AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203344280
104 pages
Casterman (11/04/2003)
4.24/5   217 notes
Résumé :


Aventurier élégant et ironique, Corto Maltese - amoureux de sa liberté et des femmes - traverse le monde, toujours en quête d'un trésor caché, d'un ami à sauver... ou d'une cause perdue à défendre.

Europe, 1917. Alors que la guerre n'en finit pas, les espions et les traîtres sont plus dangereux que jamais. De Venise bombardée à l'Irlande en pleine révolte, en passant par Stonehenge et ses sortilèges, Corto Maltese a bien du mal à s'en ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,24

sur 217 notes
5
6 avis
4
6 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

Nastasia-B
  13 septembre 2015
Les Celtiques est un album un peu fourre-tout constitué de six nouvelles ayant pour dénominateur commun, non pas, comme annoncé dans le titre, les îles Britanniques ou la Bretagne, mais plutôt la présence de Corto en Europe durant la fin de la Première Guerre Mondiale.
On y trouve donc des histoires courtes assez inégales, allant du très bon au très médiocre, certaines se passant à Venise, d'autres en Irlande, en Angleterre ou en France.
1. L'Ange À La Fenêtre D'Orient nous plonge dans la Venise que connaît si bien Hugo Pratt. Certains dessins sont réellement saisissants de beauté sur les rues de la cité aux pieds dans l'eau et je vous conseille donc particulièrement ses magnifiques vues de Venise.
Corto y est à la recherche d'un manuscrit bien étrange détenu par les Franciscains. Dans ce manuscrit, il est question de six cités bâties en pays d'El Dorado. Corto s'étonne que le manuscrit ne relate que la présence de six villes, sachant que lui en connaît sept. Or, il se rend vite compte qu'il n'est pas le seul à être intéressé par ce manuscrit…
Parallèlement, on s'étonne, pendant toute l'aventure, de la présence d'une jeune paralytique issue de l'aristocratie à la fenêtre de la demeure familiale. Elle garde sa lumière allumée, même en pleine nuit, alors que l'aviation autrichienne menace la ville et qu'il est vivement déconseillé de prendre pareil risque en offrant une si belle cible à l'ennemi. Qu'attend donc cet ange à la fenêtre d'Orient ?...
2. Sous le Drapeau de L'Argent relate quant à elle un épisode de la Première Guerre Mondiale entre Italiens et Autrichiens dans la Vénétie (ce en quoi elle peut nous évoquer des romans de Mario Rigoni Stern).
Hugo Pratt se sert de ce contexte pour y placer une histoire d'enlèvement de trésor monténégrin orchestré par Corto Maltese sous les feux croisés autrichiens, italiens, français et écossais tout en faisant pirouetter au beau milieu des Américains de la Croix-Rouge.
C'est l'occasion pour lui de s'en donner à coeur joie quant au dessin des uniformes et des matériels de guerre qui sont vraiment très réussis. Il évoque également le personnage historique d'Ernest Hemingway durant la première guerre mondiale.
Un complot magnifique impliquant un aristocrate autrichien qui, conscient de la défaite proche, trahit son propre camp pour le compte de soldats écossais et français mais se fait découvrir entraînant une réaction de sa propre aviation...
3. Concert En O Mineur Pour Harpe Et Nitroglycérine, peut-être la plus caractéristique et la plus réussie de l'album, nous plonge en pleine guerre d'indépendance irlandaise dans une histoire qui me rappelle beaucoup des films tels que le Vent Se Lève de Ken Loach ou même le plus ancien Il Était Une Fois La Révolution de Sergio Leone.
Corto débarque sous la fine pluie d'Irlande en 1917 au moment où l'une des têtes du Sinn Féin, Pat Finnucan, vient d'être abattue par l'armée anglaise. Notre fétiche marin fait la connaissance de Sean, le frère du défunt qui a repris le flambeau de l'opposition à l'occupant anglais et de la révolte, ainsi que de Banshee O'Danann, la veuve de Finnucan.
Un certain major O'Sullivan semble avoir joué un rôle déterminant dans l'assassinat de leader de la révolution. Une grosse opération est en cours. Des membres du Sinn Féin ont été capturés et vont être exécutés sous peu par les militaires anglais. Leurs amis souhaitent attaquer le convoi militaire qui doit les emmener devant le peloton d'exécution.
Mais l'opération est risquée car les Anglais sont sur leurs gardes et bien déterminés à sabrer de l'Irlandais. La réussite se jouera dans la fiabilité des informations recueillies de part et d'autre... avec la victoire ou un bain de sang à la clé !
Corto, une fois encore, est dans un rôle trouble, que je vous laisse le soin de découvrir. Hugo Pratt, comme les réalisateurs sus-mentionnés, pose habilement la question du statut de " héros " lors d'une révolution qui doit toujours nous faire réfléchir sur les diverses icônes de l'on a souvent un peu trop tendance à révérer. Mais qu'y a-t-il sous le socle des statues des héros ? (À ce titre, si cette thématique vous intéresse, je vous conseille le roman SF Santiago de Mike Resnick qui prolonge bien la réflexion.)
4. Songe D'Un Matin D'Hiver est une légende ancienne réaménagée à la sauce Hugo Pratt. L'histoire décrite dans la légende se réécrit durant le conflit mondial. Corto en nouveau Arthur de la Table Ronde doit, par son intervention décisive, sauver l'Angleterre de l'invasion Allemande.
Mais ce n'est pas l'Angleterre en tant que nation qui compte ici, c'est l'Angleterre en tant que celtique, en tant qu'héritière des légendes ancestrales que l'on doit sauver. Merlin l'enchanteur, la fée morgane, le roi Obéron et le diablotin Puck luttant face aux elfes des traditions germanique venues du continent, face aux fées Nibelungen et Valkyries.
L'auteur met en scène tant les personnages mythologiques que des personnages de fiction du début du XXème siècle. Ceci fait une drôle d'histoire, un peu tarabiscotée, bizarre, mais onirique. Je ne vous cache pas que ces sortes de légendes ne sont pas ce que je préfère dans les aventures de Corto Maltese, car j'aime cent fois mieux les moment où Hugo Pratt mêle sa fiction avec les réalités historiques.
5. Burlesque Entre Zuydcoote Et Bray-Dunes est un très petit millésime à mon goût. On l'a connu meilleur l'ami Hugo Pratt. Certes, le trait est admirable dans cette aventure, mais c'est à peu près tout.
L'histoire, plutôt creuse, se veut un mélange d'espionnage sur fond de guerre et de légendes anciennes, avec quelques appels du pieds, comme il est fréquent dans la série Corto Maltese, vers de véritables personnalités historiques, mais ici, le compte n'y est pas. Ça fait flop ! Circulez, y a rien à voir.
Durant la première guerre mondiale, dans un camp allié situé à l'extrême nord de la France (comme le titre l'indique) des artistes troubadours viennent distraire les soldats anglais et américains. Cependant, cette étrange représentation ne laisse pas tout le monde indifférent. le lieutenant de Trécesson croit y avoir lu un message crypté. Qu'en est-il vraiment ?...
6. Enfin, Côtes de Nuits Et Roses de Picardie nous emmène en France pendant la fameuse bataille de la Somme, entre Corbie et Bray-sur-Somme (à l'est d'Amiens). Nous sommes en avril 1918 et le terrifiant Baron Rouge (alias Manfred von Richthofen) sème la panique avec son appareil au-dessus des tranchées alliées.
L'auteur nous évoque un bref instant du quotidien de ces soldats australiens, venus se faire tuer à l'autre bout de la Terre dans un conflit qui ne les concernait pas.
Sandy, le chef de patrouille acariâtre et Clem, simple soldat, essaient de persuader Corto Maltese de déboucher ses superbes bouteilles de vin de Bourgogne, du Vosne-Romanée 1911, que bien évidemment le marin ne souhaite vider pour rien au monde, du moins, pas pour une si petite occasion.
L'argument de Sandy est pourtant fort : quand Clem en a un coup dans le nez, il abat n'importe quoi et n'importe qui à n'importe quelle distance. Ça vaudrait peut-être le coup d'essayer ?... Cette histoire est aussi l'occasion d'évoquer, outre le Baron Rouge et ses 80 avions abattus, l'écrivain D. H. Lawrence ainsi que le futur célèbre Lieutenant Hermann Göring...
Au final, un album très inégal, pas forcément très réussi, sauf quant à la qualité du dessin, au top d'un bout à l'autre. Mais bien sûr, tout ceci n'est que mon avis, c'est-à-dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          742
jamiK
  26 avril 2020
Le trait au noir, vif, dynamique et brut, le personnage ténébreux, énigmatique et flegmatique de Corto Maltese, ce sont les piliers du talent d'Hugo Pratt et il sont bien là. Mais il m'a manqué un petit quelque chose dans cet album. Il est composé de 6 courts récits et le souffle épique, dans ce format court, s'y trouve un peu à l'étroit, le scénario de certains épisodes (Concerto pour O mineur pour harpe et nitroglycérine” et “Burlesque entre Zuydcoote et Bray-Dunes”) paraissent bâclés avec un dénouement théâtral un peu ridicule et ses incursion dans le fantastique ne sont pas non plus d'une grande réussite (“Songe D'Un Matin D'Hiver” et à nouveau “Burlesque entre Zuydcoote et Bray-Dunes”). Ce n'est pas le meilleur album de la série, Hugo Pratt est plus à l'aise, plus personnel dans des histoires longues, ou l'atmosphère langoureuse et pesante prend le temps de s'étendre, et de nous envoûter, c'est indéniable.
Commenter  J’apprécie          300
Under_the_Moon
  15 octobre 2018
J'étais réfractaires à Corto Maltese, mais puisqu'on parlait d'Irlande... le récit d'Hugo Pratt m'a eu par les sentiments.
Quelques récits, sans autre lien que la présence de Corto explore les luttes de cette petite île et les résurgences de créatures légendaires dans les brumes d'Irlande.
Et finalement, rien de tout cela ne m'a fait changé d'avis sur la série Corto Maltese. Comme les romans de Ken Bruen ou d'autres, on lit le récit pour la gloire de Corto Maltese et finalement les autres péripéties sont bien secondaires face à ce personnage.
Certes, le dossier documentaire comporte des photos magnifiques. C'est une qualité qu'il faut lui reconnaîte. Sinon,... pas sûr qu'on m'y reprenne, Irlande ou pas.
Commenter  J’apprécie          190
Titania
  29 novembre 2014
Il reste de la lecture des 6 histoires des Celtiques, le souvenir d'un univers onirique à mi-chemin des légendes de Bretagne, et des champs de bataille de la première guerre mondiale. Corto Maltese évolue en 1917 en Europe, avec son détachement habituel, poursuivant sa quête de l'Eldorado, au milieu de personnages hétéroclites: des soldats anglais, des aviateurs allemands, l'enchanteur Merlin, la fée Viviane, l'espionne allemande Rowena, ou encore la résistante irlandaise Moïra Banshee, dont il tombe amoureux. Corto est celui qui "songe les yeux ouverts". Il aide autant les indépendantistes irlandais, que le peuple des fées et légendes. Comme toujours, il est en partance, et s'en va toujours un peu plus loin, cultivant la nostalgie. le célèbre coup de crayon épuré, et contrasté d'Hugo Pratt, contribue au climat sombre de cet album qui parle de guerre et de fin d'un monde. A lire ou relire avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          160
Allantvers
  20 juillet 2020
Avis en demi-teinte, n'appartenant pas, hélas? au "club Corto Maltese" et ayant du mal à me laisser séduire par ce personnage de bel aventurier hors des normes.
Il y a pourtant du bon voire du très bon dans cet album, à commencer par les aventures rapportées qui, bien qu'ancrées dans l'Europe de la première guerre, semblent se dérouler dans un univers parallèle. L'ami Corto est au-dessus des contingences de l'histoire, grand ou petit H.
Coups de coeur pour la pointe de merveilleux avec la convocation de Merlin et Morgan sur le site de Stonehedge, et pour une scène magnifique autour d'un spectacle de marionnettes.
En revanche, la construction en plusieurs épisodes mal reliés rend l'intrigue un peu pénible à suivre. Et franchement, on aimerait qu'il se prenne une bègne ou qu'il se plante de temps en temps, Corto le-plus-que-parfait!
Commenter  J’apprécie          130


critiques presse (2)
Sceneario   03 mai 2019
Ces histoires sont parmi les meilleures et les plus diversifiées de Corto Maltese. L'aventure est bien au rendez vous, tout comme le dépaysement.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BulledEncre   29 avril 2019
Véritable chef d’oeuvre d’humour, de mélancolie et de rêveries, Les Celtiques voit Corto Maltese déambuler dans 6 lieux différents, depuis la lagune de Venise, jusqu’à l’Irlande froide et sanglante, en passant par les deux Bretagne française et anglaise, et les côtes flamandes.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   14 juillet 2013
SANDY : À le voir comme ça, étendu par terre, il ne ressemble pas à grand-chose... Qu'en dis-tu, Corto ?
CORTO MALTESE : Que veux-tu que j'en dise ? C'est lui qui avait choisi de faire ce métier-là... et il l'a fait plutôt bien, à ce qu'il paraît... Tôt ou tard, il devait finir ainsi... Tu sais, Sandy, les héros de carrière me laissent complètement indifférent.
Commenter  J’apprécie          190
Nastasia-BNastasia-B   26 juin 2013
SOLDAT ÉCOSSAIS : Cameron... tu as fini de raconter des histoires ?... Et fais attention... ces Uhlans sont têtus comme des mulets...
SOLDAT AUTRICHIEN : Abritez-vous, idiots... Nous avons des Écossais devant nous... Ils sont têtus comme des mulets !...
Commenter  J’apprécie          230
michfredmichfred   20 mars 2015
Corto: ...ET maintenant que je t'ai servi de murs des lamentations, que veux-tu faire?
Banshee: D'accord, j'ai parlé un peu plus que d'habitude...ça ne t'est jamais arrivé...superhomme?
Corto: Mais oui...oui...seulement beaucoup de temps est passé depuis...
Banshee: J'ai compris, tu es un vieux chien qui lèche ses blessures tout seul..
Corto: Eh oui....écoute, Jeanne d'Arc, il y a un gendarme anglais qui nous suit...il vaudrait peut-être mieux aller par les champs, il nous prendra pour deux amoureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
VexianaVexiana   13 septembre 2014
Banshee : Tu t'en vas Corto Maltese?
Corto : Oui...Tu veux venir avec moi?
Banshee : Je m'appelle Banshee, tu te souviens?...Je porte malchance...Je l'ai portée aux deux hommes que j'aimais...Je ne peux pas risquer avec toi...Et puis l'Irlande a encore besoin de nous tous. Adieu Corto...
Commenter  J’apprécie          100
Nastasia-BNastasia-B   22 juin 2013
SORRENTINO : Il s'est sacrifié pour laisser s'enfuir cette femme.
CORTO MALTESE : Eh oui, il y a toujours un idiot... prêt à se sacrifier pour une femme...
Commenter  J’apprécie          120

Lire un extrait
Videos de Hugo Pratt (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hugo Pratt
Bastien Vivès et Martin Quenehen s'emparent du mythique personnage d'Hugo Pratt pour le plonger dans notre époque contemporaine. Un succès plébiscité par la presse : le Parisien, Antoine de Caunes sur France Inter, le Point, Konbini, Quotidien... !
https://bit.ly/CortoMalteseOceanNoir
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Hugo Pratt, vous connaissez ?

De quel nationalité était Hugo Pratt ?

Syldave
Italien
Argentin
Belge

10 questions
57 lecteurs ont répondu
Thème : Hugo PrattCréer un quiz sur ce livre

.. ..