AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809822271
Éditeur : L'Archipel (03/05/2017)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Après une mauvaise rencontre dans les marais d’Exmouth, Massachusetts, l’agent spécial du FBI Aloysius Pendergast est porté disparu…
Bouleversée par la perte de son protecteur, Constance Greene se retire dans les souterrains du manoir de Pendergast, au 891 Riverside Drive, à New York, où une bien mauvaise surprise l’attend…
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Livresque78
  15 mai 2017
Nous avions, à l'issue de Mortel Sabbat, sorti en poche chez J'ai Lu et dont je vous parlais il y a quelques jours, laissé nos personnages dans des situations inquiétantes. En effet, Pendergast avait disparu et  Constance se retrouvait bouleversée …
Il fallait donc lire immédiatement la suite et connaître le fin mot de l'histoire. Preston & Child nous embarquent donc une fois de plus dans une aventure, dans le vrai sens du terme, des poursuites à l'autre bout du monde par tous les moyens de transport envisageables, des morts, des morts qui ressuscitent, bref, vous l'aurez compris on ne s'ennuie pas avec ce dernier opus des enquêtes de Pendergast.
J'avoue être une novice dans la connaissance de cet enquêteur atypique, ce n'est que la troisième fois que je le suis dans ses aventures, mais à chaque fois je ressors de ma lecture avec cette envie d'en connaître plus. Il faut dire que le personnage est vraiment hors norme, cet homme est intemporel ainsi que Constance d'ailleurs, ils amènent tous deux un petit côté kitch à des enquêtes actuelles auxquelles une touche de science-fiction vient finir de donner toute sa saveur.
Lien : https://livresque78.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Torellion
  14 septembre 2017
Mortel Sabbat nous avait laissé un arrière-goût amer. A X l'Pendergast sombrait dans les eaux glaciales au large d'Exmouth.
Noir Sanctuaire était bien évidemment très attendu du côté des fans de la série.
Disons le tout de go, cette suite est réussie, nous en avons pour notre argent.
Contance Greene est inconsolable, la disparition de son cher Aloysius la ramène vers les sombres couloirs du 891 Riverside. Une bien étrange rencontre l'y attend.
Cette suite est remarquable à plusieurs titres.
L'action est pleine de rebondissements. le personnage de Proctor est (enfin) étoffé, et nous apprenons beaucoup dans ce tome sur le discret majordome. Un pan entier des origines de la mésentente entre Diogène et Aloysius est également dévoilé.
Attention spoiler, le bouleversement du personnage de Diogène est très intéressant mais peut-être un peu surréaliste. Tout comme la vengeance froide de Constance à mon sens.
Le style est toujours excellent et l'intrigue riche comme de coutume. L'ambiance surannée apportée par la présence de la pupille d'Aloysius apporte un côté rafraîchissant à l'oeuvre.
Enfin, notons que la fin du roman nous offre d'autres perspectives qui ont le mérite de poser questions au lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Fanniie
  01 juin 2017
Nouvelle découverte pour moi, cette fois-ci je me suis lancé dans la lecture de "Noir Sanctuaire" de Preston & Child. Et une fois de plus je ne suis pas déçu. Je vous en dis plus :
Dès le début de cette histoire qui commence sur les chapeaux de roues avec le kidnapping de Constance Greeene, et qui s'ensuit donc d'une course-poursuite menée par Proctor pour tenter de la délivrer. Depuis la disparition d'Aloysius Pendergast, Proctor a pris le relai concernant la protection de Constance. J'ai ressenti une telle intensité lors de cette traque effrénée, que je me suis cru en train de lire un nouveau scénario de James Bond.

Pour la suite de l'histoire le rythme est plus lent, l'intensité ressentie auparavant est redescendu d'un cran, mais pour la simple et bonne raison qu'on a un retour en arrière (19 jours plus tôt) qui nous permet de reprendre par le commencement, ce qui va nous permettre de comprendre du pourquoi, du comment des péripéties auxquelles sont confronter les protagonistes. Et je peux vous dire que certaines situations ne seront pas une mince affaire.
Surtout que Constance ne facile pas les choses, depuis la disparition d'A. Pendergast, la jeune femme charmante qu'elle était et à l'apparence fragile, péte complètement les plombs et prends des décisions irrationnelles. Elle est devenue totalement imprévisible, malgré son intelligence, Constance, est facilement influençable et un peu trop naïve. On ne sait même plus si on peut lui faire confiance. Particulièrement au moment où elle suit de son plein gré Diogène.
Diogène, est un fou allié, un psychopathe... Qui plus est doté d'une grande intelligence et il est très malin, capable de vous manigancer un stratagème des plus diaboliques. Et il réapparaît du jour au lendemain, alors qu'on le croyait mort depuis des années. Et d'après ses dires il revient "nouveau", changé avec les meilleures intentions du monde, soi-disant, pour réparer les erreurs commis autrefois mais sa principale motivation est de reconquérir Constance. Celle qu'il a utilisée, maltraitée, rejeté ...
Depuis la trahison de Diogène, Aloysius est devenu le protecteur de Constance. A. Pendergast est un inspecteur du F.B.I, c'est un homme courageux, assidu, méticuleux mais également une personne sur qui on peut compter. Il est très doué pour résoudre une enquête mais en ce qui concerne la gent féminine c'est une autre histoire. Les femmes sont pour lui un mystère. Enfin c'est ce qu'il prétend, en tout cas ce qui est sur c'est qu'il m'a totalement séduite. C'est un personnage que j'ai beaucoup apprécier au fil de ma lecture, il me fait penser à "Sherlock Holmes" mais avec ses propres caractéristiques, accompagné de son cher Watson (Howard Longstreet). Les deux forment un chouette duo.
Concernant l'histoire en elle-même, j'ai beaucoup aimé suivre l'enquête de Pendergast qui je trouve est très bien menée. Il se passe pleins de choses et lorsqu'on ne s'y attend pas il y a quelques rebondissements qui font qu'on ne s'ennuie pas du tout. Par contre ce que je trouve dommage c'est qu'on n'a pas beaucoup de nouvelles de Proctor. La course-poursuite après Diogène, ne s'est pas très bien passé puisqu'il est laissé pour mort dans le désert à des kilomètres de la civilisation. Or il aurait été intéressant d'avoir quelques pages de temps en temps de son périple.
Le fait que cette histoire fonctionne est avant tout grâce à la plume des auteurs, elles sont d'une compatibilité folle.
En bref, un roman génial ! J'ai passé un agréable moment à suivre cette enquête et ces personnages (principalement A. Pendergast). Et que je vous encourage à découvrir, si ce n'est pas déjà fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BMMousseron
  02 juin 2017
Pendergast a disparu englouti par les flots. Constance s'isole du monde en se réfugiant dans les souterrains de la demeure de Riverside Drive. Proctor se retrouve aux prises avec un mystérieux individu qui lui plante une aiguille dans le cou.
Noir sanctuaire reprend là où s'arrêtait Mortel sabbat, ce qui assure une belle continuité de l'intrigue.
A son réveil, Proctor constate que Constance a été enlevée par un fantôme du passé. Il se lance donc à sa poursuite jusqu'en Afrique. Parallèlement, on retrouve Constance dans ses souterrains, inconsolable de la mort de Pendergast. Elle se voit être l'objet d'une cour assidue par un individu qui s'est introduit dans la maison de Pendergast. Mais très vite, elle devine qui se cache derrière tous ces présents.
Ce qui me gêne dans cet opus, c'est que toutes les cartes sont rapidement distribuées et qu'il n'y a plus vraiment de suspense jusque la fin.
Sans déflorer le peu de suspense, l'histoire se déroule selon quatre points de vue dont celui de Proctor et de Constance. Malheureusement, on devine rapidement où les auteurs veulent nous emmener et c'est gênant pour un roman qui se définit comme un thriller.
Par contre, j'ai adoré voir Proctor passer à l'action et se donner à fond pour délivrer Constance. Pour lui, c'est une question d'honneur. Mais là encore, je regrette que Preston et Child ne soient pas aller au bout de son histoire à lui. On le laisse dans une situation critique et voilà qu'il réapparaît à la fin au 891 Riverside Drive mais on ne sait pas comment il s'en est sorti (300 km dans le désert du Kalahari sans eau ni nourriture, pour lui Koh Lanta c'est une paille ;p).
Bref, pour moi, c'est pas le meilleur Pendergast.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sami33
  06 juillet 2017
D'entrée de jeu, les auteurs nous plongent au coeur de l'action avec le kidnapping de Constance Greene, et de Proctor qui va essayer de la libérer. Depuis la disparition de Pendergast, Proctor a pris le relai concernant la protection de Constance...
Si au début les auteurs nous en mettent pleins les mirettes, le rythme descend d'un cran. On reprend l'histoire par le commencement, ce qui va nous permettre de comprendre le pourquoi du comment.

Depuis la disparition de Pendergast, Constance déraille complètement au point d'agir de façon irréfléchie et complètement irrationnelle. Elle devient ingérable et totalement imprévisible au grand damne de son ange gardien. Constance est manipulable facilement alors que ce n'est pas le moment de faire confiance au premier venu... Alors quand elle suit de plein gré Diogène... On a qu'une envie, lui secouer les puces !

Diogène is back. Il avait disparu des radars et est revenu changé pour mieux reconquérir Constance qu'il a utilisé puis jeté...
Diogène, qui est-ce ? Un psychopathe... Alors oui, une fois de plus, je ne prends pas gants avec vous mais appelons un chat, un chat ! Diogène a oublié d'être bête ! En effet, il est très intelligent, très malin et il a une capacité à vous endormir et d'imaginer des stratagèmes des plus démoniaques pour obtenir ce qu'il veut.

Une fois de plus, j'ai été charmé par cette enquête que nous propose le duo d'auteurs ! L'enquête est intéressante et rondement bien menée. Il y a beaucoup d'actions et de réactions. Les rebondissements vont bon train et nous n'avons pas le temps de nous ennuyer, les auteurs nous happent dans ce récit d'une force incroyable.

En bref, un très roman, à mettre entre toutes les mains ou presque ! J'ai passé un très bon moment, comme d'habitude avec Preston & Child. Leurs enquêtes sont toujours captivantes, entraînantes, bien menées, ajoutez à cela une plume fluide, des personnages forts, vous ne pourrez que succomber au charme de "Noir sanctuaire".
Lien : http://leslecturesdeladiablo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
TorellionTorellion   13 septembre 2017
- Je suis mort, dis-tu ? Tu as raison, frater. Je suis la mort incarnée.
Commenter  J’apprécie          170
FanniieFanniie   01 juin 2017
Si l'amour vit d'espoir, il périt avec lui
Commenter  J’apprécie          20
FanniieFanniie   31 mai 2017
L'amour est porteur d'espoirs irrationnels
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Douglas Preston (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Douglas Preston
Doug Preston Interview
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1182 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .