AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782220053776
172 pages
Éditeur : Desclée de Brouwer (20/08/2003)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Si les systèmes totalitaires du XXe siècle ont pu mettre en place de vastes processus de barbarie, ils ne représentent pas pour autant le seul modèle de cruauté. Il existe aussi une cruauté ordinaire qui se déploie au quotidien, dans la vie de couple ou au travail.
A la différence de la férocité qui caractérise l'animal, la cruauté constitue le propre (le sale?) de l'homme par le raffinement qu'elle suppose dans la volonté de destruction d'autrui. Examinant ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
valsing
  24 juillet 2017
Ce livre met des mots sur les non-dits. Il dénonce le harcèlement au travail notamment mais aussi au sein du couple.
A l'image de Virginie Hirigoyen, Yves Prigent ose décrire les mécanismes insidieux et pourtant si dévastateurs du harcèlement.
Perte de dignité, d'estime de soi et déshumanisation sont les symptômes de ces agissements qui demeurent la plupart du temps impunis, passés sous silence ou pire banalisés. Les victimes de tels actes, saignées à blanc, trouveront refuge dans cette oeuvre d'un neuro-psychiatre pas ordinaire.
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
valsingvalsing   27 février 2018
Le harcèlement moral, dans l'entreprise, dans la société, dans la famille a pour manifestation première d'empêcher la représentation et pour cela, de produire un «effort pour rendre l'autre fou ». L'analogie avec la corrida peut être reprise et on dira que le premier levier pour rendre le fauve fou à la merci du matador consiste à lui faire «perdre la tête», et à sortir de son champ de représentation instinctive. Un fauve en combat, même s'il ne s'agit pas évidemment d'un processus intellectuel, se « représente » les dangers de tels adversaires, situations, agressions. Jouant de sa cape, mais aussi du caractère insolite de l'arène, du bruit qui émane des spectateurs, peut-être même de son étrange « costume de lumière », le matador place le taureau hors du champ de ce qu'il connaît, de ce qu'il peut se peut représenter, de ce à quoi il peut réagir.

p.188
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
valsingvalsing   27 février 2018
C'est une autre caractéristique singulière du Mal, au sens que je donne à ce terme, que sa destructivité absolue. La maladie altère la santé, le malheur perturbe l'existence, la méchanceté blesse celui qu'elle atteint, la malignité ronge celui qu'elle touche. […] Pour aller plus loin encore, nous dirons que le Mal ne fait pas souffrir au sens étymologique et radical du terme puisque ce mot implique que nous « supportions ». L'effet du Mal tel qu'on le ressent relève de la douleur absolue, c'est-à-dire de l'épreuve insupportable sans visage, sans mots, sans localisation, fluide et ravageur comme la tornade qui ne laisse après elle que décombres et désolation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
valsingvalsing   27 février 2018
Contrairement à la loi morale, l'éthique ne porte pas sur ce qu'est l'homme dans son environnement social, moral, juridique mais sur ce dont il est capable. Ce qui est en cause dans l'éthique, c'est bien la capacité de l'homme.

p.211
Commenter  J’apprécie          130
MarieElmoMarieElmo   26 janvier 2016
Viendra-t-il le temps où, comme cela commence à se faire en matière de violence psychique au travail, dépouiller un être humain de sa dignité, au sens fort et fonctionnel que je donne à ce mot, relèvera des mêmes punitions et opprobres publics que les chantages, les prises d'otages, les autres actes de cruauté?
Commenter  J’apprécie          70
valsingvalsing   27 février 2018
Dans un registre moins extrême concernant le monde du travail, on veille à présent à distinguer fortement entre, d'une part, le caractère éprouvant des conditions de travail dites « stressantes », « pénibles » voir « mal-traitantes » et, d'autre part, les atteintes à la dignité et à l'intégrité de la personne humaine ; c'est dans ces cas seulement qu'on parlera de harcèlement moral par manipulations perverses.

p.73
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre