AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809814694
Éditeur : L'Archipel (14/05/2014)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 123 notes)
Résumé :
Roaring Fork, station huppée du Colorado. L’inspecteur Aloysius Pendergast, du FBI, arrive juste à temps pour éviter que sa protégée, Corrie Swanson, ne passe dix ans derrière les barreaux. Cette dernière, qui enquête sur la mort de onze mineurs prétendument dévorés par un ours, en 1876, s’est en effet mis à dos les autorités locales, dont les juteux projets immobiliers pourraient être mis à mal.
Au moment où Pendergast arrive, la municipalité doit aussi fair... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  25 janvier 2019
Preston et Child, c'est un peu ma madeleine de Proust à moi en matière de thriller.
Et comme j'adore les madeleines, j'y reviens assez régulièrement.
Encore un récit parfaitement calibré.
Comme chacun le sait, enfin devrait le savoir, Corrie Swanson est la petite protégée de Pendergast, héros récurrent de cette franchise enthousiasmante.
La gamine, un brin étourdie, ne manquera pas de se mettre dans de beaux draps et ce malgré le caractère huppé de Roaring Fork où elle séjourne, station chicos du Colorado.
Dans Colorado, justement, y a radeau. Pas de hasard. Souquez ferme moussaillonne, la liberté et la survie sont à ce prix.
Habile mélange de légende locale, d'entre-soi friqué à la charité plutôt bien ordonnée et de criminel pyromane ne comptant pas ses heures de chauffe, Tempête Blanche se veut tout sauf linéaire, jouant ainsi sur moult tableaux sans jamais se départir de son but premier, dépayser et divertir en foutant un tant soit peu les jetons, ce qu'il réussit parfaitement.
De l'audace à revendre et c'est avec une hardiesse des plus agréablement surprenantes que nos deux compères, heureux géniteurs d'Aloysius Pendergast, sorte de Sherlock Holmes des temps modernes, ne manqueront pas de saluer comme il se doit le maître, Conan Doyle, en l'intégrant idéalement au contexte cauchemardesque omniprésent.
Palpitante et documentée, cette Tempête Blanche pourrait bien vous occasionner des nuits tout aussi immaculées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
misspendergast
  30 mai 2014
Comme vous le savez (ou peut-être pas) entre l'inspecteur Pendergast et moi c'est une grande histoire d'amour! ;) C'est donc, avec bonheur que je retrouvais ce cher inspecteur du FBI à la tête d'une nouvelle enquête! D'autant plus, qu'après ma lecture de Descente en enfer, j'étais impatiente de lire le tout nouveau roman de Preston and Child! Je savais d'or et déjà, que j'allais être happée par cette enquête et ce fut, bien entendu le cas! J'avoue avoir eu tout de même, une petite appréhension lorsque j'ai appris que ce nouvel opus mettrait en avant le personnage de Corrie (déjà vue dans les Croassements de la nuit et plus rapidement dans Descente en Enfer). Ça n'est pas l'un des personnages secondaires que j'appréciais le plus dans l'univers de cette saga et pourtant... mon avis a radicalement changé, car je l'ai énormément apprécié dans cette enquête, mais nous y reviendrons par la suite!
Qu'en est-il de l'histoire
Alors pour commencer, que s'est-il passé depuis la fin de Descente en Enfer? Et bien, on peut dire qu'Aloysius a remonté la pente, mais ce n'est pas encore ça! Et c'est tout à fait logique, après ce qu'il a vécu , toutes ces révélations plus choquantes les unes que les autres!
Ce que j'apprécie avec ces auteurs c'est que l'on ne sait jamais à quoi s'attendre avec leurs intrigues, d'autant plus que dans certaines de leurs enquêtes le surnaturel trouve habilement sa place (Relic...) Ici, nous avons semble-il à faire à une histoire d'ours mangeur d'homme il n' y a qu'à observer la couverture qu'au demeurant j'affectionne particulièrement.^^
Donc, ici, place à trois enquêtes si l'on puis dire ; la première met en avant des meurtres liés à un dangereux pyromane dans une station de ski (Roaring Fork) où les riches viennent se pavaner, vient ensuite, une vieille enquête remontant à 1876 liée à un ours mangeur d'homme! Étrangement ces deux enquêtes semblent liées, et quoi de mieux que la lecture d'une nouvelle inédite de Sherlock holmes (dixit troisième enquête) pour y voir plus clair! Alors, je dois dire que les trois enquêtes m'ont passionné, Preston and Child nous offre une nouvelle inédite de Sherlock H., que j'ai tout bonnement adoré, via leur sublime plume. Les deux autres enquêtes étaient passionnantes également et très sombres, le ton nous est donné dès le départ avec la première apparition du pyromane qui m'a fait froid dans le dos!
Nous avons également notre lot de révélations fracassantes comme à chaque fois ! J'ai également beaucoup apprécié l'idée des auteurs de faire revivre les personnages de Conan Doyle et Wilde, le temps d'une scène. C'est d'ailleurs Wilde qui m'a surtout fasciné!
Et je trouve cela tout à fait logique! Un personnage possédant des manies ou des excentricités est bien plus agréable à suivre qu'une personne parfaite et lisse, n'est-ce pas le cas Aloysius X.L Pendergast! Et c'est pour cela que ses enquêtes se révèlent aussi intéressantes! Cet échange m'a amusé, j'ai aimé les portraits que les auteurs ont brossé de ces deux écrivains, l'homme peu sûr de lui et le dandy raffiné! Et grâce à cet échange, Pendergast nous montre une nouvelle fois sa maîtrise parfaite du Chongg Ran!
À la lecture de cet ouvrage nous ne sommes pas en reste côté émotion, entre les frayeurs, la colère, certains passages émouvants, et les sueurs froides on ne reste pas insensible à ce qui se déroule.
Parmi les passages que j'ai préféré il y a l'échange entre Pendergast et Swinton, j'adore quand Pendergast se fait passer pour quelqu'un d'autre ;), et sa rencontre avec Dorotheo Pembroke était également bien agréable à suivre.
J'ai également apprécié le fait que Tristram écrive à son père en écriture süterlin, ah décidément quelle famille atypique et pleine de génie!
Qu'en est-il des personnages
Les premiers chapitres sont consacrés à Corrie et à son travail de thèse, puis aux ennuis qu'elles s'attirent (pour changer!) et c'est le petit déclic nécessaire à Pendergast pour apparaître et voler à son secours! Il apparaît seulement après quelques chapitres et comme d'habitude son apparition est placé sous le signe du grandiose! Nous sommes à nouveau ébloui par sa grâce, son attitude précieuse, son délicieux accent sudiste et ses menaces voilées ! Ses manières d'agir peu orthodoxes me ravissent à chaque fois et me donnent le sourire aux lèvres (j'ai en tête son invitation forcée chez les Kermode qui m'a vraiment étonnée de sa part ^^)! Il est vrai que j'ai tendance à mettre ce personnage au dessus de tout, (voir à lui vouer un culte ;)) mais que voulez-vous je l'adore et ceux qui aiment cette saga le comprennent sûrement.^^ Vous êtes prévenues je ne tarirai jamais d'éloge sur mon cher Aloysius!
Corrie, comme dit précédemment, m'a agréablement surprise par son évolution au fil des volumes. Actuellement en thèse, ayant abandonné son apparence punk, elle manigance à merveille elle aussi, et se possède un caractère de fouineuse, et à cause de cela s'attire irrémédiablement une tonne d'ennuis! Au départ, j'ai aimé son attitude, elle voit en Pendergast son mentor. Je dois avouer que sa manière d'être, sa façon de parler assez vulgaire contraste admirablement bien avec le langage si précieux de l'inspecteur. Elle admire Pendergast cependant elle apparaît aussi tiraillée car elle a également peur qu'il lui fasse de l'ombre qu'elle soit évincée par sa faute alors que lui ne pense qu'a sa sécurité! J'ai d'ailleurs été fortement étonné de voir l'inspecteur aussi attaché à quelqu'un outre sa famille! Lors de ses recherches Corrie fera la rencontre de Stacy, un personnage secondaire féminin d'importance qui jure comme un charretier. Il s'agit d'une ancienne militaire et l'on citera également Ted un charmant jeune homme qui l'aide dans ses recherches puisqu'il travaille à la bibliothèque.
On retrouve également une famille importante dans cette ville qui semble tenir les rennes du pouvoir : les Kermode!
À mon grand regret on ne voit pas le reste de la petite troupe gravitant habituellement autour de Pendergast ou alors par le biais de lettres. J'espère qu'il apparaîtront dans le prochain volume (oui bon je sais, encore un an à attendre -_-)!!!
Au final
J'ai savouré ce roman, comme d'habitude, toute la force de cette sage repose sur ces personnages riches et complexes, même si l'intrigue est prenante, bien ficelée et nous donne du fil à retordre.
Je vous préviens de suite, une fois dans l'enquête vous ne vous arrêterez plus, comme le titre l'indique c'est au coeur d'une tempête que vous plongez!
C'est le genre de livre que l'on est pressé de terminer une fois commencé, mais que l'on quitte à regret une fois terminé!
Comme d'habitude je suis passée par divers états au long de cette lecture! Et, croyez-moi, la fin est riche en émotion et m'a complètement bouleversé!
19,5/20
Lien : http://misspendergast.eklabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
ladesiderienne
  17 juin 2015
C'est avec grand plaisir que j'ai renoué avec Aloysius Pendergast, l'inspecteur du FBI assez atypique que j'avais pu apprécier dans "Le livre des trépassés" et "La chambre des curiosités".
On le retrouve dans "Tempête blanche" venant au secours de sa protégée, Connie Swanson accusée de violation de sépultures dans une station de ski huppée du Colorado, Roaring Fork. Cette dernière, ayant choisi pour thème de sa thèse, l'étude des lésions péri et postmortems sur les squelettes, avait cru pouvoir passer outre l'autorisation lui permettant d'examiner les corps de onze anciens prospecteurs d'argent, attaqués et dévorés par un grizzli en 1876, tombes mises à jour suite à un vaste projet immobilier, . Devant le refus des autorités locales, la jeune fille s'était introduite de nuit dans le hangar où les dépouilles reposaient avant leur inhumation dans le nouveau cimetière, et avait pu constater que les dégâts sur les os ne ressemblaient en rien à l'attaque d'un animal mais évoquaient plutôt des actes de cannibalisme. Prise en plein délit, Pendergast avait donc sauvé Connie de la prison.
La jeune fille décide de rester sur place pour poursuivre l'enquête sur ce qui a poussé des êtres humains à dévorer leurs semblables mais rapidement elle se rend compte que sa présence est indésirable : elle se sent épiée, retrouve son chien décapité et échappe de justesse à un tir de balles. Les fondateurs de la station, riches propriétaires terriens actuels ont tout l'air de vouloir réduire le passé minier de Roaring Fork à une représentation folklorique. Pour compliquer la situation, plusieurs chalets ainsi que leurs propriétaires partent soudainement en fumée. De son côté, Pendergast explore la piste d'une histoire macabre ancienne, racontée par Oscar Wilde à Conan Doyle et qui lui aurait inspiré entre autres "Le chien des Baskerville". Celle-ci, narrée à Wilde lors d'un de ses déplacements aux États-Unis par un des descendants de ceux qui étaient parti à la chasse au grizzli tueur d'hommes en 1876, pourrait aider à relier le passé et le présent.

Les auteurs de ce roman ont l'art de souffler le froid et le chaud (attention aux courants d'air !) et le lecteur passe alternativement d'une scène horrible où il découvre impuissant les victimes d'un incendie criminel, à une course poursuite rocambolesque dans une tempête de neige, pour tout à coup se trouver propulsé, en pleine lande anglaise, à la recherche d'une nouvelle inédite de Conan Doyle. J'ai beaucoup aimé les références à notre bon vieux Sherlock Holmes, l'ambiance assez irréelle évoque tout à fait les livres de son créateur. Il est vrai que Pendergast est le digne successeur du détective anglais. Le fait de relier l'univers holmésien à des actes de cannibalisme du passé et à des meurtres actuels rend l'intrigue tout à fait originale. N'y cherchez pas trop de vraisemblances car à l'image de Pendergast, le voyage proposé est un peu fantasmagorique mais il reste tout à fait agréable. 16/20
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Torellion
  10 mai 2017
Dans ce roman des enquêtes d'Aloysius Pendergast, nous voyons notre inspecteur du FBI porter secours à Corrie Swanson. La jeune étudiante entreprend des recherches sur la mort de onze mineurs prétendument dévorés par un ours en 1876. Outre cette enquête d'outre tombe, les deux protagonistes auront maille à partir avec un dangereux pyromane...
Livre très différent des trilogies Diogène ou Hélène, cet opus sonne comme une pause dans le parcours chaotique de la carrière de Pendergast. Déjà nous ne retrouvons pas Vincent D'Agosta. Ensuite, le sudiste apparaît comme en retrait, oeuvrant dans l'ombre afin de protéger sa jeune protégée. Nous retrouvons un des caractères principaux du héros des premiers romans.
Cependant, le rythme reste toujours soutenu et l'intrigue est parfaitement maitrisée.
C'est passionnant. C'est très bien écrit. Bref, une réussite de plus à mettre au compte des auteurs.
La référence à une enquête inconnue du duo Holmes/Watson en clin d'oeil est assez savoureuse. L'alternance entre passé et présent est réussie et l'écriture respecte suffisamment le style de Conan Doyle pour paraître vraisemblable. Un petit bémol toutefois sur le coupable et le mobile. Un peu trop évident mais divertissant tout de même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
StephanieIsReading
  08 juin 2019
Depuis ma lecture des aventures du commissaire Adamsberg de Vargas, je n'ai jamais retrouvé autant de plaisir à lire un polar ou un thriller. Mais voilà que cette enquête de l'inspecteur Pendergast s'est emparée de moi comme je me suis entichée d'elle.
Dès le prologue, j'ai compris que les auteurs (puisqu'il s'agit d'un roman à quatre mains) réussiraient à capter toute mon attention puisqu'on assiste à la rencontre de Sir Arthur Conan Doyle et Oscar Wilde. Durant le dîner qu'ils partagent, Wilde raconte une histoire sordide à Doyle dont on ne sait rien sauf l'effet qu'elle produit sur ce dernier. Il quitte précipitamment ses convives, livide. Ce roman allait donc porter une empreinte littéraire teintée de mystères et de fantastique sur une toile de fond du XIXe siècle. Pour ceux qui connaissent mes goûts littéraires, il ne m'en fallait pas davantage pour me plonger, tête la première, au coeur de la tempête (blanche). Restait à savoir si le roman allait tenir ses promesses et je n'ai pas été déçue !
Corrie Swanson, la protégée de Pendergast, cherche un sujet pour sa thèse lorsqu'elle entend parler de la disparition de onze mineurs qui remonte au siècle passé à Roaring Fork. Ils auraient été sauvagement tués et dévorés par un grizzli. Elle souhaite examiner les dépouilles afin d'en analyser les blessures périmortem et postmortem infligées par des animaux « mangeurs d'homme ». En s'intéressant à ces corps, Corrie va, malgré elle, donner un coup de pied dans la fourmilière, dans une ville régie par l'argent et les projets immobiliers, ce qui ne manquera pas de mettre sa vie en danger. Cette histoire n'est pas sans rappeler l'intrigue du roman de Conan Doylele chien des Baskerville… Parallèlement, un pyromane doublé d'un criminel sadique sévit dans la ville et transforme de grandes demeures en brasiers géants.
Tandis que Corrie cherche à résoudre le mystère des mineurs disparus, l'inspecteur Pendergast va mener l'enquête concernant le pyromane-assassin et, en même temps approfondir la piste Doyle afin d'essayer d'établir un lien entre cette histoire et l'énigme à résoudre. Il est convaincu que la clé se trouve dans l'oeuvre de Doyle et notamment dans un texte, qui selon la légende, aurait été refusé par son éditeur… C'est ainsi qu'au chapitre 47, Preston & Child opèrent un tour de force et démontrent une fois encore leur talent : ils nous donnent à lire la nouvelle inédite de Doyle, narrée par Watson et je dirais même à la manière du véritable Watson. Pour avoir lu un grand nombre d'enquêtes de Sherlock Holmes, je suis épatée par le talent des auteurs car c'est un véritable pastiche ! Pendergast mène l'enquête aux côtés de Kleefish à l'instar de Sherlock Holmes et de son cher Watson.
Le traitement des personnages principaux est excellent et les secondaires ne sont pas laissés pour compte. Tout est soigneusement élaboré et dépeint. Quel talent ! Je pense notamment au chef de la police Stanley Morris, au bibliothécaire Ted ou encore à Stacy, ancienne capitaine de l'Air Force…
Je me suis aperçue que Tempête blanche est le 14e des aventures de Pendergast et me suis donc empressée de commander les trois premiers afin de reprendre l'ordre chronologique même si le fait de ne pas avoir lu les treize premiers n'a pas du tout été un frein pour profiter pleinement de cette lecture.
Je vous recommande vivement de le lire et je me plonge, pour ma part, dans le premier roman qui a vu naître l'inspecteur Pendergast.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   15 juin 2015
- L'enfant n'a pas été arrosée d'essence. Sa mort aurait été trop douce aux yeux du meurtrier. Il a préféré enflammer la pièce sur sa droite, afin de laisser aux flammes le soin de la rejoindre. Si vous examinez attentivement la canalisation à laquelle était menottée la victime, vous remarquerez qu'elle est tordue. La petite fille a tiré dessus de toutes ses forces dans l'espoir de se dégager.
- Je vois, dit Morris en évitant de regarder le corps à demi carbonisé.
- Vous noterez la direction dans laquelle est tordu le tuyau.
Le chef de la police, effondré, enfouit son visage dans ses mains.
- Le tuyau est tordu en direction des flammes.
Un silence accueillit la phrase de Pendergast.
- Je suis désolé, mais je ne comprends pas.
- Je ne sais pas à quel supplice elle tentait d'échapper, mais celui-ci était pire que l'incendie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
emi13emi13   23 août 2014
L'un des corps est celui d'une ....... d'une adolescente .Elle était ..... attachée sur le lit . On l'a aspergée d'accélérant avant...... d'y mettre le feu . Une autre victime a été brulée dans ..... dans ...... Le visage de Morris se liquéfia sans que Chivers puisse s'en apercevoir : il s'était effondré, évanoui , avant d'avoir achevé sa phase .
Commenter  J’apprécie          170
ladesiderienneladesiderienne   14 juin 2015
Elle allait reporter son regard sur les édiles lorsqu'elle vit apparaitre un homme en costume noir au fond de la salle. Intriguée, elle scruta l'étrange inconnu. Son visage, d'une blancheur irréelle, semblait sculpté dans un bloc d'albâtre. Il avait des cheveux d'un blond tirant sur le blanc et ses yeux bleu argenté lui donnaient des allures d'extraterrestre. Jenny se demanda un instant s'il s'agissait d'une star.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
beauscoopbeauscoop   15 décembre 2019
Ce château pichon-longueville 2000 devrait convenir à merveille, vous ne croyez pas ?

— Désolée, mais je m’y connais pas vraiment en vin.

— Vous devriez combler cette lacune. Le vin est l’un des véritables plaisirs éternels qui rendent l’existence humaine tolérable.
Commenter  J’apprécie          100
rkhettaouirkhettaoui   15 août 2014
Le sort des ouvriers de la fonderie était encore moins enviable que celui des mineurs ; beaucoup mouraient brûlés dans l’explosion des cuves, asphyxiés par les émanations nocives, broyés par les machines. Il n’existait ni règle de sécurité, ni horaire, ni grille salariale, ni syndicat. Les accidentés, renvoyés du jour au lendemain sans indemnité, devaient se débrouiller seuls. Les travaux les plus dangereux et les plus pénibles étaient confiés aux coolies chinois dont la mort faisait, au mieux, l’objet d’entrefilets dignes des chiens écrasés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Douglas Preston (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Douglas Preston
Payot - Marque Page - Douglas Preston - La cité perdue du dieu singe
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1781 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..