AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Patrick Couton (Traducteur)
EAN : 9782841722990
431 pages
Éditeur : L'Atalante (25/03/2005)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 198 notes)
Résumé :
Quand un jeune homme de lettres, Guillaume des Mots, rencontre l'inventeur de l'imprimerie moderne, le nain Bonnemont, le premier journal d'Ankh-Morpork paraît : La presse d'investigation est née.
Et si le Patricien est accusé de meurtre, si le Guet patine et si MM. Lépingle et Tulipe, médiateurs à gages d'une organisation occulte de comploteurs, sévissent dans la cité, le journaliste doit payer de sa personne. Entre un vampire iconographe à la fascination su... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  14 juillet 2015
La vérité vue par les journalistes et journaleux.
Pratchett avec sa satyre et son humour fait la part belle a la presse sous toutes ses formes : magasine, people, politique. Il n'en loupe pas une, pour mon plus grand bonheur.
Mais comme toujours derrière son humour, Terry Pratchett parle de choses sérieuses et graves.
Un peu de racisme vu par les yeux de la noblesse. Et bien oui il n'y a que les nobles qui sont fréquentables c'est bien connu !!!
Et bien entendu une belle critique sur la naïveté des gens qui lisent les torchons people (ce commentaire n'engage que moi). Que si la presse se vend c'est parce qu'il y a des acheteurs capables de gober tous les mensonges possibles et inimaginables (et parfois ils sont tellement gros qu'on se demande comment certaines personnes peuvent être si crédules)
Bref même si l'humour de Pratchett est un ton en dessous d'autres de ses romans le sujet est plaisant et brulant
Commenter  J’apprécie          220
Phoenicia
  19 janvier 2020
Un des meilleurs tomes des Annales, à n'en pas douter. le résumé promettait une histoire palpitante avec ses 400 p. La Vérité a pour sujet principal la Presse, incarnée par un journaliste zélé : Guillaume des Mots, qui introduit le journalisme d'investigation à Ankh-Morpork.
Alors que la Presse se développe, un complot se trame pour discréditer Vétérini. de nombreux personnages chouchous font leur apparition : le Patricien, Gaspode, le Guet, l'économe, etc. En toile de fond, le fonctionnement de cette métropole cosmopolite et corrompue, ce qui fait tout son charme. Avec ses personnages bigarrés, l'histoire avance sans heurts, est bien rythmée et nous séduit invariablement. Aucune lenteurs, aucun passage un peu long que l'on peut rencontrer dans certains tomes. La Vérité est un tome drôle et qui remplit ses promesses. Un de mes préférés!
#ColdWinterChallenge
LC et Challenge Pratchett
Challenge Mauvais Genres 2020
Challenge 50 objets 2019-2020
Commenter  J’apprécie          190
Luniver
  23 avril 2013
Coup de tonnerre chez les alchimistes (qu'ils n'ont même pas créé eux-mêmes, en plus) : les nains ont trouvé le moyen de transformer le plomb en or. En effet, en assemblant des lettres de plomb, ils parviennent à créer des documents plus vite et en plus grande quantité que n'importe qui auparavant : l'imprimerie est née.
Guillaume des Mots saute sur l'occasion : il gagne sa vie en écrivant des chroniques d'Ankh-Morpork aux souverains étrangers et voit dans cette invention de quoi développer son affaire et de répandre la vérité dans la ville. La réaction de ses lecteurs a de quoi le surprendre : plutôt que de se passionner pour les grandes affaires politiques qui secouent la ville, comme la tentative de meurtre qui implique le Patricien, ils semblent préférer les articles sur les légumes de forme rigolote ou les coutumes ridicules des états voisins.
Ce tome est un peu trop sérieux à mon goût. Je m'attendais plutôt à ce que l'auteur développe une idée qui apparaît dans les premiers chapitres (des lettres qui servent à la fois pour écrire des messages divins et des recettes de cuisine risquent de semer la confusion dans les deux domaines), qui ressemble plus à ce qu'il fait d'habitude. On a plutôt une critique assez convenue sur les abus du journalisme d'investigation et sur le goût du sensationnalisme chez les lecteurs. À noter aussi que le duo omniprésent dans l'histoire de MM. Lépingle et Tulipe doit certainement faire référence à un autre duo célèbre, mais je ne l'ai pas reconnu, ce qui m'a sûrement fait passer à côté de quelques clins d'oeil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
basileusa
  21 janvier 2020
Un tome que j'ai adoré ! On y découvre un nouveau personnage, Guillaume des mots, qui va lancer le premier journal d' Ankh-Morpork et se découvrir en même temps des talents d'enquêteurs. Secondé par une équipe d'enfer,les situations drôles et les périphéries s'enchaînent et on a du mal à poser le livre.D'autant plus que le Guet n'est pas loin ... C'est vraiment un tome rythmé, drôle ,avec des personnages attachants . J'ai envie de dire vivement que je puisse retrouver tous ces personnages !
Challenge Mauvais genres 2020
Challenge séries 2020
Commenter  J’apprécie          162
camille6344a18
  16 octobre 2018
La Vérité est un roman des Annales du Disque-monde de Terry Pratchett. C'est un des romans qui se concentre sur les personnages évoluant en périphérie des personnages habituels de Pratchett. On y rencontre Guillaume des Mots, fils d'aristocrate et homme de lettres. À la suite d'une rencontre avec un groupe de nains ayant en leur possession une presse à imprimer avec caractères mobiles (la première du genre), il décide de fonder un journal. Cela ne se fera pas sans heurts puisque ce faisant il bouscule l'ordre établi par la guilde des graveurs.
Si certains ont honte de lire des romans de fantasy croyant qu'il ne s'agit pas de « bonne » littérature (celle de l'élite littéraire) (Bourdieu, P., 2007) et que ce type de littérature apparaît très rarement dans les palmarès « des livres qu'il faut lire », je crois que celle-ci a un rôle très important à jouer. En effet, tout comme la science-fiction, ce type de roman permet d'avoir un recul par rapport aux sociétés dépeintes dans les ouvrages pour ensuite réfléchir sur la nôtre.
Sous un humour digne des Monty Python se cachent de véritables réflexions sur les injustices sociales et économiques dans la société. Si ce roman n'est pas le plus amusant des Annales, il reste criant d'actualité. L'apparition d'un journal concurrentiel dans lequel est écrit des « anciennes » (c'est-à-dire de fausses nouvelles qui viennent confirmer les fausses croyances de chacun) tout comme le fait que le personnage se retrouve sous une pluie de lettres d'injures à la suite de la première publication du journal donne à penser que ce roman aurait pu avoir été écrit l'année dernière…
Un autre des sujets abordés est celui des grands titres qui doivent marquer l'imagination. Encore aujourd'hui, beaucoup de gens ne font que lire le titre d'un article avant de s'indigner du contenu de celui-ci sans même l'avoir lu (Greenfeld, K. T., 2014).
C'est ce que j'aime chez Pratchett : le fait que l'univers qu'il avait créé semblait si vrai malgré son apparente folie. C'est parce qu'il s'inspirait grandement du nôtre. Et cela se sentait (et se sent encore) dans toute son écriture, de la personnalité des personnages (principaux et secondaires) aux phénomènes sociaux abordés.
[Bourdieu, P. (2007). Bourdieu : les jugements de goût. Repéré à http://www.dailymotion.com/video/x31ksa_bourdieu-les-jugements-de-gout_news
Greenfeld, K. T. (2014). Faking cultural literacy. The New York Times. Repéré à http://mobile.nytimes.com/2014/05/25/opinion/sunday/faking-cultural-literacy.html?_r=3&referrer]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (81) Voir plus Ajouter une citation
LuniverLuniver   20 avril 2013
Il existe, dit-on, deux sortes de gens dans le monde. Ceux qui, quand on leur présente un verre exactement à moitié plein, disent : ce verre est à moitié plein. Et puis ceux qui disent : ce verre est à moitié vide.

Le monde appartient toutefois à ceux qui regardent le verre et disent : Qu'est-ce qu'il a, ce verre ? De quoi ? De quoi ? C'est mon verre, ça ? Ça m'étonnerait. Mon verre à moi était plein ! Et plus grand !

Et, à l'autre bout du bistro, le monde est peuplé de l'autre sorte de gens. Qui ont un verre cassé, ou un verre renversé malencontreusement (le plus souvent par un de ceux qui réclament un plus grand verre), ou pas de verre du tout parce qu'ils étaient derrière tout le monde et n'ont pas su retenir l'attention du serveur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
LuniverLuniver   21 avril 2013
L'interdiction du caractère mobile n'était pas exactement une loi. Mais Guillaume savait que les graveurs n'aimaient pas ce procédé parce que le monde fonctionnait exactement selon leurs désirs, alors merci bien. Le seigneur Vétérini ne l'aimait pas, disait-on, parce que trop de mots n'aboutissent qu'à troubler l'esprit des gens. Quant aux mages et aux prêtres, ils ne l'aimaient pas parce que les mots sont importants.

Une page gravée était une page gravée, entière et unique. Mais si on ôtait les lettres de plomb qui avaient précédemment servi à reproduire les paroles d'un dieu pour composer ensuite un livre de cuisine, que devenait dans tout ça la sainte sagesse ? Et puis que devenait de son côté le pâté ? Quand à imprimer un recueil de sortilèges avant d'employer les mêmes caractères pour un manuel de navigation... Disons que le voyage risquait de se fourvoyer n'importe où.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
PostTenebrasLirePostTenebrasLire   06 janvier 2018
Il existe, dit-on, deux sortes de gens dans le monde. Ceux qui, quand on leur présente un verre exactement à moitié plein, disent : ce verre est à moitié plein. Et puis ceux qui disent : ce verre est à moitié vide.

Le monde appartient toutefois à ceux qui regardent le verre et disent : Qu’est-ce qu’il a, ce verre ? De quoi ? De quoi ? C’est mon verre, ça ? Ça m’étonnerait. Mon verre à moi était plein ! Et plus grand !

Et, à l’autre bout du bistro, le monde est peuplé de l’autre sorte de gens. Qui ont un verre cassé, ou un verre renversé malencontreusement (le plus souvent par un de ceux qui réclament un plus grand verre), ou pas de verre du tout parce qu’ils étaient derrière tout le monde et n’ont pas su retenir l’attention du serveur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LuniverLuniver   21 avril 2013
« Un vol officiel ? répéta lentement monsieur Tulipe.
— Ah, vous êtes en visite dans notre belle cité ? fit le voleur. Alors c'est votre jour de chance, monsieur et... monsieur. Un vol de vingt-cinq piastres vous donne droit à l'immunité dans l'ensemble de la ville pour une période de six mois, à quoi s'ajoute, durant cette semaine, un cadeau à choisir entre ce magnifique service de verres à vin en cristal et un jeu d'accessoires à barbecue très pratique qui fera l'envie de vos amis. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LuniverLuniver   21 avril 2013
Monsieur Tulipe leva une main tremblante. « C'est là que ma vie entière me défile sous les yeux ? dit-il.
— NON, ÇA, C'ÉTAIT AVANT.
— Comment ça ?
— OUI, fit la Mort, ENTRE VOTRE NAISSANCE ET VOTRE MORT. NON, LÀ... MONSIEUR TULIPE, C'EST VOTRE VIE ENTIÈRE TELLE QU'ELLE A DÉFILÉ SOUS LES YEUX D'AUTRUI... »
Commenter  J’apprécie          130

Videos de Terry Pratchett (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Pratchett
"Good Omens" (série télévisée) (2019), adaptée du roman homonyme "De bons présages" ("Good Omens", 1990) de Terry Pratchett et Neil Gaiman - Bande-annonce • VF
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La vérité

La devise du journal le Disque-Monde, minus quelques récurrentes erreurs typographiques, est en fait :

La liberté ne s'use que si on ne s'en sert pas
Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur
La vérité vous rendra libre
Le mot juste

8 questions
37 lecteurs ont répondu
Thème : Les Annales du Disque-Monde, Tome 25 : La Vérité de Terry PratchettCréer un quiz sur ce livre