AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Patrick Couton (Traducteur)Lionel Davoust (Traducteur)
ISBN : 2841723674
Éditeur : L'Atalante (11/05/2007)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 55 notes)
Résumé :
Derrière les murs de l'Université de l'Invisible, une expérience périlleuse aboutit accidentellement à la création d'un univers en réduction, un univers absurde fondé sur des règles logiques, un univers où la magie n'a pas cours, où la matière tend à s'agglomérer en sphères pour constituer des étoiles et des planètes, où la vie naissante suit le cours de l'évolution vers l'émergence de l'intelligence, bref un univers insensé : un Globe-monde !Notre univers. Notre pl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
matou
  11 novembre 2007
peut-on rire et s'instruire en meme temps?? ce livre vous prouve que oui : les mages de l'université de l'invisible decident ,pour evacuer un trop plein de magie, de creer un monde artificiel ,ou la magie ne fonctionne pas : le notre et de l'observer
Ian Stewart et J Cohen se servent de ce point de vue exterieur pour decrire l'etat de nos connaissances sur la vie ,la science et la prehistoire avec humour mais sans rien esquiver
un veritable bonheur venant de l'interaction entre les textes de T Pratchet et les chapitres plus 'serieux"
Commenter  J’apprécie          70
RaphaelBebop
  27 mars 2018
Un excellent ouvrage que je recommande chaudement pour tout ceux qui sont curieux et ne sont pas complètement allergiques à la réflexion scientifique. Comme précisé dans la préface, il ne s’agit pas ici, comme c’est souvent le cas, d’imaginer comment le Disque-Monde pourrait fonctionner scientifiquement (ce qui serait stupide selon Terry Pratchett), mais de faire découvrir la science valable dans notre monde à travers l’observation de celui-ci par les mages de l’Université de l’invisible. Un chapitre sur deux se présente donc sous la forme d’une histoire du Disque-Monde toujours aussi jouissive à lire, tandis que les autres abordent du point de vue scientifique les sujets évoqués dans la fiction. L’exercice extrêmement casse-gueule est étonnamment réussi. La partie fictionnelle est vraiment drôle et la partie plus « sérieuse » facile à lire et complète. Cela est probablement du en partie au fait que le créateur du Disque-Monde possédait lui-même de solides notions scientifiques en plus de son incroyable humour et de son imagination. Ce livre a contribué après la chaîne Youtube e-penser à me réconcilier avec la science, que l’on m’avait appris à détester à l’école par son enseignement stupide, tout comme je l’ai fait auparavant avec la philosophie. Par rapport au travail par ailleurs excellent de Bruce Benamran, Ian Stewart et Jack Cohen qui sont professeurs à l’université de Warwick vont encore plus loin, car plutôt que de nous apprendre les règles établies selon l’état de la science d’aujourd’hui, ils nous introduisent au raisonnement scientifique et par un même mouvement au caractère étrange et merveilleux du monde. Notre monde.
Lien : https://lecteurazerty.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sombrefeline
  10 juin 2015
Après la disparition de Terry Pratchett, j'ai eu envie de me replonger dans le Disque-monde. J'ai donc commencé la série de la science du Disque-Monde (l'un de mes cadeaux de Noël, merci aux parents et beaux-parents).

Pour résumer simplement, ce livre c'est un peu « la science pour les nuls », mais en beaucoup plus drôle et enlevé. On alterne entre les chapitres racontant les péripéties des mages et ceux détaillant un point scientifique.

C'est assez rigolo de voir les mages confrontés à ce drôle de monde, qui est rond, tourne autour d'une étoile, ne montre pas au départ la moindre trace de tortue ou d'éléphant et qui manque cruellement de narrativium (par contre, il possède de l'emmerdium à revendre). Ça fait plaisir de retrouver toute la bande : Ridculle, le Doyen, l'Économe, Cogite Stibon, le Bibliothécaire et Rincevent (toujours désigné volontaire pour les missions dangereuses).

Les chapitres scientifiques détaillent un point abordé par les mages. Sur ce tome, on se concentre plutôt sur les origines du monde : comment naît une étoile ou une planète ? Comment la vie est apparue sur Terre ? Qu'est-ce que la sélection naturelle ? Pour moi, ces chapitres sont d'excellents exemples de vulgarisation scientifique : on en apprend beaucoup sans être largués. Les auteurs n'hésitent pas à faire référence aux romans du Disque-Monde, ils utilisent beaucoup d'anecdotes, d'exemples… ça se lit comme de rien, même sans bagage scientifique exceptionnel.

En résumé : comment apprendre en s'amusant, en compagnie des mages du Disque-Monde.
Lien : http://catherine-loiseau.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Miney
  03 novembre 2016
Un livre intelligent et très original. Se servir de l'univers complètement foutoir et biscornu du Disque-Monde pour expliquer notre propre univers, il fallait le faire et c'est brillamment réussi !
Evidemment, les parties scientifiques sont parfois ardues pour ceux qui n'y connaissent rien (moi en tête !), mais ne sont pas inintéressantes pour autant (loin de là : les auteurs son parvenus à y insuffler un réel suspens) et ce serait vraiment très dommage d'y couper, surtout qu'elles occupent plus de la moitié de l'ouvrage.
Commenter  J’apprécie          10
S-aureus
  08 novembre 2008
Un excellent livre, à la fois drôle et instructif. Contrairement à ce qu'on pourrait penser c'est un vrai livre de vulgarisation scientifique, très complet et passionnant, mêlé à une histoire hilarante. C'est bien de voir enfin un livre qui montre que la science ce n'est pas forcément aussi compliqué !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
sl972sl972   02 octobre 2016
Quand les mages font une découverte, ils jouent avec.
Les scientifiques aussi. Ils jouent avec des idées si folles qu'elles semblent défier le bon sens – puis ils soutiennent que c'est léidée folle qui est juste, pas le bon sens. Souvent, leur plaidoirie est étonnamment convaincante. Einstein avait fait un méchant commentaire sur la parenté entre bon sens et non-sens, mais c'est aller trop loin. Science et bon sens sont bel et bien liés, mais indirectement – la science serait le cousin germain éloigné au cinquième degré du bon sens. Le bon sens nous dicte à quoi ressemble l'univers aux yeux de crétures de notre taille, avec nos habitudes et nos dispositions. Par exemple, il nous apprend que la Terre est plate. Elle y ressemble en effet – si l'on oublie les collines, les vallées et autres creux et bosses... Si elle n'était pas plate, tout roulerait dans tous les sens ou bien tomberait. En revanche, sur le Disque-monde, réalité et bon sens entretiennent une relation très directe, en général. Le bon sens informe les mages de l'Université de l'Invisible que le Disque-monde est plat, et il l'est. Pour le prouver, ils peuvent se rendre au Rebord, tels Rincevent et Deuxfleurs dans La Huitième Couleur, et constater qu'un foultitude d'articles divers disparaît dans la Grande Cataracte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sl972sl972   02 octobre 2016
Ce qui fait marcher le Disque-monde est plus profond qu'une magie de circonstance et plus fort qu'une science insipide. Il s'agit des impératifs de narration, la puissance de l'histoire. Ils jouent un rôle similaire au phlogistique, une substance, ou principe, qu'on croyait autrefois présente dans les corps inflammables et responsables de leur combustion. De même, on trouve le narrativium dans l'univers du Disque-monde. Il est présent dans le spin de chaque atome, dans la dérive de chaque nuage. C'est grâce à lui que les choses sont ce qu'elles sont, que leur existence se perpétue et qu'elles prennent part au récit continuel du monde.
Sur le Globe-monde, les choses se produisent parce qu'elles le veulent*. Les souhaits des gens n'interviennent guère dans la marche des événements, et l'univers n'est pas là pour raconter une histoire.

* Façon de parler. Elles se produisent parce qu'elles obéissent aux règles de l'univers. Un caillou n'a pas d'avis mesurable sur la gravité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
VvAVvA   22 mars 2016
La magie peut transformer une grenouille en prince. La science aura beau décerner un doctorat à une grenouille, elle restera quand même une grenouille.
Commenter  J’apprécie          50
sl972sl972   02 octobre 2016
Nous ignorons si la Terre est une planète typique.
Nous ignorons si les planètes "aqueuses", dotées d'océans, de continents et d'une atmosphère sont communes. Dans notre système solaire, la Terre est la seule. Et nous serions bien avisés d'utiliser avec prudence l'expression "planète de type terrestre" car, pendant environ la moitié de son histoire, la Terre n'était pas ce monde bleu-vert familier que nous observons sur les photos satellite, avec son atmosphère oxygénée, ses nuages blancs, tout ce dont nous avons l'habitude. Pour obtenir n monde de type terrestre au sens contemporain, il fat commencer avec un monde de type non terrestre et attendre quelques années. Et cela dépeint une planète assez différente de ce que l'on croyait connaître, il y a quelques dizaine d'années à peine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sl972sl972   02 octobre 2016
Une université ressemble beaucoup à un récit de corail. Elle offre des eaux calmes et des particules alimentaires aux orgnaismes délicats mais merveilleusement conçus qui seraient incapables de survivre aux coups de boutoir du ressac de la réalité, où les gens posent des questions comme : "Ce que vous faîtes, ça sert à quelque chose ?" et autres fadaises.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Terry Pratchett (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Pratchett
Beignets de prédiction, grimoires volants, serpillière enchantée et pilleur d'âmes... Bienvenue dans le monde ensorcelant de Magic Charly! Audrey Alwett nous plonge dans une aventure de grande fantaisie, à la croisée des univers de Terry Pratchett, J.K. Rowling et Myazaki. A découvrir en librairie.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Terry Pratchett ?

En quelle année est né Terry Pratchett ?

1943
1948
1950
1955

10 questions
101 lecteurs ont répondu
Thème : Terry PratchettCréer un quiz sur ce livre