AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Éric Stalner (Autre)
EAN : 9791037507105
132 pages
Les Arènes (16/02/2023)
3.5/5   13 notes
Résumé :
​Athènes, 396 avant J.-C.
Trois ans après la condamnation à mort de Socrate, ses disciples les plus proches reçoivent une mystérieuse pièce en guise d'invitation à un banquet clandestin.
Qui les a invités ? Dans quel but ? Socrate est-il bien mort ?
C'est l'occasion pour eux d'essayer d'établir la vérité sur celui qui fut leur ami, leur maître, et le père de la philosophie.
Que lire après La Vérité sur SocrateVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Club N°52 : BD non sélectionnée
------------------------------------

BD très intéressante qui m'a permis d'apprendre beaucoup de choses sur Socrate, sa façon de penser...

En plus, il y a une petite intrigue policière.

Aaricia
------------------------------------
Commenter  J’apprécie          382
Bien que je sois tombé (comme tout le monde) sur quelques citations ou pensées attribuées à Socrate, je dois bien avouer que dans ce domaine et dans la philosophie en général, je n'y connais pas grand chose. C'est donc par curiosité et par envie d'en savoir un peu plus sur le personnage que j'ai choisi cette bande dessinée lors d'une récente Massecritique et je remercie Babelio et les Arènes BD pour l'envoi de ce titre.

J'ai trouvé cette histoire très intéressante. Néophyte dans le domaine, ce n'est pas vraiment l'histoire à proprement parlé qui m'a déstabiliser mais plus les différents personnages. Heureusement qu'on nous les présente en ouverture et qu'on nous répète souvent leurs noms car avec tous ses illustres inconnus à mes yeux pour la plupart, je me suis vite retrouvé perdu.

Puis petit à petit, j'ai fait abstraction de ce détail et je me suis laissé prendre au jeu de ce banquet. Il y a une légère frustration car on a parfois envie d'en savoir plus sur Socrate, d'en apprendre davantage sur ses pensées mais en l'état, les différentes réflexions que ce récit apporte m'ont plu.

Je ne suis pas sûr d'avoir tout saisi du fait de mon manque de connaissances sur le sujet mais cette bande dessinée donne néanmoins envie d'en lire davantage sur Socrate, d'aller plus loin avec lui. Après ce banquet, je n'ai pas eu la sensation de faire parti de ses disciples qu'on nous présente mais je me suis quand même senti intégrer à cette troupe qui m'a converti à eux et que j'avais encore envie d'écouter.

Si le texte d'Ollivier Pourriol est réussi, c'est parce qu'il maîtrise son sujet. Derrière la fiction, on ressent le travail de recherches derrière et pour ceux qui veulent aller plus loin, la bibliographie en fin d'ouvrage peut les aider.

J'ai énormément aimé sinon les illustrations de Eric Stalner. Les différentes planches sont très belle et il y a des cases (comme les dernières) que je trouve magnifique. Ce que je m'imaginais face à la belle couverture de cette bande dessinée, je le retrouve également à l'intérieur. En tant qu'objet, c'est d'ailleurs une très belle bande dessinée de qualité.

"La vérité sur Socrate" est très bon et m'a donné envie d'en savoir davantage tout en soulevant quelques réflexions que j'aime beaucoup. Un peu perdu parfois par mes lacunes personnelles, je suis quand même ravi d'avoir découvert cette BD. Après ma lecture, elle ne me laisse pas indifférent en tout cas et je retiens particulièrement une phrase qui colle bien à mon ressenti je trouve : "Ils ne savaient rien et ne le savaient pas. Alors que moi qui ne savais rien, au moins je le savais bien."
Commenter  J’apprécie          41
[livre gagné grâce à l'opération Masse Critique]

Pour ne rien vous cacher, j'ai eu beaucoup de mal avec cette BD, surtout au début : mais qui sont tous ces barbus bruns frisés qui débitent des sophismes au kilomètre ???

Il faut dire que je me suis lancée un peu légèrement dans ce livre.

Disons-le sans ambages : "La vérité sur Socrate", c'est pas parce que c'est une BD que c'est du "Boule et Bill", quoi.

Donc 1 : je vous conseille de bieeeen lire l'avant propos, qui explique le but de ce livre. Par contre, je trouve le titre mal choisi, car trompeur. Comme il y est précisé, personne ne connait la vérité sur Socrate. Ce livre ne l'établit pas (et moi quand on me promet quelque chose, je le veux, et si je l'ai pas ça m'énerve), mais propose une version de son histoire à l'aune des écrits existants sur Socrate. Pour moi, ce livre aurait dû s'appeler "Hypothèses sur Socrate", ou encore "Rêveries sur Socrate".

Car 2 : préparez-vous à une bonne dose d'imaginaire, quand même. On voit agir Socrate à travers les rêves ou les souvenirs de ses concitoyens, ou à travers une hallucination collective due à une drogue (bonjour Timothy Leary !) (non j'déconne)

Et 3 : soyez trèèèèès attentifs au physique des personnages et à leur description au début du livre. Car pour moi, ils étaient tous pareil, et je ne comprenait rien à l'histoire, ne sachant pas qui était qui...

Une fois ceci fait, la lecture va beaucoup mieux, et on peut enfin apprécier le livre, qui est finalement plutôt bien fait. On arrive à entrer dans la philosophie de Socrate même quand on ne la connait pas (excepté les restes du cours de philo de terminale) et on se prend à réfléchir aux diverses "punchlines" (vous voyez mon niveau en philosophie...) assénées par les différents penseurs et philosophes présents.

Au niveau des dessins, on aime ou moins (ou pas), c'est assez « personnel » au niveau du goût. Cela étant, certaines planches sont d'une poésie folle, et il y a un vrai travail au niveau des couleurs, au service du sens.

Pour résumé, il s'agit d'un BD exigente au titre trompeur, un peu difficile d'accès pour les néophytes, mais qui parvient quand même à leur faire saisir l'essence de Socrate et son histoire supposée. Et ça, c'est déjà pas mal !
Commenter  J’apprécie          10
Les cours de philosophie au lycée ne m'ont pas laissé un souvenir très agréable. Mais je suis curieux et j'avais lu il y a quelques années #lemondedesophie que j'avais bien apprécié.
C'est pourquoi je remercie les éditions @les_arenes et @babelio_ pour la réception de la bande dessinée #laveritesursocrate dans le cadre de la #massecritiquebabelio
Cette BD se déroule trois ans après le décès de Socrate. Ses amis et sa famille se trouvent réunis pour un banquet en souvenir du vieil homme. C'est l'occasion d'évoquer quelques thématiques philosophiques comme la justice ou l'amitié.
La description des personnages en début de livre est une très bonne idée car ils apparaissent tous à divers moments et pour quelques dialogues. Alors, il n'y a pas tout sur Socrate et ce n'était pas le but des auteurs. C'est un bon départ pour se pencher sur l'homme et ses questionnements. Ses disciples et successeurs, notamment Platon et Aristophone, écriront sur Socrate et ses pensées car il n'a, de son vivant, rien laisser.
Je profite donc de cette chronique pour vous poser la question suivante : Lire est-il un acte individuel ?
Vous avez 4 heures.
Commenter  J’apprécie          30
Au Ve siècle avant Jésus-Christ, à Athènes, trois ans après la condamnation à mort de Socrate, ses amis, ses proches et ses disciples se retrouvent autour d'un banquet. Durant cette soirée, de nombreux échanges ont lieu sur les enseignements de Socrate, sa personnalité, les raisons de sa mort acceptées, l'absence de certains le jour venu de sa mort à 70 ans et les moyens de préserver son héritage philosophique.

Alors que nos connaissances de Socrate sont largement basées sur les écrits de Platon, cet ouvrage offre une approche différente en s'appuyant sur les textes de ses autres disciples. Les joutes oratoires sont intéressantes et instructives, tandis que le dessin est profond, beau, poétique et nous permet d'apprécier la Grèce de l'antiquité.

Cette fiction autour du père de la philosophie est un voyage dans le temps enrichissant. Une expérience qui plaira aux amateurs de philosophie, à ceux qui s'intéressent à la Grèce Antique, aux lecteurs qui aiment les histoires d'homme ayant marqué le monde et qui ont envie d'en découvrir toujours plus sur Socrate.



Lien : https://www.instagram.com/bd..
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
BDGest
28 juillet 2023
"La Vérité sur Socrate" est une bande dessinée plaisante à lire, intelligente et habilement créée : un bon point d'entrée pour découvrir la pensée du philosophe.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Ils ne savaient rien et ne le savaient pas. Alors que moi qui ne savais rien, au moins je le savais bien.
Commenter  J’apprécie          20
Oui, vous avez toujours soif. Mais quand vous avez soif, vous buvez. Moi je préfère rester riche de ma soif. Et comme je ne possède rien, je suis, à ma connaissance, l'homme le plus riche du monde ! Alors que voulez-vous que je fasse trois maisons ou cinquante esclaves ? Je possède tout ce que je regarde.
Commenter  J’apprécie          00
- La fidélité, grande question.
- Idéale à examiner dans un bordel.
Commenter  J’apprécie          30
On ne pardonne pas un cadeau, quand il est trop grand.
Commenter  J’apprécie          20
- Quelle tristesse, Socrate, de te voir mourir injustement.
- Apollodore, mon bon, tu préférerais que ce soit justement ?
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Ollivier Pourriol (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ollivier Pourriol
A l'occasion de la rentrée littéraire 2016, Ollivier Pourriol présente son nouveau roman "Une fille et un flingue" (Stock), un "polar dry" jouant avec les codes et les figures du cinéma français.
autres livres classés : socrateVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (28) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
846 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre

{* *}