AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782749144405
256 pages
Éditeur : Le Cherche midi (01/10/2015)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 4 notes)
Résumé :
" Moi, Josée Laval, dont le nom aujourd'hui fait si peur à certains, j'ai été, dans l'entre-deux-guerres et pendant ces années si passionnantes de l'Occupation, une des reines de Paris. La seule qui ait vraiment compté, la seule qu'on ait autant couverte de fleurs et de cadeaux, de compliments et de louanges, et la seule qui, par sa présence, faisait frémir ou trembler les assistances et les soirées. " Elle avait aimé son père jusqu'à la folie. Partis de rien, ils s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
coquinnette1974
  16 octobre 2017
Moi, Josée Laval est un roman de Yves Pourcher, dont la narratrice est la fille du collaborateur Pierre Laval, exécuté le 15 octobre 1945 pour collaboration avec l'occupant allemand.
Ces écrits ont été faits par rapport aux carnets intimes de Josée Laval, mais c'est un roman.
C'est un ouvrage qui fait réfléchir et qui bien évidemment dérange !
Des ouvrages sur la seconde guerre mondiale j'en ai lu beaucoup, aussi bien sur la guerre en général que sur les camps, les rafles, etc... Mais c'est la première fois que je lis un roman dont la narratrice est la fille d'un collaborateur !
Josée Laval adulait son père, elle s'est mariée au comte René de Chambrun, qu'elle aimait car il se mettait à la hauteur de Pierre Laval !
Nous découvrons une mondaine qui pense plus à ses tenues, même en pleine guerre, qu'aux rafles de juifs, ou à ce qui peut se passer sous ses yeux !
Dérangeant donc mais intéressant, et nécessaire, pour ne pas oublier qu'il n'y a pas eu que des résistants pendant cette guerre, mais aussi des figures bien moins honorables.
Moi, Josée Laval est un roman qui m'a intéressé et que j'ai lu en quelques heures, mais ce n'est pas un coup de coeur. La narratrice m'a franchement agacée à plusieurs reprises, trop occupée par elle-même que par les autres.
Mais je ne regrette pas du tout ma lecture, et je mets trois étoiles et demie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Zippo
  01 septembre 2017
Yves Pourcher nous retrace la vie légèrement romancée de Josée Laval (1911-1992), fille de Pierre Laval , et ce à travers ses carnets intimes.
Josée Laval, épouse du comte René de Chambrun qui était un avocat franco américain adulait et admirait son père, malgré son procès et son exécution le 15 octobre 1945 pour collaboration avec l'occupant allemand.
Avant guerre, elle fut très souvent aux côtés de son père lors de ses voyages officiels. Elle a fréquenté toutes les personnalités artistiques et politiques de l'entre-deux guerres.
Elle fut très proche d'Arletty.
L'Occupation survint et elle ne changea rien à sa vie mondaine. Ses seules préoccupations restent ses voyages d'agrément, ses soirées et ses robes de haute couture.
Pendant ce temps, les nazis déportent et la guerre mondiale fait rage...
Le sujet est dérangeant, mais l'écriture est très agréable et fluide.
Commenter  J’apprécie          20


Videos de Yves Pourcher (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Pourcher
Moi, Josée Laval de Yves Pourcher aux éditions Cherche Midi
" Moi, Josée Laval, dont le nom aujourd'hui fait si peur à certains, j'ai été, dans l'entre-deux-guerres et pendant ces années si passionnantes de l'Occupation, une des reines de Paris. La seule qui ait vraiment compté, la seule qu'on ait autant couverte de fleurs et de cadeaux, de compliments et de louanges, et la seule qui, par sa présence, faisait frémir ou trembler les assistances et les soirées. " Elle avait aimé son père jusqu'à la folie. Partis de rien, ils s'étaient élevés ensemble dans le grand monde. Pacifiste et homme de gauche, Laval devint la figure noire de la collaboration. Son procès et sa mort furent qualifiés de " crime judiciaire ". Spectre des années noires, sa fille erra ensuite en solitaire dans la France d'après guerre. Moi, Josée Lavalest une pierre lancée à nos figures qui rappelle une histoire terrible dont on a honte.
L'autre Simenon de Patrick Roegiers aux éditions Grasset
Frère cadet de Georges Simenon, Christian fut élevé à ses côtés par une mère bigote qui le chérissait et traitait son aîné d'incapable. Proie idéale pour le rexisme, parti d'extrême-droite fondé en Belgique par Léon Degrelle, braillard intarissable, Christian s'égara dans la collaboration et participa activement à une effroyable tuerie. De son côté, Georges menait la vie de château en Vendée. Livres à succès, femmes et films. Comment se défaire de ce frère encombrant qui allait salir sa réputation? Christian, se sachant condamné à mort, s'engagea dans la Légion et disparut sans laisser de traces ... Portrait croisé de deux êtres au destin opposé, L'autre Simenon est un roman à double face, où la mise en lumière de l'un révèle la part d'ombre de l'autre. C'est aussi le portrait d'une époque. Un tableau de faits troublant, porté par une langue implacable, qui parle du passé pour mieux dire le présent.
Alexis Vassilkov ou la vie tumulteuse du fils de Maupassant de Bernard Prou aux éditions Brouette
À la veille de sa mort, Guy de Maupassant connaît une ultime idylle avec la peintre Lioubov Andréievna Vassilkova. Les tribulations d?Alexis, leur fils irrévélé, le conduisent dans la Russie révolutionnaire. Bientôt le jeune médecin fait partie de l?entourage proche de Staline et se retrouve déporté au goulag de Mirny, en Sibérie, où il est initié à la franc-maçonnerie dans une loge clandestine. Ses engagements, sa bonne fortune, l?appui occulte d?un chamane yakoute et l?amour de la belle Ayami, lui rendent la liberté et la France de son enfance. En 1940, Alexis rejoint la Résistance dans le maquis de Haute-Loire. Les aventures d?Alexis Vassilkov, personnage hors du commun que le dramaturge Fernando Arrabal a qualifié de héros strogoffien, épousent les turbulences du XXème siècle jusque bien après-guerre dans un même souffle épique et picaresque. Un livre qui vous emporte dans un tourbillon de sentiments et qui arrive avec une alchimie rare à mélanger ma passion pour la littérature, l?histoire et les grands espaces désertiques de la Sibérie. ? Maupassant et Tolstoï chez Sylain Tesson.
Vous pouvez commander cette sélection sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : vichyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2295 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre