AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Terre d'Ombre tome 1 sur 3
EAN : 9782365384827
338 pages
Rebelle Editions (20/01/2017)
4.4/5   15 notes
Résumé :
« Personne ne peut se vanter de l’avoir vraiment connue, même pas moi. Elle était comme le vent, impossible à attraper, impossible à apprivoiser. Sa présence, à elle-seule, suffisait à faire taire tout un bataillon, à mettre à genoux le plus fier des généraux. Ce ne sont pas des paroles en l’air, je l’ai vue faire... Constamment persécutée, elle devait écourter ses apparitions au maximum. C’est ce qui a créé ces rumeurs, celles qui disent qu’elle n’était qu’une ombr... >Voir plus
Que lire après Terre d'Ombre, tome 1 : MessagèreVoir plus
Cet autre monde, tome 1 : Souffrances par Evans

Cet autre monde

Lil Evans

4.33★ (74)

3 tomes

Les Els, tome 1 par Roy

Les Els

H. Roy

4.09★ (701)

3 tomes

Phitanie, tome 1 : L'autre Monde par Croville

Phitanie

Tiphaine Croville

4.00★ (86)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,4

sur 15 notes
5
7 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Résumé de l'éditeur

"Personne ne peut se vanter de l'avoir vraiment connue, même pas moi. Elle était comme le vent, impossible à attraper, impossible à apprivoiser. Sa présence, à elle-seule, suffisait à faire taire tout un bataillon, à mettre à genoux le plus fier des généraux. Ce ne sont pas des paroles en l'air, je l'ai vue faire... Constamment persécutée, elle devait écourter ses apparitions au maximum. C'est ce qui a créé ces rumeurs, celles qui disent qu'elle n'était qu'une ombre. Elle l'était, oui, mais parce qu'elle n'avait pas le choix… " le jour même de son mariage, Lake voit toute sa vie s'écrouler. Elle n'est pas comme tout le monde. Il y a bien quelque chose qui grandit en elle, qui s'installe, qui la tiraille. Obligée de s'exiler à Ceslaw, la grande cité de Terre Alpha, après un terrible événement, Lake ne de­vra pas seulement faire face à son terrible secret, mais aussi à des complots politiques, à des traîtres insoupçonnés, au plus fin des manipulateurs et à la plus ancienne des vérités. La vie et la mort se retrouvent étroitement liés.

J'ai tout bonnement dévoré ce roman ! Vania Prates a ce don de nous emporter dès les toutes premières pages dans son univers sans aucun effort de notre part. Ce qui est étonnant dans ce livre, c'est que dès le départ on se retrouve au milieu de préparatifs de mariage et on ne sait pas tout de suite avec qui Lake, notre personnage principal, va se marier. On comprend très rapidement que pour Lake le mariage n'est pas une priorité et que c'est son travail de guérisseuse qui lui tient plus à coeur. On s'attache très vite à cet esprit autonome et non-conformiste. C'est toujours agréable de retrouver dans notre lecture une héroïne forte et vindicative à la fois et c'est à cela que l'on reconnait la plume de l'auteure.

On passe d'un univers assez rustique avec le Clan du Sud auquel Lake appartient à tout autre chose lorsqu'elle se voit contraint de fuir pour aller à Ceslaw, une ville bien plus grande et plus dangereuse que ce qu'elle a pu connaître. On ne reste pas très longtemps dans le clan et on apprend vite à apprécier Ceslaw qui regorge de mystères et d'intrigues des plus dangereuses. On y découvre les us et coutumes en même temps que Lake et très rapidement elle comprend qu'elle n'est pas non plus à sa place dans cet univers. C'est d'ailleurs une thématique que l'auteure va exploiter tout le long du roman : quelle est la place de Lake dans ce monde? Une guérisseuse, une femme mariée, une noble Dame ou encore une sybilline ? C'est la question à laquelle elle cherche à répondre sans vraiment avoir de réponses dans ce premier tome.

L'intrigue a un rythme soutenu et il est vrai que je n'ai pas lâché ma lecture très souvent ! C'est un roman dans lequel on se laisse emporter sans encombre et on n'a pas du tout envie d'en sortir. C'est un univers riche en détails qui abonde en mystères en tout genre et on avance pas à pas à la même allure que Lake qui entrevoit enfin son destin.

C'est vraiment un premier tome que je recommande. Je trouve également que pour les novices en fantasy, c'est tout à fait le type de roman avec lequel on peut débuter pour se laisser bercer par le genre. Vania Prates rend accessible ses écrits et c'est cette légèreté que j'apprécie chez elle. Encore une belle découverte, je me lance dans la suite de la saga très bientôt !


Commenter  J’apprécie          10
Lu dans le cadre de la lecture commune de notre club, You CAN Read. Si Messagère figurait dans notre sélection c'est avant tout parce que j'avais beaucoup apprécié les deux livres de l'auteur déjà lus : Journal d'une tueuse et Comme l'obsidienne.
Il n'y a pas à dire, je crois que je suis définitivement sous le charme de l'écriture de V.I. PRATES, 3e lecture et encore une fois je suis totalement convaincue ! J'ai tout aimé (ou presque): l'univers imaginé par l'auteur, les personnages, l'intrigue plus que complexe qui se dessine... Ce premier tome m'apparait plutôt comme une introduction; je ne sais pas combien de tomes sont prévus ni dans quelle direction veut nous amener V.I. PRATES, mais une chose est sûre, il me tarde de connaître la suite !!
Je pense que ce qui fonctionne avec moi, c'est le style d'écriture; en effet, Terre d'Ombre se lit "tout seul", rien de vient bloquer ou rendre pénible la lecture. le texte est fluide, riche et très descriptif, ce qui fait qu'on est totalement projeté dans l'univers de Lake. Les personnages sont assez nombreux, on ne prend le temps de s'attarder sur aucun d'entre eux, même si on apprend à les connaître au fur et à mesure, mais les facettes de leur personnalité qui ressortent arrivent à nous les rendre attachants ou au contraire détestables pour certains. On ne sait pas vraiment à qui se fier et il est clair que des manigances sont à l'oeuvre, dans l'ombre, qui nous donnent envie de creuser plus encore... ce qui ne sera sans doute pas le cas dans l'immédiat vu la fin du récit.
Le (ou presque) est juste une petite allusion à un personnage que j'ai beaucoup apprécié depuis sa rencontre dans le roman et qui, malheureusement, n'évolue pas forcément comme je l'aurais souhaité... j'attends donc de voir ce que nous prépare V.I. PRATES.
J'ai toujours autant de mal à exprimer mon ressenti sur les lectures que j'aime mais je pense que vous aurez compris que je vous conseille de plonger en Terre d'Ombre et surtout que j'attends la suite avec impatience !
Commenter  J’apprécie          30
Voici la 3ème lecture commune de notre club de lecture (YouCANRead , page sur Facebook https://www.facebook.com/groups/YouCANRead/).
Et c'est encore un très bon choix ( et dire que ce n'était même pas mon choix initial)!

Il s'agit de plusieurs découvertes :
- d'une auteure, qui a une plume très agréable à lire, l'histoire se tient bien, l'écriture est fluide. Il y a beaucoup de description, mais cela n'alourdie pas le texte bien au contraire, ça permet au lecteur de se projeter.
- d'un "environnement" : le monde dans lequel évolue l'héroïne est fantastique, aves ses propres règles, sa géographie, ses coutumes, mais ancré dans un univers bien réel (les jeux de pouvoirs, de politiques, les relations amoureuses...).
- de personnages : il y a bien entendu Lake, l'héroïne, dont on sait dès la quatrième de couverture qu'elle va vivre un drame, et tout une galerie de personnages.
On s'attache à certains... mais rien n'est noir ou blanc, les personnages gardent une part d'ombre.

Pourquoi n'avoir mis "que" 4 étoiles? Parce qu'il s'agit d'une histoire en plusieurs tomes (3 normalement), et qu'il me tarde tout simplement de poursuivre l'aventure de Lake! Vivement la fin de l'année pour le tome 2!!
Je vous conseille cette lecture, qui est "rafraichissante", mais attention, vous ne pourrez pas vous arrêter à ce seul 1er tome...

Note à l'auteure : j'aurais apprécié une carte, pour me situer dans cette géographie que vous avez créée!
Commenter  J’apprécie          20
Avec cette nouvelle saga fantasy, V.I. Prates confirme son talent pour la création d'univers et devient par la même occasion une de mes auteures favorites ! J'avais déjà beaucoup aimé Comme l'Obsidienne, dont vous pouvez retrouver la critique sur le blog, alors avec ce premier tome de Terre d'Ombre, je peux vous assurer que je suis conquise par le style et l'imagination de l'auteure ! Alors, pourquoi pas un coup de coeur me demanderez-vous ? Et bien simplement parce que vu les événements présents dans ce roman et la façon dont le rythme est instauré, je suis certaine que la suite de la saga sera encore meilleure !

L'histoire commence avec le mariage de Lake, une jeune fille discrète, mais très intelligente, qui consacre ses journées à aider les autres grâce à sa fonction de guérisseuse. Dès les premiers chapitres, on comprend que cette pauvre Lake vit une existence triste et à l'écart des autres, et qu'une incroyable poisse s'abat sur elle. Suite à un événement tragique, la voilà chassée par son propre clan et forcée de trouver refuge à Ceslaw, une cité fort différente de là d'où elle vient, dirigée par une noblesse adepte de complots et de manipulations diverses.

J'ai eu un peu peur que sa malchance soit trop poussée au cours de l'histoire, mais heureusement ce n'est pas le cas. Lake finit par trouver sa place et s'entoure même de plusieurs amis loyaux et très attachants. Comme dans Comme l'Obsidienne, j'ai bien aimé l'héroïne, mais je trouve que la force principale du roman réside dans les personnages secondaires qui possèdent tous une identité propre et qui amène beaucoup de saveur à l'histoire. Je mets un point d'honneur aux personnages et Bô et Domitian, qui m'ont vraiment ému. J'ai aussi beaucoup apprécié Farrès qui à première vue est le parfait candidat pour faire chavirer le coeur de Lake, alors qu'au final, peut-être pas tant que ça !

L'intrigue est dense et développée avec un bon rythme, durant un long moment, je me suis demandé où l'auteur voulait nous emmener. Je me sentais aussi perdue que Lake, je ne savais plus qui croire, ni comment elle pouvait réagir pour affronter les épreuves qui s'abattaient sur elle. La jeune fille évolue énormément au fil des chapitres et j'ai appris au fur et à mesure à respecter ses choix et ses décisions.

En résumé, La Messagère est un premier tome plus que réussi. Les bases de l'univers sont admirablement bien mises en place et laissent imaginer une suite pleine d'actions et de rebondissements.
Le seul point qui m'a un peu laissé sur ma faim est un léger manque de romance. J'aurais aimé des personnages masculins plus présents autour de la jeune héroïne, mais je garde espoir d'être rassasiée dans le deuxième tome.

Lien : https://ladychantilly.wixsit..
Commenter  J’apprécie          12
J'ai dévoré les plus de 300 pages de cette lecture totalement captivée par l'univers et les péripéties des personnages.

Ce qui m'a le plus plu à la lecture du tome 1 de Terre d'Ombre, ce qui a le plus contribué à me captiver, c'est l'univers développé par l'auteure. Plus particulièrement la cité de Ceslaw où une très grande partie de l'intrigue se déroule et qui m'a fascinée par ses subtilités et intrigues, c'est presque un personnage à part entière pour moi. Si vous lisez souvent le blog vous devez savoir que je suis loin d'être une spécialiste en Fantasy, je m'y met tout juste depuis quelques temps, donc ce n'est clairement pas moi qui vous dirait si le monde de Terre d'Ombre est particulièrement original. En plus je me fiche bien de le savoir pour tout vous dire, moi ce que V.I. Prates a imaginé me plait du tonnerre et ça me suffit largement !

Bien sûr il n'y a pas que Ceslaw qui m'a plu, j'ai également beaucoup aimé l'héroïne, Lake. Clairement au début j'étais un petit peu dubitative la concernant. Elle me semblait un peu naïve, passive et du genre à subir plutôt qu'agir, bref pas de quoi me plaire donc. Et puis finalement alors qu'elle est forcée de quitter le clan dans lequel elle a grandit et son petit village, elle s'affirme. Elle est consciente de ses faiblesses mais se révèle surtout au fil des aventures qu'elle vit beaucoup plus dégourdie que ce que je craignais. Concrètement elle m'a assez rarement agacée et je me suis beaucoup attachée à elle alors qu'elle se découvre elle-même.

Une héroïne n'est néanmoins rien sans soutiens et j'ai beaucoup apprécié les personnages qui gravitent autour de la jeune femme tout au long du roman. Domitian qui devient son mentor dans la cité est un personnage plein de facettes qui m'a beaucoup intéressée. Encore une fois j'avais un peu d'a priori le concernant au début, je m'attendais à ce qu'il nous joue le mentor mystérieux et un peu condescendant comme on en voit souvenant, or là encore l'auteure évite ce genre de travers. D'ailleurs Domitian n'est pas le seul personnage secondaire qui m'a plu et parmi tous j'ai particulièrement apprécié Joan et Farrès (malgré qu'on le voit globalement peu, ce qui arrive malheureusement trop souvent aux personnages légers et drôles qui font pourtant toujours leur petit effet sur moi).

Ainsi ce premier tome de Terre d'Ombre fut une superbe découverte. J'ai adoré l'univers, ses personnages, et en plus la plume de l'auteure très fluide et agréable est un autre point fort de ce roman qui en possède définitivement beaucoup. Je m'attendais pas à être autant transportée par cette lecture mais la magie a totalement opérée et maintenant je n'ai qu'une hâte : découvrir la suite des aventures de Lake et des complots qui rythment Ceslaw !
Lien : http://altheainwonderland.bl..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
[...] je suis certain que nous gagnerions davantage à cohabiter avec nos voisins des autres terres. Les coutumes, les traditions et la manière de vivre sont différentes, mais nous pourrions aisément partager nos croyances et nos savoirs, cela ne ferait que nous enrichir. S'isoler du reste du monde restreindra le champ des possibilités ainsi que celui des compétences.
Commenter  J’apprécie          10

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (38) Voir plus




{* *} .._..