AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207118142
Éditeur : Denoël (10/04/2015)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 68 notes)
Résumé :
En Anatolie, l'infirmière Melanie Tarent a été victime d'un attentat singulier : totalement annihilée, elle n'a laissé au sol, comme seul vestige de son existence, qu'un impossible cratère noir et triangulaire.
De retour en République Islamique de Grande-Bretagne, son mari, le photographe free-lance Tibor Tarent, apprend qu'un attentat a eu lieu le 10 mai à Londres, qu'il a fait cent mille morts, peut-être le double. Là aussi, la vaste zone touchée... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Stelphique
  12 janvier 2016
Ce que j'ai ressenti: …Une envolée spectaculaire…
S'il est vrai que dans certaines de mes attentes, elles ont été un peu tronquées, je peux pourtant affirmer que ce livre vaut le détour de lecture! J'avais vu sur certaines critiques: « Magnifique histoire d'amour » avec l'association « Science Fiction », autant dire que j'étais emballée d'avance…Mon petit coeur de midinette n'y a pas vu le romantisme mielleux espéré, mais quand même un concept d'Ame soeur fort intéressant.
Pour ce qui est de cette lecture, j'en suis encore retournée. le talent de cet auteur, vient de par sa construction du récit, d'une écriture riche en passion, et de cette invitation au lecteur à combler le phénomène Adjacent. Sous l'effet de l'illusion, la magie de ce livre vous apparaîtra au détour d'un looping vertigineux. C'est avec brio et force qu'il nous parle de la Guerre, c'est d'un oeil avisé qu'il nous décrit un monde au bord du chaos, c'est avec émotion qu'il nous livre des rencontres exceptionnelles. Chaque chapitre nous entraîne plus loin, plus intensément dans son spectacle de haute voltige! Univers parallèle, illusion d'optique ou réalité paranormale, on est au centre de cet imbroglio d'évènements et de sentiments mené d'une main de maître et on se laisse plaisamment envolé! ♫ ♫ Envole moi, envole moi… ♫♫.
« Je dupe et je trompe. Voilà ce que je fais. p 135 »
C'est tout de même un petit pavé qui ne se laisse pas tant apprivoiser que cela, alors certes il est passionnant, mais mérite une certaine attention. Je vous conseille de le lire sans trop de coupures et avec grand intérêt pour en apprécier tout le plaisir!!!
Meilleurs moments du livre:
•La rencontre entre Tom et Bert. Quelle magnifique instant nous est offert entre notre héros et cet auteur de renom qu'est H.G.Wells. La deuxième partie donc intitulée La rue des bêtes a été un des plus forts moments de cette lecture.
•J'ai beaucoup apprécié l'immersion dans la seconde Guerre mondiale, on sent l'oppression et l'urgence des enchaînements. Même si, Elle est vue du ciel la plupart du temps, (et ce qui en fait le « petit plus » original de cette vision), ça reste un moment saisissant et terriblement efficace.

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          376
Osmanthe
  15 juin 2015
L'Adjacent est tout à la fois roman de science-fiction, de guerre, d'amour...et comporte beaucoup de considérations relevant des sciences humaines, histoire, géographie, psychologie...
Je n'avais encore jamais lu de Christopher Priest. Et bien il était temps, car sans pouvoir vérifier s'il s'agit de son meilleur livre comme certains l'ont dit, il faut bien admettre qu'il m'a drôlement plu !
L'histoire débute aux alentours de 2040, sur une terre bien abîmée par le réchauffement climatique. Les zones habitables ont reculé, les pays méditerranéens ne sont plus vivables, la Grande-Bretagne (pardon, le Royaume Islamique de Grande-Bretagne, RIGB) est balayée tous les 2-3 jours par des tempêtes tropicales, au point que leur donner un simple prénom ne suffit plus (alors ce sera plutôt Danielle Darrieux, Graham Greene...).
Le photographe Tibor Tarent est sous le choc, il vient de voir sa femme, Melanie, infirmière, disparaître en Anatolie, frappée par un étrange attentat...qui n'a laissé qu'un immense triangle équilatéral noir au sol. Ramené en Angleterre à bord d'un mebsher, véhicule de transport de troupes blindé, par d'étranges agents gouvernementaux, il apprend qu'un attentat similaire a eu lieu à Londres et aurait fait 100 000 morts.
Mais tout cela a-t-il bien eu lieu ? Et qui est vraiment celle de ces agents qui se fait appeler "Flo" et avec qui il fait l'amour ? Et au-delà, peut-on vraiment se fier à ce qu'on voit ? Et si le regard pouvait être attiré, capté, focalisé sur un point précis de l'espace pour mieux nous détourner de l'espace adjacent où le réel suit son cours, un peu comme un magicien détourne l'attention du spectateur pour mieux le mystifier ?
Pourquoi le scientifique néerlandais Thijs Rietveld, "inventeur" de la théorie du Champ Adjacent Perturbatif, que Tibor a photographié jadis était-il mort le lendemain, "suicidé", alors qu'il craignait que cette découverte tombe dans les mains d'organisations ou nations mal intentionnées ?
Priest nous entraîne dans une histoire ambitieuse, où nous nous transportons successivement de 2040 à la guerre de 1914 (où l'on croise au passage H.G.Wells), puis à celle de 1940, puis sur Prachous, île de l'Archipel du Rêve (déjà connu des lecteurs de Priest), avant le retour dans ce futur finalement proche....avec l'étrange sensation que l'histoire se répète, un homme tombe sous le charme d'une femme remarquable qui lui échappe finalement, les prénoms des protagonistes sont étrangement proches, une lettre change, une racine...Avons-nous été transportés dans un espace-temps différent ?
Et finalement, Melanie est-elle bien morte, aucun corps n'étant jamais retrouvé, à moins que nous existions dans plusieurs espace-temps à la fois ?
On pourrait se lasser d'une redondance apparente ? Impossible ! Car les longueurs qui commenceraient à poindre parfois trouvent toujours leur pertinence : on en apprend beaucoup sur les théories et techniques autour de la magie (sujet qui passionne l'auteur de "Le Prestige"), sur les avions de guerre (là encore, un spécialiste !)...et quels beaux portraits de couples...amoureux, amants, amis. L'émotion est là, palpable dans les coeurs de ces jeunes héros ordinaires de la guerre, dans celui de la belle aviatrice polonaise Krystyna ou dans celui de Michael Torrance...alias Tibor Tarrent ?
L'oeuvre est complexe, elle évoque parfois Philip K.Dick, par l'angoisse née des sensations de réalité chancelante, de schizophrénie qu'on frôle...
L'écriture est superbe (je maintiens que les écrivains de SF ont souvent produit des oeuvres d'une qualité de style exceptionnelle, lisez Gene Wolfe !). Elle véhicule beaucoup de romantisme et d'émotion pour traduire le manque et la recherche de l'être aimé disparu, les amours impossibles, les souvenirs...
Au final, c'est aussi une oeuvre positive, car l'amour s'avère plus fort que tout, il y a toujours de l'espoir pour ceux qui se battent pour retrouver l'être aimé...Sans jamais tomber dans le sentimentalisme fleur bleue, ce roman sonne aussi contre toute attente comme un Tristan et Yseult revisité.
Alors on ne comprend pas tout, il y a beaucoup de points d'interrogation...bien visibles dans ce modeste essai de critique qui du coup s'avère périlleux, mais il fallait bien s'y coller car nos amis de Babelio commençaient à me tirer l'oreille (c'est bon de se faire désirer !). Enfin, il est temps de les remercier, ainsi que Denoel (Ah ! Denoel, ado, vous m'avez donné le goût de la SF, avec les Chroniques martiennes et tant d'autres, collection "Présence du Futur", quel délice !)...et de vous conseiller...non, de vous exhorter ! à lire ce pavé qui se dévore !
Et chapeau à Christopher Priest, un grand, encore un, de la SF britannique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
BlackWolf
  17 novembre 2015
En Résumé : J'ai passé un très bon moment de lecture avec ce nouveau roman de Christopher Priest dont il m'est difficile d'en écrire mon ressenti tant l'ensemble se révèle finalement dense et possédant une certaine complexité. En effet l'auteur nous propose ici un récit qui joue avec le lecteur, un peu comme un illusionniste, avec le temps, l'espace et la réalité, proposant ainsi différentes histoires qui paraissent liées entre elles et dont on dévoile un peu plus au fil de la lecture les mystères. le grand intérêt du roman vient que chaque lecteur, finalement, se fera son propre avis, son propre « puzzle » des pièces laissées par l'auteur, ce qui pourrait déranger ceux qui aiment un récit ou tout est expliqué, mais qui pour m'a part m'a fasciné et offert une lecture différente. Surtout l'auteur nous offre un récit universel, une histoire d'amour, certes qui parait se jouer des frontières physiques, mais qui pourtant se révèle touchante dans son évolution. L'univers construit par l'auteur est solide, efficace où l'auteur nous partage ses passions pour la magie et l'aviation le tout de façon soignée et sans tomber dans les longueurs ou les lourdeurs. Alors après c'est un roman ouvert, où comme je l'ai dit chacun y trouvera ses propres réponses, mais je ne peux m'empêcher de me sentir tout de même légèrement frustré, comme si j'avais l'impression d'avoir manqué une clé ou un élément important. Rien de non plus bloquant, car cela me donne envie de relire ce livre un jour ou l'autre. Il faut dire aussi que la plume de l'auteur fluide, poétique et entrainante y joue aussi pour beaucoup, happant le lecteur assez facilement.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
idevrieze
  06 mai 2015
Un livre de mélange des genres.
Si vous vous souvenez bien, mi Juillet, je vous présentais un autre livre de cet auteur : Notre île Sombre qui avait été une magnifique découverte pour ma part. Pourquoi? Tout simplement parce que l'univers était totalement atypique. Aussi, lorsque les Editions Denoël m'ont demandé de rempilé avec l'auteur, j'ai bien entendu fait la danse de la joie près de ma boîte aux lettres. Et j'ai eu raison, car j'ai changé totalement d'univers, de théories, de tout ce que vous voulez.
Alors, je ne vous cache pas que, même moi qui aime les littératures étranges, j'étais sortie de ma zone de confort. En effet, nous étions en pleine science fiction, avec l'histoire d'un journaliste, Tibor Tarent, dont la femme a été victime d'un attentat. Son corps a totalement disparu. En parallèle, nous suivons l'histoire d'un illusionniste, mais aussi celui d'un mécanicien sous la Seconde Guerre mondiale.
Et là l'intrigue se corse mes amis. Car nous développons la théorie de l'univers adjacent qui n'est pas un univers parallèle mais bien quelque chose qui est à côté, qui se joue des illusions. Nous suivons aussi une histoire d'amour sous la Seconde Guerre Mondiale qui m'a rappelée étrangement les Enfants de la Chance de Joseph Kessel, un livre que j'avais adoré, cela dit en passant. Tout ceci se recoupe bien évidemment, sous la plume de Christopher Priest. Et là, c'est magique.

Un roman qui vous portera loin.
Vous aurez souvent l'air perplexe avec ce roman. Ce même regard, je l'avais eu rarement, je dois dire. Car l'auteur nous pose beaucoup de questions sur nos perceptions. Nous ne pouvons plus du tout, à l'image des numéros des illusionnistes, faire confiance à notre vue. Nous ne savons pas ce qui est réel ou non. Aussi, je vous conseille tout simplement de vous référer aux différentes parties du roman qui insufflent un rythme soutenu au récit. La plume de Christopher Priest est toujours aussi magnifique, je dois le dire et tout ceci vous permet de refermer le livre en vous demandant si tout ce que vous avez "vécu" est réel.
Cette lecture fut une véritable aventure, que j'ai adoré picorer tout au long de la semaine, me ménageant des pauses pour bien tout mettre à plat dans mon esprit. Et j'ai dû me faire violence car les différents univers développés sont intenses, complexes. Un livre à découvrir si vous aimez l'aventure
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Felina
  23 juillet 2015
J'ai entendu parler de Christopher Priest au travers du roman "Le prestige" - j'ai été bluffée par le film donc le roman doit tout déchiré -qui est dans ma wish list depuis quelques temps déjà, de même que "La machine à explorer l'espace" qui annonce quant à lui les prémisses du steampunk.
En refermant "L'adjacent" je me suis demandé: "Où veut-il en venir? Pourquoi tout ça? A quoi ça nous mène?" Et je dois bien avouer que je n'ai toujours pas trouver de réponse claire - Mr Priest si vous m'entendez. C'est un roman dont l'interprétation est laissée libre à chaque lecteur, qui en le lisant en fera un peu son propre récit puisqu'il mettra un peu de lui dans la raison profonde, le fil conducteur de le livre.
L'univers développé par l'auteur est tout simplement oppressant tellement il est réaliste, et fort proche de notre réalité dans quelques décennies, peut-être moins. de retour d'Anatolie après un voyage professionnel de plusieurs mois, Tibor Tarent rentre chez lui, en Grande-Bretagne, qui s'appelle maintenant la RIGB - République Islamique de Grande Bretagne, l''Europe est régulièrement dévastée par des Tempêtes Tempérées, et j'en passe. Un véritable paysage post-apocalyptique.
Mais là où le récit se corse, c'est que le lecteur ne suit pas une simple histoire mais une trame avec divers fils narratifs adjacents. Tout le monde a eu ce cours de maths dans lequel le professeur explique les angles adjacents - selon wikidépia ce sont deux angles qui partagent le même sommet, et ont un côté en commun de part et d'autre duquel ils se trouvent. Et bien ce roman c'est exactement ça, ce ne sont pas des mondes parallèles mais plutôt des mondes différents avec des points communs, ressemblants mais pourtant si différents.
Ainsi le lecteur rencontre ce photographe professionnel qui vient de perdre sa femme infirmière dans une mission humanitaire, mais aussi un mécanicien sur un terrain d'aviation pendant la seconde guerre mondiale, une pilote de l'air polonaise, un prix Nobel, un magicien, etc. Ils sont différents mais peut-être sont-ils simplement des variations des deux premiers personnages - le photographe et sa femme infirmière, qui sait? D'infimes détails sont communs aux uns, aux autres, parfois davantage mais le véritable élément qui les relie tous est ce phénomène d'adjacence.
Le lecteur avance à tâtons, page après page il formule une hypothèse sur les raisons de ces phénomènes, les points communs mais différents des personnages, des lieux. Christopher Priest, à travers une plume vive et efficace, mène le lecteur - dérouté - dans un monde sombre et complexe, plein de miroirs, de reflets, de magie et de faux-semblants. Il le mène au bout de nulle part, ou tout simplement derrière la porte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (3)
Telerama   03 juin 2015
Un faux thriller, synthèse hardie et excitante de l'oeuvre d'un des auteurs les plus passionnants de la SF.
Lire la critique sur le site : Telerama
Lexpress   26 mai 2015
D'une rare ambition, ce roman mêle avec un brio inouï science, histoire, sociologie, géopolitique, philosophie, considérations environnementales et littérature.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Liberation   18 mai 2015
Guerres, triangles et grosse chaleur.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ACdeHaenneACdeHaenne   16 novembre 2015
Lorsqu'un attentat majeur a lieu, la plupart de ceux qui ne sont pas directement concernés prennent la nouvelle avec calme ; ils l'apprennent par des flashs télévisés répétés ou par Internet, ils gardent leurs pensées pour eux mais ressentent une impression fictive d'expérience partagée : la confusion dans les rues, la terreur de ce qui pourrait encore arriver, un soulagement coupable de ne pas être directement affecté, une interrogation persistante sur ce qui s'est réellement passé. Ils écoutent les récits des témoins, des survivants ; puis viennent les experts, les politiques, les porte-parole, les opposants à la politique gouvernementale. Au moment de l'attentat, tout est détaillé, en restant d'une certaine façon inexplicable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
OsmantheOsmanthe   16 juin 2015
Il sentait les minutes filer, l'après-midi lui échapper inexorablement. Elle parlait avec calme et intensité, lui racontait son amoureux perdu en Pologne, sa vie dans les airs et sa passion pour le pilotage, les avions et les vols, les dangers, son long combat pour échapper aux Allemands.
Il savait que, bien trop tôt, ils allaient devoir se séparer, qu'il était destiné à retourner à la réalité de sa vie dans la station de Tealby Moor. Il savait que Krystyna en était tout aussi consciente, parce qu'il la voyait regarder sa montre, symbole du temps passé, et surtout du peu de temps restant.
Lorsqu'il eut rassemblé son courage, il demanda :
"Combien de temps avons-nous avant de devoir repartir ?
- Peut-être une demi-heure."
Autant dire rien du tout !
"Pourrons-nous nous revoir ?"
Il n'y eut pas de réponse à cette question. Elle détourna vivement la tête, regarda ailleurs.
"N'en dites pas plus."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SpilettSpilett   12 décembre 2018
La photographie est un art passif — non pas un art d'intervention créative ou de production, mais de réceptivité créative.
Commenter  J’apprécie          120
ACdeHaenneACdeHaenne   07 décembre 2015
Tous les Prachois connaissent, comprennent et acceptent le principe de la vengeance proportionnée. Le châtiment doit être proportionnel à la faute - si la rétorsion dépasse cette proportion, alors cela ouvre de nouveau le droit à des représailles.
Commenter  J’apprécie          40
StelphiqueStelphique   11 janvier 2016
Je dupe et je trompe. Voilà ce que je fais.
Commenter  J’apprécie          230
Videos de Christopher Priest (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christopher Priest
Avec Raphaël Granier de Cassagnac, Christopher Priest et Robert Jackson Bennett
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les héros de SF : Christopher Priest

« J’avais atteint l’âge de 1000 Km ». De quelle oeuvre, cette citation..?

eXistenZ
Futur Intérieur
Le Glamour
Le Monde Inverti
Le Don
Le Prestige
La Fontaine pétrifiante
La Séparation
L'Archipel du rêve
La machine à explorer l'espace

10 questions
35 lecteurs ont répondu
Thème : Christopher PriestCréer un quiz sur ce livre
.. ..