AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782075152594
256 pages
Gallimard Jeunesse (17/03/2021)
4.51/5   152 notes
Résumé :
Dans le monde d'Irpa, Béa vit avec son grand-père, un Cochon-Sorcier fabricant de potions et gardien de la Flamme éternelle. Quand il disparaît mystérieusement, la jeune fille doit surmonter son anxiété maladive pour tenter de le retrouver. Sa rencontre avec Cad, un Galdurien aussi enjoué qu’intrépide, pourrait bien changer le cours de son destin.
Aventure, amitié indéfectible, paysages époustouflants et créatures dignes d’Hayao Miyazaki… le début d’une quête... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
4,51

sur 152 notes
5
26 avis
4
15 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ileauxtresors
  10 avril 2021
Excellente pioche en BD jeunesse avec Lightfall, une épopée tout en clair-obscur dans la droite ligne du Seigneur des anneaux ! Cet imposant premier volume (255 pages tout de même) plante le décor d'un univers fantasy bruissant de magie et de prophéties effrayantes. Un monde auréolé de mystère : le soleil a disparu depuis longtemps, huit « lumières » flottent désormais dans le ciel – certains murmurent qu'en réalité il y en aurait beaucoup plus, l'une serait « tombée » récemment… Lorsque son grand-père sorcier qui perd un peu la tête disparaît, Béa doit surmonter ses craintes, quitter ses livres et sa bulle pour plonger dans un inconnu plein de surprises où toutes les apparences sont trompeuses. Heureusement, elle peut compter sur un chat facétieux ainsi que sur les tonnes de muscle et de bienveillance de Cad… C'est le début d'une quête initiatique palpitante.
La tension est encore renforcée par les pages sombres qui s'intercalent ici et là, dessinant une menace qui se précise. Cette intrigue menée tambour battant est portée par de nombreuses péripéties, des répliques vives et un dessin superbe composant une ambiance visuelle enchanteresse. Une vraie prouesse sur autant de pages !
Toute la famille est sous le charme de cette belle énergie et de cette histoire de dépassement de soi, d'entraide et de sauvegarde d'un monde. Lightfall est une belle initiation au genre de la fantasy, accessible dès huit ans. On en redemande et nous guetterons la suite avec impatience.
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          475
jamiK
  04 mai 2022
Lightfall est un récit de fantasy avec une quête initiatique. Si l'histoire est assez classique dans sa construction et dans l'univers décrit, mais pourtant, elle dégage un parfum de nouveauté, de fraîcheur franchement enthousiasmante.
Les illustrations sont soignées, finement colorées façon aquarelle, trait sûr, inventif, des décors imaginatifs et beaux, la lumière est judicieusement travaillée, c'est important puisqu'elle a un rôle dans l'histoire, tout cela fait preuve d'une grande inventivité.
L'univers fantasy est lui aussi riche en idées, la quête est pleine de rebondissements, et surtout, Béa et Cad, les personnages sont très attachants. Ça m'a fait penser à Voro, la série de Janne Kukkonen, pour l'ambiance. le personnage de Cad fait, lui, plus penser à Grogro de la série Donjon de Sfar et Trondheim. Un peu niais, gentil gaffeur mais quasiment invincible. J'ai adoré ces deux personnages qui donnent tout son pétillant à cette aventure
Cette série démarre sur de très bonnes bases, j'ai vraiment hâte de découvrir la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
dvall
  12 août 2021
Une fois n'est pas coutume, je vous présente aujourd'hui un livre jeunesse, la dernière bande-dessinée que j'ai offerte à ma fille de huit ans. Et bien sûr, nous l'avons lue ensemble.
« Dans le monde d'Irpa, Béa vit avec son grand-père, un Cochon-Sorcier fabricant de potions et gardien de la Flamme éternelle. Quand il disparaît mystérieusement, la jeune fille doit surmonter son anxiété maladive pour tenter de le retrouver. Sa rencontre avec Cad, un Galdurien aussi enjoué qu'intrépide, pourrait bien changer le cours de son destin. »
Ce premier tome (intitulé « The Girl and the Galdurian » en anglais) est une vraie réussite. Un monde imaginaire de toute beauté, des créatures menaçantes qui m'ont un peu rappelé les Skeksès de « Dark Crystal » (1982), deux héros attachants, des bestioles étonnantes, des combats épiques… Tous les ingrédients sont réunis pour combler petits et grands. Béa devra affronter ses peurs et apprendre le courage, Cad découvrira l'amitié et fera preuve maintes fois de témérité, quant au chat qui les accompagne… il est expert en ronronnements et somnolence. Et si la quête de Béa pour retrouver son grand-père allait jusqu'à changer leur monde ?
L'univers graphique de Lightfall est somptueux. Les dessins sont doux et nets, la mise en couleurs de toute beauté, les créatures gages d'une imagination débordante. Ne reste plus qu'à faire preuve de patience en attendant la sortie du second tome de cette saga de fantasy qui mettra de la couleur et du rêve dans la tête de vos enfants… et de la vôtre si vous avez gardé la flamme de votre jeunesse !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Jelussa
  08 juillet 2021
Une réussite que ce premier tome pour nous introduire dans le monde d'Irpa où Bea, jeune fille hyper anxieuse, côtoie des créatures diverses plus ou moins sympathiques dans un monde menacé par l'obscurité.
Son grand père adoptif est un cochon-sorcier réputé pour ses potions magiques. Il lui a confié une mystérieuse et précieuse fiole contenant une flamme et elle ne s'en sépare jamais. le jour où son grand-père disparaît, elle rencontre Cad, un galdurien qui la sauvera plus d'une fois de situations fâcheuses. Accompagnés du chat Nimm, ils partent à la recherche du grand-père et croiseront des crabes géants, un rat voleur, des lézards, une sorcière à trois yeux, des Arsaï, des Tikkari, … et devront lutter pour leur survie tout en découvrant progressivement des secrets leur permettant peut-être de sauver la lumière.
Le jeu des couleurs et des lumières est fabuleux et donne un grand charme à cet ouvrage ! L'auteur alterne les épisodes lumineux et chaleureux avec des épisodes bien plus sombres et obscures. J'ai beaucoup aimé le personnage de Béa, ses appréhensions, sa façon de les gérer : elle en est très crédible ! le dessin est très explicite : lorsque l'angoisse la saisit, des traits sombres et ondulés l'entourent, la ceignent jusqu'à l'étouffer si elle ne se ressaisit pas. de plus son visage est, en toutes occasions, très expressif et rend bien compte de son ressenti.
J'ai moins aimé le dessin réservé à Cad, je le trouve trop grossier. Cependant comme il s'agit d'un galdurien et que je n'en ai jamais vu ˄˄… je ne peux juger de la ressemblance. Par contre j'ai aimé ce personnage pour sa psychologie, son dynamisme optimiste, son humour et sa bonne parole. Je pense qu'il cache bien son jeu et se montre plus simple qu'il n'en a l'air. Il a une force hors du commun et repousse loin la peur.
Je suis restée sur ma faim car je n'avais pas compris qu'il s'agissait d'un premier tome. Ainsi l'histoire est inachevée et en plein suspens, forcément. La bonne nouvelle c'est que l'histoire durera plus longtemps !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Shaynning
  20 juin 2021
Incontournable Juin 2021

Gallimard ne fait pas beaucoup de Bd, mais visiblement, quand ils en font, ils font bien les choses! Une Bd jeunesse fantasy comme je les aime: graphiquement attrayante et colorée, des personnages non-stéréotypés originaux et sympathiques, un univers tout en nature et une bonne dose d'aventure mystérieuse. Cette Bd reste dans les codes de ce genre d'univers, mais je lui trouve un côté doux et touchant distinctif.

Béatrice est la petite-fille adoptive d'un sorcier-cochon ( pas dans le sens pervers, là, dans le sens animalier du terme!), qui d'ailleurs a des problèmes de mémoires. C'est un fabriquant de potions. Ils vivent dans la forêt, en solitaires. Un jour, alors que Béatrice est allée récupérer certains ingrédients dans la forêt, elle perd prise et risque de tomber de l'arbre au sommet duquel elle s'est juchée. Heureusement, un sympathique Galdurien ( un axolotl géant parlant à peau foncé serait plus juste comme descriptif) va amortir sa chute. En réintégrant sa maison, Béatrice constate le départ de son grand-père, celui-ci prétextant avoir à vérifier le "Sceau du dormeur sans repos". Après une brève crise de panique, notre héroïne prend la décision de partir à la recherche de son grand-père. Calwallader, le Galdurien, devant faire traduire un texte par ledit grand-père, décide de la suivre. Ils amènent avec eux un objet qui revêt une grande importance: une fiole ronde contenant une flamme perpétuelle, qui , aux dires du grand-père, doit impérativement rester en la possession de la jeune fille. Commence donc pour Béa, Cal et Nimm ( le chat de Béa) une quête qui les feront bien sur parcourir des lieux étranges, rencontrer des gens plus ou moins fréquentables et percer un peu plus du mystère de ce monde où le soleil est artificiel.

Une Bd vraiment jolie, dans une palette de couleur chaleureuses, avec une héroïne loin des standards et qui souffre d'anxiété. Elle est prudente, organisée, prévoyante, pas spécialement joyeuse et manque d'assurance. Un peu le contraire de Cal, finalement, qui est insouciant, très jovial, optimiste et qui ne craint pas grand chose. Nimm est adorable, j'aime ce chat et la manière qu'il a été dessiné, tout en souplesse, en câlins et en "chatitude". héhé Il apporte une jolie touche d'humour et de légèreté. le grand-père de Béa aussi est attachant et son organigramme de fils de couleurs pour palier ses défauts de mémoires est une astuce bien trouvée!

Ça ne manque pas d'action, et quand les choses se calme, on en profite pour mieux cerner la psychologie des personnages. C'est fluide et aéré, très accessible aussi. Une belle oeuvre pour initier les plus jeune à ce genre d'univers créatif pleins de beaux paysages et de magie.

Aussi, il faut que je vous rapporte la phrase qui marque le début de cette histoire, citation de Helen Keller: "Mieux vaut marcher dans l'obscurité avec un ami que seul dans la lumière". Cette phrase décrit bien l'importance du thème d'amitié dans la BD.

La couverture est très belle et donne le ton parfaitement.

Une BD chaleureuse, magique et rafraichissante qui m'aura fait sourire très certainement. Pour un lectorat à partir du second cycle primaire ( 8-9 ans). Une suite est prévue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (4)
BDZoom   26 avril 2021
C’est le début d’un récit initiatique palpitant et envoûtant.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BoDoi   15 avril 2021
Le premier volet de cette saga est, vous l’aurez compris, concluant et emballant. Espérons que la suite le soit également !
Lire la critique sur le site : BoDoi
LesComics   26 mars 2021
"Lumière en chute" En jeunesse, c’est un vaste monde de jolies bulles qui nous attends. Difficile de résister, j’y arrive malgré tout…
Lire la critique sur le site : LesComics
BDGest   23 mars 2021
Son univers vaste comme ses personnages attachants n'ont rien de foncièrement novateurs, mais ils envoûtent et séduisent.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
IleauxtresorsIleauxtresors   09 avril 2021
PS : La fiole est entre te mains, prends-en soin !!
PPS : Quoi que tu fasses, ne me suis pas ! C'est trop dangereux !
PPPS : Mais si tu me suis, enfile un pull !
PPPPS : Et j'insiste : ne perds jamais de vue cette fiole !!!
Commenter  J’apprécie          130
JelussaJelussa   07 juillet 2021
Tu sais, je pense que c'est difficile de vivre dans ce monde si on en a peur.

p.76
Commenter  J’apprécie          90
N0uNoursN0uNours   04 septembre 2021
L’obscurité n’est plus ce qu’elle était.
Elle n’a pas toujours été aussi menaçante.
Avant, c’était même parfois un réconfort. Après une chaude journée, quand le soleil se couchait, la nuit apportait sa fraîcheur.
On se baignait dans l’océan, on observait les étoiles…
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   28 avril 2021
- Vous n'auriez pas croisé quelqu'un d'inhabituel, ces derniers temps ?
- C'est inhabituel de croiser quelqu'un tout court.
Commenter  J’apprécie          50
YuyineYuyine   10 avril 2021
- J’ai essayé d’être prudente. De regarder avant de sauter. De ne pas prendre de risques inutiles. - Et voilà où j’en suis.
- Oh, ça va encore.
- Ils vont nous cuire, Cad!
- Et je suis sûr qu’on sera délicieux.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Tim Probert (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tim Probert
Le libraire Thomas Raymond vous présente les Prix BD de la Griffe Noire 2021 • • Prix Griffe Noire de la meilleure BD de l'année Tananarive de Mark Eacersall et Sylvain Vallée aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/1097407-bd-sangoma--les-damnes-de-cape-town.html • Prix Griffe Noire de la meilleure BD jeunesse Lightfall (Tome 1-La Dernière Flamme) de Tim Probert et Fanny Soubiran aux éditions Gallimard • https://www.lagriffenoire.com/1075953-bd-lightfall---vol01---la-derniere-flamme.html • Prix Griffe Noire de la meilleure BD ado Lettres perdues de Jim Bishop aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/1092261-bd-lettres-perdues.html • Prix Griffe Noire de la meilleure BD historique Les Zazous - Tome 01: All too soon de Salva Rubio et Danide aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/1093324-bd-les-zazous---tome-01---all-too-soon.html • Prix Griffe Noire du meilleur manga Kaiju n°8 T01 de Naoya Matsumoto aux éditions Kazé Manga https://www.lagriffenoire.com/1093222-mangas-kaiju-n-8-t1.html • Prix Griffe Noire de la meilleure série BD China Li T03 La Fille de l'eunuque de Maryse et Jean-François Charles aux éditions Casterman https://www.lagriffenoire.com/1095728-bd-china-li---t03---la-fille-de-l-eunuque.html • Prix Griffe Noire de la meilleure BD science fiction Negalyod (T01) de Vincent Perriot aux éditions Casterman https://www.lagriffenoire.com/123137-achat-bd-negalyod.html • Negalyod (T02) de Vincent Perriot aux éditions Casterman https://www.lagriffenoire.com/1094807-bd-negalyod-t2.html • Prix Griffe Noire de la meilleure BD roman graphique Les entrailles de New York - BD documentaire de Julia Wertz aux éditions de L'agrume https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1011890&id_rubrique=12 • Prix Griffe Noire coup de coeur des libraires Satchmo de Leo Heitz aux éditions Jungle https://www.lagriffenoire.com/1093932-bd-satchmo.html • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #editionsglenat #editionsgallimard #editionskazemanga #editionscasterman #editionsdelagrume #editionsjungle
+ Lire la suite
autres livres classés : quêteVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Tim Probert (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1290 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre