AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207125661
Éditeur : Denoël (09/11/2017)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Londres, 1885. Une tête de femme est repêchée dans les eaux sombres de la Tamise. En charge de l’enquête, le grand détective William Pinkerton se lance sur la piste du célèbre Edward Shade, mais ce dernier lui file sans cesse entre les doigts. Pinkerton s’engouffre alors dans les bas-fonds londoniens : réverbères dans la brume, fumeries d’opium, égouts tortueux, séances de spiritisme. Il y découvre un monde d’espions, de maîtres chanteurs, d’adeptes de sectes, de vo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  03 janvier 2018
William Pinkerton est un détective ayant réellement existé, il est ici le héros d'une quête passionnante, car il ne s'agit pas vraiment d'une enquête policière, mais de l'obsession dévorante d'un homme pour un autre.
L'intrigue se déroule principalement à Londres en 1885, mais aussi aux Etats-Unis durant la guerre de Sécession et en Afrique du Sud.
Sous prétexte d'élucider le meurtre d'une femme dont la tête a été repêchée dans la Tamise, nous allons, en compagnie de William Pinkerton, le célèbre détective américain, nous plonger dans la ville de Londres en pleine ébullition, que ce soit dans les taudis, dans les tavernes, dans les égouts, parmi les voleurs et autres canailles, chez les maître-chanteurs et fripouilles en tous genres et ce, afin de débusquer un homme insaisissable, dont on ne sait d'ailleurs s'il existe réellement.
J'ai adoré cette immersion totale dans les bas-fonds d'une ville embrumée, humide, sale, suintante et bruyante.
J'ai aimé suivre cette traque car c'est de cela qu'il s'agit, de la traque acharnée d'un homme.
L'auteur nous fait entrer dans la tête de ses personnages et nous vivons donc de l'intérieur cette chasse qui ressemble à celle d'un animal traqué, lequel semble particulièrement rusé.
Un gros pavé dense, passionnant, chargé de brumes, que ce soit celles de la ville ou celles des vapeurs d'opium, un roman foisonnant pour ceux qui aiment prendre leurs temps et savourer la psychologie des personnages, même dans un roman avec une intrigue policière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
belette2911
  17 mars 2018
Si vous avez envie de savoir à quoi pouvait bien ressembler Londres en 1885 et si le souffle de la grande aventure vous tente, faut pas hésiter et plonger la tête la première dans cette grosse brique !
Non seulement ce roman vous promènera dans une partie des bas-fonds londoniens, mais, en plus, il vous emmènera en Afrique du Sud pour un vol de diamant et aux États-Unis durant la guerre de Sécession.
Le tout grâce à deux personnages principaux dont je vais vous parler un peu.
Le premier, ce sera William Pinkerton… Oui, c'est bien le fils de l'autre, Allan, le fondateur de l'agence de détectives américaines.
William est à Londres et "Le fils de" suivait Charlotte Reckitt, une femme sensée le mener sur la piste de l'insaisissable Edward Shade, quand celle-ci est retrouvée découpée en morceaux et jetée dans la Tamise.
D'un autre côté, nous avons fait aussi connaissance avec Adam Foole et sa fine équipe composée d'un ancien taulard et une gamine aux doigts de fées. Adam est l'ancien amant de Charlotte Reckitt et qui voudrait bien savoir ce qui est arrivée à son ex copine pour finir en puzzle grandeur nature.
770 pages qui sentent bon la grande aventure car on passera des bas-fonds à quelques salons feutrés, on se baladera dans les égouts, sur la Tamise, on jouera les monte-en l'air, aussi, sans oublier que nous voyagerons aussi dans le temps et l'espace, passant de Londres à l'Afrique du Sud et à l'Amérique en guerre.
Au travers des yeux et les souvenirs des deux personnages principaux que sont William Pinkerton et Adam Foole, on suivra cette enquête au plus près, tout en faisant de courtes incursions dans leur passé, ce qui pourrait apporter de la lumière sur leur présent et sur leur moi profond.
Les personnages sont remplis de doutes, tout un affichant un air d'hommes sûrs d'eux, ils ne sont pas manichéens, possèdent des qualités, des défauts et sont assez complexes dans leur portrait brossé. Rien n'est jamais tout à fait noir ni tout à fait blanc, chez eux.
Si les personnages ont leur importance, le décor qui les entoure en a encore plus et l'auteur a su créer une atmosphère qui colle aux doigts, une atmosphère réaliste et il faudra compter avec le personnage de la ville de Londres.
Parfois, il y avait quelques longueurs, une centaine de pages auraient rendu le rythme plus trépident, mais il aurait fallu pour cela sabrer dans tout le décor, et, ma foi, cela aurait été dommage.
Par contre, j'ai eu du mal au départ avec les dialogues car ils ne comportent ni tiret cadratin, ni guillemets. Heureusement qu'il y avait un saut de ligne, sinon, le roman aurait été indigeste.
Mon seul véritable bémol sera pour un petit manque de flamboyance dans le souffle dans la grande aventure épique : il a manqué un peu d'épices dans les personnages de l'équipe d'Adam Foole pour que je m'attache vraiment à eux.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
BlackWolf
  07 décembre 2017
En Résumé : J'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman qui m'a offert un récit différent des mes attentes, mais qui m'a accroché. En effet ce roman n'est nullement, selon moi, un Thriller ou un roman de détectives, mais plus une histoire et une construction de personnages avec tout ce qui tourne autour, le tout porté par une image de fond accrocheuse et vivante. le rythme est ains assez lent, prenant bien le temps de construire, ce qui colle parfaitement à ce récit, mais pourra surprendre ceux qui s'attendent à un récit policier. Les deux héros sont le point fort, je trouve, de ce roman, l'auteur nous proposant des personnages humains, complexes, denses, soignés et loin de tout manichéisme, qui cherchent à trouver leurs voies. C'est à travers leurs blessures, leurs questionnements et leurs évolutions qu'ils vont nous happer. Les personnages secondaires ne sont pas non plus en reste, même si certains m'ont paru manqué d'intérêts. La toile de fond que dessin l'auteur, entre Londres, les USA en pleine guerre de Sécession et l'Afrique du sud, s'avère vivante et offre une ambiance oppressante, saisissante qui colle parfaitement au côté noir du roman et donne envie d'en apprendre plus. Alors après tout n'est pas non plus parfait, j'ai trouvé que l'intrigue policière manquait par moment de force, certaines intrigues secondaires n'apportent pas toujours grand-chose et surtout des longueurs se font sentir par moments. Alors rien de trop bloquant non plus, mais quelques pages en moins aurait sûrement rendu ce récit encore meilleur. La plume de l'auteur s'avère clairement soignée, dense et légèrement envoutante je trouve. Au final un roman d'ambiance et de personnages que j'ai apprécié et qui m'a offert un bon moment.

Retrouvez la chronique complète sur le blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Madame_lit
  05 février 2018
hère lectrice, Cher lecteur,
À Londres, en 1885, la tête d'une femme est retrouvée dans la Tamise. Très vite, les enquêteurs dévoilent son identité : Charlotte Reckitt, une habile cambrioleuse. le célèbre détective américain, William Pinkerton, est le dernier à l'avoir vue. Ce dernier est à Londres afin de traquer le terrible criminel Edward Shade pour l'inculper d'un incident remontant à la guerre de Sécession. Il croit qu'il y a un lien entre Charlotte et le malfaiteur. Mais, Edward Shade a-t-il existé? Est-il mort depuis très longtemps? le doute plane…
Entre-temps, Adam Foole, un cambrioleur, revient à Londres car il a reçu une lettre de Charlotte Reckitt, son ancienne flamme. En apprenant que celle qu'il a aimée a été assassinée, il décide d'élucider le mystère entourant son meurtre pour la venger.
Foole et Pinkerton vont se rencontrer et partiront dans les rues brumeuses de Londres, là où il y a des prostituées, des médiums, des truands, afin de résoudre le meurtre de Reckitt, chacun pour un motif bien différent.
L'intérêt de ce roman repose sur les éléments tributaires de la réalité. Ainsi, grâce à ce récit, j'ai appris que les Pinkerton avaient existé et qu'ils avaient marqué l'histoire des États-Unis. le père de William, Allan Pinkerton, est le fondateur de la célèbre agence américaine Pinkerton. Durant la guerre de Sécession, les employés des Pinkerton étaient responsables d'espionner les Sudistes et peu après, comme la police était quasi inexistante au Far West, les agents arrêtaient les gangsters de diverses façons et faisaient régner l'ordre. Par la suite, ils se rangeront du côté du patronat pour briser les mouvements syndicaux en les infiltrant. Et, j'ai découvert en lisant la page Wikipédia de cette agence, qu'elle était toujours active et qu'elle possède 48 000 détectives!
Mais encore, c'est un gros pavé de 730 pages que je viens de terminer. Ce que j'ai aimé, c'est que l'on a accès aux pensées des personnages principaux, Pinkerton et Foole, en alternance. À cet égard, le lecteur devient attaché aux deux figures discursives. Il y a aussi des retours dans le passé pour permettre au lecteur d'en apprendre davantage sur leur histoire familiale, leur psychologie, leurs motifs, etc.
De surcroît, j'ai apprécié les descriptions de Londres. Elles participent à la création d'une ambiance gothique rappelant Dickens. Par exemple, j'ai adoré suivre les personnages principaux dans les bas-fonds de la ville et j'ai trouvé leurs rencontres avec des êtres étranges captivantes.
William songea au réseau des égouts et au peuple de hors-la-loi, de marginaux et de réprouvés qui les hantaient. La probabilité de retrouver une fille que ces ténèbres avaient engloutie des années plus tôt était on ne peut plus aléatoire, à supposer qu'elle fût encore en vie.
Après avoir hésité un instant, il prit soudain la direction de Whitehall. La buée de son souffle planait dans l'air froid. Les eaux brunes de la Tamise bouillonnaient à ses côtés et au-delà les milliers de toits de la capitale vacillaient dans la brume. (p. 312)
Je trouve également la couverture de l'édition d'Alto magnifique! Dan Hillier a réalisé l'illustration et il l'a prénommée Big Smooke. Elle possède un je ne sais quoi qui la rend à l'image du récit… Un père mort, deux hommes dont le destin est lié… L'ombre du père composée de deux facettes. Cette dernière dévoile une passion tissée de page en page dans le brouillard de Londres.
Ceux qui aiment les histoires de meurtre dans un cadre historique avec des personnages finement développés seront ravis de plonger dans l'univers de l'écrivain canadien Steven Price.
Je remercie les Éditions Alto car j'ai apprécié recevoir ce service de presse et j'ai passé un excellent moment en compagnie d'hommes très attachants : Foole et Pinkerton.
https://madamelit.ca/2018/02/02/madame-lit-lhomme-aux-deux-ombres/
Lien : https://madamelit.ca/2018/02..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cellardoorfr
  03 janvier 2018
Le roman alterne deux points de vue masculins. Celui de William Pinkerton, un détective américain connu pour sa violence, sa ténacité. Et celui d'Adam Foole, un voleur, un homme qui fuit et dont le passé, on le devine rapidement, est aussi trouble que complexe. Au dessus de ces hommes plane le nom d'Edward Shade. le premier le traque depuis des mois, prenant ainsi la relève de son père qui est mort sans venir à bout de cette quête. le second semblait bien le connaître… Ces hommes sont indéniablement liés. Mais en quoi ?
L'Homme aux deux ombres nous plonge au coeur d'un Londres victorien saisissant de réalisme, dur, mystérieux où les ruelles, les souterrains des égouts, les maisons sont pleins de secrets et de recoins sombres. Les personnages, tous autant qu'ils sont, sont saisissants et nos deux protagonistes sont particulièrement charismatiques.
Nous, lecteurs, suivons cette chasse à l'homme mais découvrons également les passés respectifs de William et d'Adam. Pour ce faire, l'auteur nous envoie notamment en Inde, aux États-Unis (notamment pendant la guerre de Sécession) ou encore en Afrique du Sud, autant de voyages dans le temps et dans l'espace qui nous permettent d'en savoir plus et de comprendre peu à peu quels sont les liens qui unissent les personnages. Difficile, malgré tout, de se faire un avis sur ces deux hommes car ils sont fuyants, difficiles à déterminer et en cela, aussi agaçants que passionnants.
J'ai aussi beaucoup aimé les deux personnages féminins principaux, même si on les voit finalement peu. Soit Molly, la gamine des rues qui vit et intrigue avec Adam. Vraie petite femme malgré son jeune âge, brisée par la vie mais pleine de ressources. Quant à Charlotte et bien… Ce personnage de voleuse qu'on croise par petites touches m'a captivé. J'aurais tellement voulu en savoir plus !
Le seul défaut que je pourrais trouver au roman, c'est peut-être sa longueur. Elle est justifiée à bien des égards mais le roman fait quand même 771 pages. En le terminant, je me suis dit que l'auteur aurait pu faire bien plus court s'il l'avait voulu, sans forcément dénaturer son oeuvre. Il y a des intrigues secondaires qui plombent un peu le récit central et qui, à la longue, peuvent faire un peu décrocher. Mais bon, cela n'empêche pas de se laisser séduire malgré tout car la plume de l'auteur est ciselée, fluide.
En quelques mots,
L'Homme aux deux ombres sera l'une de mes belles rencontres littéraires de l'année. C'est un roman que je n'ai pas peur de qualifier d'envoûtant. C'est un roman qui se déguste et avec lequel il faut prendre son temps. J'en ai apprécié les personnages, le décor, le style. J'ai aimé l'aspect tortueux de l'histoire, les secrets et bien sûr, la personnalité très sombre de l'oeuvre. Je le conseille aux amateurs de polars historiques pleins de caractère, mais lents. Pas forcément à ceux qui recherchent un thriller ultra dynamique avec des rebondissements de folie toutes les deux pages.
Fait « marrant » : tout au long du roman, l'auteur ne ponctue pas ses dialogues. On arrive facilement à savoir qui s'exprime malgré tout !
Lien : http://cellardoor.fr/critiqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
LeJournaldeQuebec   19 février 2018
Inspiré par l’histoire vraie du légendaire détective William Pinkerton, l’écrivain canadien Steven Price a revu l’existence de cet Américain pour lui donner une vie littéraire exceptionnelle dans son nouveau roman, L’homme aux deux ombres.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LaPresse   26 janvier 2018
Deuxième roman pour le poète-romancier Steven Price. L'homme aux deux ombres est un polar psychologique qui sonde l'âme humaine comme peu de romans de genre savent le faire.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
fannyvincentfannyvincent   03 décembre 2017
Il avait abattu vingt-trois hommes plus un jeune garçon, tous des hors-la-loi, et seule la mort de ce garçon ne venait jamais le hanter.
Commenter  J’apprécie          130
Madame_litMadame_lit   05 février 2018
William songea au réseau des égouts et au peuple de hors-la-loi, de marginaux et de réprouvés qui les hantaient. La probabilité de retrouver une fille que ces ténèbres avaient engloutie des années plus tôt était on ne peut plus aléatoire, à supposer qu’elle fût encore en vie.
Après avoir hésité un instant, il prit soudain la direction de Whitehall. La buée de son souffle planait dans l’air froid. Les eaux brunes de la Tamise bouillonnaient à ses côtés et au-delà les milliers de toits de la capitale vacillaient dans la brume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Madame_litMadame_lit   05 février 2018
Sur chaque vie s’étend l’ombre d’autres vies possibles, lui avait-elle dit. Il y a des histoires qui n’ont jamais été vécues mais qui auraient pu exister.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Steven Price (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Steven Price
L'homme aux deux ombres, de Steven Price
autres livres classés : opiumVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Steven Price (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
43 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre