AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266211925
336 pages
Pocket (30/03/2011)
4.19/5   371 notes
Résumé :
Une mission de tout repos pour trois sorcières de haut vol (Air Balai) : empêcher les épousailles d’une servante et d’un prince. Pas de quoi impressionner Mémé Ciredutemps, Nounou Ogg et Magrat Goussedail. Oui, mais :
1. Ça se passe à l’étranger (beurk !), dans la cité lointaine de Genua.
2. Que faire d’une baguette magique de seconde main qui ne sait que transformer les choses en citrouille ?
3. Comment s’opposer au pouvoir irrésistible des con... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
4,19

sur 371 notes
5
15 avis
4
17 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

Foxfire
  26 mars 2019
Les contes c'est pas des histoires. En tout cas Lilith aimerait bien que les contes deviennent réalité et fait tout pour leur donner vie. Autant dire qu'à Genua, où elle a pris le contrôle, pour les fillettes en manteau rouge et les petits cochons, ça craint. Et que dire de la pauvre Illon qu'on veut contraindre à se rendre à un bal, chaussée de souliers bizarres, pour qu'elle y rencontre un prince. Heureusement le trio de sorcières les plus badass du disque-monde veille au grain et fera tout pour changer la destinée de la jeune fille.
Les tomes où les sorcières sont les héroïnes ne sont pas ceux que j'ai préféré jusqu'ici. Je les ai trouvés sympathiques et amusants mais sans atteindre le niveau de drôlerie des volets mettant en scène les mages ou La Mort. Je m'attendais donc, en entamant ce « mécompte de fées », à passer un bon moment mais sans plus. Finalement, ce fut une très heureuse surprise. Ce tome est excellent et fait partie des tous meilleurs.
J'ai trouvé que l'alchimie entre les trois sorcières était parfaite. Pratchett est parvenu ici à un équilibre idéal entre les personnages et le trio fonctionne très bien. Magrat est un peu plus effacée que ses collègues mais, du coup, fait un bon contrepoids et permet des changements de rythme.
L'intrigue est excellente et réserve son lot de passages culte que l'on prend plaisir à se remémorer : le passage chez les nains, le petit chaperon rouge revisité, les cartes postales de Nounou… On pourrait citer tout le bouquin tant les moments de poilade s'enchaînent les uns aux autres.
Les références aux contes et légendes sont nombreuses et toutes réjouissantes et bien utilisées. Jamais ça ne semble tomber comme un cheveu sur la soupe. Même le folklore vaudou s'intègre parfaitement à tout ça.
Ce « mécompte de fées » est un véritable bijou, un chef d'oeuvre, un de plus dans cette formidable série que j'ai grand plaisir à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          409
Tatooa
  24 mars 2019
C'est qui qui est en amour avec T. Pratchett depuis sa découverte grâce à Babelio ? C'est mouaaaaaaaaaa !!!
Lecture formidable. Un éclat de rire minimum par page. Accompagné le plus souvent d'un "mais c'est ô combien vrai" intérieur...
Pratchett auteur génial, bourré d'humour mais réaliste, hyper-lucide même, et malgré ça humaniste.
Dans ce tome-ci, outre l'histoire mettant en scène de multiples contes de fées que Lilith essaient de rendre réels, au grand dam de Mémé Ciredutemps, et l'apparition d'une sorcière très très haute en couleurs (en plus de celles qu'on connaissait déjà et qui ne manquent pas de piquants (oui normalement c'est sans s, mais ça marche aussi avec, mdr !)), Mme Gogol, on a en plus un florilège impressionnant de phrases profondissimes qui n'ont l'air de rien mais qui sont vraiment excellentes. (j'ai trouvé les notes de bas de pages particulièrement inspirées, même si je n'en ai au final cité aucune !)
C'est impressionnant, tant tous les niveaux d'humour s'entremêlent avec un regard (celui de Mémé ?) tellement perçant et sans illusions sur l'humain.
C'est remarquable, génial, incontournable et juste que du bonbon à lire...
Je sais plus si je l'ai déjà dit, mais je suis en amour avec T. Pratchett, et Patrick Couton, parce qu'à ce stade, c'est plus de la traduction, c'est de la dentelle de Calé, comme l'écrirait Nounou Ogg ! Ok je sors...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          286
Phoenicia
  05 septembre 2018
Une super aventure avec le trio impayable. On retrouve Nounou Ogg, toujours aussi débridée, Magrat, toujours aussi féministe, et Mémé, toujours.... avec ses humeurs!
Terry Pratchett nous fait parcourir au gré de ses différents tomes les contrées du disque-monde. Là, c'est parti pour Genua et son bayou, qui ressemble étrangement à la Nouvelle-Orléans. Vaudou et gombo sont au rendez-vous. Tout ça détaillé dans les fabuleuses lettres de Nounou. En effet, c'est décidé nos trois sorcières deviennent des disques-trotteuses! Oh pas pour le plaisir, une mission importante les attend : non ce n'est pas bouleverser tout sur leur passage, même si elles savent très bien le faire. C'est plutôt mettre le pied dans les contes de fées et éviter les fameuses fins heureuses.
Terry Pratchett, après s'être attaqué au cinéma et au théâtre prend pour cible à présent les contes de fées et les revisitent à sa sauce tout en revoyant allégrement le concept de manichéisme.
Ce tome est toujours aussi délicieusement absurde, avec des situations hautes en couleurs et des jeux de mots à saisir au vol. J'ai apprécié de revoir notre trio. Par contre j'aurai préféré qu'ils s'étendent davantage sur la magie des contes de fées...
LC et Challenge Terry Pratchett
Challenge Vidage de PAL séries
Challenge Mauvais Genres
Challenge 50 objets
Challenge le tour du Scrabble en 80 jours
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
basileusa
  10 septembre 2018
Une nouvelle aventure réjouissante étant fan des trois sorcières ! Alors que Magrat reçoit une baguette de marraine fée en héritage et doit partir pour empêcher un mariage, Nounou Ogg et Mémé Ciredutemps s'en mêlent et décident de partir dans le lointain royaume de Genua . Elles sont terribles les trois, dans des genres différents, on ne peut pas s'ennuyer ! Mais Nounou et Gredin sont mes préférés avec leurs petits obsessions ^^ Une aventure encore épique dans le monde des contes de fées et des jeux de mots un peu graveleux , le tout servi par des sorcières hilarantes malgré elles . le petit passage dans le bayou est aussi sympathique . J'ai hâte de les revoir !
Challenge Mauvais genre
Challenge 50 objets
LC Les annales du Disque-Monde
Commenter  J’apprécie          270
LeScribouillard
  12 février 2018
J'avais essayé de chroniquer les Annales dans le bon ordre ; mais manifestement, comme je les lis dans le désordre, c'est loupé. Après un tome 1 du cycle des Sorcières qui m'avait laissé plus mitigé que d'habitude, il fallait pourtant bien que je parle de ce deuxième qui se surpasse.
Car les marraines fées peuvent être des sorcières ou des méchantes, pas nécessairement les deux à la fois. D'où problème : si une marraine fée décidé de faire un coup d'État sur une cité et d'y faire se dérouler un conte pour de vrai (magie et pantoufles de verre comprises), ça tourne mal. Heureusement, l'auteur a une justification solide à ses actes et pas juste une idée tirée par les cheveux du genre "elle est folle", encore une explication liée à son magicbuilding délirant. Quoi qu'il en soit, voilà que Nounou Ogg, Mémé Ciredutemps et Magrat Goussedail vont devoir l'arrêter.
La première moitié est désopilante et se finit sur un délire autour de contes partis en vrille. Mais pour ceux qui y sont allergiques, elle est jusqu'au milieu assez réaliste tout en gardant un humour inventif, que ce soit avant le départ des Montagnes du Bélier ou durant le long du voyage.
Dans la deuxième, ça se calme un peu : le magicbuilding s'étoffe encore avec la version du vaudou qui nous est livrée, alors que c'était déjà le cas avec la magie liée aux miroirs, et nous assistons au dénouement de l'histoire notamment avec un bal mémorable. Et bien sûr un final qui l'est encore plus. Pratchett ne loupe jamais ses finals.
Mais surtout, ce livre-ci est l'histoire de l'amitié de trois femmes, quand bien même elles se disputent, quand bien même elles ne peuvent plus se supporter, quand bien même elles doivent recourir entre elles à des moyens peu louables comme l'hypnose ou transformer le chat de l'une d'elles en humain. Et elles finissent par se réconcilier, s'aimer, et partir en voyage, bref prendre du temps ensemble après des péripéties parfois terriblement dures... On les voit changer, revenir sur des vieilles querelles, et au final former un trio plus soudé que jamais. Et ce sans jamais perdre l'humour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (77) Voir plus Ajouter une citation
PostTenebrasLirePostTenebrasLire   24 septembre 2014
Un adversaire mort ne sert à rien. Il ignore qu’il a perdu. Un vrai vainqueur a besoin d’un adversaire vaincu et qui le sait. On ne goûte pas de triomphe au-dessus d’un cadavre, mais un adversaire déconfit et qui le demeure chacun des jours restants de son existence triste et misérable prend une valeur inestimable
Commenter  J’apprécie          240
zazimuthzazimuth   27 septembre 2010
On peut pas s'amuser à bâtir un monde meilleur pour les gens. Seuls les gens eux-mêmes peuvent se faire ça. Sinon, c'est qu'une cage. (p.274)
Commenter  J’apprécie          490
basileusabasileusa   05 septembre 2018
-Ecoutez, fit Magrat au désespoir, pourquoi j'irai pas toute seule ?
-Parce que tu manques d'expérience en tant que marraine fée, répondit Mémé Ciredutemps.
C'en était trop, même pour l'âme généreuse de Magrat.
-Ben quoi, vous aussi, lança-t-elle.
-C'es vrai , admit Mémé . Mais faut dire...Faut dire...Faut dire qu'on en manque depuis beaucoup plus longtemps que toi.
-Pour ce qui est de manquer d'expérience, on a beaucoup d'expérience, dit Nounou Ogg d'un ton joyeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Pea-MashiaraPea-Mashiara   02 décembre 2011
- C'est un lion, rectifia Mémé Ciredutemps au vu de la tête empaillée au dessus de la cheminée.
- Comme tu veux, mais l'a dû rentrer dans le mur à une foutue vitesse.
- On l'a tué, dit Mémé en inspectant les lieux.
- M'étonne pas, fit Nounou. Si j'avais vu un bestiau pareil bouffer le mur et passer à travers, j'y aurais sûrement tapé dessus à coups de tisonnier.
Commenter  J’apprécie          160
MepsMeps   23 mai 2015
Dans tout le multivers on trouve des tribus arriérées (enfin, prétendues arriérées par des gens d'avantage habillées qu'elles) qui se méfient des miroirs et des images, parce qu'ils volent selon elles un peu de l'âme des individus qui n'en ont déjà pas beaucoup.Les gens qui s'habillent d'avantage prétendent qu'il ne s'agit que de superstition, même si d'autres gens qui passent leur vie à apparaître en images d'une sorte ou d'une autre donnent l'impression de perdre de la consistance. On attribue alors le phénomène au surmenage et surtout à la surexposition.
Que de superstition. Mais une superstition n'a pas forcément tort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Terry Pratchett (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Pratchett
Extrait de "De bons présages" de Terry Pratchett et Neil Gaiman lu par Stéphane Ronchewski. Parution en numérique le 24 septembre.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/de-bons-presages
autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Terry Pratchett ?

En quelle année est né Terry Pratchett ?

1943
1948
1950
1955

10 questions
123 lecteurs ont répondu
Thème : Terry PratchettCréer un quiz sur ce livre