AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782070365227
200 pages
Gallimard (25/01/1974)
3.92/5   19 notes
Résumé :
« Ma mère me disait : "Tu ne seras jamais sérieux."
J'ai dit : "Non, jamais." Elle disait : "C'est grave." Et elle avait raison.
Quand les boueux sont en grève, c'est les orduriers qui protestent.
Jamais on n'a pu répondre aux questions des enfants... Pour m'amuser, je pose encore des questions enfantines.
La petite guérite ronde, aux carrefours, où un flic dirige (c'est une façon de parler) la circulation, on l'appelle "cocotte-minute" p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
amartia
  05 juillet 2012
Retrouver Jacques Prévert et sa poésie, mais pas seulement, au travers de la présentation des entretiens et des moments d'amitiés qu'il a partagés avec André Pozner. Un pur moment de plaisir.
C'est au début des années 1970 qu'André Pozner, récemment engagé par une revue littéraire, prend contact avec Prévert pour lui proposer une série d'entretiens. Très vite, la complicité se transforme en amitié, ce qui n'empêche pas Pozner de s'émerveiller, toujours et encore, devant la capacité de Prévert de manier les mots, les idées, d'être tout simplement Poète, avec un grand P.
Au fil de la lecture, on découvre un Prévert ayant toujours sous la main, un extrait d'article, un passage souligné dans un livre, une citation pour illustrer son propos. Les sujets abordés, vont de l'amitié, du surréalisme, en passant par la science, Dieu, la bombe atomique et l'apocalypse des sujets "graves" mais pas "sérieux".
Et puis, rarement, il parle de lui :
"J'allais au cinéma plusieurs fois par semaine. Enfant et plus tard. Avec toujours un grand plaisir. Quand nous y allions avec mon père, ma mère et mon frère, ça ne coûtait pas cher mais tout de même trop pour nous. Alors, en passant devant le contrôleur mon père disait : "Passez devant les enfants !" On passait, on allait s'asseoir en vitesse et mon père donnait deux billets. "Et les enfants ?" demandait le contrôleur. "Les enfants ? Quels enfants ?" "Mais vous avez dit..." "J'ai dit : Passez devant, les enfants, parce que les enfants d'abord !" C'était toujours ça de gagné.
Je demande à Prévert :
- Il n'y avait jamais un rond à la maison ?
- Tout de m'eme, il y en avait de temps en temps, puisqu'on allait au cinéma !"
On est pris, à nouveau, par la magie du Verbe et le côté pétillant de sa pensée :
"On vous dit que la vérité est au fond du puits de la culture. Quand elle reçoit de trop gros in-folio sur la tête, la vérité, dans le fond du puits, étouffe. Et de ceux qui l'étouffent, on dit qu'ils sont des puits de science".
J'ai noté un grand nombre de passages, mais je m'arête là, en vous recommandant vivement la lecture de ce petit bijou.

Lien : http://meslecturesintantanee..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
coco4649coco4649   05 juin 2017
         NATURE MORTE


(Dans la nature crevée d'un paysage
déclimatisé,
un détachement de cadres marche immobilisé
Gauche, droite ! Gauche, droite !
Gauche, droite !
Et il marque le pas, le pas qui n'avance pas.
Un homme avec un seau traverse le tableau.)
           UN CADRE
   Alerte, un porteur d'eau.
           UN AUTRE
   Où vas-tu ?
            LE PORTEUR D'EAU
   Est-ce que je sais ? N'importe où c'est en feu,
en larmes et en sang. Le soleil se tait, la mer se
retire, écœurée, la pluie, c'est de la boue, le jour
est sale et déchiré. N'avez-vous jamais songé au
plaisir des arbres, à la joie des plantes quand la
vraie pluie tombait ?...

p.56-57
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
amartiaamartia   05 juillet 2012
Aujourd'hui, on étudie, on documentarise, on montre et on démontre le primitif, le sous-évolué, le sous-développé. Particulièrement le tiers monde. On oublie que si l'on appelle les habitants de la terre Terriens, on appelle aussi les habitants du grand monde les mondains.
Commenter  J’apprécie          30
amartiaamartia   05 juillet 2012
"En quittant Prévert, ivre de mots, je rentre vite à la maison pour écouter l'enregistrement du magnétophone et je me dis : il peut parler d'hebdomadaires comme de voitures, d'oiseaux ou d'arbres, mais ces hebdomadaires comme ces voitures, ces oiseaux et ces arbres il leur donne l'encre ou l'eau de son jardin, c'est la manière qui compte."
Commenter  J’apprécie          20
amartiaamartia   05 juillet 2012
"En quittant Prévert, ivre de mots, je rentre vite à la maison pour écouter l'enregistrement du magnétophone et je me dis : il peut parler d'hebdomadaires comme de voitures, d'oiseaux ou d'arbres, mais ces hebdomadaires comme ces voitures, ces oiseaux et ces arbres il leur donne l'encre ou l'eau de son jardin, c'est la manière qui compte."
Commenter  J’apprécie          20
amartiaamartia   05 juillet 2012
La langue vulgaire tire la langue à la langue distinguée.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Jacques Prévert (170) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Prévert
L'histoire commence par un coup de foudre. Celui de Marguerite Leibowitch pour les textes de Jacques Prévert. Séduite par son écriture, elle rencontre le poète en 1934 et intègre le groupe Octobre. Il la recrute comme assistante, cette collaboration marquant pour celle qui deviendra Margot Capelier le début de « sa vie de cinéma ». Grâce à la pertinence de son regard, à sa curiosité, à son amour pour les comédiens, elle va inventer un métier qui n'existe pas encore en France, celui de directrice de casting. Elle révélera de nombreux talents dont Michael Lonsdale, Isabelle Huppert, Irène Jacob, Juliette Binoche, Maria de Medeiros ou Lambert Wilson. Ses conseils deviennent indispensables aux plus grands réalisateurs de son époque, de Fred Zinnemann à Gérard Oury, en passant par Joseph Losey, Roman Polanski, Patrice Chéreau et tant d'autres. Margot n'était pas une star, mais elle est devenue une légende.
**Margot Capelier, reine du casting (1910-2007). de Jacques Prévert à Patrice Chéreau** de Corinne Bacharach : https://www.actes-sud.fr/catalogue/theatre-arts-du-spectacle/margot-capelier-reine-du-casting-1910-2007
#ActesSud-Papiers
+ Lire la suite
autres livres classés : surréalismeVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le Cancre de jacques Prevert

Il dit ...avec la...

oui / tête
non / coeur
non / tête
oui / coeur

17 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : Jacques PrévertCréer un quiz sur ce livre