AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841727068
Éditeur : L'Atalante (30/11/-1)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 23 notes)
Résumé :
La Primeterre est dévastée. L’éruption du Yellowstone a noyé les États-Unis sous la cendre et rendu inhabitable une grande partie de la planète. Des flots de réfugiés se massent dans les Terres parallèles adjacentes, bientôt surpeuplées. Il faut s’adapter pour survivre.

Dans ce contexte post-apocalyptique, l’énigmatique Lobsang décèle l’émergence dans l’humanité de jeunes surdoués à l’intelligence incomparable. Est-ce une chance ou une menace ? Il in... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
lyoko
  06 septembre 2016
L'éruption du yellowstone a rendu la primeterre invivable. les hommes se sont donc tournés vers les mondes parallèles , mais ceux ci ont aussi été touchés ( du moins les plus proches de la prime terre). par manque de place les hommes envisagent de coloniser d'autres planètes.
Ce troisième opus est plus riche que le second, mieux construit et plus speedant dans la lecture.
Le sujet fort de ce tome 3 reste l'avenir de l'homme face aux catastrophes natures , voir humaine.s Un légère pensée écologique sur l'avenir de notre planète ets mise en avant. C'est aussi l'occassion pour les auteurs de parler de la géoformation naturelle ou non d'une planète similaire à la terre , afin d'y implanter l'homme pour sa survie ou non. Mais aussi de tous les soucis qui en découle : économique, gouvernementaux , etc..
Sans oublier la théorie de l'évolution (darwinienne ou non, c'est selon) de l'homme qui doit s'adapter face aux changements, mais également au niveau social face à sa propre espèce ou non.
Bref encore un tome très riche dans son fondement ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
Shenandoah
  23 juillet 2014
Tout le monde l'attendait (enfin, au moins fnitter et fichetoux...), et, sous les hurlements de la foule en délire, voici en avant-première la critique du troisième tome de la série La Longue Terre !
Après la petite déception qu'avait été La Longue Guerre, j'avais un peu peur de ce que nos deux anglais nous avaient concocté pour ce tome. de plus, bien que je lise indifféremment en français ou en anglais, je n'aime pas trop changer de langue au cours d'une série, et je craignais d'avoir du mal à raccrocher les wagons.
Concernant l'anglais, le premier chapitre a été un peu délicat, notamment pour identifier le vocabulaire spécifique, mais au bout de quelques pages c'était bon. Je n'ai juste pas compris pourquoi Joshua est devenu Josué en français, mais c'est un détail...
Concernant le livre en lui-même... j'ai beaucoup aimé ! J'ai retrouvé le même enthousiasme que lors de la lecture du premier tome, et j'en suis vraiment ravie.
Nous sommes à présent 5 ans après le tome précédent, et nous allons suivre trois histoires différentes : Maggie Kauffman est à la tête d'une nouvelle expédition dans l'infinité de la Longue Terre, Josué Valienté enquête sur des enfants aux capacités incroyables, et Sally Lindsay entreprend l'exploration de Mars en compagnie d'un personnage inattendu.
La première chose qu'il faut noter, c'est que contrairement au volume précédent, le titre n'est pas mensonger. Certes, Mars n'occupe qu'un tiers du livre, mais la promesse du titre est tenue, d'autant plus que cette partie de l'histoire est particulièrement prenante, et ajoute une nouvelle couche d'immensité à cet univers qui donne le vertige.
Évidemment, la séparation des personnages, qui vivent donc chacun une aventure propre, peut sembler problématique, mais j'ai finalement trouvé que cela donnait plus de dynamisme au récit. Ainsi, si une aventure nous touche un peu moins (dans mon cas celle de Josué, à ma grande surprise...), on sait qu'au chapitre suivant, ou au pire celui d'après, on va changer de décor.
Du coup, ce tome donne enfin vraiment l'impression que l'histoire avance. Chacune des parties a un but, même si nous ne le connaissons pas forcément dès le départ, et lance des pistes pour la suite qui justifient désormais l'intérêt de deux ou trois autres tomes.
Bien sûr, il y a toujours en fond ce "pourquoi", pourquoi cette Longue Terre (question que même les protagonistes se posent, et à laquelle je pense que nous n'aurons pas de réponse), mais pour la première fois cette infinité de mondes trouve une utilité pratique en dehors du simple fait de permettre à l'humanité de s'étaler sans limites.
Bref, je vais éviter de trop en dire pour ne pas risquer le spoiler, mais vous aurez compris l'idée, ce roman est bien meilleur que son prédécesseur. Mieux construit, plus cohérent, et globalement, plus intéressant, peut-être parce que certains enjeux touchent directement nos protagonistes à présent. J'encourage donc chaudement les lecteurs des deux premiers tomes à se jeter sur celui-ci quand il sortira en France, à moins que ma critique ne vous ai donné envie de le lire en anglais ;-)
Sur ce, je sors le champagne pour fêter ma 50ème critique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          173
Le_chien_critique
  20 février 2017
La longue terre III. Après un premier tome divertissant, le second m'avait laissé de marbre. Ce tome renoue avec le divertissement spectaculaire, l'exploration de Mars, et la réflexion. de la très bonne SF populaire.
Nous retrouvons les personnages croisés dans les tomes précédents, juste après l'éruption d'un volcan sur les terres étasuniennes de la Prime Terre : le commandant de twain Maggie Kauffman, défenseuse acharnée des droits des trolls, fidèlement accompagnée de son chat androïde; Josué à la recherche d'une sorte d'Homo superior, et de Sally Linsay, l'aventurière intrépide. Trois fils narratifs qui pourraient se résumé par Est-ce ainsi que les hommes vivent ?
Sous des attraits divertissants et quelques notes d'humour, nos quatre mains nous démontrent que littérature populaire n'est pas synonymes que de légereté, mais aussi de réflexions. Et quand divertissement et réflexion sont en osmose, le lecteur en redemande.
Côté divertissement et spectacle, c'est le personnage de Sally Linsay qui s'y colle. L'occasion de faire un petit tour dans l'espace et d'en découvrir un peu plus sur les mondes parallèles de Mars. Ici pas d'anthropomorphisme, les différentes Mars ont une faune et flore en cohérence avec l'habitabilité présumé de sa biosphère. Un petit côté rétro, légèrement suranné baigne ce récit avec des clins d'oeil à d'autres oeuvres.
Les deux autres fils narratifs, nous envoient dans un voyage lointain à travers la longue terre, ainsi qu'à la recherche du chainon suivant de l'humanité. Ici les récits s'entrecroisent et se rejoignent. Les deux auteurs nous plongent dans une une réflexion sur l'homme, son intelligence et son évolution. Et nous emportent dans des contrées qui font froids dans le dos et renvoient à notre histoire. Il y sera question d'une célèbre controverse, de race supérieure, d'impérialisme, de colonialisme et de bien autres choses encore. Les plus savants gouteront aux références, les incultes se cultiveront, le tout sans lourdeur et toujours avec une pointe de légèreté.
Le titre du roman est légèrement trompeur, la longue Mars n'occupant que le tiers du récit. J'avais surtout peur de la répétition en ouvrant le bouquin : on refait la même chose que le premier tome sur Mars et c'est plié. Tel n'est pas le cas ici. J'y ai trouvé quelques petites longueurs par ci par là, mais rien de rédhibitoire. Pour ma part, c'est le meilleur roman du cycle, qu'il n'est pas nécessaire d'avoir lu pour apprécier ce texte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
Malahide75
  04 janvier 2016
Zoom sur la région d'Ouest 2000000 où se tient la Brèche. Dans ce possible, la Terre n'existe tout simplement pas et offre ainsi au Passeurs une porte d'entrée peu coûteuse en énergie pour atteindre les étoiles. C'est de là que partent Sally Linsay et son père pour un voyage vers Mars et, peut-être, la Longue Mars.
Pendant ce temps sur les Terres pacifiées mais traumatisées par l'explosion du YellowStone, Maggie Kauffman, aux commandes du Amstrong II, entreprend quant à elle une plongée profonde dans les univers parallèles afin d'atteindre Ouest 200000000, tandis que le reste de l'humanité, dont Josué et Lobsang, s'interroge sur l'émergence d'un nouveau genre humain, plus évolué et plus intelligent.
L'évolution aurait-elle atteint un nouveau palier ?
Après un second titre plutôt décevant, Pratchett et Baxter ont un peu redressé la barre, offrant aux lecteurs un bon space opera des familles ! Les passages successifs dans les différents univers possibles ont enchanté la fan de Star Trek et de Stargate que je suis, même si j'aurais apprécié de me poser un peu plus dans certains mondes. Mais comme pour « La Longue Guerre », le propos des auteurs n'est pas là.
Sur les Terres ou sur les Mars, un point commun relie toutes les espèces : l'opposition, la guerre, l'élimination de la différence, le profit... Et les héros de ce cycle n'auront de cesse de montrer que d'autres choix sont possibles, que l'évolution ne se résume pas à la volonté d'écraser l'autre. L'émergence des « Suivants » changera-t-elle la donne ?
Forcément, la question reste ouverte. Nous sommes dans le cadre de la SF et non de la philosophie, même si les deux genres convergent souvent.
Au final, l'actuelle trilogie de la Longue Terre est un très chouette moment de lecture, qui grâce aux talents des deux auteurs abordent beaucoup de thèmes et de styles (humoristique, hard science, space opera...) avec aisance et équilibre.
Un cycle qui fait regretter que les auteurs de SF ne s'essaient pas plus souvent à l'écriture à quatre mains, tant elle peut accoucher de richesses et d'originalité.
Une bonne saga qui ravira les adeptes du genre et les petits nouveaux au club, qui y trouveront matière à bien des rêves et des réflexions.
Deux autres titres devraient compléter l'épopée, « La Longue Utopie » et « Le Long Cosmos ». Terry Pratchett nous ayant quittés en mars 2015, sa patte sera sans doute moins présente... mais les possibilités ouvertes sont telles que j'ai hâte de lire la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gloubik
  12 avril 2016
Ce livre me laisse perplexe. On peut le lire indépendamment des autres volumes de la saga, mais on sent bien qu'il serait utile de lire le reste... et dans l'ordre de préférence. Mais il ne m'a pas assez accroché pour que je cours chez mon libraire acheter les autres. Je ne les lirais que si je les trouve sur un vide-grenier ou une brocante.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Le_chien_critiqueLe_chien_critique   20 février 2017
« Voyez-vous, commandant, je m’inquiète pour le moral des troupes. On dira ce qu’on voudra sur le capitaine Cutler, mais il est des gens, à bord de ce bâtiment et du Cernan, qui étaient là, il y a cinq ans, quand il a pété un câble à Walhalla. Il a demandé la permission d’ouvrir le feu sur une foule de civils ! Vous vous rappelez ? »
Elle s’en souvenait, bien entendu. « C’était l’expression d’un sens du devoir patriotique un peu trop exacerbé, c’est vrai. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
ShenandoahShenandoah   23 juillet 2014
– I think I remember my death.
That stopped Joshua in his tracks.
– What death? You mean...
– In Lhasa. My last human death. And my reincarnation.
Joshua thought that over.
– So was it like when Doctor Who regenerates?
Commenter  J’apprécie          61
Malahide75Malahide75   04 janvier 2016
Je me demande parfois si nous ne méritons pas toutes les souffrances qui nous tombent dessus, tellement nous sommes bêtes.
Commenter  J’apprécie          60
Le_chien_critiqueLe_chien_critique   20 février 2017
Au début du voyage, le spectacle se révéla fantastique. Vue du dehors, la Lune de brique était un assemblage globuleux entouré de lumières scintillantes et d’activité bouillonnante. Quand le réacteur à fusion de Galilée démarra, il regarda cet immense complexe trépidant s’éloigner comme si on l’avait lâché au fond d’un puits. C’était spectaculaire, oui, mais l’un des plus grands regrets de Frank serait toujours, contrairement aux astronautes de l’époque héroïque de la NASA, de n’avoir jamais vu la Terre de l’espace. Toute l’astuce était là, bien sûr. Dans la Brèche, on n’avait plus besoin de s’arracher à la gravité terrestre pour atteindre le cosmos puisqu’il n’y avait justement pas de Terre. Revers de la médaille, le départ manquait un peu de cachet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Le_chien_critiqueLe_chien_critique   20 février 2017
Imaginez, disait-il. L’humanité a marché sur la Lune. N’allez pas me dire que ce n’était pas remarquable. Après tout, quelle autre espèce a réussi à quitter la planète ? Et pourtant qu’a fait Homo sapiens ? Il est revenu sur Terre ! Avec quelques boîtes de cailloux et la conviction faraude d’avoir maîtrisé l’Univers…
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Terry Pratchett (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Pratchett
Dans le cadre du Mois de l'Imaginaire, Babelio vous propose toute une série de vidéos pour en apprendre davantage sur les littératures de l'imaginaire.
La science-fiction c'est pas pour rire. On parie ?
Livres cités :
- Histoire comique des états et empires de la lune de Cyrano de Bergerac : https://www.babelio.com/livres/Bergerac-Histoire-comique-des-etats-et-empires-de-la-lune-e/28636
- Une fantaisie du docteur Ox de Jules Verne : https://www.babelio.com/livres/Verne-Une-fantaisie-du-docteur-Ox/83178
- Les Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett : https://www.babelio.com/livres/Pratchett-Les-Annales-du-Disque-Monde-Tome-1--La-Huitieme-c/7764
- Terra ! de Stefano Benni : https://www.babelio.com/livres/Benni-terra-/266724
- Martiens, go home ! de Fredric Brown : https://www.babelio.com/livres/Brown-martiens-go-home-/293535
- L'affaire Jane Eyre de Jasper Fforde : https://www.babelio.com/livres/Fforde-Laffaire-Jane-Eyre/3185
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Terry Pratchett ?

En quelle année est né Terry Pratchett ?

1943
1948
1950
1955

10 questions
92 lecteurs ont répondu
Thème : Terry PratchettCréer un quiz sur ce livre