AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Killofer (Autre)
EAN : 9782211312387
96 pages
L'Ecole des loisirs (06/10/2021)
4.12/5   8 notes
Résumé :
Une grande agitation règne à Jaipur, dans les jardins du mahârâja Sheyhavan. Son fils, le prince Vivek, a choisi pour épouse Shakti, la fille du jardinier ! Un conte de fée commence alors pour la jeune fille, dans les ors et le faste du Palais des Vents. Mais la princesse Shakti se sent vite prisonnière de cette nouvelle vie faite d'obligations et d'interdits. Lorsqu'elle décide de s'enfuir, le redoutable mahârâja envoie des mercenaires à sa poursuite... Et c'est pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
hanyrhauz
  14 novembre 2021
Les contes des mille et une nuits auront marqué mes lectures en cette fin d'année. Après Badroulboudour, voici Mille nuits, plus une de Victor Pouchet. Une réécriture du conte de Shéhérazade, inspirée par l'enfermement de Latifa, princesse de Dubaï. Et qui rappelle combien les contes ne sont qu'une façon de souligner les pires travers de l'âme humaine.
Shakti, fille de jardinier, n'aurait pas dû être princesse. Mais, contraint par son père de trouver une épouse, Vivek décide que ce sera elle. Et personne d'autre. Si le fait d'être princesse met des étoiles dans les yeux des petites filles, c'est en réalité, bien plus compliqué. Isolée, elle ne peut même plus écrire sur les réseaux sociaux. Elle va tenter de fuir, mais c'est sans compter le maharadjah, le vizir et ses sbires. Isolée pour de bon, elle va écrire, pour de bon.
C'est un court roman jeunesse merveilleusement illustré par Killoffer, à la drôlerie indéniable. Les résumés des grandes histoires de la littérature ou de la pop-culture sont parfaits et j'aurais aimé en lire d'autres encore (Harry Potter en deux pages est génial). le personnage de l'éditrice, les différents moyens de s'échapper, les bourreaux toujours plus grands et méchants sont de parfaites trouvailles. J'ai aimé que ce texte soit court, à l'image des contes ou des fables et qu'il laisse pourtant la place à une double lecture. Il y a des références cachées (ou non) à chaque page. Totalement adapté à un lectorat jeunesse il plaira aussi au lecteur adulte.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
bleuchocolat
  05 décembre 2021
« Mille et une nuits plus une » est une réécriture de l'histoire de Shéhérazade dans une Jaipur du XXIe siècle. le maharadjah veut marier son fils Vivek mais celui-ci n'a que faire des princesses qui se succèdent pour devenir son épouse. Son choix se porte sur Shakti, la fille du jardinier. Elle qui a toujours été libre doit se plier aux règles de la cour et du protocole et découvre une vie de princesse qui ne fait pas du tout rêver ! Ses multiples tentatives de fuite échouent les unes après les autres, car les sbires du machiavélique vizir (le vizir est toujours machiavélique !) veillent de près sur ses faits et gestes. On va jusqu'à lui confisquer tout moyen de s'exprimer et de communiquer, que ce soit par les réseaux sociaux (je vous avais dit que c'était une princesse moderne) ou par le papier.
La trame qui va suivre nous est familière : le vizir envoie des bourreaux pour tuer Shakti et à chaque fois, elle leur raconte une histoire qui les tient éveillés et les dissuadent d'accomplir leur mission tant ils sont fascinés par les récits de la jeune fille. le lecteur prend plaisir à reconnaître les intrigues d'Harry Potter, du Seigneur des anneaux, ou de Star Wars. Ces récits sont tissés et entremêlés à l'histoire de la princesse enfermée et finissent par être portés à la connaissance d'une éditrice parisienne.
Ce livre, magnifiquement illustré, avec une couverture en relief est aussi un très bel objet. Pour l'apprécier, il faut, je pense être déjà un bon lecteur et 10-12 ans semble le bon âge pour apprécier les jeux d'intertextualité (et encore, la première phrase du conte est un clin d'oeil au « salammbô » de Flaubert). Merci à Babelio et à l'école des Loisirs pour cette découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
joellebooks
  09 novembre 2021
A Jaipur, le mahârâja Sheyhavan décide qu'il est temps pour son fils de se marier. le prince Vivek n'a pas envie de choisir parmi toutes les princesses qu'on lui présente. Il préfère jouer au polo et acheter de nouveaux chevaux. Pour que son père le lâche, il donne le nom de la fille du jardinier. Et voilà Shakti propulsée de son tracteur au palais. Une toute autre vie l'attend, faite de protocoles et de contraintes. Au début c'est plutôt agréable. Peu à peu son rôle devient pesant. Elle s'échappe en écrivant. Elle raconte alors ses journées de princesse sur un blog. le vizir la surveille de près et dénonce tous ses faits et gestes au mahârâja qui trouve que tout cela n'est pas convenable. Elle se voit retirer tout moyen d'écrire. Elle tente alors de s'échapper et se retrouve enfermée. Chaque soir un nouveau bourreau est envoyé pour la tuer. Et chaque soir elle réchappe à la mort en racontant une histoire à son bourreau.
Victor Pouchet revisite les contes des mille et nuits, notamment le personnage de Shéhérazade, en version moderne, et c'est très réussi. J'ai adoré les histoires insérées, comme celle de Harry Potter, tous les clins d'oeil aux histoires du 20ème - 21ème siècles et à son éditrice Hélène Millot. le vieux et le nouveau monde s'affrontent à Jaipur…
Le livre est merveilleusement illustré par Kilhoffer. Une magnifique ode à la lecture, à l'écriture, au pouvoir des récits racontés, à la littérature qui redonne de l'espoir ou libère. Finalement, on aime tous qu'on nous raconte des histoires, peu importe notre âge.
Ce roman compte 91 pages. Il est publié dans la collection Médium, donc destiné aux jeunes à partir de 12 ans. Je pense qu'il peut être lu par des enfants plus jeunes, déjà bons lecteurs, comme ma fille qui va avoir 10 ans. Elle est d'ailleurs en train de le dévorer !
Victor Pouchet écrit également pour les adultes. J'avais notamment lu et aimé « Autoportrait en chevreuil » paru chez Finitude en 2020 et dans ma PAL se trouve « La grande aventure : roman-poème » (Grasset, 2021).
Merci à l'école des loisirs pour le service de presse dans le cadre du VLEEL.
Lien : https://joellebooks.fr/2021/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Borntobealivre
  18 décembre 2021
Nous embarquons pour le Palais des Vents, joyau de Jaipur, au moment où le prince Vivek, fils du redoutable mahârâja Sheyhavan, s'apprête à choisir celle qui deviendra son épouse. Au grand dam du souverain, la seule qui trouve grâce aux yeux de son fils est Shakti, l'intrépide et libre comme l'air fille du jardinier, et c'est à elle qu'il demandera sa main. Au début, elle se plaira à arborer ces habits de princesse, à épouser des habitudes et un mode de vie bien loin des siennes et du sien, avant de les trouver bien étouffants. Sa seule issue sera la fuite. Mais le mahârâja et ses sbires ne seront en aucun cas d'accord pour laisser la colombe prendre son envol...
Ravie de retrouver Victor Pouchet après "Autoportrait en chevreuil" et ce, dans un registre si différent : la Jeunesse !
Dans "Mille Nuits, Plus Une", l'auteur nous offre une savoureuse relecture du chef d'oeuvre intemporel que sont "Les Mille et Une Nuits" avec des clins d'oeil en voulez-vous-en-voilà à des livres, à des films et à des dessins animés qui ont fait battre nos coeurs d'enfants et nourri nos imaginations. Je me suis plue à suivre la fascinante et astucieuse Shakti, à découvrir quel tour malicieux elle allait encore inventer pour dissuader ses bourreaux de la tuer et à la voir, enfin, triompher.
À admirer également, encore et encore, les dessins minutieux et inventifs de l'illustrateur Killofer qui sont un véritable régal pour les yeux.
Merci à l'École des Loisirs et à Babelio pour cette découverte qui m'a offert un peu d'évasion et de sincères sourires...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lessortilegesdesmots
  01 décembre 2021
La couverture est sublime et au touché, on sent les reliefs. C'est hyper agréable. Toujours concernant l'esthétique, les illustrations que l'on trouve au fil des pages sont sublimes. L'illustrateur utilise beaucoup les mêmes couleurs que sur la couverture. On y voit plus des ombres que les personnages.
Maintenant parlons de l'histoire. On a le sentiment de lire un conte au début mais en se mettant dans la peau du prince obligé de choisir une épouse sous peine de se retrouver à se marier avec une femme choisie par son père. Il n'a que seize ans et ne s'intéresse pas du tout à ça. Il préfère ses chevaux à son statut de prince mais n'a pas le choix. En voyant Shakti, fille de jardinier, il sait que ce sera elle. Seulement, elle ne connait rien à la vie de princesse. Elle va vite s'apercevoir qu'entre le rêve et la réalité, il y a un gouffre.
Shakti est une femme libre. Elle a toujours vécu dehors, cheveux détachés habillé d'un legging. du jour au lendemain, la voilà à apprendre les protocoles, à se maquiller, s'habiller et à comment de maintenir en autre choses. En vous écrivant ça, vous pensez probablement que le roman est détaillé. Pas du tout. On vous l'explique rapidement. le but de l'auteur est de montrer que la vie de princesse ressemble plus à une prison qu'à une vie de rêve.
En ce sens c'est réussi. Cependant, je regrette les répétitions dans le textes. Ça donne l'impression, en tant que lecteur, d'être prie pour un imbécile. On comprend que l'auteur souhaite insister sur la différence entre avant et après le statut de princesse mais j'aurai préféré que ce soit fait différemment. Par contre, on s'amuse à reconnaître les différentes références culturelles dans les histoires que racontent Shakti. C'est génial.
La thématique abordée est assez évidente : la place de la femme et le féminisme. On a une héroïne qui sait ce qu'elle accepte ou pas. de la femme libre, on voit que la princesse a un statut de femme prisonnière. Il faut oser bousculer les codes.
En bref, ce roman ne m'a pas touché plus que ça. Il est destiné à un public âgé de treize ans. Je ne sais pas si cela plaira ou pas à ces lecteurs. Néanmoins pour un public plus jeune, ça peut être génial.
Lien : https://lessortilegesdesmots..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Liberation   04 novembre 2021
Mille nuits, plus une est magnifiquement illustré par des dessins de Killofer, sortes d’affiches sombres, mystérieuses et bollywoodiennes.
Lire la critique sur le site : Liberation

Videos de Victor Pouchet (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victor Pouchet
VICTOR POUCHET - LA GRANDE AVENTURE - 18 questions sur la vie et la poésie
« le fil c'est peut-être une histoire très simple : tragi-comédie en cinq actes et deux personnages. L'un régulièrement menace de partir. L'autre se contente d'écrire des poèmes, dans l'espoir absurde de l'en empêcher. » Dans le roman-poème La Grande aventure, Victor Pouchet déroule une histoire à la fois bouleversante et légère en vers : une rencontre, des micro-aventures qui prennent des proportions de l'univers, des angoisses cosmiques, chansons tristes et verres de vin. Cette conférence-performance est l'occasion de traverser le livre et l'aventure de son écriture à travers une série de questionnements poétiques (ou presque) qui concerneront entre autres choses l'hypnose, Georges Perros, les récits épiques, Eugène Guillevic, les imprimantes laser avec option wifi, le doute et les chips au vinaigre.
À lire – Victor Pouchet, La grande aventure, Grasset, 2021.
+ Lire la suite
autres livres classés : tyranVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
90 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre

.. ..