AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Stéfanie Delestré (Collaborateur)
EAN : 9782915543254
130 pages
L'oeil neuf éditions (05/02/2009)
3.81/5   32 notes
Résumé :

Loin de tout esprit universitaire, mais proche de la passion folle et de l'amour patient, Jean-Bernard Pouy nous propose ici, à la fois un portrait chronologique et une ode personnelle, voire même partiale ou provocatrice du roman noir et de ses différents acteurs.

Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
lemillefeuilles
  05 janvier 2022
C'est un ouvrage qui a été recommandé lors d'un cours de connaissance de l'édition, et je me suis dit qu'il serait intéressant à lire, d'autant plus que j'aime les romans noirs. Jean-Bernard Pouy, lui-même amateur du genre mais aussi - et surtout - auteur de polars, a écrit cet ouvrage, que nous pouvons qualifier d'essai, sur ce genre littéraire.
Les références étaient très nombreuses et j'en ai noté quelques unes pour éventuellement découvrir les livres cités. Il donne quelques informations sur certaines particularités dans le roman noir.
Même si l'ensemble est enrichissant, j'ai trouvé qu'il y avait de trop nombreux titres de livres. Après, c'est un essai très court qui se lit relativement vite, mais il reste assez dense !
Commenter  J’apprécie          360
Errant
  03 septembre 2021
Un livre qui parle de livres ça annonce bien. Et celui-ci ne m'a pas déçu; court, précis, clair et bien écrit. Après avoir défini le roman noir par rapport aux autres genres, Pouy consacre ses chapitres à des amalgames d'auteurs selon une perspective très personnelle; pessimistes, allumés, intellos etc. Lorsqu'il traite de livres que j'ai déjà lu nos avis concordent généralement, ce qui m'a incité à noter plusieurs références pour explorer le genre. Je ne connaissais pas cet auteur mais ici son style décontracté m'a plu et a piqué ma curiosité sur les reste de sa production. Moins ambitieux en volume que le “Dictionnaire amoureux du polar” de Pierre Lemaitre, cette “brève histoire” a des similitudes de ton et d'avis personnels complètement assumés. J'ai bien aimé les deux qui sont de véritables mines de renseignements et que je recommanderais sans réserve à tous lecteurs/lectrices qui sont fans du genre.
Commenter  J’apprécie          91
Zoe
  17 octobre 2010
La brève histoire du roman noir de Jean-Bernard Pouy se présente d'emblée non pas comme l'ouvrage d'un spécialiste, mais plutôt comme celui d'un passionné, qui assume sa subjectivité, n'a que faire des définitions et des catégories, mais entend surtout communiquer sa passion en offrant un panorama du genre au lecteur néophyte, et en partageant en même temps quelques pépites avec les autres grands lecteurs du genre.
Pour JB Pouy, le roman policier n'est qu'un sous-genre du polar, au côté du roman à énigme, du thriller et du roman noir. Mais sans doute nomme-t-il roman policier ce qu'on appelle généralement police procedural ou roman de procédure policière. Quoi qu'il en soit, réduisant le roman policier à l'état de sous-genre, il insiste sur le fait que cette dénomination ne convient pas pour l'ensemble de ce qu'il préfère nommer : le Polar.
Dans l'ensemble Polar, le roman noir est un sous-genre apparu dans les années 20 aux États-Unis. le personnage du détective privé y a remplacé le policier. Plus libre, mais aussi plus seul, celui-ci peut se montrer violent et parfois plus proche des criminels que de la police. le langage de la rue, l'humour, donnent le ton du roman noir, qui se caractérise finalement surtout par la critique sociale dont il est porteur.
Après avoir ainsi « empoigné la bête », JB Pouy parcourt le monde des auteurs de roman noirs en les répartissant en six catégories :
* les aiguilleurs : Dashiell Hammett et Raymond Chandler, mais aussi James Cain, en France Jean-Patrick Manchette et Didier Daeninckx, en Espagne Manuel Vasquez Montalban, à Cuba Leonardo Padura, en Italie Carlo Fruttero & Franco Lucentini et en Suède Maj Sjöwall & Per Walhöö, mais également Arthur Upfield et Tony Hillerman (polar ethnologique), Joseph Hansen (enquêteur homosexuel), Helen Zahavi (féministe)…
* les forcenés : les francophones Simenon, Amila alias Jean Meckert (et à sa suite Frédéric H. Fajardie, Gérard Mordillat et Dominique Manotti), et Marc Villard, aux États-Unis James Ellroy et Donald Westlake, en Russie Gueorgui et Vaïner Arkadi…
* les pessimistes (voire nihilistes) : Horace McCoy, David Goodis, Patricia Highsmith, Jim Thompson, le français Thierry Jonquet, l'anglo-français Robin Cook, l'irlandais Ken Bruen
* les allumés : James Hadley Chase, Charles Williams, James Crumley, Harry Crews, Joseph Wambaugh, William Kotzwinkle, en France Hervé Prudon et Francis Mizio, en Italie Andréa Pinketts…
* les étoiles filantes : David Crumb (La nuit du chasseur), John Trinian (La baleine scandaleuse), Peter Loughran (Londres express), Allan C. Weisbecker (Cosmic banditos), Hunter S. Thompson (Las Vegas parano), Richard Brautigan (Un privé à Babylone), William Hjortsberg (Sabbat dans Central Park), Ned Crabb (La bouffe est chouette à Fatchakulla !), Jacques Monory (Diamondback), Donald Westlake (Ordo), Gregory Mc Donald (Rafaël derniers jours), Stig Holmas (Le condor)…
* les intellos : Truman Capote, Jim Harrisson, Thomas MacGuane, Jérôme Charyn, Pete Dexter, James Sallis en France Vernon Sullivan alias Boris Vian, et aujourd'hui Tanguy Viel, Daniel Pennac
Puis, avant de clore sa brève histoire par une nouvelle, JB Pouy dresse un état des lieux du polar aujourd'hui, très pessimiste pour les autres sous-genres. Je trouve d'ailleurs assez surprenant, qu'on puisse comme JB Pouy adorer le roman noir, mais ne s'intéresser visiblement à aucun des autres sous-genres du polar au point de tous les enterrer. le roman noir est pour lui une passion exclusive. Et il ne cache pas même un certain mépris pour le polar commercial d'aujourd'hui.
Mais c'est bien sûr ce que j'ai aimé dans cette brève histoire : une histoire subjective écrite par un passionné qui l'est suffisamment pour être quoi qu'il en dise un peu spécialiste tout de même, mais qui n'hésite pas à faire des choix à première vue surprenants, ou à affirmer des énormités pour provoquer un peu son lecteur, non sans humour, rendant la lecture de ce qui n'aurait pu être qu'un catalogue un peu austère très plaisante.
Lien : http://deambulla.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MarianneRichard
  18 mars 2017
Cet essai plutôt bref, comme son titre, est tout de même dense. L'auteur, Jean-Bernard Pouy, nous parle, presque en rafale, des auteurs de romans noirs qu'il a aimé ou lu. Meme si j'ai lu ce texte en alternance avec un autre je trouvais que cette histoire du roman noir etait presque trop dense, comme si l'auteur, trop excité par son sujet, nous vomissais un tas de titres et d'auteur sans jamais prendre son souffle. Et j'étais aussi essoufflée!
Il y a pleins de belle suggestions (j'en ai noter plusieurs) mais j'aurais préféré que chaque proposition soit davantage résumé, décrite, plutôt que de seulement me faire donner le nom de douze auteurs et quinze titres de livres (c'est un exemple, il y en a bien plus) sans autres descriptions. Mais outre cela, de belles propositions sont amener, ce texte mérite d'être lu avec un carnet de notes tout près.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
voiliervoilier   04 octobre 2013
J'ai pris au hasard un de ces romans de gare, comme on disait avant. Et j'en ai lu la fin, à la lumière…
[…]
C'est toujours pareil, dans ce genre de daubes. Dans la vie, la vrai vie, quand un tueur va tuer, il tue, c'est tout basta c'est en général ce que, moi, je fais. Alors que dans les romans, à ce moment crucial, ça discute, ça parle, ça piapiate, et ratata qu'ils expliquent et blablabla qu'ils se justifient et planplanplan qu'ils se regorgent. Et c'est alors que la future victime trouve un truc, n'importe quoi, une enclume dans le tiroir, une corde dans les rideaux, une aiguille à tricoter dans une rainure de parquet, une poignée de sable dans la moquette. Et, hardi petit, c'est le tueur qui morfle.
On croit rêver.

Extrait de "Sauvons un arbre, tuons un romancier", nouvelle incluse
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lemillefeuilleslemillefeuilles   10 octobre 2021
C'était dans un roman populaire, et uniquement là, que ce genre d'informations pouvait être remis à jour, ce qui a placé le roman noir sous les lumières des projecteurs, le sortant enfin des ornières du genre, du sous-genre.
Commenter  J’apprécie          70
ZoeZoe   17 octobre 2010
Ça fait un paquet de temps et de textes que le roman noir a gagné. Le roman policier est à enfoncer dans les poubelles de l’Histoire, le thriller dans les chiottes du néo-freudisme et le roman à énigme dans le compost du sudoku.
Commenter  J’apprécie          30
MarianneRichardMarianneRichard   03 mars 2017
Dorénavant, peu d'espaces de notre vie contemporaine sont oubliés par le roman noir. Il est devenu, peu à peu, l'un des petits bouts sombres de la lorgnette par laquelle des écrivains observent notre monde et en dressent une poignante ethnographie de première importance.
Commenter  J’apprécie          20
ZoeZoe   17 octobre 2010
Pour aller vite, il est d’abord utile de préciser que le Polar n’est pas monolithique. Il existe au moins quatre sous-genres (encore les catégories…) : le roman à énigme, le roman policier, le roman d’angoisse (ou criminel ou thriller), et le quatrième, souvent transversal, le roman noir.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Bernard Pouy (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Bernard Pouy
Nous étions au festival Quais du polar de Lyon pour sa 15e édition, du 29 au 31 mars 2019. Découvrez l'ambiance du festival, des rencontres, des interviews de lecteurs et d'intervenants présents dans cette vidéo. Et bien sûr, un résumé en images de l'activité de Babelio.
0:19 Véronique, lectrice de Marseille 0:46 Rencontre entre Chris Offutt, Ron Rash et James Sallis 0:49 Les fameux quiz Babelio 1:02 Présentation du jeu PCI Agent. Pour jouer : https://pciagent.com/fr/ 1:54 Rencontre Babelio avec Kristina Ohlsonn et Hans Rosenfeldt autour des adaptations de livres en séries scandinaves 2:05 : Gérald, lecteur de Paray-le-Monial 2:44 Hervé le Corre et James Sallis en dédicace 2:55 Jean-Bernard Pouy en dédicace 2:58 Librairies d'occasion dans l'hôtel de ville de Lyon 3:04 Les bouquinistes sur les quais de Lyon
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
>Littérature : généralités>Biographie littéraire>Oeuvres de fiction, romans (119)
autres livres classés : Roman policier noirVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Vous aimez lire ? Jean-Bernard Pouy....

Quel livre est représenté dans l'image de ce quiz ?

L'Homme à l'oreille croquée
Larchmütz 5632
Feuque !
Suzanne et les ringards

20 questions
26 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Bernard PouyCréer un quiz sur ce livre