AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 226621201X
Éditeur : Pocket (20/11/2010)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 199 notes)
Résumé :
Une île a surgi entre Ankh-Morpok et le royaume de Klatch. Mais à qui appartient ce nouveau territoire ? La tension monte entre les deux peuples qui veulent se l'approprier. Les tentatives de négociation échouent, l'ambassadeur du Klatch est assassiné à son arrivée chez ses voisins. La guerre sera-t-elle la seule solution ? Le commissaire Vimaire tremble sous cette menace inédite et fera tout pour empêcher le conflit. Mais la folie s'est emparée des citoyens et des ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
InstinctPolaire
  18 janvier 2015
" Tout le monde les mains en l'air !!!
Ceci est une prise d'otage en bon et du forme !!
Vous allez tous déposer les livres que vous êtes en train de lire au sol, sans mouvements brusques et sans faire d'histoire !!
(…)
Bon d'accord, je suis pas un mauvais bougre, si certains d'entre vous veulent glisser un marque-page dedans, je vous autorise... Mais attention au moindre mouvement suspect, je déchire les trois dernières pages !! "
" Mes revendications sont simples : Je demande à ce que chacun achète un exemplaire de " Va-t'en-guerre " de Terry Pratchett et le lise !
Sinon je déchire les trois dernières pages du livre que vous venez de poser , na !!! "
(…)
" Et puis, c'est un vachement bon livre en plus :
Imaginez qu'à équidistance de deux des plus florissantes nations du continent surgissent de sous la mer une nouvelle île, un nouveau territoire à conquérir, à réclamer par ces deux pays... A qui qui l'est le bout de terre, hein ?
Arrive en ville le représentant de l'Empire Klatchien pour essayer de surpasser cette aporie (oui, parfaitement, " aporie ", vous chercherez dans le dico, bande d'ignares-z'incultes...) Et là : PAF !! V-là t'y pas qu'on lui tire dessus ! Tout de suite, c'est la guerre, on recrute à tout va, on se prépare à traverser l'océan pour effectuer le débarquement (sans majuscule, celui-là... Faut pas pousser, c'est un roman pour se marre tout de même...)
Alors vous me direz : " que fait la Police ? ", et bien je vous répondrais : " alors déjà, on dit "le Guet " dans la série des romans éponymes "…
… Et puis, le Commissaire Vimaire, il fait ce qu'il peut, enfin, comme bien souvent, il commence par démissionner... Il faut dire que comme le Patricien (le grand dirigeant de la ville) a diparu lui aussi... Mais bon, ne vous en faites pas pour lui, il s'est adjoint les services du Sergent Colon et du Caporal Chique alors... "
" Alors, me direz-vous, vos revendications sont ignobles, moi qui ne lit que du roman policier nordique...
- Qu'à cela ne tienne, vous répondrai-je, je vous offre une intrigue policière digne de l'assassinat d'un obscur Président étasunien :
" Et le prince s'est écroulé lorsque vous l'avez rejoint ? Une flèche dans le dos ? Il vous faisait toujours face ?
- Oui, monsieur le commissaire. J'en suis sûr. Tout le monde tournait en rond, évidemment...
- Il a donc été touché dans le dos par un archer devant lui qui n'avait pas la force de se servir de l'arme avec laquelle il ne lui a pas tiré dessus de la mauvaise direction... "
- Mais moi, je ne lis que de la Haûûûûte Philosophie...
- Et bien, j'ai ce qu'il vous faut :
"C'est parce-qu'il tenait à l'existence de conspirateurs. Il valait mieux envisager des hommes dans une salle enfumé, devenus fous et cyniques à force de privilèges et de pouvoir, en train de comploter en sirotant une fine. Il fallait s'accrocher à ce type d'image, car on risquait sinon de devoir se rendre à l'évidence, que les malheurs avaient pour cause des gens ordinaires, des gens qui brossaient leur chien et racontaient des histoires à leurs enfants pour les endormir mais étaient ensuite capables de sortir commettre des atrocités sur d'autres gens ordinaires. C'était tellement plus facile de tout leur mettre sur le dos à eux. C'était affreusement déprimant de penser qu'eux, c'était. nous. Si c'était eux, alors rien n'était la faute de personne. Si c'était nous, qu'advenait-il de moi ? Après tout, je suis l'un de nous. Forcément, je ne me suis jamais vu comme l'un d'eux. On est toujours l'un de nous. Ce sont eux les responsables des malheurs. "
Alors, hein ?... z'avez vu ?
Et pour ceux d'entre vous qui ont des préoccupations plus oecuméniques :
" La nuit s'abattit sur le désert. Elle survint brusquement, violette. Dans l'atmosphère limpide, les étoiles transpercèrent la voûte céleste, rappelant à l'observateur méditatif que ce sont les déserts et les régions en altitude qui ont vu naitre les religions. Quand l'homme ne voit rien d'autre que l'infini insondable au-dessus de lui, il éprouve toujours le besoin pressant, impérieux, de trouver quelqu'un à interposer. "
Donc vous voyez, je ne sais pas ce qu'il vous faut de plus !
Bon vous pouvez tous baisser les bras, va...
… C'est plus facile pour lire...
(…)
C'est ainsi que j'avais conçu ma critique...
Bien avant les événements de la semaine dernière...
Je me suis longtemps demandé si j'allais la reprendre et puis...
Je n'ai juste rajouté que cette courte conclusion et une petite pirouette de clown :
Je suis sûr qu'à Ankh-Morpork et dans l'Empire de Klatch, ils sont aussi Charlie si on leur demande...
... Bon, ils râleront beaucoup, mais ils ont un bon fond...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
Luniver
  04 janvier 2014
L'antique île de Leshp, mystérieuse engloutie dans les flots quelques siècles auparavant, refait surface tout aussi mystérieusement. Ankh-Morpock la réclame comme faisant partie de son territoire, comme l'affirme ses archives. Mais le royaume voisin de Klatch possède également des archives prouvant que Leshp leur appartient.
Alors que les incidents diplomatiques entre les deux contrées se multiplient, une vague de patriotisme déferle sur Ankh-Morpock. Les souvenirs des anciennes guerres refont surface : n'est-il pas temps de venger les morts ? de donner à ces enturbannés une bonne leçon ? La suspicion s'abat sur les nombreux Klatchiens qui ont immigrés dans la ville : n'ont-ils pas des vêtements bizarres, une langue ridicule et une cuisine infâme ? Peut-on vraiment leur faire confiance ? Les expulser de la ville avant qu'ils n'aient l'occasion de commettre un crime serait sans doute une bonne idée.
Pendant que tout un chacun, des bouchers aux valets de chambre, tente de retrouver le sang héroïque de leurs ancêtres dans leurs veines, et que les nobles de la ville se sentent les héritiers de grands stratèges, organisant leurs troupes en forme de flèches comme indiqué dans les livres, seules quelques personnes font leur possible pour éviter le massacre imminent.
L'humour de Pratchett se noircit au fil des tomes : celui-ci traite des relations internationales, mais surtout du racisme et des discriminations qui l'accompagne, qui refont surface, comme l'île de Leshp, à la moindre occasion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
lyoko
  12 avril 2015
Feu Sir Pratchett aurait t'il été un franc partisan de la théorie du complot ?
Une chose est sure c'est que toujours avec son humour décalé et ses personnages aussi loufoques les uns que les autres, il arrivent a parler et à nous faire réfléchir sur des sujets brûlants.
Le racisme est traité de main de maître... les étrangers sont différents de nous : mais oui bien sur !!! ....ils ont 2 mains, 2 pieds, 2 yeux..... mais malgré tous ils sont différents. j'ajouterais aussi qu'il a aussi essayé de traiter l'homophobie mais juste en esquissant le sujet
La guerre et le resseniment qui perdure malgré les siècles passés et ou la moindre étincelle peut remettre le feu au poudre.. et le tout sur fond de conspiration des élus.
Le patriotisme a aussi une grande place dans ce tome, mais un de ses personnages même si il est un grand défenseur de sa ville, il reste juste et impartial face a un crime commis par un de ses compatriotes.
C'est très certainement un des épisodes du disque monde le moins drôle mais qui prône sans doute le plus la tolérance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Nelcie
  24 novembre 2012
Dans ce 21ème volume du Disque Monde, nous avons à faire à du Pratchett dans toute sa splendeur... de l'humour décapant, des phrases cultes, des personnages hauts en couleur... et le tout sur fond de thème sérieux.
Un humour typiquement Pratchettien...
S'il est un domaine dans lequel Terry Pratchett excelle, c'est bien celui de l'humour. Que ce soit par la dérision ou la parodie, avec lui on n'est jamais à l'abri d'une surprise !
Dans cet opus, nous avons donc droit à quelques phrases citées par des personnalités en temps de conflit. Enfin façon Pratchett, j'entends. Pour n'en citer qu'une, on retiendra celle-ci : «malheureusement, les mots appropriés sont plus convaincants avec le renfort d'un bâton bien pointu », phrase qui n'est pas sans rappeler Théodore Roosevelt qui résumait ainsi sa politique étrangère : « parler doucement et avoir un gros bâton ».
Certaines scènes rappellent étrangement des faits survenus en temps de guerre. Par exemple une partie de football organisée entre deux camps ennemis, qui n'est pas sans rappeler la trêve de Noël pendant la 1ère Guerre Mondiale.
Peut-être, vous aussi trouverez-vous d'autres phrases ou faits célèbres repris avec humour dans ce livre. Je vous laisse la joie de les découvrir... Ou pas.
L'assassinat de JFK en prend également pour son grade, la théorie du complot étant largement parodiée. On y retrouve en effet la théorie du tireur isolé, le lieu d'où ce tireur aurait... tiré, à savoir une bibliothèque, mais aussi les aberrations présentes dans le rapport officiel. « Il a donc été touché dans le dos par un archer devant lui qui n'avait pas la force de se servir de l'arme avec laquelle il ne lui a pas tiré dessus de la mauvaise direction...». Propos également évoqués dans le film JFK avec kevin Costner. On retrouvera d'autres clins d'oeil à cette affaire....
Et bien sûr, au fil des pages on retrouvera divers clins d'oeil comme Pratchett sait si bien faire. Retenons par exemple celui fait au film « Lawrence d'Arabie ». Comment ne pas sourire à la description de Carotte en plein désert, affublé de sa robe blanche, menant la troupe ? Ou encore ce « Wib wib wib. — Wob wob wob », qui rappelle quelque peu le cri de ralliement des scouts.

Des personnage absolument déjantés
Dans ce tome, nous avons la joie de retrouver les membres du guet. Une belle brochette d'hommes, euh de... personnages hauts en couleur.
A commencer par son chef, le capitaine Samuel Vimaire, qui ne voit pas d'un très bon oeil le fait de devoir parader en collant avec une plume sur la tête....
Il y a aussi Carotte, ce nain adoptif de deux mètres. Lorsque celui-ci décide de se déguiser à la mode de « Monsieur Patate » c'est tout simplement jubilatoire !
Détritus, le troll. Comme chacun sait, les trolls n'aiment pas la chaleur qui a tendance à les rendre idiots. Alors un voyage en désert klatchien, très peu pour lui ! Son casque réfrigérant lui sera fort utile.
Enfin on retrouve Chicard, un... euh... homme ? pas sûr quand on le voit, mais sa carte d'identité l'atteste. le voir revêtir le costume de Bettie reste assurément l'un des grands moments de livre !!
Les autres membres du guet comme Angua, Hilaria ou Colon son bien évidemment présents.
Outre le guet, nous avons l'honneur de faire la connaissance d'autres personnages, notamment Ahmed 71-heures et son fameux « un coup jehe pars, un coup jehe reviens ». Et quand on lui dit que son nom n'est pas courant, sa réponse aura de quoi déstabiliser l'interlocuteur. Ou faire mourir de rire le lecteur :-D
C'est avec joie que l'on retrouve également Léonard de Quirm, célèbre génie un peu fou qui verra toutes ses inventions détournées en arme de guerre.


Une critique de la société...
Mais derrières ces parodies, ces personnages jubilatoires, on retrouve le thème grave et sérieux de la guerre et conflits en tout genre... et tout ce qui en découle.
Et pour être franche, Pratchett nous donne une grande tarte dans la figure et ne se gêne pas pour nous montrer tous nos travers et nos défauts.
A commencer par le racisme, fruit de l'ignorance et de la peur de l'autre. Ces autres qui « ne sont pas comme nous ».
Le fanatisme bien sûr. Car partir en guerre pour une île tout juste sortie des eaux, il faut être fou !
Les préjugés aussi. Mais qui peut bien manger un oeil de mouton ?
En deux mots : la connerie humaine dans toute sa splendeur.
Et oui, avec son air de ne pas y toucher, Terry Pratchett nous démontre bien toutes ces aberrations que comportent nos sociétés.

En résumé, on a à faire ici à du grand, très grand Pratchett. Certainement l'un des livres les plus réussi de la collection.
J'ai eu le plaisir de redécouvrir les membres du guet, certains sous un jour tout à fait différent. J'ai souri à certains clichés pas piqués des hannetons. J'ai franchement rigolé à certaines scènes, en particulier les apparitions de Ahmed 71-heures ou encore grâce à Bettie. J'ai été ravie de faire la connaissance du Prince Cadram et de Jabbar.
Lien : http://desliresdestoiles.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LeScribouillard
  04 avril 2018
Une île, des gens pas normaux, une enquête. Et la guerre qui se prépare.
Je ne dirais pas grand-chose sur celui-là. À part qu'il est excellent, bien sûr. Mais là, on franchit encore un palier par rapport à d'habitude. Quand je vous disais que c'était le meilleur Vimaire, c'était pas pour rien.
La première partie se passe dans les rues d'Ankh-Morpork avec un nouveau conflit avec ces sales Klatchiens qui osent revendiquer les terres de Leshp. le commissaire doit faire son possible pour calmer tout le monde, sauf que la deuxième vient tout chambouler. Direction le Klatch, avec dunes à gogo et une tribu instillant un sacré humour noir, même si elle ne plaira pas forcément à tous les fans de Franck Herbert...
Riche en scènes croustillantes, du fameux numéro de danse sur lequel nous en informe beaucoup trop la couverture de l'édition Pocket à la petite croisière de Léonard de Quirm, ce tome n'a vraiment qu'un seul défaut, les confusions que l'on peut faire entre l'Empire de Klatch (incluant Al-Khali et le Klatchistan) et le continent de Klatch (l'empire d'Omnia, les Terres d'Howonda), ce qu'on ne vous expliquera pas une seule fois. du reste... eh ben si un meeting FN passe un jour dans votre région, vous pourrez toujours en brandir un exemplaire : arme anti-xénophobie à portée infinie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
InstinctPolaireInstinctPolaire   18 janvier 2015
[...]" Ils ont demandé s'ils devaient vous détacher, mais j'ai répondu que vous n'aviez pas eu assez de repos ces derniers temps, poursuivit Carotte.
- Capitaine, mes bras et jambes sont engourdis comme si on les avait endormis... commença Vimaire.
- Oh, bravo, monsieur, c'est déjà un début.
- Carotte ?
- Oui, monsieur ?
- Je veux que vous écoutiez attentivement l'ordre que je vais vous donner.
- Certainement, monsieur le commissaire.
- Comprenez bien, il ne s'agit pas d'une requête, d'une suggestion ou d'une espèce d'allusion.
- J'ai compris, monsieur le commissaire.
- Comme vous le savez, j'ai toujours encouragé mes agents à penser par eux-mêmes plutôt qu'à m'obéir aveuglément, mais il est parfois nécessaire dans toute organisation de suivre les instructions à la lettre et sans délais.
- Oui, monsieur.
- Détache-moi tout de suite, sinon vous aller regretter toute votre vie de m'avoir détaché !
- Euh... monsieur, vous n'avez pas fait attention, je crois, mais il y a une incohérence dans...
- Carotte !
-Bien sûr monsieur le commissaire. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
TataSkaTataSka   29 mai 2015
- Wazir vient de Smale, vous voyez, expliqua Carotte. Monsieur Goriff, lui, vient d'Elharib, et les deux pays ont cessé de se combattre il n'y a que dix ans. Divergences religieuses.
- N'avaient plus d'armes ? fit Vimaire.
- Plus de cailloux, monsieur le commissaire. Ils étaient à court d'armes depuis le siècle dernier. "
Vimaire secoua la tête. " Ces trucs-là, ça me fiche toujours en l'air, dit-il. Des gens qui s'entretuent uniquement parce que leurs dieux se sont chamaillés...
- Oh, ils ont le même dieu, monsieur le commissaire. Apparemment, c'est à cause d'un mot dans leur livre saint. Pour les Elharbiens, il se traduit par " dieu " et pour les Smalais par " homme ".
- Comment est-ce qu'on peut faire la confusion ?
- Ben, il y a une différence d'un tout petit point dans le texte, vous voyez. Et certains prétendent de toute façon que c'est seulement une crotte de mouche.
- Des siècles de guerre uniquement parce qu'une mouche a chié là où il ne faut pas ?
- Ç'aurait pu être pire, dit Carotte. Un peu plus à gauche, et le mot serait devenu " réglisse ".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lyokolyoko   12 avril 2015
"Vimaire secoua la tête. " Ces trucs-là, ça me fiche toujours en l'air, dit-il. Des gens qui s'entretuent uniquement parce que leurs dieux se sont chamaillés....
- Oh , ils ont le même dieu, monsieur le commissaire. Apparemment, c'est à cause d'un mot dans leur livre saint. Pour les Elharibiens, il se traduit par "dieu" et pour les Smalais par "homme". "
Commenter  J’apprécie          170
InstinctPolaireInstinctPolaire   18 janvier 2015
"[...] J'ai trouvé ce manuel du déguisement dans le magasin de farces et attrapes de la rue Phèdre, regarde.
[...]
- Carotte, ces déguisements sont prévus pour des pommes de terre.
- Ah bon ?
- Regarde, ce sont des pommes de terre qui les portent, tu vois ?
- Je croyais que c'étaient seulement des exemples.
- Carotte, elles ont la tête de monsieur Patate. "
Derrière sa grosse moustache noire, Carotte avait l'air blessé et perplexe. " Pourquoi est-ce-qu'une pomme de terre voudrait se déguiser ? " fit-il
Ils étaient arrivés dans la ruelle le long de l'Université [...] L'entrée officieuse de l'Université n'était toujours connue que des élèves. [...]
Carotte et Angua attendirent patiemment, le temps que quelques autres étudiants franchissent le mur , suivis par le doyen.
" Bonsoir, monsieur, fit poliment Carotte.
- Bonsoir aussi, Patate répondit le doyen qui s'éloigna tranquillement dans l'obscurité.
- Tu vois ?
- Ah, mais il ne m'a pas appelé Carotte, fit observer le capitaine, le principe est bon. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ChtiSuisseChtiSuisse   11 novembre 2016
C’était parce qu’il tenait à l’existence de conspirateurs. Il valait beaucoup mieux imaginer des hommes dans une salle enfumée, devenus fous et cyniques à force de privilèges et de pouvoir, en train de comploter en sirotant une fine. Il fallait s’accrocher à ce type d’image, car on risquait sinon de devoir se rendre à l’évidence, que les malheurs avaient pour cause des gens ordinaires, des gens qui brossaient le chien et racontaient des histoires à leurs enfants pour les endormir mais étaient ensuite capables de sortir commettre des atrocités sur d’autres gens ordinaires. C’était tellement plus facile de tout leur mettre sur le dos à eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Terry Pratchett (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Pratchett
De la magie, des chevaliers, des elfes, des mondes disparus, des dragons, des barbares, des nains, des fées, des orques? Du Seigneur des Anneaux à Harry Potter, la fantasy semble avoir conquis toutes les formes artistiques et ludiques : bande dessinée, illustration, cinéma, séries avec Game of Thrones, littérature, jeux vidéo avec World of Warcraft, jeux de rôle avec Donjons & Dragons? En plus d?une centaine d?entrées, ce dictionnaire dévoile, pour la première fois, tous les secrets de ce genre majeur de l?imaginaire, en explorant les déclinaisons voisines (fantastique, gothique, science-fiction, steampunk?), les grands questionnements, tous très actuels (impératif écologique, rapport à la violence et à l?ordre, visions du passé collectif?), et les principaux auteurs (Robert Howard, J.R.R. Tolkien, Lord Dunsany, T.H. White, Terry Pratchett ou George R.R. Martin).
https://www.editions-vendemiaire.com/catalogue/a-paraitre/dictionnaire-de-la-fantasy-anne-besson/
28 ?, 448 pages Parution 4 octobre 2018
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Terry Pratchett ?

En quelle année est né Terry Pratchett ?

1943
1948
1950
1955

10 questions
100 lecteurs ont répondu
Thème : Terry PratchettCréer un quiz sur ce livre
.. ..