AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Patrick Marcel (Traducteur)
ISBN : 2290315095
Éditeur : J'ai Lu (30/09/2001)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 193 notes)
Résumé :
Lorsque Masklinn, seul chasseur d'une tribu de gnomes, pénètre dans le grand magasin Arnold Frères, quelle n'est pas sa surprise de découvrir que ses rayonnages abritent des centaines de ses congénères, invisibles au regard des hommes !
Un vent de panique l'accompagne car, pour les résidents, le "dehors" n'existe pas. De plus l'intrus est venu avec le Truc, un objet doué de parole qui prétend connaître l'origine du petit peuple. Pire, il leur révèle que le ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  06 juillet 2015
Je suis un peu abasourdie à la sortie de ce livre parce que je ne pensais pas pouvoir etre déçue un jour par un Terry Pratchett.
L'histoire est sympliste, le fantasy pas trop là non plus, et l'humour légendaire de Pratchett quasi absent.
C'est effectivement un bouqun pour enfants mais quand meme l'auteur nous avait habitué a mieux,
J'émets plusieurs théorie sur cette déception: tout d'abord je voyage beaucoup sur le disque monde . Cette planète riche en villes cocasses, en personnages emblématiques (qui peut oublier la mort, mémé Ciredutemps, ou le bibliothécaire) est justement tellement travaillée que je me demande si je n'en attends pas autant de tous les mondes créés par Pratchett.
Deuxièmement le traducteur, n'est pas celui qui retranscrit l'univers du disque habituellement alors peut etre que ... (parlant anglais comme une vache espagnole je suis plutot mal placée pour juger le travail de ce monsieur)
Troisièmement, j'ai peut etre lu ce livre au mauvais moment
Enfin bref, tout ça pour dire que je suis passée a coté et je ne pense pas que mes enfants soient réceptifs a ce livre non plus. Je pense retourner bientot en visite sur le disque pour vite oublier cette déception.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Missbouquin
  29 février 2012
Terry Pratchett nous offre ici une trilogie jubilatoire, réunie récemment en un seul volume, qui se dévore en quelques jours (voire heures ...) de lecture. Un suspens haletant, un humour à tout épreuve et un monde délirant que les gnomes peuvent être créé uniquement pour eux. Tout y est : la religion (Arnold Frères, fond. 1905); les dieux (Prix Sacrifiés; Bonnes Affaires); les commandements ("Animaux et enfants doivent être tenus dans les bras"; "Tout doit disparaître", le plus terrifiant car il annonce la fin de tout ...); les familles qui gèrent chaque rayon du Magasin, etc.
Et puis la fuite à l'extérieur, la découverte du Dehors (où la moquette n'existe plus et où la viande n'est pas servie sous cellophane ...). La lutte contre les humains de plus en plus envahissants. Et l'évasion finale, qui m'a complètement laissée coite.
Un roman foisonnant, aux accents féministes par endroits ("Tout le monde sait bien que les femmes ne peuvent pas lire, répondit Gurder. Ce n'est pas de leur faute bien entendu. Il semble que ça leur échauffe le cerveau. L'effort, vous comprenez. C'est comme ça, voilà tout.
- Tiens donc, dit Grimma.")
Comme si l'auteur s'amusait à mélanger toutes les luttes et idéologies humaines et les travestir à la taille des gnomes pour qui l'on ressent à la fois compassion (qu'ils sont vulnérables !) et agacement (mais c'est pas possible d'être aussi bête !). Et finalement, on rit d'un bout à l'autre de cette formidable aventure, composée de scènes savoureuses.
"C'est le Truc qui me l'a appris. On appelle ça l'analyse du chemin critique. En clair, il y a toujours une chose par laquelle tu aurais dû commencer. Par exemple, si tu veux construire une maison, il faut savoir fabriquer des briques, mais avant de fabriquer des briques, il faut savoir quelle sorte d'argile on utilise. Et ainsi de suite.
- C'est quoi, l'argile ?
- J'en sais rien.
- Et les briques ?
- Chuis pas sûr.
- Bon, et une maison alors ?
- Là encore j'ai pas tout compris, répondit Masklinn. Mais de toute façon, c'est capital. "
ou encore :
"Humains voyageurs : Immenses créatures gnomoïdes. Beaucoup d'humains passent leur vie à se rendre d'un endroit à un autre, ce qui est étonnant, car en général, il y a déjà trop d'humains dans leur lieu de destination. Consulter également ANIMAUX, INTELLIGENCE, EVOLUTION et CREME PATISSIERE. (Encyclopédie scientifique pour l'édification des jeunes gnomes curieux.)"
Et voilà, j'en dis juste assez pour vous appâter, et hop, vile tentatrice que je suis, je vous invite à le lire ! :)
"C'est un petit pas pour l'homme, mais un grand bond pour la gnomité."
Lien : http://wp.me/p1Gkvs-F3
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Luniver
  21 juillet 2018
Les gnomes sont un grand peuple. Enfin, un petit peuple. Enfin, petits par la taille, mais grands par le talent : ingénieurs infatigables, ils ont percé tous les secrets de l'univers. Cependant, certains se sont retrouvés coincés sur Terre, et les secours tardant à venir, la gnomité a régressé à vitesse grand V. Coincés dans des terriers comme des lapins, ils en sont désormais réduits à fouiller les poubelles pour se nourrir, et à voler des chaussettes pour se vêtir (oui, les chaussettes orphelines de la machine à laver, c'est eux).
Le grand livre des gnomes raconte l'histoire d'une communauté particulière, qui a trouvé refuge dans un grand magasin : les hommes sont devenus des dieux nourrissant les gnomes en échange de leur vénération, les publicités et règlements intérieurs des commandements divins. Et la société gnome s'est organisée sur le même modèle que les rayons du magasin, alpha et omega du monde connu.
Cependant, la fermeture du-dit magasin va porter un sérieux coup à cette belle organisation. Forcé de sortir « dehors », qui n'existait pas encore quelques jours auparavant, les gnomes vont devoir puiser dans leur ingéniosité ancestrale pour se tirer d'affaire dans ce monde hostile, à l'aide des quelques livres présents dans la section librairie de leur ancien logis.
On reconnaît bien la patte de Pratchett dans le livre, même si le livre s'adresse vraisemblablement à un public plus jeune. On retrouve le même genre d'humour, mais un peu retenu par rapport aux romans du Disque-monde, comme si, pour une fois, la cohérence du récit passait avant le développement d'une idée loufoque qui pouvait envahir librement toute l'histoire. La religion et la philosophie gnome du magasin provoquera tout de même quelques bons fous rires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
ClementineFerry
  14 août 2009
Pour vraiment découvrir et peut-être apprécié Pratchett, je vais devoir lire Les Annales du Disque-Monde, car ce roman ne rend pas hommage aux talents d'écriture (qui je pense sont certains) du monsieur.
L'histoire est simple à suivre, mais vraiment pas palpitante. L'écriture est parfois un peu brouillonne; l'intrigue manque de dynamisme et l'ambiance manque de fantastique. Les dialogues laissent vraiment à désirer et je pense que la traduction a été bâclée. L'ensemble est vraiment peu satisfaisant malgré le ton souvent humoristique du roman qui apporte un peu de légèreté à l'intrigue.
La première partie: c'est la partie la plus sympathique où l'on découvre l'univers des gnomes et surtout leur vocabulaire qui est, je dois l'avouer, une très belle trouvaille avec une utilisation détournée des mots humains. le début manque un peu de tonus jusqu'à l'arrivée dans le Grand Magasin. La fuite en camion est très certainement la meilleure séquence du roman avec un bon moment de tension: vont-ils y arriver?
La deuxième partie: on ne sait pas vraiment quel est son but, car il ne se passe pas grand chose. A la fin de la première partie, on ne s'était pas attaché aux personnages et cette deuxième partie ne nous en laisse pas l'occasion. Masklinn est trop mou et pas vraiment attachant. La fuite en pelleteuse est une pâle copie de celle en camion et on ressent beaucoup trop cette répétition comme un manque d'imagination.
La troisième partie: la partie la plus confuse du roman. On a du mal à distinguer les différents lieux et l'introduction soudaine d'une relation avec les humains chamboulent un peu tout ce qui a été mis en place avant. L'histoire du vaisseau n'est pas crédible et je n'ai pas admis cette légende des gnomes qui viendraient des étoiles. Pour moi, le roman n'est pas conclu: l'intrigue n'est pas bouclée et s'ouvre sur une potentielle suite.
CONCLUSION: Un roman pas mémorable et peu ambitieux avec cependant une bonne dose d'humour et une bonne analyse du comportement humain envers les créatures du Petit Peuple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Machubol
  01 mai 2015
J'ai beaucoup aimé.
C'est assez facile à lire je pense même pour des jeunes, voir des enfants puisque les personnages sont assez simples et l'histoire en elle même l'est aussi.
Je n'ai pas noté de vocabulaire compliqué. C'est vraiment un livre sans prise de tête.
Il est très rythmé, cela est dû aux nombreux dialogues. Pour ceux qui aiment les longues descriptions, vous n'en trouverez pas ^^
C'est drôle sans être non-plus hilarant. C'est la naïveté des gnomes, tout petits, qui découvrent peu à peu que le monde est immense et pas du tout fait pour eux au contraire de ce qu'ils pensent qui donne son charme à cette histoire. C'est une grande aventure à la Gulliver mais du point de vu des petits.
J'ai sélectionné un passage que j'ai trouvé amusant pour montrer la naïveté des gnomes qui sont très littéraux (posté dans les citations).
Il y a également par certains aspects une petite critique de l'obscurantisme qui m'a fait sourire.
Pour finir je le conseille aux petits comme aux grands puisque chacun pourra y voir une facette différente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
TrepanBouBTrepanBouB   21 mars 2011
La Science explique ce qui se passe tout le temps autour de nous. La religion aussi, mais la science marche mieux, parce qu'elle trouve des excuses plus crédibles quand elle se trompe.
Commenter  J’apprécie          240
Dude76Dude76   21 août 2010
C'est la relativité en quelque sorte. Plus on vit rapidement, plus le temps s'étire. Pour un gnome, un an équivaut à dix années de vie humaine. Souvenez-vous de ça. Mais ne vous tracassez pas trop pour eux. Eux ne s'en font pas. D'ailleurs, ils ne sont pas au courant.
Commenter  J’apprécie          120
MachubolMachubol   01 mai 2015
III. Or Arnold Frères (fond. 1905) dit: que les Annonces soient, afin que nul en cette enceinte n'ignore la conduite adéquate à tenir dans le Grand Magasin.
IV. Sur l'Escalier qui Bouge, qu'un Panneau proclame: Animaux domestiques et landaus doivent être tenus dans les bras.
V. Et grand fut le Courroux d'Arnold Frères (fond. 1905) car beaucoup ne tenaient dans leurs bras ni Animaux Domestiques ni Landaus.
VI. Sur les Ascenseurs qu'un Panneau proclame: Capacité: dix personnes.
VII. Et grand fut le Courroux d'Arnold Frères (fond. 1905), car maintes fois les ascenseurs ne transportaient qu'une ou deux personnes.
VIII. Et Arnold Frère (fond. 1905) déclara: En vérité je vous le dis, les humains sont des sots, qui n'entendent point le langage le plus clair.

Gnomenclature, Règlements, Versets III-VIII
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MissbouquinMissbouquin   29 février 2012
"C'est le Truc qui me l'a appris. On appelle ça l'analyse du chemin critique. En clair, il y a toujours une chose par laquelle tu aurais dû commencer. Par exemple, si tu veux construire une maison, il faut savoir fabriquer des briques, mais avant de fabriquer des briques, il faut savoir quelle sorte d'argile on utilise. Et ainsi de suite.

- C'est quoi, l'argile ?

- J'en sais rien.

- Et les briques ?

- Chuis pas sûr.

- Bon, et une maison alors ?

- Là encore j'ai pas tout compris, répondit Masklinn. Mais de toute façon, c'est capital. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MissbouquinMissbouquin   29 février 2012
"Tout le monde sait bien que les femmes ne peuvent pas lire, répondit Gurder. Ce n'est pas de leur faute bien entendu. Il semble que ça leur échauffe le cerveau. L'effort, vous comprenez. C'est comme ça, voilà tout.

- Tiens donc, dit Grimma."
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Terry Pratchett (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Pratchett
De la magie, des chevaliers, des elfes, des mondes disparus, des dragons, des barbares, des nains, des fées, des orques? Du Seigneur des Anneaux à Harry Potter, la fantasy semble avoir conquis toutes les formes artistiques et ludiques : bande dessinée, illustration, cinéma, séries avec Game of Thrones, littérature, jeux vidéo avec World of Warcraft, jeux de rôle avec Donjons & Dragons? En plus d?une centaine d?entrées, ce dictionnaire dévoile, pour la première fois, tous les secrets de ce genre majeur de l?imaginaire, en explorant les déclinaisons voisines (fantastique, gothique, science-fiction, steampunk?), les grands questionnements, tous très actuels (impératif écologique, rapport à la violence et à l?ordre, visions du passé collectif?), et les principaux auteurs (Robert Howard, J.R.R. Tolkien, Lord Dunsany, T.H. White, Terry Pratchett ou George R.R. Martin).
https://www.editions-vendemiaire.com/catalogue/a-paraitre/dictionnaire-de-la-fantasy-anne-besson/
28 ?, 448 pages Parution 4 octobre 2018
+ Lire la suite
autres livres classés : gnomesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Terry Pratchett ?

En quelle année est né Terry Pratchett ?

1943
1948
1950
1955

10 questions
99 lecteurs ont répondu
Thème : Terry PratchettCréer un quiz sur ce livre
.. ..