AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749937035
Éditeur : Michel Lafon (20/09/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
L’intelligence, c’est la ruse : ne pas prendre la difficulté de face, inventer un chemin détourné, qui atteint mieux le but, sans effort, avec élégance. Ce livre propose d’entrer dans les secrets de cette facilité à la française, et d’apprendre à la pratiquer, en nous promenant dans les domaines les plus variés, du sport à l’art, en passant par la gastronomie ou l’amour. Nous croiserons des philosophes comme Descartes ou Deleuze, des écrivains comme Stendhal ou Fran... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Killing79
  16 janvier 2019
Il y a deux ans, la lecture de « Une fille et un flingue » avait été une bonne surprise de la rentrée. Comme beaucoup de gens, je connaissais Ollivier Pourriol en tant que chroniqueur littéraire au Grand Journal de Canal+, mais je n'avais jamais expérimenté ses écrits. Ce roman déjanté m'avait emballé. Je me faisais donc une joie de rencontrer le Pourriol essayiste.
Ainsi que son nom l'indique, « Facile » est une réflexion sur l'art de réussir en évitant les efforts. A travers une dizaine de chapitres, l'auteur analyse le phénomène du laisser-aller dans notre quotidien. En se référant aux pensées de grands philosophes, il développe l'idée que, contre toute attente, l'emploi de la facilité peut nous rendre efficaces. En aucun cas, il ne fait l'éloge de la paresse mais trouve des exemples dans lesquels le surcroit de combat peut devenir stérile.
Pour se faciliter la tâche et obtenir des résultats, il préconise quelques éléments. Il faut surtout modifier sa façon de penser, sa manière d'aborder les obstacles et savoir parfois laisser faire... mais je vous laisserai découvrir ses arguments qu'il illustre bien mieux que moi.
Je ne suis pas particulièrement attirer par la philosophie. Néanmoins, j'aime les livres qui me font sentir plus intelligent. Certains chapitres sont un peu trop pointus pour moi, mais la plupart sont accessibles et captivants. Imageant sa réflexion d'exemples liés au sport et à l'art, Ollivier Pourriol a réussi à me passionner pour un thème à première vue quelconque. Mention spéciale pour la partie intitulée « Atteindre sans viser » dans laquelle l'auteur discute avec une élève. En une trentaine de page, il fait une démonstration magistrale du pouvoir de la philosophie sur nos comportements et m'a donné envie de creuser le sujet.
Merci M Pourriol d'avoir mis votre érudition à mon niveau. J'ai réfléchi et ça m'a fait du bien !

Lien : https://leslivresdek79.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
MichelEllis
  14 décembre 2018
le philosophe, essayiste, écrivain et pédagogue Ollivier Pourriol (Vertiges du désir, le Peintre au couteau, Éloge du mauvais geste...) vient de commettre un petit essai sans prétention sur l'art de réussir sans forcer (ou plutôt sans en donner l'impression). Un art typiquement français, résumé par la quatrième de couverture : "L'intelligence, c'est la ruse : ne pas prendre la difficulté de face, inventer un chemin détourné, qui atteint mieux le but, sans effort, avec élégance".
Un programme alléchant même si Pourriol donne souvent le sentiment d'enfoncer des portes ouvertes. Sauf qu'il le fait avec style, naturel et enthousiasme : une sorte de didactisme fin et élégant, jamais pompeux ou ennuyeux. A l'image du petit bijou qu'était Cinéphilo. Quelques phrases, pensées ou observations restent ainsi en mémoire. Celles empruntées au philosophe Alain : "Continuer. Commencer". D'une évidente limpidité. Comme ce dialogue socratique entre une lycéenne perdue pour la philo et son mentor, l'auteur lui-même, pour qui la réussite tient moins à l'horizon (la note au bac) qu'à la façon d'atteindre cet horizon. Et bam, de 4, l'ado passera à 18 au bac, sans forcer. Facile non ?
L'argument du livre est simple : "certains buts ne peuvent être atteints qu'indirectement. En renonçant sincèrement à essayer de les atteindre. Facilement. Sans les viser. La séduction par exemple : quoi de moins séduisant que quelqu'un qui essaye de vous séduire ? C'est lourd, c'est direct, ça manque de naturel et d'imagination. Quand on essaye, c'est qu'on va rater".
Pour mieux illustrer son propos, O. Pourriol multiplie exemples et cas concrets, s'appuyant sur la parole de spécialistes de l'état de grâce. de Descartes à Yannick Noah, d'Hélène Grimaud à Zinédine Zidane, en passant par Alain Passard et le funambule Philippe Petit. L'auteur, qui a digéré ses classiques, convainc souvent par son style simple et direct, ses phrases teintées de bon sens et son sens de l'image. Résultat, on retiendra quelques maximes à mettre en oeuvre aussitôt la lecture finie :
- mieux vaut agir que (trop) penser (lire la jolie analyse du fameux French flair)
- il faut accueillir la vague pour mieux s'y fondre.
- tentez d'atteindre sans viser et, comme Yannick, cultivez une forme d'indifférence.
- Continuer. Commencer. (en gros, continuez ce que vous faites, en vous efforçant à chaque instant de le faire mieux).
-il faut laisser venir à nous ce qui nous entoure et faire confiance à son corps.

Rien de révolutionnaire mais un angle d'analyse frais et un essai plus intéressant qu'un livre d'aéroport au final. Ollivier Pourriol offre quelques pistes, simples et faciles donc, pour atteindre cet état de grâce, "la zone", pour se contenter d'être ce que nous sommes. Pour mettre fin, en somme, "au décalage horaire perpétuel entre l'âme et son enveloppe". Car l'agrandissement de notre être est une joie. Il fallait y penser. Mais surtout le faire comprendre. Pari réussi ! (4/5)
Lien : https://www.lespadon.info/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SamMas
  17 mars 2019
Qu'est-ce que la facilité ? Une baisse de régime, une abstinence à l'effort, un renoncement ? Enormément de personnages insignes savent que rien ne s'obtient dans la procrastination. La vie est un chemin qui nécessite de l'effort, de l'intelligence, voire de la ruse. Avec élégance, ce livre convie le lecteur à maîtriser les paramètres d'un mieux se partager l'espace dans la société, en se baladant dans les secrets de la vie facile, sans pour autant sombrer dans les redondances ni la paresse. La technique implique de se remettre en adéquation avec le monde qui nous entoure et à trouver un juste équilibre entre nos envies et le possible, sans frustrations ni renoncements. Bref, trouver la bonne position ! Les arts, le sport et la gastronomie fournissent d'excellents exemples de réussites : Yannick Noah, Zinedine Zidane, Hélène Grimaud, Françoise Sagan. Rien n'est plus ardu que de se mettre à la tâche, de commencer une activité. Dans quel ordre entreprendre une activité ? de quelle manière la mener ? La facilité n'a jamais été un concept, mais un sentiment d'être. Un art qu'on entretient et qu'on développe. Il s'agit également d'une position pour se mettre à l'aise, trouver le socle de son destin. Enfin, il importe de réfléchir à la manière d'atteindre ses objectifs, sans se laminer et sans phagocyter les autres. Pour en finir, Ollivier Pourriol invite le lecteur à se lever et à faire un pas sans réfléchir à rien et sans hésiter. Uniquement pour prendre conscience d'exister et de respirer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
yvesChe
  22 février 2019
Qu'est-ce que la facilité ? Une baisse de régime, une abstinence à l'effort, un renoncement ? Enormément de personnages insignes savent que rien ne s'obtient dans la procrastination. La vie est un chemin qui nécessite de l'effort, de l'intelligence, voire de la ruse. Avec élégance, ce livre convie le lecteur à maîtriser les paramètres d'un mieux se partager l'espace dans la société, en se baladant dans les secrets de la vie facile, sans pour autant sombrer dans les redondances ni la paresse. La technique implique de se remettre en adéquation avec le monde qui nous entoure et à trouver un juste équilibre entre nos envies et le possible, sans frustrations ni renoncements. Bref, trouver la bonne position ! Les arts, le sport et la gastronomie fournissent d'excellents exemples de réussites : Yannick Noah, Zinedine Zidane, Hélène Grimaud, Françoise Sagan. Rien n'est plus ardu que de se mettre à la tâche, de commencer une activité. Dans quel ordre entreprendre une activité ? de quelle manière la mener ? La facilité n'a jamais été un concept, mais un sentiment d'être. Un art qu'on entretient et qu'on développe. Il s'agit également d'une position pour se mettre à l'aise, trouver le socle de son destin. Enfin, il importe de réfléchir à la manière d'atteindre ses objectifs, sans se laminer et sans phagocyter les autres. Pour en finir, Ollivier Pourriol invite le lecteur à se lever et à faire un pas sans réfléchir à rien et sans hésiter. Uniquement pour prendre conscience d'exister et de respirer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
Lexpress   23 octobre 2018
Le philosophe Ollivier Pourriol, dont les aventures à la télé ont nourri il y a quelques années un récit incisif (On/off, éditions du Nil), explore l'art de la réussite, sans souffrance ni passion triste. Son ouvrage, Facile ou L'art français de réussir sans forcer mêle témoignages personnels, difficultés rencontrées, et aphorismes des grands maîtres ou penseurs de la philosophie.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LePoint   18 octobre 2018
Ancien disciple de Grenier, dont il s'est évertué à ressusciter la pensée, il y a 15 ans, en éditant le texte de ses conférences, Ollivier Pourriol poursuit son œuvre en incitant à cultiver, par-delà les bienfaits de la facilité, une culture de l'aisance qui vise à accepter, avec détachement et élégance, les obstacles qui se présentent à nous. Qu'il en soit ici remercié.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   24 mars 2019
Le but de tous ces efforts est de faire disparaître l'effort.
L'effort est utile, inévitable, nécessaire.
Mais il doit être orienté, limité, réfléchi, expert.
Et a pour but sa disparition. L'effort n'est qu'un échafaudage, un moyen terme vers l'équilibre et le repos.
Commenter  J’apprécie          90
petitsoleilpetitsoleil   24 mars 2019
Comment vous représentez-vous l'énergie ?
Quelle image en avez-vous ?
L'énergie s'incarne-t-elle mieux pour vous dans un un gros muscle en plein effort, comme le biceps d'un culturiste ou d'un boxeur poids lourd,
ou au contraire dans la silhouette longiligne et le mouvement fluide d'un coureur de fond éthiopien ?
Commenter  J’apprécie          70
petitsoleilpetitsoleil   24 mars 2019
Ce que je fais sans effort, tout me conduit à penser que c'est facile en soi, que n'importe qui devrait être capable de le faire. Ça s'appelle l'illusion de l'expert. (...)

Il y a aussi, à l'inverse, l'illusion du débutant, quand je crois, parce que ça a l'air facile pour d'autres, que ça va être facile pour moi. (...) En général, on s'en aperçoit assez vite : l'illusion du débutant ne survit pas à l'épreuve de la réalité.
Mais il y a tout de même la chance du débutant : la chance de celui qui réussit du premier coup quelque chose de difficile, précisément parce qu'il ne sait pas encore que c'est difficile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleilpetitsoleil   24 mars 2019
Parmi les problèmes humains qui ne peuvent être résolus par la réflexion, la plupart le sont facilement par l'action.
Si l'on veut comprendre quelque chose, le mieux est encore de le faire. Ce sont les mains qui apprennent à faire les lacets. (...) Que ce soit le vélo, la conduite, la lecture ou une langue étrangère, un apprentissage bien fait ne s'oublie pas.
Commenter  J’apprécie          40
petitsoleilpetitsoleil   24 mars 2019
C'est un paradoxe immense, et le vrai secret des hommes et femmes d'action : ils agissent précisément parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils font.
Ils le savent bien un peu, sinon ils ne se lanceraient pas. Mais s'ils le savaient complètement, ils n'auraient plus besoin de le faire. Ils n'agissent pas parce qu'ils savent, mais pour savoir.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Ollivier Pourriol (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ollivier Pourriol
A l'occasion de la rentrée littéraire 2016, Ollivier Pourriol présente son nouveau roman "Une fille et un flingue" (Stock), un "polar dry" jouant avec les codes et les figures du cinéma français.
autres livres classés : effortVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
841 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre