AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Catherine Pozzi (Autre)
EAN : 9782919067534
144 pages
Vagabonde Editions (11/10/2023)
4/5   2 notes
Résumé :
" Aucun vivant n'a jamais senti un premier signe de l'univers. " Telle est, selon son intuition fondamentale, le coeur de la réflexion sur la transcendance qu'expose Catherine Pozzi dans ce que Pierre Boutang qualifia de " petit livre, aérien et merveilleux, [... qui] rejoint, à la fois poétiquement et en accord avec la physique d'aujourd'hui, la forme substantielle ". Poème, conte, traité philosophique et scientifique, il résiste aux catégories convenues tant par s... >Voir plus
Que lire après Peau d'âmeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Avec ce titre vaguement explicité par une allusion à Barbe Bleue, Catherine (alias Karin) Pozzi inaugurait une entreprise originale. Il ne s'agissait de rien moins qu'un conte philosophico-mystique sur l'origine des sensations. L'ouvrage a été publié inachevé en 1935, après sa mort, et devait constituer le premier volet d'une trilogie métaphysique, scientifique et théologique (voir le commentaire de P. Boutang, "Karin Pozzi et la quête de l'immortalité", lien ci-dessous). le ton libre, impertinent, mutin contraste avec la profondeur du projet. Initiée, peut-être de trop fraîche date, aux développements de la physique, de la chimie, de la biologie et de la psychologie de son temps, l'auteur déploie sur un mode ironique, non conceptuel, les conséquences d'une intuition cosmologique fondamentale : les signes venus de l'univers, tels qu'ils se réduisent en nombres, comme le confirment les sciences, ne sont pas traduisibles en qualités. En clair, la vibration mesurable de points d'onde (que C.K. Pozzi appelle "grains") ne se transforme en couleur jaune ou bleue que par la médiation d'un vivant. Mais le corps humain n'est lui-même que "grains", molécules, cellules, ou tout ce que la chimie nous expose. Lorsque les nombres l'atteignent, comment pourrait-il les percevoir comme sensations ? Sur cette frontière absolue, explorée par les philosophes, de Protagoras à Descartes, les poètes, de Lucrèce à Baudelaire, les savants, d'Archimède à Louis de Broglie, C.K. Pozzi construit l'enveloppe "cotte de mailles", "peau d'âme" formée de tous les signes, l'énergie perdue du passé qui s'est accumulée dans le vivant et permet peut-être de passer de l'un à l'autre. Ce livre, phénoménal et sans équivalent à ma connaissance, se lit vite, agréablement et de façon émouvante, grâce à l'humour un peu potache de la poétesse trop tôt disparue. Il laisse en vous des résonances (c'est un de ses concepts-images), et donne à penser comme à rêver.
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Le jardin de Juillet s'étendait sans limites, car les paysans de ce pays n'élèvent pas de murs entre leurs vignes, seulement des haies qui sont aux pampres confondues.
Un espace de fleurs divisé par quatre allées droites, de quoi marcher cent pas, laissait marcher la fantaisie sur cent hectares, des ceps au ciel. Mais à vos pieds les passe-velours, trop nombreux par tige, ronds comme des mandarines, un frelon au cœur, envoyaient jusqu'à vos genoux une odeur orange ; et à votre main la couleur de votre sang avait fait une seule rose, et elle approfondissait l'azur. Vous étiez assis sur un banc.
C'était les dahlias que vous regardiez, ils jouaient déjà dans l'automne, ils étaient déjà, ce matin, dans le faste soir ; ils accompagnaient déjà de cris épanouis les raisins qui n'étaient pas mûrs, comme au chant des vendanges passées.
Soudain vous entendîtes les jours passés.
Commenter  J’apprécie          80
Il y a en moi une masse ensorcelée : ce qui l'atteint flamboie et crie.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Catherine Pozzi (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Pozzi
Retrouvez les derniers épisodes de la cinquième saison de la P'tite Librairie sur la plateforme france.tv : https://www.france.tv/france-5/la-p-tite-librairie/
N'oubliez pas de vous abonner et d'activer les notifications pour ne rater aucune des vidéos de la P'tite Librairie.
Savez-vous quelle femme fit le tour de sa vie en six poèmes, juste après sa rupture avec l'un des plus grands poètes français ?
« Très haut amour », de Catherine Pozzi, c'est à lire en poche chez Poésie/Gallimard.
Les plus populaires : Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (13) Voir plus



Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
445 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre

{* *}