AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266295376
448 pages
Éditeur : Pocket (27/06/2019)
4.29/5   41 notes
Résumé :
Mélissandre a tout ce qu'elle désire dans la vie : un emploi qui fonctionne, le fiancé parfait, l'appartement de ses rêves. Son avenir est, selon elle, d'ores et déjà tracé. Mais un soir, lors de l’enterrement de vie de jeune fille de sa meilleure amie, une étrange femme va la mettre au défi de tenter l'expérience de l'hypnose et sa vie va s'en trouver complètement chamboulée.

Revivant, en songe, la vie aussi dangereuse qu'exaltante d'Eveline, bohémie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
4,29

sur 41 notes
5
19 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Daniella13
  18 février 2018
C'est un COUP DE COeUR !! J'ai été touchée par l'ensemble de l'histoire, par la délicatesse de l'auteure, par le sujet traité. C'est un sans faute pour moi !
Lors de l'enterrement de vie de jeune fille de sa meilleure amie, Méli, sceptique sur le sujet, va se faire hypnotiser.
Elle se retrouve dans la peau d'Éveline, une jeune voleuse à la cour des Miracles, et va vivre au coeur de ses songes, la vie d'Evy qui se déroule au 17ème siècle.
Méli a pourtant tout pour être heureuse, un fiancé avec une bonne situation, un bon travail et un super appartement.
Mais ses rêves vont prendre le dessus sur son quotidien et l'emmener à faire des choix qui vont bouleverser sa vie. Notamment quand elle rencontrera Ric, qui ressemble étrangement à Cam, le garçon dont est amoureuse Evy.
Une totale remise en question...
Fille de bohème a été un plaisir à lire. L'auteure, Vania Prates arrive à mêler passé et présent avec une main de maître. C'est donc sans étonnement que l'on apprend que son roman a été le coup de coeur du jury du Prix du livre romantique. Son écriture est fluide et captivante, tout en restant dans la simplicité. On accroche à chacun de ses personnages et on adhère extrêmement vite à l'histoire car dès les premiers chapitres, le décor est planté.
Tout d'abord nous avons Mélissandre, alias Méli, qui est une femme travailleuse, qui réussit dans sa vie, qui a une bonne situation et un fiancé de rêve. On pourrait être jaloux de sa situation mais viens les questions suivantes : Est-elle vraiment heureuse ? A t'elle réalisé ses rêves ? A t'elle des projets pour l'avenir ?
Car c'est bien de tout avoir pour plaire à la société mais encore faut-il que cette vie contribue à notre bonheur.
Nous la voyons donc évoluer à travers ces questions après sa soirée où elle a été hypnotisée. Et l'on s'attache facilement à son personnage qui peut nous ressembler au cours de sa remise en question.
En opposition à Méli, nous avons Eveline, dit Evy, celle qu'elle retrouve lors de ses rêves. Autant l'une a tout, mais l'autre n'a rien. Elle est une voleuse, qui vit à la cour des Miracles et se nourrit de ses larcins. Elle est pleine de vie et a besoin de sa liberté pour se sentir heureuse. Elle est amoureuse du fils de leur chef, Cam, mais refuse de se donner à lui de peur de perdre sa liberté. Même si elle l'aime à en mourir il va lui falloir choisir entre son amour et sa liberté. Mais quand on aime réellement une personne n'est-on pas prêt à tout abandonner pour elle ? Nous allons donc suivre son histoire avec beaucoup d'intérêt et je dois dire que j'ai adoré son personnage. Une fille de rien, qui cherche toujours à en apprendre plus et qui a le coeur sur le main. Elle va même se lier d'amitié avec une noble, Mme de la Chapelle. Cette dernière a un passé tragique et nous pousse à être attendri par sa vie, ses choix et ses souffrances. Nous avons encore ici deux oppositions qui sont frappantes, la noble cultivé et riche, face à la pauvre inculte et démunie. Et pourtant leur relation va être très touchante.
Nous avons aussi Ric et Cam. Ses deux garçons dont la ressemblance est frappante mais dont la vie est relativement différente. Ric, qui vit dans notre présent, est quelqu'un de posé avec le coeur sur la main et aime à aider son prochain. Il va proposer son aide à Méli et leur vie va être chamboulée.
Cam, qui vit dans le passé est l'amour d'Evy, il vit comme elle à la cour des Miracles et doit en reprendre le flambeau. Son but premier étant de protéger leur secret et que personne ne trouve leur lieu de vie commune. La cour des Miracles étant beaucoup plus important que le reste. Mais il va devoir faire un choix entre reprendre la suite de son père ou choisir sa bien aimée...
Pour finir j'ai bien aimé le personnage de Mandino, celui qui va expliquer à Méli qu'elle revit une de ses anciennes vies grâce à l'ouverture qu'a créé l'hypnotiseuse. Il vit dans la simplicité et apporte l'apaisement au fil des pages. Il apporte un plus à l'histoire et nous laisse sous entendre certaines leçons de morales.
Je remercie de tout coeur les éditions Charleston pour l'envoi de ce chef-d'oeuvre qui m'a beaucoup touché et la masse critique de Babelio qui m'a permis de découvrir une nouvelle auteure et un roman hors du commun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          562
Labibliothequedemarjorie
  26 avril 2019
"Fille de bohème" est une histoire se déroulant à Paris à deux époques différentes: de nos jours dans le milieu aisé et hautain et au 17ème siècle dans le monde des miséreux et des laissés-pour-compte de la Cour des Miracles.
Je n'ai vraiment pas aimé l'environnement social de Mélissandre. Son fiancé et ses amis sont assez pédants. J'ai trouvé lassant leurs idées et leurs échanges, beaucoup trop orgueilleux et méprisables.
A l'inverse, Eveline est un personnage très attachant. C'est une bohémienne vivant de vols et de menus larcins. Ses récoltes ainsi que celles de ses acolytes sont partagées à la Cour lors de grandes fêtes sous le regard bienfaisant du grand Coësre qui dirige tout ce petit monde. Il n'y a pas de cachotteries ni de trahison.
Cependant, Eveline veut aller de l'avant. Camélien, son ami, va prendre la relève dans la direction de la Cour des Miracles et lui demande d'être officiellement sa compagne. Dans un premier temps, Eveline refuse. Elle ne souhaite pas s'enfermer dans ce rôle toute sa vie. Son amitié envers une aristocrate qui va lui apprendre à lire en échange d'un service lui permet de voir l'avenir sous un autre oeil.
J'ai adoré l'alternance des chapitres entre les deux époques. Les rêves de Mélissandre deviennent de plus en plus réalistes à chaque fois. Elle ressent les sentiments d'Eveline, et a l'impression d'être dans son corps, de vivre son quotidien de vol et de débrouillardise et s'y plaît. Elle en est tellement perturbée qu'elle en vient à remettre en cause sa vie et tout ce qu'elle a construit jusqu'à aujourd'hui, même ses fiançailles.
J'ai beaucoup aimé me projeter dans le monde de la Cour des Miracles, haut lieu de l'insouciance et du délit, mais aussi celui de la pauvreté, des malades et des orphelins. Il s'agit d'un endroit dangereux, ultra-protégé, caché et tout de même bien organisé. Il est difficile à trouver. Certains croient encore en une simple légende. Y être accepté, c'est faire partie d'une grande famille où le partage, l'honnêteté et le soutien en sont les règles essentielles. A la lecture, on ne peut pas s'empêcher de penser au personnage d'Esmeralda.
Une lecture passionnante !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Clem_YCR
  18 février 2018
J'ai acheté Fille de bohème sans vraiment en lire le résumé, tout simplement parce que jusqu'à présent, j'ai apprécié tous les livres de l'auteure. Six livres et au moins trois genres littéraires plus tard, Vania Prates réussit l'exploit de me séduire à nouveau. Il n'y a pas à dire, cette fille est une magicienne, elle arrive à prendre possession de n'importe quel genre et de nous y rendre accro.
Contrairement aux précédents écrits de Vania, Fille de bohème est publié chez les éditions Charleston; il s'agit même du coup de coeur du prix du livre romantique. Dès les premières pages, nous sommes plongé dans la vie bien rangée de Mélissandre, à qui tout réussi, mais pourtant il lui manque l'essentiel. Tout va commencer par un défi lancé par une hypnotiseuse, auquel elle ne peut échapper, sous peine de perde la face, et sa vie va changer du tout au tout.
J'aurai tendance à dire que cette romance a malgré tout des aspects fantastiques, car, comme Mélissandre, j'aurai tendance à dire que je ne crois que ce que je vois. Certaines choses dépassent clairement mon entendement et, si je ne nie pas les capacités que peut avoir l'hypnose (sans pour autant l'avoir testée moi même), il y a tout de même certaines limites à ne pas franchir. L'expérience que va vivre Mélissandre est donc pour moi magnifique mais imaginaire ! Vient se poser la question de destin, encore une chose non quantifiable mais à laquelle on ne peut s'empêcher de penser parfois, souvent. Les circonstances de tel ou tel évènement et les conséquences qui en découlent sont parfois tellement improbables qu'on ne peut s'empêcher de ce dire : et si tout était déjà écrit ? Dans le cas de Mélissandre, et encore plus si l'on a pris le temps de lire le prequel (proposé gratuitement par l'éditeur), on ne peut nier qu'il est quelque part question de destin.
Fille de bohème nous amène sur les traces de Mélissandre, en quête d'elle-même, et d'Eveline, voleuse à la cour des Miracles (pour la petite anecdote, j'ai récemment lu le bossu de Notre-Dame avec mon fils et j'ai beaucoup aimé retrouvé l'ambiance de la cour). L'écriture est très belle, comme d'habitude, les mots s'enchainent et donnent vie aux personnages et à leurs sentiments, les descriptions des lieux nous permettent de très bien nous les représenter (même sans être Parisien). Moi qui ai tendance à toujours réfléchir et prévoir ce qui va arriver, j'avoue m'être laissée mener par la plume de Vania, ainsi, je n'ai pas du tout vu venir le rapprochement entre Méli et Evy par la personne de Ric (ce qui aurait pourtant pu sembler plus qu'évident).
Vania, à travers ce récit, nous fait l'inventaire des travers de ce monde; c'est du moins ce que j'ai ressenti. Nous passons à côté de tellement de choses en ne prêtant attention qu'à notre petite personne, notamment à travers les réseaux sociaux, où fleurissent selfies et étalage de notre vie. Parfois ça en est presque navrant, lorsque l'on voit ce pauvre Sébastien se prendre lui même en photo lors de soirées entre potes. J'ai également trouvé particulièrement criant la description du voyage en métro faite par Méli lorsqu'elle ouvre enfin elle même les yeux. Car c'est ce que va finalement comprendre Mélissandre: à quoi bon un travail bien payé, des responsabilités, un fiancé et un appartement de standing si c'est pour vivre à moitié; être à l'abri du besoin certes mais sans être heureux car il nous manque l'essentiel: le rapport aux autres; que ce soit à travers l'amour ou simplement l'amitié, mais la vraie amitié, celle pour qui les apparences n'importent pas.
J'ai adoré ma lecture, j'ai adoré les personnages, la manière dont tout est lié, les dialogues, les échanges, les évolutions, la vie en communauté, les histoires d'amour, que l'on pourrait qualifier d'épiques (notamment en ce qui concerne Cam et Eveline) et surtout Mandino. Ce petit bout d'homme, qui parle un peu à la manière de Yoda, et qui est d'une sagesse et d'une gentillesse extrême; ce petit bout d'homme qui aura trouvé son ange en Méli.
Tout au long du roman on passe d'un personnage féminin à l'autre (Méli/Evy), par l'intermédiaire de chapitres plutôt courts. Par moment j'ai été frustrée d'en quitter une pour retrouver l'autre, mais au final, les deux histoires s'enchainent bien et trouvent un dénouement parfait.
Si certains aspects peuvent paraitres un peu poussés: notamment les personnes partageant la vie de Méli "avant" (je me doute que de telles personnes existent probablement mais je n'en ai encore jamais côtoyé et vous vous rappelez hein : Saint Thomas), Fille de bohème reste une très belle lecture à laquelle on a envie de croire. Une histoire qui par moment nous prend aux tripes, nous angoisse (oui, parce qu'il y a de l'action aussi) et m'a même amené à me ronger les ongles !
Je suis enfin complétement tombée amoureuse de l'immeuble dans lequel Méli va être hébergée ! Une vie en communauté comme on en voit peu, je pense, mais qui donne le sourire et nous donne juste envie de les rejoindre. Dis Vania, tu vis dans un immeuble comme ça toi ?

C'est donc en toute objectivité que je vous conseille de tenter l'aventure : laissez-vous hypnotiser et plongez tête la première dans les aventures de ces filles de bohème.

Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeslivresdeRose
  11 mai 2018
J'ai lu ce livre dans le cadre du BFF reading Challenge (pour la thématique de mars…oups !).
Quand j'ai vu ce livre parmi les sorties Charleston de janvier, il m'a directement interpellée : j'ai, en effet, toujours été fascinée par la cour des Miracles et tout ce qui l'entoure. En découvrant le résumé, cependant, j'ai fait trois pas en arrière : les mots « hypnose » et « développement personnel » m'ont un peu rebutée…Je sais que ce style de lecture est apprécié par de nombreux lecteurs (Ne me jetez pas la pierre !^^), mais, pour ma part, j'ai toujours eu peur du côté « moralisateur », même indirecte, de ce genre de livre…Toutefois, c'est plus un a priori qu'autre chose puisque je n'en ai pas lu énormément ; je suis donc assez mal placée pour juger quoi que ce soit (ce qui n'est d'ailleurs pas mon but… !). Disons simplement que ce « genre » ne m'attire pas pour le moment !
Et, comme d'habitude ces derniers temps, c'est en lisant des avis sur la blogo (dont celui de….) que je me suis finalement décidée à l'acheter. Ce roman possédait, en soi, tous les ingrédients que j'apprécie habituellement, à savoir : une histoire à deux voix qui se déroule sur deux époques différentes, un côté historique, un brin de romance et du suspens. de plus, finalement, le sujet de l'hypnose m'intriguait également…J'ai donc sauté le pas et…. je suis tellement contente de l'avoir fait et de ne pas être passée à côté de ce livre ! Ce n'est pas un coup de coeur mais il ne lui manquait pas grand-chose !
Je ne me lasse pas de ces récits où deux temporalités s'entrecroisent. Si, au départ, j'ai davantage accroché à l'histoire d'Eveline, petite voleuse à la Cour des Miracles, j'ai ensuite tout autant dévoré les passages concernant Mélissandre, jeune femme du 21ème siècle.
Eveline est une voleuse au grand coeur curieuse et courageuse. L'intrigue qui la concerne est prenante et émouvante. Les personnages qui gravitent autour d'elle (Cam et Mme de la Chapelle, entre autre) sont très attachants avec des idées parfois en avance sur leur temps. J'ai beaucoup aimé suivre Eveline dans les ruelles de Paris, jusque dans l'antre de la Cour des Miracles. Cette fameuse Cour est régie par un roi et possède ses propres lois. La vie que mène ces bohémiens est risquée et pleine de danger. Ils peuvent se faire prendre à tout moment ! Cependant, entre eux, règne un esprit de camaraderie à toutes épreuves et une franche solidarité. L'image que nous propose l'auteure est, pour moi, un peu tronquée : si ces criminels de toutes sortes se serraient certainement les coudes, je pense toutefois que Vania Prates minimise la violence et la misère qui devaient aussi sévir dans ces lieux. Elle dépeint une version très romantique de la Cour des Miracles, qui donne envie d'y vivre mais qui est faussée, selon moi. Cette vision m'a, par contre, parfaitement convenu dans ce récit.
J'ai beaucoup parlé d'Eveline et de la Cour des Miracles mais l'histoire débute, en réalité, aux côtés de Mélissandre dans un chic appartement parisien. J'ai eu beaucoup de mal avec ce personnage au départ. Elle est engoncée dans sa petite vie bien rangée, en apparence parfaite, reflet de sa réussite aussi bien sociale que sentimentale mais qui, sous sa surface vernissée, se révèle en réalité terne et sans saveur. Son comportement et ses réflexions ne m'ont pas plu. C'est une jeune femme hautaine pour qui tout semble du. Cependant, je me doutais qu'elle allait évoluer et que je finirais certainement par l'apprécier. Son fiancé, quant à lui, est la carricature du jeune homme d'affaire, sûr de lui dont la vie est propre, nette et sans surprise. Beurk ! L'auteure l'a certainement fait exprès mais je le trouve très cliché et sans nuance, tout comme les autres amis de la jeune femme, d'ailleurs.
Mandino, chez qui Mélissandre va chercher de l'aide suite à sa séance d'hypnose, est un petit homme très particulier et très sympathique. Il traite ses patients de manière assez originale et ceux qui souhaitent avoir un rendez-vous avec lui ont tout intérêt à s'armer de patience. Je vous laisse découvrir pourquoi ! 😉 Et puis, Ric….j'ai eu un énorme coup de coeur pour lui ! Ce gars est juste parfait. Son côté artiste bohème au grand coeur m'a totalement fait craquer. Il est doux, attentionné et protecteur envers ceux qu'il aime (c'est-à-dire, entre autre, tous les gens de son immeuble). Il est peintre et musicien...Que demander de plus !?? Il a une sorte de pudeur au départ et garde ses distances avec Melissandre, ce qui rajoute encore à son charme. J'étais impatiente de découvrir ce qui se cachait derrière cette retenue même si je sentais déjà que tout me plairait !
Venons-en à ce qui m'a le plus fait rêver dans ces chapitres consacrés à Mélissandre…l'endroit où ils se déroulent !! Quel est LE lieu de prédilection pour ceux qui recherchent l'esprit bohème de Paris… ?? Je vous le donne en mille : Montmartre !! Percevoir cet endroit que j'affectionne tant à travers les yeux d'un peintre était tout simplement magique ! J'ai adoré me balader dans les ruelles au petit matin quand seuls les artistes occupent la place du Tertre, profitant de ce moment de calme pour exercer leur art en toute tranquillité ou juste après la pluie quand les touristes l'ont désertée, trop pressés de se mettre à l'abri ! J'ai été enchantée de suivre les personnages dans des petits bars pittoresques animés par des musiciens locaux. Les descriptions sont fabuleuses. J'avais vraiment l'impression d'y être !
La raison pour laquelle cette lecture n'est pas un coup de coeur, est du au sentiment de facilité que j'ai ressenti : tout finit par s'arranger trop simplement. C'est sans doute le but de ce style de roman un brin « feel good » et j'aime beaucoup les happy-end mais, dans ce cas, je n'ai pas toujours trouvé le tout très réaliste. Il y avait un côté surfait, un peu too much par moment, surtout concernant l'histoire de Mélissandre. J'ai moins eu ce sentiment vis-à-vis d'Eveline. de plus, les personnages manquaient de nuance : Eveline, la voleuse au grand coeur, Ric, le peintre bohème et protecteur, Mélissandre, la jeune fille riche et hautaine qui découvre les plaisirs simples de la vie, son ex fiancé le salaud égoïste qui ne pense qu'à son image,….Je pourrais continuer pour presque tous les personnages. Si je les ai tous énormément appréciés, je ne peux pas m'empêcher de les trouver terriblement clichés.
En bref, une excellente lecture, proche du coup de coeur ! L'univers très bohème m'a charmée, tout comme les personnages terriblement attachants (surtout le beau Ric 😉) ! Cependant, j'ai tout de même regretté le côté cliché de la plupart d'entre eux et les facilités prises par l'auteure au niveau de l'intrigue. Toutefois, ces éléments ne m'ont dérangée durant ma lecture. C'est davantage avec le recul, en réfléchissant à pourquoi ce livre n'était pas un coup de coeur que ces réflexions me sont venues ! Si vous aimez Paris, Montmartre, La Cour des Miracles, les histoires se déployant sur deux temporalités, les femmes fortes et courageuses, je vous le conseille à 100% et je gage que les défauts que j'ai relevés vous sembleront secondaires durant votre lecture tout comme ils l'ont été pour moi !
Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sourisetdeslivres
  20 février 2018
Mon cher lecteur, voici un livre qui va t'emmener du Paris de Louis XIII à notre époque.
Une histoire passionnante, une quête d'identité et une très belle romance.
Meli (Mellissandre) est une jeune femme accomplie.
Elle a acheté un appartement dans le 16e ; elle est fiancée à Sébastien et elle grimpe les échelons à son travail.
Lors d'une soirée d'enterrement de vie de jeune fille, elle se fait hypnotiser, ce qui au départ est un défi, car elle n'y croit absolument va complètement bousculer sa vie.
Depuis elle, rêve chaque nuit d'Éveline, une jeune voleuse vivant à la Cour des Miracles au 17e, amoureuse de Cam (Camelien) le futur roi de la Cour des Miracles quand son père lui passera la main. Meli est troublée par ses rêves, elle en vient à avoir peur de s'endormir.
Qui était Éveline ? À-t'elle existé ? Que lui a fait cette hypnotiseuse ? Comment retrouver une vie normale ?
L'incursion dans la Cour des Miracles à travers le personnage d'Éveline m'a passionnée.
Un monde que j'adore retrouver en littérature.
Les rêves que fait Melissandre sur Éveline nous racontent la vie d'Éveline, son quotidien à elle, mais aussi des autres habitants de la cour.
L'alternance de temps avec le présent de Meli est parfaitement gérée.
Tu as envie de lire ce qu'il va se passer pour les deux héroïnes et comprendre pourquoi Meli rêve de Evy.
Tu n'as aucune difficulté à passer d'une narratrice à l'autre, tout est fluide, bien orchestré et suffisamment décrit pour que la Cour des Miracles et Montmartre lèvent le voile devant tes yeux.
Une écriture immersive qui te plonge dans les lieux et les époques.
Vania Prates crée une histoire fantastique, elle te dresse une galerie de personnages tous réussis et attachants, que ce soit à n'importe laquelle des époques.
J'ai été embarquée dans le roman dès les premiers chapitres.
Si au départ je n'aimais pas le caractère de Meli, une bourgeoise typique, j'aimais encore moins Sébastien et Laura, celle-ci grâce à ses rêves qu'elle fait sur Evy va remettre toute sa vie en question. Evy est altruiste, aimante, se satisfait de ce qu'elle a tout le contraire de Meli.
Elle rêve, mais ses songes vont la réveiller et lui permettre de mettre sa vie en perspective. Est-elle vraiment heureuse avec la vie qu'elle mène ?
"Plusieurs à marcher dans Paris, et je me sentais toujours aussi mal, écoeurée par ce que j'avais découvert sur moi. Avais-je toujours été comme ça ? ambitieuse, insensible et égocentrique ?"
"J'avais tout ce que j'avais toujours voulu. Tout, sans exception. Mais avais-je vraiment ce dont j'avais besoin ? Avais-je l'essentiel ? Et qu'est ce que c'était exactement l'essentiel"
Au fur et à mesure du récit, je me suis attachée à Meli.
Elle va repartir de zéro et affronter seule sa vie sans avoir peur du qu'en dira-t'on.
Le studio qu'elle loue dans un immeuble de Montmartre est un microcosme de la Cour des Miracles. Comme si les deux époques étaient calquées l'une sur l'autre.
Meli va apprendre avec les habitants ce qu'est l'entraide, l'amitié, la solidarité et les véritables fêtes.
Les protagonistes de notre siècle sont tous captivants, que cela soit Blandine, Ed, Ric, le vieux Robert, Diana, Lucas et Barnabé, tous forment une famille.
Ric va l'aider à comprendre ses rêves en lui donnant l'adresse de Mandino, un vieil homme, sage qui m'a beaucoup ému.
Sage dans sa manière de travailler l'hypnose et les plantes, mais aussi par les paroles qu'il dit à Meli. Il a un regard sur le monde d'aujourd'hui que j'ai grandement apprécié, car je partage sa philosophie.
Je me suis plus fortement identifiée à Evy. Son amour, pour Cam, est beau ; la romance est présente sans l'être de trop ; ce sont les héroïnes qui sont mises à l'avant .
Si Meli n'est plus prête à tout faire pour un homme ; Evy si elle devient la compagne du futur roi de la cour elle ne pourra plus voler et sortir au gré de ses envies.
Aura-t-elle la force de renoncer à sa liberté par amour ?
La quête qu'elle va mener pour Madame de la Chapelle est passionnante et émouvante. Tu as envie de la voir mener à bien la mission qu'elle s'est donnée en échange que cette dame de la noblesse lui apprenne à lire.
Comme je te le disais grâce à ses personnages Vania Prates t'immerge parfaitement dans le Paris des deux époques.
Évoluer parmi les habitants de la Cour des Miracles m'a complément dépaysée, enthousiasmée. Les protagonistes secondaires sont habilement construits : Antoine, Gaspard, Rony, La petite Clémence, Julie, même le grand Coestre, roi de la cour.
J'ai adoré évoluer parmi eux ; je me suis glissée dans la peau de Evy. Les rêves de Meli sont imbriqués à Evy.
La grande force du roman est que tout est lié.
Les deux vies se mêlent et s'entremêlent sans que tu sois perdu.
Tu as autant hâte de retrouver l'une que l'autre.
Ce roman habilement construit allie la romance, le suspens, une enquête, une prise de conscience de ce l'on attend de la vie, une leçon, un message que fait passer l'auteure surtout par Meli et un peu par Evy qui va être elle aussi confronté à des choix de vie épineux.
En bref à lire si tu aimes le Paris, historique et contemporain. Si tu aimes les femmes fortes qui n'ont pas peur de se mettre en danger et qui gardent leur conviction.
Si tu aimes les quêtes identitaires et les enquêtes.

Sans être un coup de coeur, j'ai adoré ma lecture. Je l'ai dévoré, impossible de le poser une fois commencé. Encore un très bon roman Charleston.

Lien : http://luciebook.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Daniella13Daniella13   17 février 2018
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe, mais d'apprendre à danser sous la pluie
Commenter  J’apprécie          410
Daniella13Daniella13   12 février 2018
Et dans son cœur, je reprendrai la lumière qu'elle m'a dérobée
Commenter  J’apprécie          290
ma_bouquineriema_bouquinerie   01 février 2021
"Lumière. Ce mot traversa mon cœur et mon esprit, s'ancra dans mon âme. C'était exactement ça. [...]. Celle dont tout le monde a besoin pour le guider sur la route de la vie. Une route semée d'embûches, sombre parfois, tourmentée, parsemée de côtes de de vallons, mais tant qu'on a notre lumière, on se sent prêt à affronter chaque obstacle qui pourrait se dresser devant nous. "
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   19 février 2018
Je jetai un coup d’œil à mon portable, abandonné sur une commode, à cause de tout ce qu’il représentait. La déception, la tristesse, la culpabilité. Chaque fois qu’il se mettait à sonner, c’était pour m’apporter l’une de ces émotions. Déception lorsque je me rendais compte qu’il ne s’agissait jamais de Sébastien. Jamais. Pas un seul appel pour discuter de ce qu’il s’était passé, pour s’assurer que j’allais bien, pour comprendre, peut-être, ce qui m’avait amenée à prendre une décision si radicale. Non pas que je regrettais, mais j’avais du mal à concevoir qu’après tant d’années de relation, il ne restait pas même une once de compassion ou d’amitié entre nous. Il m’avait tout simplement rayée de sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   19 février 2018
Je ne suis pas une sorcière, je ne lis pas dans les pensées, ni l’avenir ni rien de ce genre. J’ai simplement remarqué en entrant ici hier que vous étiez chagrinée. Je pense que vous avez un secret. Un poids que vous portez depuis un moment et vous avez accepté mon marché parce que vous pensez que je peux vous aider. Mais en même temps, vous craignez de trop m’en révéler, car vous ne me faites pas confiance. C’est pour ça que vous ne m’en parlez pas. Vous attendez… quelque chose. J’ignore quoi. Vous pensez peut-être pouvoir trouver quelque chose sur moi, avec le temps, qui vous servirait à faire pression sur moi pour m’empêcher de parler ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : hypnoseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4198 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..