histoire dans notre époque, ces éléments donnent seulement un effet bizarre, inadéquate. Outre ce choix auquel je n'ai pas adhéré, je n'ai aimé non plus l'écriture et le temps du récit, au présent. J'ai trouvé qu'il ne se prêtait pas à l'histoire et au genre du conte dont il s'inspire.

Commenter  J’apprécie          71

« Mille et une nuits plus une » est une réécriture de l'histoire de Shéhérazade dans une Jaipur du XXIe siècle. le maharadjah veut marier son fils Vivek mais celui-ci n'a que faire des princesses qui se succèdent pour devenir son épouse. Son choix se porte sur Shakti, la fille du jardinier. Elle qui a toujours été libre doit se plier aux règles de la cour et du protocole et découvre une vie de princesse qui ne fait pas du tout rêver ! Ses multiples tentatives de fuite échouent les unes après les autres, car les sbires du machiavélique vizir (le vizir est toujours machiavélique !) veillent de près sur ses faits et gestes. On va jusqu'à lui confisquer tout moyen de s'exprimer et de communiquer, que ce soit par les réseaux sociaux (je vous avais dit que c'était une princesse moderne) ou par le papier.

La trame qui va suivre nous est familière : le vizir envoie des bourreaux pour tuer Shakti et à chaque fois, elle leur raconte une histoire qui les tient éveillés et les dissuadent d'accomplir leur mission tant ils sont fascinés par les récits de la jeune fille. le lecteur prend plaisir à reconnaître les intrigues d'Harry Potter, du Seigneur des anneaux, ou de Star Wars. Ces récits sont tissés et entremêlés à l'histoire de la princesse enfermée et finissent par être portés à la connaissance d'une éditrice parisienne.

Ce livre, magnifiquement illustré, avec une couverture en relief est aussi un très bel objet. Pour l'apprécier, il faut, je pense être déjà un bon lecteur et 10-12 ans semble le bon âge pour apprécier les jeux d'intertextualité (et encore, la première phrase du conte est un clin d'oeil au « salammbô » de Flaubert). Merci à Babelio et à l'école des Loisirs pour cette découverte !

Commenter  J’apprécie          30

A Jaipur, le mahârâja Sheyhavan décide qu'il est temps pour son fils de se marier. le prince Vivek n'a pas envie de choisir parmi toutes les princesses qu'on lui présente. Il préfère jouer au polo et acheter de nouveaux chevaux. Pour que son père le lâche, il donne le nom de la fille du jardinier. Et voilà Shakti propulsée de son tracteur au palais. Une toute autre vie l'attend, faite de protocoles et de contraintes. Au début c'est plutôt agréable. Peu à peu son rôle devient pesant. Elle s'échappe en écrivant. Elle raconte alors ses journées de princesse sur un blog. le vizir la surveille de près et dénonce tous ses faits et gestes au mahârâja qui trouve que tout cela n'est pas convenable. Elle se voit retirer tout moyen d'écrire. Elle tente alors de s'échapper et se retrouve enfermée. Chaque soir un nouveau bourreau est envoyé pour la tuer. Et chaque soir elle réchappe à la mort en racontant une histoire à son bourreau.

Victor Pouchet revisite les contes des mille et nuits, notamment le personnage de Shéhérazade, en version moderne, et c'est très réussi. J'ai adoré les histoires insérées, comme celle de Harry Potter, tous les clins d'oeil aux histoires du 20ème - 21ème siècles et à son éditrice Hélène Millot. le vieux et le nouveau monde s'affrontent à Jaipur…

Le livre est merveilleusement illustré par Kilhoffer. Une magnifique ode à la lecture, à l'écriture, au pouvoir des récits racontés, à la littérature qui redonne de l'espoir ou libère. Finalement, on aime tous qu'on nous raconte des histoires, peu importe notre âge.

Ce roman compte 91 pages. Il est publié dans la collection Médium, donc destiné aux jeunes à partir de 12 ans. Je pense qu'il peut être lu par des enfants plus jeunes, déjà bons lecteurs, comme ma fille qui va avoir 10 ans. Elle est d'ailleurs en train de le dévorer !

Victor Pouchet écrit également pour les adultes. J'avais notamment lu et aimé « Autoportrait en chevreuil » paru chez Finitude en 2020 et dans ma PAL se trouve « La grande aventure : roman-poème » (Grasset, 2021).

Merci à l'école des loisirs pour le service de presse dans le cadre du VLEEL.


Lien : https://joellebooks.fr/2021/..
Commenter  J’apprécie          50

RÉTENTION ORIENTALE

Revisiter les contes des mille et une nuits, voila un projet peu évident tant le sujet fut gratté jusqu'à la moelle. Pourtant Victor Pouchet réussit son pari en ancrant son intrigue au détour d'un conte, au XXI ème siècle. Imaginez une princesse d'Orient sur les réseaux sociaux. Avec subtilité et humour, l'auteur nous embarque avec Shakti, jeune femme à l'hérédité modeste, elle, fille du jardinier du palais des vents au coeur d'une Inde qui s'agite. Vitek jeune prince, la choisit comme épouse mais ce seront son père et le vizir qui tireront les ficelles d'une rétention à venir. Si le conte de fée débute pour elle, le couperet tombera quand elle décidera de s'enfuir, puis de laisser libre court à son écriture. Son salut viendra par l'imaginaire et la création d'histoires si habilement écrites par Victor Pouchet aux références multiples.

A travers ce roman jeunesse, Victor Pouchet aborde des thématiques tels que le mariage forcé encore en vigueur dans de nombreux pays, la soumission et la séquestration mais également la liberté d'écrire de nouvelles histoires. Malgré l'angle du conte, le texte est toujours autant contemporain dans certaines parties du globe, la modernité du processus devient implacable. En intégrant son éditrice, Hélène Millot (et son cosmopolitan) au coeur du récit, l'auteur nous montre que tout est possible quand on le décide.

Les sublimes illustrations de Patrice Killoffer permettent de faire découvrir le texte à un plus jeune public. Malgré des sujets poignants, les lectures à différents degrés selon les âges, apportent de la chair aux mots de l'auteur. On se prête rapidement au jeu du conte où Shakti tentera de contourner les interdits qu'on lui impose. Chaque personnage permet aussi de se confronter à nos émotions, une mention spéciale à cette succession de courageux bourreaux. Avec un sens aiguisé du bon mot, il s'agit aussi de dénoncer le manque de temps pour une célébrité alors qu'il faut assurer la représentation aux autres. Soyons clairs, j'aurais pu lire Victor Pouchet pendant encore une bonne centaine de pages supplémentaires notamment sur sa capacité à résumer les grandes histoires, adaptées au 7 ème art, en quelques phrases.

Ayant appris hier dans une rencontre @vleel_, que Victor Pouchet s'était inspiré de Latifa al-Maktoum, fille de l'émir de Dubaï, séquestrée elle aussi contre sa volonté il y a quelques mois. La trentenaire se disait être retenue dans une villa transformée en prison. Les contes sont malheureusement toujours à l'ordre du jour mondial…


Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Liberation
04 novembre 2021
Mille nuits, plus une est magnifiquement illustré par des dessins de Killofer, sortes d’affiches sombres, mystérieuses et bollywoodiennes.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (1) Ajouter une citation

C'est à Vaishali, faubourg de Jaipur, dans les jardins de Sheyhavan. Autour des bassins losangés, de grandes tables sont dressées. Des voiles de soie du Pendjab pourpre à franges d'or s'tendent depuis le mur des écuries jusqu'à la première terrasse du Palais des Vents.

Commenter  J’apprécie          20

Videos de Victor Pouchet (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victor Pouchet
Lecture de Victor Pouchet tiré du livre Figures d'écrivains, dirigé par Étienne de Montety.
Découvrez un portrait inédit de la littérature française. La visage, la plume et la voix de 70 grandes figures des lettres réunies pour un cadavre exquis historique.
Pour en savoir plus : https://www.albin-michel.fr/figures-decrivains-9782226436351
autres livres classés : mariage forcéVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus






Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
95 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre