AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
L'horloge à l'envers tome 2 sur 2
EAN : 9782381670119
244 pages
Scrineo (30/09/2021)
3.66/5   22 notes
Résumé :
XIIIe siècle, France.

Voilà cinq mois que Samuel a été sauvé par Le Diable Noir et qu’il est entré au service de celui que l’on dit alchimiste. Un jour, un nouveau procès semble impliquer son nouveau maître : un accusé, dénommé Grand Pierre, aurait avoué se transformer en loup-garou à la pleine lune après avoir été maudit…

Naviguant entre les croyances et les superstitions, Samuel et son maître décident de l’aider. Bien déterminés à déc... >Voir plus
Que lire après L'horloge à l'envers, tome 2 : La pierre de folieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,66

sur 22 notes
5
0 avis
4
6 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
1 avis
Suite très logique du premier tome, nous retrouvons nos héros avec bonheur et observons leur évolution respective.
Toujours aussi agréable à lire avec un bémol toutefois: un verbe (vriller) invariablement répété et réutilisé x fois qui m'en a écoeuré!!!! "il vrillait sur elle des yeux/ Gédéon le vrilla d'un regard noir ... " Mais n'y a-t-il pas d'autres verbes à utiliser afin d'éviter ces répétitions, pas loin d'une vingtaine au moins dans tout le bouquin!!!! Personne ne relit l'auteure pour la conseiller? ça a quelque peu gaché ma lecture... Vous savez c'est comme le tic de langage lors d'une conférence, vous finissez par n'entendre que cela et par vous crisper à chaque fois!
L'intrigue est pourtant intéressante ainsi que les démarches scientifiques qui sont détaillées et clairement expliquées. Nous suivons plusieurs fils rouges qui se rejoignent ensuite avant le dénouement.
Un cahier documentaire explicite les faits réels et les éléments de fiction apportés à l'histoire. Très intéressant encore une fois.
Commenter  J’apprécie          120
A peine innocenté du crime qu'on lui imputait dans le premier tome, Gédéon, le Diable noir, est de nouveau convoqué au tribunal, potentiellement impliqué dans un crime hérétique. Cette fois-ci, il s'agit du procès d'un pauvre hère, à qui la maladie et la folie font tenir des propos qui donnent à croire qu'il est un loup-garou. Si Gédéon est rapidement innocenté, il est loin d'en être de même pour le pauvre garçon qui est soumis à diverses "techniques religieuses et médicales" pour le libérer de la possession (j'ai mis des guillemets, mais il en faudrait bien plus…!). Laissé pour mort par ses exorciseurs, il est récupéré par Samuel et Gédéon qui vont devoir dépasser leurs propres croyances pour découvrir l'histoire de cet inconnu.

Comme pour le premier tome, le rythme de cette histoire est calme. On découvre Samuel essayant d'aider son protégé, tout en devant se débattre avec ses propres croyances qui mettent parfois à mal ce qu'il essaye de bâtir de l'autre côté. Même s'il est porté par de bons sentiments, il est régulièrement pris dans le prisme de ses croyances, biaisant sa démarche d'observation et de quête de vérité. Il a muri dans le premier tome, mais on découvre qu'il a encore de quoi parcourir, et surtout que c'est un "effort" constant de garder une ouverture d'esprit.

On retrouve les ingrédients qui ont fait la qualité du premier tome : des personnages attachants que l'on voit apprendre de leurs erreurs, une entrée dans l'histoire médicale du moyen âge très accessible, l'autrice s'appuyant sur de nombreux faits réels. Elle parvient en plus à placer de ci, de là, plein de petites anecdotes historiques dont on conserve encore les traces dans notre langage actuel ("avoir un grain", "ne croire que ce que l'on voit comme St Thomas").

Nous sommes de nouveau confrontés à l'obscurantisme et à la barbarie humaine qui apparaît sans limite. On voit comment les croyances influençaient beaucoup la compréhension de la maladie et du handicap et combien toutes ces croyances impactaient le quotidien.

J'ai de nouveau passé un très bon moment de lecture. le seul point que je regrette pour ce tome est le sentiment que l'intrigue principale est moins consistante au profit de plusieurs mini enquêtes ou évènements de vie. En revanche, point très positif, comme pour le précédent tome, on retrouve un carnet documentaire en fin d'ouvrage qui éclaircit les thématiques abordées passionnant !
Commenter  J’apprécie          20
Dans ce second tome, nous retrouvons Samuel et le Diable noir dans une nouvelle aventure mettant en scène un jeune homme accusé d'être un loup-garou. Samuel va devoir prendre les choses en main pour découvrir les mystères entourant cet homme.

J'ai bien apprécié ma lecture même si j'avoue ne pas avoir trouvé ce tome à la hauteur du premier. On retrouve les personnages qu'on avait aimé découvrir dans le premier tome mais j'ai eu l'impression qu'ils n'avaient plus tout à fait la même personnalité. C'est surtout vrai pour Samuel que j'ai trouvé vraiment colérique et agaçant. J'ai aussi été déçu de l'évolution de certaines relations que j'ai trouvé un peu forcée, même si pour le coup c'est vraiment personnel.

Niveau enquête, on a des choses intéressantes même si l'aspect médecine légale est peut-être moins présent que dans le premier tome. Malgré tout, l'autrice nous apprend encore une fois pas mal de petites choses sur l'époque et nous propose des enquêtes basées sur de vraies affaires qu'elle nous explique un peu plus dans le dossier documentaire en fin d'ouvrage.

A travers ce tome, l'autrice aborde aussi de nouveaux thèmes comme le diagnostic (avéré ou non) et la perception de maladies mentales ou encore la perception de certains handicaps comme la surdité ou l'absence de parole. On en apprend d'ailleurs un peu plus sur les origines de la langue de signes, ce que j'ai trouvé très intéressant.

Comme dans le premier tome, le roman est ponctué de notes de bas de page bourrées d'informations intéressantes sur la vie de l'époque ou d'anecdotes sur certaines expressions que l'on utilise encore de nos jours. Et tout ça dans un récit qui prône toujours de bonnes valeurs de tolérance, de bienveillance et de curiosité.

Je me serais cependant bien passé du rebondissement final qui est vraiment gratuit pour le coup et qui n'apporte rien à l'histoire. Ça aurait peut-être été plus intéressant si un tome 3 était prévu, mais en l'état, ça m'a vraiment semblé de trop.

En tout cas, même si ce tome m'a moins convaincu que le premier, je pense vraiment que ce diptyque est à mettre entre toutes les mains car ces romans sont vraiment bien faits et qu'on y apprend beaucoup de choses sans s'ennuyer une seconde.
Commenter  J’apprécie          20
La pierre de folie est le second et dernier tome de la duologie médiévale, d'Anne Pouget, L'horloge à l'envers. Avec ce roman historique à l'ambiance médiévale permet aux jeunes et aux moins jeunes lecteurs de découvrir les prémices de la médecine légale et de la police scientifique avec une nouvelle enquête aux côtés de Samuel et du Diable Noir !

Comment résoudre un meurtre au Moyen-âge bien avant la découverte de tous les procédés modernes, et combattre les préjugé notamment sur le handicap ? Telles sont les questions et les mystères que vont devoir résoudre nos héros que j'ai eu plaisir à retrouver dans ce second volume.

L'autrice, historienne de formation, en prend pas ses jeunes lecteurs pour des pommes et leur propose un récit plutôt riche autour de la médecine. le diable noir qui prend Samuel sous son aile fait des pommades, onguents et autres remèdes et s'intéresse de près à ce qu'est aujourd'hui la médecine légale.

Anne Pouget continue à mettre la diversité au coeur de cette série, à explorer et dénoncer les peurs et croyances médiévales puisque Grand-Pierre, accusé d'adorer le diable et de se transformer en loup garou à la nuit tombée, est en fait muet, et dans l'impossibilité de communiquer avec quiconque.

On découvre Samuel, qui a muri par rapport au premier volume, essayant d'aider son protégé, tout en devant se débattre avec ses propres croyances qui mettent parfois à mal ce qu'il essaye de bâtir. Même s'il est de nature bienveillante et généreuse, il est régulièrement rattraper par les croyances de son temps.

Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
Commenter  J’apprécie          20
Comment résoudre un meurtre au Moyen-âge, bien avant la découverte de tous les procédés modernes, et combattre les préjugé notamment sur le handicap ?

Un mois après le procès du Diable Noir, en plein XIIIème siècle, une autre injustice est sur le point d'être commise. le dénommé Grand-Pierre a avoué être un adorateur du démon... Il paraît même qu'il se transforme en loup garou la nuit venue.
Gédéon, Samuel son jeune élève, Héloïse la mirgresse, et Ambrine vont recueillir le malheureux, laissé pour mort par les exorciseurs, le soigner en dépit des superstitions persistantes, pour finalement découvrir que le jeune homme est un sourd-muet un peu simplet. D'où vient-il ? Comment s'est-il trouvé aux mains de la justice. le petit groupe va mener l'enquête et découvrir que l'histoire de Grand-Pierre croise celle de l'assassin de la soeur d'Ambrine... Bien des mystères vont être résolus.🎃

Je fais rentrer ce livre dans le menu Automne des mystères pour le #pumpkinautumnchallenge2021

Je rejoins les autres partenaires sur le fait que ce 2eme tome est un peu moins bon que le 1er.
Le côté scientifique est moins présent et on a moins le sentiment de découvrir des choses .
Néanmoins , j'ai beaucoup aimé ma lecture. J'ai aimé retrouver les personnages , Samuel est aux prises avec les affres de l'adolescence , ce que certains ont trouvé agaçant chez lui, je le traduit par la colère et autres sentiments qui traversent cette période .
Dans ce tome nous découvrons le handicap au moyen-âge et comment les médecins le traitent, la population les perçoit et c'est vraiment intéressant. On y voit les prémices de la langue des signes .
Et point important quand même : l'enquête principale est résolue !
C'est une chouette duologie à découvrir
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
L'étude de la plante "de Danube" dans les livres de botanique l'avait éduqué à la minutie, à l'exigence de la précision ; ainsi, comme ce fut le cas avec les herbiers, il avait pris à cœur de déceler le petit détail qui fait la différence : deux couleurs légèrement dissemblables, un point ou une rainure qui différencie un insecte d'un autre... Peu à peu, il était entré en communion avec les mystères de la vie et son enseignement : chaque être, chaque chose, est unique...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Anne Pouget (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Pouget
Anne Pouget parle de "Tribunal de guerre du IIIe Reich" Partie 1
autres livres classés : historiqueVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (40) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle épique époque opaque ! le quiz

Quel est le personnage principal ?

Philiberte
Philibet
Philibert
Philibret

7 questions
39 lecteurs ont répondu
Thème : Quelle épique époque opaque ! de Anne PougetCréer un quiz sur ce livre

{* *}