AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845974418
Éditeur : Textuel (03/03/2012)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Je suis l'inconnu de la prochaine élection présidentielle, le candidat invisible. Je m'appelle Philippe Poutou. Je suis ouvrier mécanicien dans une usine automobile.
Je suis différent de tous ces politiciens professionnels tellement éloignés de notre vie...
Pourquoi ceux d'en bas n'auraient-ils pas aussi le droit de prendre la parole?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Ziliz
  01 mai 2017
« Un ouvrier, c'est là pour fermer sa gueule ! »
Tu l'as dit Phi-phi ! Même là, sur Babelio, y en a qui n'aiment pas que tu balances des vérités à des politiques véreux.
Voilà trois fois que cette vidéo est censurée (autour du 10/04, autour du 15/04 et très récemment), et je viens de la copier une quatrième fois sur le site.
(voir à Philippe Poutou, vidéos : https://www.youtube.com/watch?v=Mol3AydUIVM)
Qui dénonce les contenus abusifs, ici ? Qui décide s'ils le sont réellement ? Comment ? Pourquoi le babeliote qui a posté des propos jugés inacceptables n'est-il pas informé de la censure ? Ça serait productif pour tout le monde, ça éviterait que, sans réponse des administrateurs du site après deux messages, on s'entête à mettre quatre fois le même extrait, le même billet, la même vidéo, après avoir pensé naïvement (après deux 'disparitions') qu'il y a eu des fausses manips, des bugs !
• Rappel de la définition d'un contenu abusif sur Babelio : « diffamation, contenu publicitaire, non respect de la propriété intellectuelle, xénophobie, pornographie, etc. »
Où est le problème, ici ? La présomption d'innocence des deux candidats qui sont 'victimes' des propos de Philippe Poutou ? Le fait que l'une soit en lice pour le second tour de la présidentielle ?
Des avis politiques douteux, on en trouve pléthore sur le site, question de point de vue...
Aujourd'hui, c'est le Premier mai. « Dans de nombreux pays, ce jour commémore les luttes du XIXe siècle pour la journée de 8 heures. On y célèbre les combats des travailleuses & travailleurs, c'est l'occasion d'importantes manifestations du mouvement ouvrier » me rappelle Wikipedia.
Aujourd'hui, j'ai encore envie d'écouter l'ouvrier-syndicaliste Poutou, ça me défoule - pas tout, je trouve qu'il dit aussi des conneries, hein, mais il y a plein de gens que j'aime lire/écouter et dont certaines idées peuvent m'agacer...
• • • je n'ai pas lu cet ouvrage - un jour, sans doute...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3511
tristantristan
  05 décembre 2017
Reinaldo Arenas, l'écrivain cubain qui a tant souffert sous le régime castriste, une fois arrivé aux Etats-Unis a fait le constat suivant:
En dictature si on est pas content il faut fermer sa gueule et rien ne change.
En démocratie si on est pas content on peut ouvrir sa gueule mais tout reste pareil.
En doutiez-vous?
Quant au Prince Salina, le héros de "guépard" de Giuseppe Tomasi di Lampedusa (immortalisé par Burt Lancaster dans le film éponyme de Luchino Visconti) il nous confirme bien qu'"Il faut tout changer pour que rien ne change".
Ca ne vous rappelle rien?
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Perle-de-ChinePerle-de-Chine   09 janvier 2016
Je suis différent de celles et ceux qui vivent de la politique et qui n'ont plus, depuis longtemps, de contact direct avec les conditions de vie de la plupart des gens. Je suis favorable à une rupture radicale avec ce fonctionnement oligarchique par l'instauration, entre autres, de la révocabilité des élus, du plafonnement de leurs revenus (au niveau du salaire moyen) et du non-cumul des mandats (en nombre - un seul mandat à la fois - et dans le temps - l'impossibilité d'avoir un même mandat plus de deux fois au cours d'une vie).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
alzaiaalzaia   04 mai 2017
Mais en plus, deuxième barrière plus insidieuse et plus contraignante, notre système politique ne permet pas vraiment aux gens d'en bas de concourir à des élections importantes. Cela ne vient même pas à l'idée de beaucoup d'opprimés de se présenter à des élections, comme si ce n'était pas NATURELLEMENT notre place. On a là une pression sociale élitiste qui fonctionne comme une évidence. On le voit bien à travers l'attitude condescendante de la plupart des politiciens, ou des bien-pensants, à l'égard d'une candidature qui n'est pas issue de leur milieu social et "qui n'en a pas les codes". C'est un peu comme si, en tant qu'ouvrier habitué à faire des bons mots devant la caméra, je ferais bien de retourner à la place qui m'est assignée, l'usine, et de fermer ma gueule. Nous sommes loin de la démocratie, de l'idée selon laquelle la politique, c'est l'affaire de tous. La démocratie se résumerait, ainsi, à l'acte d'aller voter pour des "vrais spécialistes" et de confier nos affaires à des "professionnels". Or ces derniers appartiennent souvent aux milieux sociaux privilégiés, c'est-à-dire à un autre camp social que celui de la grande majorité de la population, leurs intérêts étant contradictoire avec nos besoins fondamentaux.

Ce petit livre est l'occasion de mettre en cause cette prétendue démocratie qui favorise la mise à l'écart de notre camp social,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Perle-de-ChinePerle-de-Chine   09 janvier 2016
Dans un monde réellement démocratique, chaque citoyen doit pouvoir participer pleinement à la vie politique et se porter candidat à une élection
Commenter  J’apprécie          50
Perle-de-ChinePerle-de-Chine   09 janvier 2016
la parole des 99% que nous sommes face aux 1% qui monopolisent les richesses et les pouvoirs doit s'exprimer publiquement!
Commenter  J’apprécie          50
TorticolisTorticolis   27 novembre 2016
L'originalité du NPA est d'oser présenter à nouveau un salarié de base, cette fois ouvrier d'usine. (p. 13)
Commenter  J’apprécie          30
Video de Philippe Poutou (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Poutou
Une vidéo que je mets pour la 4e fois, déjà supprimée (censurée ?) trois fois. J'aimerais comprendre les critères de censure, au moins être avertie quand j'ai posté quelque chose de douteux qui n'a pas sa place sur ce site. Il y a des propos beaucoup plus polémiques, sur Babelio, me semble-t-il. Quel est le problème ici ? La présomption d'innocence d'une candidate du second tour ?
autres livres classés : électionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox