AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Patrick Couton (Traducteur)
EAN : 9782841724192
473 pages
Éditeur : L'Atalante (22/05/2008)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 193 notes)
Résumé :
" Je vous offre un emploi, monsieur Lipwig, déclara le Patricien.
Celui de ministre des postes. ". Pour Moite von Lipwig, imposteur, arnaqueur professionnel, faux et usage de faux, recel d'abus de toute sorte, le choix est simple : remettre sur pied le service postal moribond d'Ankh-Morpork ou la corde. Une décision épineuse. Mais peut-être faut-il un filou pour réussir là où tant de ses prédécesseurs ont échoué. Surtout que la compagnie interurbaine des clic... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
basileusa
  25 juillet 2020
Moite von Lipwig , un arnaqueur et voleur se voit passer la corde autour du cou . Mais il est sauvé par Vétérini qui lui propose gentiment à la place de devenir ministre des postes avec un golem et de vieux postiers comme assistants. Une poste à l'abandon puisque le clic-clac l'a remplacé. Mais sans compter sur les compétences de Moite et de sa fine équipe, qui va alors concurrencé ce nouveau mode d'expédition.
Même si ce n'est pas le tome le plus drôle, je me suis régalée avec ce tome ! Les personnages secondaires sont extras ! Que ce soit Liard qui se soigne lui-même, Yves le spécialiste des aiguilles ou la vieille institutrice. L'intrigue, même si elle est sans grosse surprise, est intéressante.
Challenge Mauvais genres 2020
Commenter  J’apprécie          312
lyoko
  20 janvier 2016
Moite est un malfrat comme on n'en fait plus. le seigneur Vetérini lui offre le choix (cornélien) : ou la pendaison ou bien il devient ministre des postes et doit redresser financièrement et physiquement celle ci.
Terry Pratchet toujours avec humour dresse une satire du monde financier. un monde qui est capable d'écraser tout sur son passage pour plus et encore plus de pognon sans un dépenser un seul en contre partie. Il fait également la part belle entre les entreprises privées et publiques... et également du modernisme
C'est aussi une belle image de la philatélie que l'auteur rend a travers son roman.
Il montre aussi avec brio qu'on peut être un arnaqueur de première mais que parfois le coeur parle et que n'est pas toujours arnaqueur qui veut.
Je me suis une fois de plus régalée lors de cette visite sur le disque monde , avec un nouveau personnage : Moite, qui a un sacré tempéremment et le coeur sur la main.
Je referme ce livre avec un peu de peine parce que je sais que bientôt mes aventures sur le disque monde vont se terminer et que égoistement je n'ai pas envie qu'elles s'arretent.... mais la vie est ainsi faite et que même si les grands auteurs sont éternels d'une certaine façon ils restent mortels
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Luniver
  09 juin 2014
Moite von Lipwig est un escroc accompli : menteur comme un arracheur de dents, spécialiste des faux en écriture, maître dans l'art de faire miroiter aux gens ce qu'ils veulent voir. Paradoxalement, le roman s'ouvre où il devrait se terminer, c'est-à-dire sur sa pendaison. Personne ne prend la peine de l'informer qu'elle sera truquée, pour lui laisser profiter de l'événement : la surprise est la moitié du plaisir.
Une fois « mort », ses talents peuvent être recyclés : on lui propose en échange de la vie sauve la direction du service de Poste de la ville, délaissé depuis des années. La tâche sera ardue, d'autant que les quatre derniers directeurs sont morts dans des circonstances mystérieuses et que la compagnie de télégraphe ne voit pas le retour de la concurrence d'un bon oeil, mais Moite pourra s'appuyer sur de solides alliés : un vieillard qu'on a oublié de licencier, et un gamin collectionneur d'épingles.
Prachett remet (enfin oserais-je dire) un peu de sang neuf avec ce nouveau personnage assez réussi : fort en gueule et maître en fourberie, c'est le profil idéal pour nous parler d'économie et de mondialisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Zazaboum
  24 juillet 2020
Moite von Lipwig est un arnaqueur doué, sous divers pseudos, mais il arnaqué une fois de trop ! Arrêté dans cette bonne ville d'Ankh-Morpork, il est condamné à être pendu.
Le seigneur Vétérini, Tyran de longue date, fait un tour de passe-passe et sieur von Lipwig se retrouve vivant et en charge de remettre en route la Poste et ce sans possibilité de refus !
Cette vénérable institution a périclité pendant plusieurs années, son déclin est achevé depuis l'apparition des Tours de clic-clac ! Plusieurs Receveurs sont morts d'étranges façons repoussant sans cesse le redémarrage.
Encore un bon cru de Terry Pratchett, avec humour à sa sauce, ironie et dérision sans oublier les jeux de mots. Il fait ici une critique acerbe des milieux de la finance et de l'économie avec sa plume aiguisée, pour notre plus grand plaisir !
CHALLENGE MAUVAIS GENRE 2020
CHALLENGE L.C. DISQUE-MONDE ETE 2020
Commenter  J’apprécie          220
Phoenicia
  14 août 2020
Pratchett nous invite une fois de plus dans son univers déjanté. Au programme : un escroc "repenti", Vétérini qui tire les ficelles, une entreprise capitaliste à faire tomber et une flopée de personnages complètement loufoques.
Un bon menu en somme!
Moite von Lipwig est un escroc. Il séduit, il entourloupe, il vole. Sauf qu'il est pris. Que Vétérini lui offre une seconde vie : redresser la Poste d'Ankh-Morpork, laissée à l'abandon depuis près d'un siècle. Pourquoi lui? Parce qu'il ne peut être que de taille à affronter un autre escroc, celui qui est aux commandes des clic-clacs...
Une intrigue bien ficelée, rehaussée par des personnages hauts en couleurs, inédits ou déjà rencontrés. Voilà ce qui fait le sel d'un tome des Annales réussi.
Alors bien sûr, il faut apprécier le caractère complètement barré. Mais pour qui aime, c'est un délice. Il peut se lire indépendamment des autres tomes, d'autant que c'est la première fois qu'apparaît Moite. Pour autant, comme toujours, les petits clins d'oeil aux autres tomes s'apprécient, c'est indéniable et ajoutent un plus indéniable dont on se rend compte en ayant tout lu.
Dans ce monde burlesque, l'auteur nous montre la critique des sociétés capitalistes dont le seul souci est d'apporter de l'argent aux actionnaires, au détriment de sa mission première. du service public de plus en plus confié à ces entreprises privées et aux dérives auxquelles on aboutit.
Vraiment un bon cru!
Challenge Mauvais Genres 2020
Challenge et LC Pratchett
Challenge Séries 2020
Challenge Pavés 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180

Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
lyokolyoko   18 janvier 2016
"Monsieur Hippobisque était un homme assez jeune qui non seulement courait à l'embonpoint, mais sprintait, sautait et plongeait vers l'obésité. A trente ans, il était à la tête d'une série impressionnante de mentons qui bloblotaient pour l'heure d'une fierté outragée*"

* On a tort de juger sur les apparences. Malgré sa figure, qui était celle d'un porcelet venant d'avoir une idée lumineuse, et sa façon de parler, qui évoquait un petit chien névrosé hors d'haleine mais d'un prix ridiculement élevé, monsieur Hippobisque était peut-être un homme aimable, généreux et dévot. De la même façon, l'inconnu masqué qui sort par votre fenêtre en pull rayé et en grande hâte s'est peut-être tout simplement perdu sur le chemin d'une soirée costumée, et l'homme en robe et perruque qui est le point de mire de la salle d'audience n'est peut-être qu'un travesti entré par hasard se mettre à l'abri de la pluie. Les jugements hâtifs sont souvent abusifs."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          304
lyokolyoko   20 janvier 2016
"Je lis ici dans le courrier des lecteurs, dit la voix du Patricien, que l'expression "enfiler des perles" vient d'un ancien dicton éphébien remontant à deux mille ans, donc antérieur à la mode des perles, mais pas à l'acte d'enfiler, je suppose."
Il abaissa le journal er regarda Moite par-dessus. "Je ne sais pas si vous avez suivi cet intéressant petit débat étymologique ? "
Commenter  J’apprécie          290
okkaokka   29 septembre 2017
p.125.
Est-ce que vous comprenez ce que je dis ? s'emporta Moite. Vous ne pouvez pas vous amuser à tuer les gens comme ça !
Pourquoi Pas ? Vous Le Faites Bien. » Le golem baissa le bras.
« Quoi ? Cracha Moite. Sûrement pas ! Qui vous a dit ça ?
- Je L'Ai Deviné. Vous Avez Tué Deux Virgule Trois Trois Huit personnes, répondit calmement le golem.
- Je n'ai jamais levé la main sur quiconque de ma vie, monsieur Lapompe. Je suis peut-être... tout ce que vous savez, mais je ne suis pas un tueur ! Je n'ai jamais même dégainé une épée !
- Non, C'Est Vrai. Mais Vous Avez Volé, Détourné, Escroqué Et Fraudé Sans Discrimination, Monsieur Lipwig. Vous Avez Ruiné Des Commerces Et Détruit Des Emplois. Quand Des Banques Font Faillite, Ce Sont Rarement Les Banquiers Qui Meurent De Faim. Vos Manœuvres Ont Spolié De Leur Argent Ceux Qui En Avaient Déjà Peu. Vos Innombrables Petites Combines Ont Précipité La Mort De Tas De Gens. Vous Ne Les Connaissez Pas. Vous Ne Les Avez Pas Vus Saigner. Mais Vous Leur Avez Ôtez Le Pain De La Bouche Et Arraché Les Vêtements Du Dos. Pour Vous Amusez, Monsieur Lipvig. Pour Vous Amusez. Pour Le Plaisir Du Jeu. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
okkaokka   30 septembre 2017
p.438.
- Mais vous ne pouvez rien prouver. Il paraît que tout était légal.
- J'en doute. Mais ça n'a pas d'importance. Je n'ai pas besoin de prouver quoi que ce soit. J'ai dit que ce serait une affaire de mots, des mots qu'on peut déformer, qu'on peut vriller dans la tête des gens pour qu'ils pensent comme on le souhaite. On va envoyer un message à nous, et vous savez quoi ? Les gars dans les tours tiendront à le communiquer, et, quand les gens sauront ce qu'il dit, ils tiendront à le croire, parce qu'ils voudront vivre dans un monde où c'est vrai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
VvAVvA   09 novembre 2016
- Ce qui est planté dans votre pied est un talon de dix centimètres, modèle Mitzy "Belle Lucrèce", la chaussure la plus dangereuse au monde. En matière de pression par centimètre carré, ça équivaut à se faire marcher dessus par un éléphant très pointu. Maintenant, je sais ce que vous pensez : "Est-ce qu'elle peut me l'enfoncer de part en part jusqu'au plancher ?" Eh bien, vous voyez, je n'en suis pas sûre moi-même. La semelle de votre soulier peut m'opposer une certaine resistance, mais c'est la seule. Remarquez, ce n'est pas le plus inquiétant. Le plus inquiétant, c'est qu'on m'a forcée pour ainsi dire sous la menace d'un couteau à prendre des leçons de dance étant petite, ce qui veut dire que j'ai le coup de pied aussi vigoureux qu'un mule ; vous êtes assis devant moi ; et j'ai une autre chaussure. Bien, je vois que vous avez compris. Je vais maintenant retirer mon talon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Terry Pratchett (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Pratchett
"Good Omens" (série télévisée) (2019), adaptée du roman homonyme "De bons présages" ("Good Omens", 1990) de Terry Pratchett et Neil Gaiman - Bande-annonce • VF
autres livres classés : posteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Terry Pratchett ?

En quelle année est né Terry Pratchett ?

1943
1948
1950
1955

10 questions
114 lecteurs ont répondu
Thème : Terry PratchettCréer un quiz sur ce livre