AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782754057783
160 pages
Éditeur : First (20/02/2014)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 74 notes)
Résumé :
Dans ce livre à mourir de rire, découvrez le quotidien d'un chat hors du commun... et pourtant si réaliste !

Vous allez adorer le détester !

"Si je devais résumer ma philosophie de vie en une phrase, ce serait : «Un esprit sain dans un coussin.»

C'est toujours quand je dors qu'on me réveille !

Quand je m'ennuie, je mange. Quand je suis heureux, je mange.

Quand je suis triste, je mange. Mais q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  28 août 2019
Belgique, le 28.08.2019
Objet : Edgar, laissez-moi dormir (Lilou dort)
Chalut,
Moi c'est Edgar et faut surtout pas qu'on me cherche des noises. Ma famille, c'est les Crétins, avec leur chien Patafouf race bien inférieure à la mienne bien entendu.
Pour s'entendre avec moi, ces dix commandements, tu respecteras :
1. Tout ce qui est à vous est à moi.
2. Lorsque je dors, tu ne me réveilleras.
3. Des gamelles pleines tu me fourniras.
4. En silence, tu me vénèreras.
5. Tous les jours, ma litière tu changeras.
6. de mon canapé, tu dégageras.
7. le numéro du vétérinaire, tu oublieras.
8. Lorsque je le déciderai, avec moi, tu joueras.
9. de friandises, tous les jours, tu me nourriras.
10. Un plus grand jardin tu achèteras.
Edgar, moi le chat parfait, j'aime l'été et le soleil, je déteste la neige, les vétérinaires (bande de sadiques!), je vénère l'herbe à chat (ma drogue), je boude les croquettes light, je fais pipi dans les sacs à main quand on ne nettoie pas ma litière (bien fait pour vous !), je déteste quand on me réveille quand je dors (non mais, c'est quoi ces manières ?!), je déteste Patafouf (pauvre esclave soumis), j'adore les cadeaux surtout pour déchirer les emballages (ça m'éclate toute la nuit!), au même titre que le papier wc, j'adore déposer ma griffe sur les pulls de madame et je rêverai d'être le chat de Karl Lagerfeld. Je ne suis pas un chat de race. D'ailleurs je déteste toute forme de racisme. Pour moi toutes les races se valent ! Mes chanteurs préférés sont : Cat Steven, Sachat Distel, Chat l'Aznavour. Et j'adore danser le chat-chat-chat.
Bien sûr tout le monde s'obstine à me faire passer pour un chat acariâtre. Si vous insistez,voici mon journal intime. Là, vous allez voir ce que vous allez voir et ce qu'est un chat acariâtre.
Puis, après, chat va de choi qu'un éditeur publiera mon journal. Je suis une chtar.
Jubilatoire, excessivement excellent, tordant, drôle à vous décrocher la mâchoire ! Bref, j'ai craqué pour Edgar et ce petit journal à l'humour bien ficelé. Car bien sûr que nos amis les chats ont leurs humeurs et leurs manies. À savourer sans modération pour se faire du bien et pour tous les amoureux des chats qui se respectent.
Carton plein ! Vive Edgar ! Vive les chats acariâtres ou zen comme Lilou.
(Solange, ma chère bibliothécaire préférée, tu n'achèterais pas les deux autres tomes ? Ce genre de livres devraient être fournis ou remboursés par la Sécu !)
Sur che, mes chamis, chalut !
😹Edgar
😻Lilou
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9429
Sirenna
  07 septembre 2017
Un merveilleux petit livre à croquer avec ferveur le plus rapidement possible pour ceux qui ne l'ont pas encore lu.
C'est les tribulations d'un chat qui écrit son journal en captivité alors qu'il est dans un sublime pavillon de banlieue de 150 m2 avec des maitres qui sont au petits soins avec lui.Ce chat à tous les défauts de la terre:il est de mauvaise fois,il est imbu de lui-même,se croit rebelle etc ..mais tous ces défauts le rendent attendrissant à tel point qu'on aimerai l'adopter d'urgence pour pouvoir le materner et lui dire qu'on l'aime quand même malgré son coté insupportable.
Sa vie est tout simplement féerique: il passe sa journée à dormir,manger,marquer son territoire,critiquer le chien,manger de l'herbe à chat qui le rend euphorique,tente de donner l'impression qu'il est "encore" un animal sauvage alors qu'il revient en courant sur ses coussinets de sa "fausse fugue" au bout de 30 minutes car l'appel du ventre est plus fort que l'appel de la forêt...
Hilarant,j'ai pris un plaisir sans fin à lire ce journal de cette exquise "petite peluche"(dont Mr s'offusque!) car il nous fait malgré tout réfléchir sur notre part "rebelle" qui s'épaissit au contact du douillet confort de notre vie moderne...
En tout cas j'adore le merveilleux planning de ce chat qui consiste à ne rien faire et la paresse assumée est un art...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          659
Nowowak
  13 mars 2020
Edgar est un petit chat de six mois qui résume sa philosophie en une phrase : "un esprit sain dans un coussin". Après avoir bourlingué de foyer en foyer, mauvaise pioche... il atterrit chez la famille Crétin. Ses aventures ne sont pas piquées des vers, il décide de les raconter chaque jour dans son journal intime, soit 400 jours de captivité.
"Si le football avait été inventé par un chat, les joueurs ne se feraient aucune passe. Ils garderaient la balle pour eux et une mi-temps serait entrecoupée de plusieurs siestes."
Pour ceux qui comme moi sont morts de rire en lisant ces chroniques cyniques et séismiques mais tout de même encore un brin vivants, deux autres tomes ont été publiés ! Edgar est attachant et on suit avec délectation ses péripéties. L'animal n'est pas paresseux, il optimise ses déplacements. Ses démêlés avec Patapouf, chien amorphe de race indéterminée, sont tordants :
"Je viens de lire, en cachette, le journal intime de Patapouf. Je sais que c'est mal mais je ne résiste pas à l'envie de vous en faire lire un court passage. Vous allez voir que Marc Lévy a du souci à se faire :
Lundi : on a joué à la baballe. J'aime mes maîtres.
Mardi : on a fait une jolie promenade au parc. J'aime mes maîtres.
Mercredi : j'ai mangé un os. J'aime mes maîtres.
Jeudi : quand ils ne sont pas là, ils me manquent. J'aime mes maîtres.
Vendredi : ils m'ont acheté un nouveau jouet. J'aime mes maîtres.
Je vous épargne le passionnant récit de son week-end, mais vous ne serez pas surpris d'apprendre que, là encore, il aime ses maîtres. C'est consternant, à vomir de servilité, totalement inintéressant et, pire que tout, il ne parle pas de moi dans son journal !"
Edgar n'aime pas grand monde surtout pas les vétérinaires et les toiletteurs : "Chers lecteurs cinéphiles, j'ai fait, ce matin, un remake de la scène mythique de "L'Exorciste", avec moi dans le rôle de la possédée.
Le tout, chez le toiletteur pour chat, mon deuxième pire ennemi après le vétérinaire. J'aime être propre mais je déteste, au plus haut point, que l'on me lave. Je n'aime pas l'eau. Je pense, quand même, y avoir été un peu fort en feulements, en coups de griffes et en injures. La toiletteuse était en larmes, me maudissant et me traitant de chat du diable.
En même temps, si elle avait été un peu meilleure dans ses études, elle aurait pu devenir coiffeuse, non ?"
Voilà de quoi vous mettre l'eau à la bouche. Ce chat est dingue mais plein de chat-gesse. Maouf ! Cela se déguste comme un sorbet au caramel, ou à la vanille ou à ce que vous voulez. Cet animal a le niveau pour faire la première partie de Gad Elmaleh ! Attendez il me faut encore faire une citation, je l'adore trop celle-là : "Je ne crois pas aux relations longues distances. C'est pourquoi, cette nuit, j'ai déménagé mon lit à côté du réfrigérateur."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          539
LydiaB
  21 août 2018
Si, comme moi, vous adorez les chats et leurs agissements, n'hésitez pas ! J'ai lu ce petit livre en même pas une heure mais quel régal !
C'est Edgar qui est le narrateur. Il a 6 mois et un sacré bagout ! Surtout lorsqu'il s'agit de critiquer ce que fait sa famille d'adoption, qu'il a nommé la famille Crétin. Bien évidemment, vous l'aurez compris avec le titre, rien ne va, même si ces personnes se plient à ses quatre volontés.
Ce chat m'a rappelé Garfield : grande intelligence et passe-temps favori : faire tourner en bourrique la famille et le chien. Lisez-le, vous ne regarderez plus votre matou de la même façon !
Lien : https://promenadesculturelle..
Commenter  J’apprécie          636
petitsoleil
  01 septembre 2014
Lui, c'est Edgar. Un chat, juste un chat, mais un chat acariâtre.
Vous, vous êtes amateur de chats. Sinon, vous n'auriez pas fait cet aChat, vous n'auriez pas acquis ce livre, qui raconte la captivité d'Edgar.
Edgar, c'est un peu Obélix, il n'est pas gros, mais juste un peu enveloppé, et puis, il est très gourmand, et très paresseux aussi, pardon, il pense à laisser une trace dans ce monde, mais comme ca le fatigue par avance, il fait d'abord une sieste (enfin, au moins une). "Un esprit sain dans un coussin" ...
Un peu d'humour pour amateurs de chats, pour rire et sourire.
Commenter  J’apprécie          491
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   28 août 2019
Si je le désirais, ce qui n’est absolument pas le cas, je pourrais discuter des heures avec un chat birman, norvégien et même chinois. Comment en êtes-vous arrivés à parler différentes langues ? Est-ce pour vous compliquer la vie ? Pour éviter de communiquer entre vous ? Imaginez que le chat du voisin (cet horrible chat de gouttière rouquin) ne parle pas la même langue que moi. Comment ferais-je pour l’insulter, le traiter de tous les noms, l’invectiver chaque fois qu’une de ses sales pattes touche mon territoire ? C’est important de communiquer. Si on ne se comprend pas, comment voulez-vous que les gens s’aiment et arrêtent de se faire la guerre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          397
LadybirdyLadybirdy   27 août 2019
Je viens de lire, en cachette, le journal intime de Patapouf. Je sais que c’est mal mais je ne résiste pas à l’envie de vous en faire lire un court passage. Vous allez voir que Marc Lévy a du souci à se faire :
Lundi : on a joué à la baballe. J’aime mes maîtres.
Mardi : on a fait une jolie promenade au parc. J’aime mes maîtres.
Mercredi : j’ai mangé un os. J’aime mes maîtres.
Jeudi : quand ils ne sont pas là, ils me manquent. J’aime mes maîtres.
Vendredi : ils m’ont acheté un nouveau jouet. J’aime mes maîtres.
Je vous épargne le passionnant récit de son week-end, mais vous ne serez pas surpris d’apprendre que, là encore, il aime ses maîtres. C’est consternant, à vomir de servilité, totalement inintéressant et, pire que tout, il ne parle pas de moi dans son journal !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          255
LadybirdyLadybirdy   27 août 2019
En été, je suis comme un tournesol, je me déplace de pièce en pièce en suivant les rayons de soleil. L’hiver, j’aime dormir sur les radiateurs bien chauds ou à côté de la cheminée. Mais l’automne est une saison bâtarde, froide et humide. Nous devrions sérieusement réfléchir à l’enlever du calendrier. Nous sommes au XXIe siècle, il serait grand temps de faire évoluer les saisons. Nous devrions envoyer, par exemple, une fusée pour approcher de quelques kilomètres le soleil de la terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          323
ladesiderienneladesiderienne   30 juillet 2019
23 juin
21e jour de captivité

J'ai entendu dire que, nous autres les félins, avions neuf vies. Cette idée me plaît énormément. J'ai d'ailleurs commencé à faire la liste de mes envies pour mes prochaines vies :
. Être le chat de Karl Lagerfeld et faire la couverture de tous les magazines de mode.
. Être le chat de Paul Bocuse pour pouvoir chaparder les plats les plus raffinés de sa cuisine.
. Être le chat d'un maharaja pour pouvoir jouer dans un palais immense.
. Être le chat d'un dictateur pour faire castrer tous les vétérinaires.
. Être le chat de Dark Vador pour pouvoir détruire les vétérinaires ayant survécu au cours de ma précédente vie.
. Et, enfin être le chat de Dieu pour l'empêcher de créer des vétérinaires.
P.S. : Ne pensez surtout pas que j'en veuille à cette profession en particulier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
ladesiderienneladesiderienne   03 août 2019
11 juillet
39e jour de captivité

Liste de mes endroits pour dormir :
. Le clavier de l'ordinateur de Marc.
. Le tapis de la salle de bains.
. Le canapé en cuir.
. La niche de Patapouf.
. La penderie de Léa pour mettre des poils sur ses cachemires.
. Le tiroir du salon où sont rangés les papiers importants.
Liste de mes endroits préférés pour vomir : les mêmes...
Il faut que je vous fasse une confidence : ce n'est pas très glamour, mais nous les chats, nous vomissons beaucoup. Ne croyez pas que nous faisons cela pour vous embêter ou pour garder la ligne. Imaginez devoir faire votre shampooing avec votre langue... vous verrez qu'il nous est utile de régurgiter quelques boules de poils. C'était un épisode "Mieux comprendre la vie des chats".
Rendez-vous demain, même heure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15961 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..